Agroécologie au Burkina Faso - Equipe Comp'ost

Contribuer à l'autosuffisance alimentaire au Burkina par l'agroécologie, le défi que se lancent 7 Compagnons SGDF. Aidez-nous à le réaliser!

Visuel du projet Agroécologie au Burkina Faso - Equipe Comp'ost
Réussi
50
Contributions
27/03/2015
Date de fin
2 740 €
Sur 2 000 €
137 %

Scouts et Guides de France

Scouts et Guides de France
Soutenu par
Scouts et Guides de France soutient le projet Agroécologie au Burkina Faso - Equipe Comp'ost

Agroécologie au Burkina Faso - Equipe Comp'ost

<p> <strong>                         </strong><u><strong>- NOTRE PROJET : QUI? QUOI? OU? -</strong></u></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>         Nous, 7 compagnons des Scouts et Guides de France (SGDF), souhaitons participer à une <strong>mission d'appui</strong> cet été 2015 au <strong>Burkina Faso</strong> avec <strong>Terre et Humanisme</strong> et son partenaire local <strong>AIDMR</strong>(Association Interzones pour le Développement en Milieu Rural).</p> <p>  </p> <p>         La mission d'appui inclut une dimension de <strong>formation en agroécologie</strong> et une <strong>aide aux paysans locaux</strong> pour mettre en place avec les formateurs Burkinabés les pratiques agroécologique sur leurs fermes. Elle se déroulera à proximité d’<strong>Ouagadougou</strong>, sur un des sites de l’AIDMR.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <a href="http://www.projetcompost-sgdf.fr/images/photos_dossier/burkina_formation.jpg" target="_blank"><img alt="" src="http://www.projetcompost-sgdf.fr/images/photos_dossier/burkina_formation.jpg"></a><em>                                             Site de formation en agroécologie de l'AIDMR</em></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>                          </strong><u><strong>- NOS OBJECTIFS -</strong></u></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>        Ce projet de <strong>quatre semaines</strong> qui se déroulera <strong>été 2015</strong>, est basé sur les thématiques de l’<strong>aide à la population locale</strong> et de l’<strong>échange interculturel</strong>.</p> <p>  </p> <p>         Notre mission représente une <strong>aide concrète</strong> qui s’inscrit dans la <strong>durée</strong>, puisqu’elle est suivie par l’association locale AIDMR. Cette approche dans la durée nous semble essentielle et correspond à un choix délibéré de l'équipe.</p> <p>  </p> <p>         L’<strong>échange interculturel</strong> est également est une part importante de ce projet. Pour ce faire, nous allons partager le quotidien du village et nous ouvrir à une culture différente.</p> <p>  </p> <p>         En ce qui concerne l’équipe, ce projet est pour nous un <strong>défi</strong>, tant du point de vue <strong>logistique</strong>, <strong>matériel</strong>, qu’<strong>humain</strong>. Autonomes et responsables, nous avons l'ambition de mener ce projet dans son ensemble et sur toutes les composantes : démarches administratives auprès des autorités, élaboration du partenariat avec l'association locale, gestion du planning et bien sûr, son financement.  <strong>                            </strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>                           </strong><u><strong>- </strong></u><strong><u>POURQUOI CE PROJET? - </u></strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u><strong>* L'agroécologie, une envie commune:</strong></u></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>        Cet été nous sommes partis en tant que <strong>bénévoles</strong>, à la <strong>ferme pédagogique éco-citoyenne de la Bouzigue</strong> près de Toulouse. Nous avons été très bien accueillis par 7 animateurs en agroécologie membres de l’association Terre &amp; Humanisme fondée par Pierre Rabhi.</p> <p>  </p> <p>         Au programme des deux semaines : aménagement d’un terrain en pente à l’aide d’une technique de permaculture, les baissières. Il s’agit de rendre un terrain cultivable de façon optimisée pour certains types de plantations et tout cela dans le respect de l’harmonie instaurée par la nature. C’est avec grand intérêt et passion que nous avons appris tous ce que l’on avait à nous transmettre dans ce lieu. Cette manière de vivre si facilement en harmonie avec la nature nous a profondément  touchés et nous a fait réfléchir sur notre mode de consommation disproportionné et contre-nature.</p> <p>  </p> <p> <a href="https://www.dropbox.com/s/nre0oj25d9yd1ri/DSCN0814.JPG?dl=0" target="_blank"><img alt="DSCN0814.JPG" height="303" src="https://photos-2.dropbox.com/t/2/AADn2YjIuKuIZs65qdVM4Azt_tbY0ORD9JrfmSVkf-EjvQ/12/54455788/jpeg/320x320/1/_/0/4/DSCN0814.JPG/COzb-xkgASgBKAI/nre0oj25d9yd1ri/AAAQG-idDLoItekHK8xJT-_Ra/DSCN0814.JPG" width="303"></a><a href="https://www.dropbox.com/s/8t2uxr1qz4ke90s/DSCN0732.JPG?dl=0" target="_blank"><img alt="DSCN0732.JPG" height="303" src="https://photos-4.dropbox.com/t/2/AADnN2Kfebs2sB2WBuvlEg6PTcO4pzaQ1cjKiVL4lA7-Rg/12/54455788/jpeg/320x320/1/_/0/4/DSCN0732.JPG/COzb-xkgASgBKAI/8t2uxr1qz4ke90s/AABqlJ8bDPr1MrjmSTvYnnKxa/DSCN0732.JPG" width="303"></a></p> <p> <em>Chantier réalisé lors de notre camp en Juillet 2014 : construction de Baissières</em></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>                                      </strong></p> <p> <strong>                                                   <u>- NOS PARTENAIRES -</u></strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u><strong> * Terre et Humanisme:</strong></u></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>        Créée en 1994 sous le nom des « Amis de Pierre Rabhi », rebaptisée en 1999, l’association <strong>Terre &amp; Humanisme œuvre</strong> pour la transmission de l’<strong>agroécologie</strong> comme pratique et éthique visant l’<strong>amélioration de la condition de l’être humain</strong> et de <strong>son environnement naturel</strong>.</p> <p>        Avec ses actions au Nord comme au Sud, l’association Terre &amp; Humanisme entend mobiliser toutes ses énergies et ses compétences pour servir et contribuer à restaurer l'accès aux ressources vitales pour tous.</p> <p>        Elle s’appuie sur l’<strong>agroécologie</strong> comme éthique et pratique visant la <strong>souveraineté alimentaire</strong> des populations et la <strong>sauvegarde de notre terre nourricière</strong>, bases de toute société équilibrée et véritablement durable.</p> <p>       Pour en savoir plus : <a href="http://terre-humanisme.org/nos-actions">http://terre-humanisme.org/</a></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong><u>* AIDMR (Association Interzone pour le Développement en Milieu Rural):</u></strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>      L’AIDMR a pour objectif le <strong>développement rural</strong> à travers une <strong>intensification agricole dans les zones semi-arides.</strong> Pour cela, elle travaille à la <strong>diffusion</strong> des <strong>pratiques agroécologiques</strong> au <strong>Burkina Faso</strong> en mettant en œuvre plusieurs stratégies d’actions. L’agroécologie pratiquée et vulgarisée par l’AIDMR suit la <strong>charte éthique</strong> de l’association <strong>Terre &amp; Humanisme</strong>.</p> <p>        L’AIDMR intervient aujourd’hui dans <strong>4 zones</strong> réparties sur 4 provinces (Bam, Namentenga, Oubritenga et Sanmatenga) et 2 régions (plateau central et le centre nord). Ces 4 zones couvrent 47 villages. Elle compte 620 familles membres adhérents composées entièrement de paysans. Elle est apolitique, non confessionnelle. Son siège social se trouve à Ouagadougou, où se déroulera notre mission.</p> <p>    </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>                                       </strong><strong><u>-  ZOOM SUR LE BURKINA FASO -</u></strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <a href="https://www.dropbox.com/s/pixnzamc3t4go0b/carte-burkina-faso.gif?dl=0" target="_blank"><img alt="carte-burkina-faso.gif" height="161" src="https://photos-4.dropbox.com/t/2/AAAkmmbtUnfmR836qr-_zOqod4CQS2DJvg1z3b_-0XFfsQ/12/54455788/jpeg/320x320/1/_/0/4/carte-burkina-faso.gif/COzb-xkgASgBKAI/pixnzamc3t4go0b/AABb8pdZ8xrVgyg2mzwxFcaYa/carte-burkina-faso.gif" width="161"></a></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>          Au Burkina Faso, le <strong>secteur agricole</strong> occupe une <strong>place prépondérante</strong> dans l'<strong>économie nationale</strong>; il emploie <strong>86 % de la population active</strong>. Environ 40 % du Produit Intérieur Brut (PIB) provient des activités agricoles (agriculture 25 %, élevage 12 % et 3 % pour la foresterie et la pêche), considérées comme étant les principales sources de croissance économique du pays.</p> <p>           Depuis <strong>1973</strong>, année de <strong>forte sécheresse</strong> vécue par le pays, la priorité a été accordée au <strong>développement du secteur agricole</strong>. A partir de 2004, une <strong>nouvelle politique de développement rural</strong> a été élaborée. Il s'agit de la <strong>Stratégie de Développement Rural</strong> (SDR) qui a pour objectif essentiel d'<strong>accroître la production agricole</strong> de 5 à 10 % par an afin de contribuer à une croissance des revenus des exploitants agricoles et créer les conditions favorables à l'accessibilité des populations à une autosuffisance alimentaire. Elle inclut la g<strong>estion des ressources naturelles </strong>devenue ainsi une des priorités du gouvernement du Burkina Faso.</p> <p>          L'<strong>agriculture</strong> constitue la <strong>principale activité économique</strong> de la région du plateau central et le centre nord, mais cette agriculture se trouve confrontée de nos jours à de <strong>nombreuses difficultés</strong> parmi lesquelles:</p> <p> - la baisse de la fertilité des sols provoqués par les pratiques culturales extensive et des effets de l’agriculture chimique. - les feux de brousse incontrôlés - une pluviométrie de plus en plus capricieuse - la déforestation qui favorise l’érosion des sols</p> <p>         Cette <strong>situation</strong> est à l'origine d'une <strong>dégradation</strong> de plus en plus accélérée des <strong>terres cultivables</strong> et <strong>menace la sécurité alimentaire</strong> dans le pays. Par conséquent, la <strong>gestion des ressources naturelles</strong> est devenue une <strong>obligation pour les régions</strong> comme elle l'est au niveau national.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>                       </strong><strong><u>- NOUS CONTACTER, NOUS SUIVRE, NOUS SOUTENIR</u></strong><strong><u> -</u></strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Toutes les informations complémentaires ainsi que notre dossier de subvention à télécharger sur notre site internet : <a href="http://www.projetcompost-sgdf.fr" target="_blank">www.projetcompost-sgdf.fr</a></p> <p>  </p> <p> Vous pouvez également nous soutenir sur Facebook : <a href="https://www.facebook.com/projetcompost" target="_blank">https://www.facebook.com/projetcompost</a></p>

À quoi servira la collecte

<p> Durant cette année, nos différentes <strong>actions</strong> pour <strong>collecter les fonds</strong> nécessaires au financement de ce projet tels que la vente de sapins de Noël issus de forêts gérés ou par d'autres extra-jobs ont rencontré un <strong>vif succès</strong>.</p> <p> Néanmoins, notre <strong>projet</strong> de solidarité international au Burkina génère des <strong>frais auxquels il nous est difficile de faire face</strong>. Une <strong>aide financière </strong>nous permettrait d'aller au <strong>bout de notre action</strong>.</p> <p>  </p> <p> <img alt="D_penses-1419350967" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/148341/D_penses-1419350967.JPG"></p> <p>  </p> <p> Voici un <strong>bilan</strong> de nos <strong>potentielles recettes</strong> ainsi que de notre <strong>budget prévisionnel</strong>. Comme vous pouvez le constater, la <strong>part des subventions privées</strong> s'élève à <strong>7600€</strong>. Les dons particuliers espérés comme ceux qui peuvent être réalisés sur KissKissBankBank représentent près de la moitié de ce chiffre. Nous sollicitons donc votre <strong>générosité</strong> qui sera pour nous l'<strong>élément clé</strong> de l'aboutissement de ce magnifique projet de solidarité.</p> <p>  </p> <p> <u><strong>NOTA BENE : l'Etat encourage les dons auprès d'associations comme les Scouts et Guide de France. Ainsi, pour les particuliers le don est déduit à 66% de vos impôts (un reçu fiscal vous est édité par le site), la déduction est de 60% pour les entreprises.</strong></u></p> <p>  </p> <p> Réalisons une petite simulation : si vous êtes un <strong>particulier</strong> et que vous effectuez <strong>100€ de don</strong> pour notre projet, vous ne <strong>payez réellement 34€</strong> et <strong>66€ sont déduits de vos impôts</strong>! Alors, n'hésitez plus, profitez-en pour financer un <strong>projet de solidarité internationale</strong> ! ;)</p> <p>  </p> <p> Nous comptons sur vous!</p> <p>  </p>

Choisissez votre contrepartie

5 €

Livraison estimée : septembre 2015

Un très grand merci! + Votre nom cité sur notre site internet ainsi que dans notre diaporama de témoignage, avec votre accord!
  • 5 contributions

15 €

Livraison estimée : septembre 2015

L'envoi de notre diaporama de témoignage par e-mail! + contreparties précédentes.
  • 8 contributions

30 €

Livraison estimée : septembre 2015

Une carte postale du Burkina Faso relatant les dernières nouvelles, le tout signé par toute l'équipe + contreparties précédentes.
  • 10 contributions

50 €

Livraison estimée : septembre 2015

Une invitation à notre repas de témoignage avec projection du diaporama! + contreparties précédentes.
  • 10 contributions

75 €

Une vidéo de remerciement chantée et personnalisée à notre retour! + contreparties précédentes.
  • 2 contributions

100 €

Livraison estimée : septembre 2015

Un super souvenir surprise du Burkina Faso! + contreparties précédentes.
  • 3 contributions

250 €

Livraison estimée : septembre 2015

Nous laissons libre cours à votre imagination en vous donnant l'opportunité de nous lancer un défi original à réaliser sur place, en rapport avec la différence culturelle. Une photo vous sera envoyée à notre retour en souvenir de ce défi. Bien entendu les contreparties précédentes sont incluses.
  • 1 contribution

Faire un don

Je donne ce que je veux