On se retrouvera au milieu du brouillard !

Rejoignez-nous au milieu du brouillard. Création théâtrale franco-allemande.

Visueel van project On se retrouvera au milieu du brouillard !
Geslaagd
26
Backers
25/10/2019
Einddatum
€2.107
Voor €1.800
117 %

On se retrouvera au milieu du brouillard !

"Oh non, encore des conversations sérieuses - Au secours! Je n’arrive plus à être sérieux. Je n’en peux plus de philosopher - je suis gavé. Laisses-moi végéter un peu, renforcer mes nerfs. Je veux aller me balader. Flirter un peu."

 

De quoi s’agit-il ?

Trois figures dans un espace transitoire, qui vont de malentendu en malentendu, qui veulent à la fois se saisir eux-même et autre chose (cependant ce qu’elles veulent saisir, elles ne le savent pas très bien). 
Elles reprennent toujours du début, confrontant le passé au futur, engendrant un espace en suspens.
 

Dans l’essai permanent, d’au moins raconter une histoire commune, elles s’interrompent dans leurs propres démarches, en parlant autant de la peur du « demain » que de l’espoir. Elles essayent de concevoir leurs échecs perpétules.
« Sommes-nous Sisyphe ? »
« Arrêtes de te lamenter. »
Les figures oscillent entre le désarroi des Estivants de Maxim Gorki, le « vouloir comprendre » de L’Angelus Novus  de Walter Benjamin et l’enivrante beauté des poèmes de Valery.

 

Quels sont les objectifs et à qui nous adressons nous? 

Avec cette pièce nous tentons de mieux comprendre ce qu’est « l’être diffus » de notre génération, et de prendre conscience du potentiel transformateur en chacun.e de nous.
Il ne s’agit ni d’un jugement sur le désarroi, ni de l’exigence de raconter une narration aboutie, mais plus d’une appropriation du monde qui nous entoure : 

 

Je ne crains pas les épines! 

L’éveil est bon, même dur!

Ces idéales rapines

Ne veulent pas qu’on soit sûr:

Il n’est pour ravir un monde

De blessure si profonde

Qui ne soit au ravisseur

Une féconde blessure,

Et son propre sang l’assure

D’être le vrai possesseur.

 

(extrait de „l’Aurore“ de Paul Valéry)
 


Notre pièce s’adresse aussi bien à ceux et celles qui ne savent pas encore comment appréhender notre monde, qu’à ceux et celles qui ont déjà trouvé leurs chemins.

 

Représentation de sortie de résidence -
le 18 et 19 octobre 2019 au Post,
squat artistique dans le 9ème arrondissement de Paris

Facebook LE POST

Instagram LE POST
 

 

Waar dient de collecte voor

Pourquoi soutenir notre projet ?

Avec votre participation vous permettez à un jeune groupe de théâtre de mener son projet à bien. 
Nous seront hébergés pendant trois semaines à la Ferme en A de Villefavard en Limousin. Votre aide nous permettra de prendre en charge les frais de déplacement et de logement, de s’habiller comme les personnages le feraient. Egalement d’acheter suffisamment de talc pour nous blanchir le visage et nous éclairer suffisamment pour que vous puissiez nous voir. Enfin nous pourrons financer la communication autour de la pièce, et réaliser une captation de la représentation. 

La collecte:


Qui représente le projet ?
 

La compagnie N.O.U.S. 


Marceau Ebersolt,

né en 1994 à Paris. Après un BAC spécialité théâtre, il intégre la Schauspielschule Charlottenburg à Berlin en 2014. Il y fait ses premières expériences théâtrals: « zuhause. ganz so als ob ich wäre » où il rencontre Fabiola Kuonen avec qui il travaille sur plusieurs projets théâtrales. En 2017 il retourne à Paris et integre l’agence AS-Talents, ce qui lui permet de jouer dans plusieurs téléfilms. En 2018 il rencontre Alexander Schuster lors du tournage de « Mytho » réalisé par Fabrice Gobert (sortie octobre 2019 - arte).


Claudia Roussel-Ortega,

née à Paris, étudie le théâtre à l’Université de Nanterre et à l’école Auvray-Nauroy. Elle fait plusieurs assistanats à la mise en scène et part se former au chant lyrique à Berlin. Elle a travaillé en tant que comédienne avec Justine Dibling et le collectif new-yorkais 600 Highwayman. Elle monte plusieurs créations avec la comédienne Angèle Colas.


Alexander Schuster,

né 1996 à Neustadt an der Weinstraße (DE), grandi à Mönchengladbach jusqu’à ses 19 ans. En 2015 il intègre les Cours Florent où il est reçu à la classe libre (P38) sous la direction de Jean-Pierre Garnier. Au seins des Cours Florent il travaille, entre autres, avec des artistes comme Philippe Baronnet, Marcus Borja, Virginie Colemyn, Igor Mendjisky. En parallèle il participe à plusieurs spectacles en allemand, français et anglais.


Mise en scène


Fabiola Kuonen, 

née en 1995 à Brig (CH)

mis en scène - 2017 Philoktet, Volkstheater Rostock; Keller Berlin; festivals „salzig on stage“, Salzburg, „Freisprung“, Rostock.

mis en scène et texte - 2019 Das Programm, Brotfabrik, Berlin | 2018 ANTI ANTI (GONE) Holzmarkt 25, Berlin | 2016 zuhause. ganz so als ob ich wäre, Theaterhaus Berlin Mitte

assistante à la mise en scène - 2019 Versetzung, Schauspielhaus Zürich  | 2019 kassandra. [ohn]macht des sehens., HfS Ernst Busch | 2018 Frühlingscamp Junges DT Berlin | 2015 Eugen und Eugen, Theaterdiscounter Berlin; Theater Rampe Stuttgart. 

deuxième assistante à la mise en scène - 2018 René Pollesch, Schauspielhaus Zürich | 2014 Sebastian Hartmann, Deutsches Theater Berlin | 2013 Salzburger Festspiele.

dramaturgie - 2017 onlinetheater.live, Follower | 2019 onlinetheater.live, Birder (AT)


Création musicale


Marylène Salamin,

née à Berne (CH), étudie la musique à la Universität der Künste à Berlin et a participé à de nombreuses productions de choeur et de théâtre en Suisse comme en Allemagne.


Dramaturgie 

Sofie Neu,

née à 1992 à Karlsruhe, a fait ses études en histoire de l’art et littérature a Berlin et Vienne. Elle fait différents assistanats à la mise en scène et en dramaturgie au Schauspiel Stuttgart, Werk X Wien. Elle étudie la dramaturgie à l’école Ernst Busch Berlin.

Kies je beloning

Een gift doen

Ik geef wat ik wil