Aller au contenu

2038, Les Futurs du Monde

Livres, Graphique, Santé & éducation

Visuel du projet 2038, Les Futurs du Monde
Checked circleRéussi
Lépac
Versailles
648
Contributeurs
Saturday, May 21, 2016
Date de fin
70 740 €
Sur 70 000 €
101 %

Soutenez l’atlas qui explore les futurs possibles pour décider l’avenir souhaitable.

Suivre et partager
Soutenu par
Soon Soon Soon  soutient le projet 2038, Les Futurs du Monde
Pourquoi devrais-je financer un ouvrage publié dans une grosse maison d’édition et qui bénéficie par ailleurs du soutien de sponsors ?
D’une manière générale, les éditeurs ne financent que les coûts spécifiques à l’édition (achat papier, impression, tirage, distribution, promotion commerciale), mais ils ne participent pas aux coûts de préparation du livre (recherche, graphisme et cartographie). Or ils sont particulièrement importants pour réaliser cet ouvrage tant à cause de la recherche que des données et du graphisme. Pour sa part, l’appui des sponsors a permis de lancer le projet voire de lui apporter une dimension internationale. Mais s’ils financent une part des coûts de recherche et des coûts techniques engagés par l’équipe, les sponsors ne couvrent pas l’intégralité du budget. Et puis, au-delà de la nécessité de compléter le financement de la préparation de l’atlas, le choix de solliciter les kissbankers vise aussi à rassembler une communauté aussi large que possible autour de ce projet afin qu’un maximum de citoyens puissent s’en approprier la démarche et relayer l’ouvrage.
Pourquoi devrais-je soutenir un projet de livre sur le futur puisque tous ceux qui ont prédit le futur se sont trompés ? Pourquoi ne pas plutôt acheter une boule de cristal ?
On peut toujours acheter une boule de cristal, car c’est un objet très joli sur un bureau par exemple. En revanche, ce n’est pas très utile pour se préparer à l’avenir. Le concept même de boule de cristal laisse penser que l’avenir est déterminé alors que l’auteure nous explique au contraire que c’est à nous de faire l’histoire et de fabriquer le futur. D’ailleurs, la prospective ne sert pas à dire le futur. Elle sert à y réfléchir et à agir pour permettre le meilleur des futurs possibles. Autrement dit, l’atlas ne veut pas décrire le monde tel qu’il sera, mais plutôt le monde tel qu’il pourrait devenir. L’autre avantage de préférer l’atlas à la boule de cristal, ce sont ses illustrations. Elles sont si belles et si originales qu’on peut en faire des sérigraphies très sympas, juste pour le plaisir de les regarder.