Avec Baulieu contre Alzheimer

Enfin l'espoir d'un traitement contre Alzheimer, #poissonzebre !

Visuel du projet Avec Baulieu contre Alzheimer
Réussi
217
Contributions
01/04/2017
Date de fin
105 218 €
Sur 100 000 €
105 %

Avec Baulieu contre Alzheimer

<p> <img alt="Banniere-eeb_700x120_ok_v2-1485846393" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/388733/BANNIERE-EEB_700x120_ok_v2-1485846393.png"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2017-01-30_a__21.43.05-1485809362" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/388652/Capture_d_e_cran_2017-01-30_a__21.43.05-1485809362.png"></p> <p>  </p> <p> Une <strong>véritable</strong> <strong>révolution démographique</strong> s’opère actuellement sous nos yeux : un enfant sur deux né en 2000 sera centenaire. Impressionnant ! Mais pour vivre plus longtemps, vivrons-nous pour autant mieux ?</p> <p> La moitié des personnes âgées de plus de 85 ans sont aujourd’hui dépendantes. Près de <strong>900 000</strong> personnes sont atteintes de la maladie d’Alzheimer en France, et 200 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. Les pathologies dégénératives du cerveau constituent donc un enjeu national majeur pour les décennies à venir.</p> <p> Souffrance extrême pour les personnes atteintes et leur entourage, cette dépendance a par ailleurs un coût insupportable pour les familles et pour la société. L’urgence d’une solution se fait sentir.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2017-01-26_a__15.56.44-1485442641" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/387373/Capture_d_e_cran_2017-01-26_a__15.56.44-1485442641.png"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2017-01-30_a__21.43.55-1485809379" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/388653/Capture_d_e_cran_2017-01-30_a__21.43.55-1485809379.png"></p> <p>  </p> <p> Le Professeur Étienne-Émile Baulieu est à la fois <strong>médecin et chercheur</strong>.</p> <p> Endocrinologue et biochimiste, il a consacré la plupart de ses travaux au rôle des hormones stéroïdes dans la reproduction, le vieillissement, et le système nerveux. Mondialement connu pour son invention de la <strong>RU 486</strong> (pilule abortive et pilule « du lendemain »), il est également célèbre pour ses recherches sur la <strong>DHEA</strong> et son action contre le vieillissement.</p> <p> Il a présidé l’<strong>Académie des sciences</strong> (2003-2004), et a participé au Comité consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé (1996-2002). Il est membre de l’Académie de médecine, et membre de l’Académie des Sciences des Etats-Unis. Grand officier de la Légion d’honneur et grand-croix de l’Ordre national du Mérite, il a reçu de nombreux prix en France et à l’étranger, en particulier le Prix Lasker, la plus haute distinction américaine.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2017-01-26_a__16.39.16-1485445444" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/387424/Capture_d_e_cran_2017-01-26_a__16.39.16-1485445444.png"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2017-01-30_a__21.45.20-1485809392" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/388655/Capture_d_e_cran_2017-01-30_a__21.45.20-1485809392.png"></p> <p>  </p> <p> Deux pistes de recherches existent aujourd’hui : les plaques amyloïdes et la protéine Tau. Alors que les plaques amyloïdes ont concentré l’essentiel des travaux des chercheurs, le Pr. Baulieu et son équipe ont été parmi les tout premiers à orienter leurs recherches sur la <strong>protéine Tau</strong>. Leurs efforts ont porté puisqu’on parle désormais de <strong>Tauopathies</strong> pour désigner les démences séniles.</p> <p> Plus précisément, ses recherches sont centrées sur la relation entre TAU et une autre protéine, découverte par le Professeur Baulieu et ses équipes : <strong>la protéine FKBP52, véritable arme "anti-TAU"</strong>.</p> <p> Les hypothèses du Professeur Baulieu sont confirmées : FKBP52 interagit avec TAU et peut diminuer ses anomalies, à l’origine de la maladie.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Film_2_00014-1485442937" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/387375/FILM_2_00014-1485442937.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2017-01-30_a__21.47.43-1485809405" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/388657/Capture_d_e_cran_2017-01-30_a__21.47.43-1485809405.png"></p> <p>  </p> <p> La stratégie scientifique de l’Institut Baulieu est désormais actée : « comprendre, prédire, traiter la maladie » via le couple Tau/FKBP52.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Film_3_00012-1485445764" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/387427/FILM_3_00012-1485445764.jpg"></p> <p>  </p> <p> Premier objectif des recherches : <strong>prévenir </strong>la maladie. Le dosage de FKBP52 dans le liquide céphalo-rachidien permettrait de diagnostiquer la maladie et sa progression, bien avant l'arrivée des premiers symptômes. <strong>1000 dosages</strong> ont déjà été effectués par l'Institut Baulieu pour définir des seuils de risque et le travail se poursuit sur des centaines d’autres cas afin de mettre au point un test fiable du risque de développer une démence sénile.</p> <p> Second objectif : <strong>traiter</strong> la maladie. S’il semble possible dans un avenir proche de pouvoir prédire le développement de la maladie d’Alzheimer avant l’arrivée des premiers symptômes, il faut aussi pouvoir la soigner ! L'Institut Baulieu cherche à mettre au point ou à identifier des <strong>molécules destinées à stimuler l’activité de FKBP52</strong>, en fonction des stades de la maladie.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Film_4_00008-1485442991" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/387377/FILM_4_00008-1485442991.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2017-01-30_a__21.48.13-1485809416" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/388659/Capture_d_e_cran_2017-01-30_a__21.48.13-1485809416.png"></p> <p>  </p> <p> En <strong>2014</strong>, l’équipe du Pr. Baulieu a apporté une preuve qu’un traitement de la maladie était possible… sur le <strong>poisson-zèbre</strong> rendu malade !</p> <p> A l’Académie des Sciences, le Pr. Baulieu a déclaré à cette occasion : <em>« La perspective d’un traitement applicable à l’espèce humaine est bel et bien là »</em>.</p> <p> Si l’on parvient à moduler et modifier l’effet de FKBP52 sur Tau pathologique, il deviendra possible de prévenir et d’éviter la maladie chez l’Homme.</p> <p> C’est le travail actuel du Pr. Baulieu et de son équipe : concevoir une<strong> stratégie médicamenteuse</strong> pour inventer les petites molécules qui vont agir sur un ou des segments de FKBP52 pour stimuler son activité.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Poisson-zebre-1485445547" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/387426/poisson-zebre-1485445547.jpg"></p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2017-01-26_a__16.03.58-1485443049" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/387379/Capture_d_e_cran_2017-01-26_a__16.03.58-1485443049.png"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2017-01-30_a__21.48.42-1485809425" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/388660/Capture_d_e_cran_2017-01-30_a__21.48.42-1485809425.png"></p> <p>  </p> <p> L’Institut Baulieu a été crée en <strong>2008</strong> pour financer les recherches sur les démences séniles du Professeur Baulieu et de son équipe, composée de 15 chercheurs en France et de partenariats avec une dizaine de laboratoires dans le monde. </p> <p> Face au défi de la maladie d’Alzheimer, les pouvoirs publics préfèrent jusqu’ici soutenir financièrement l’accompagnement social des malades, plutôt que les recherches qui permettraient de prévenir et de traiter la maladie.</p> <p> Quant aux laboratoires pharmaceutiques, ils n’investissent pas dans cette approche car les produits de cette recherche ne sont pas brevetables : la molécule FKBP52 est en effet naturellement présente dans l’organisme ! <strong>Ne restent que les ressources de la générosité, les dons des particuliers et des entreprises</strong>.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2017-01-27_a__12.32.53-1485516813" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/387636/Capture_d_e_cran_2017-01-27_a__12.32.53-1485516813.png"></p> <p>  </p> <p> <img alt="6891faa8-5ead-42d6-847e-1588b631b50b-1485445788" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/387429/6891FAA8-5EAD-42D6-847E-1588B631B50B-1485445788.png"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2017-01-30_a__21.42.03-1485809436" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/388661/Capture_d_e_cran_2017-01-30_a__21.42.03-1485809436.png"></p> <p>  </p> <p> L’Institut Baulieu cherche à diffuser largement ses découvertes dans une démarche d’« open innovation » appliquée à la recherche médicale, c’est pourquoi aujourd’hui <strong>nous lançons</strong> <strong>une</strong> <strong>grande campagne inédite de financement participatif</strong>.</p> <p> Notre double objectif : atteindre <strong>100 000 euros</strong> pour développer de nouveaux candidats-médicaments, et avancer ainsi vers un traitement pour l’homme. Mais aussi et surtout, redonner espoir à tous en montrant que la maladie d’Alzheimer n’est pas une fatalité et que la science et la médecine peuvent en venir à bout !</p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2017-01-26_a__16.00.52-1485443072" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/387380/Capture_d_e_cran_2017-01-26_a__16.00.52-1485443072.png"></p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2017-01-30_a__22.19.30-1485811197" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/388699/Capture_d_e_cran_2017-01-30_a__22.19.30-1485811197.png"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2017-01-30_a__21.51.16-1485809492" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/388663/Capture_d_e_cran_2017-01-30_a__21.51.16-1485809492.png"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u><em>Episode 1</em></u><em> : Les démences séniles</em></p> <p>  </p> <p> <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="304" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fembed%2F2GVuNpNi8es%3Fwmode%3Dopaque%26feature%3Doembed&amp;wmode=opaque&amp;url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3D2GVuNpNi8es&amp;image=https%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2F2GVuNpNi8es%2Fhqdefault.jpg&amp;key=ff2702755d9749cda571c6d6c2f3eb46&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=youtube" width="540"></iframe></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <em><u>Episode 2</u> : Une arme originale</em></p> <p>  </p> <p>  <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="304" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fembed%2F6DkqM7LcEWY%3Fwmode%3Dopaque%26feature%3Doembed&amp;wmode=opaque&amp;url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3D6DkqM7LcEWY&amp;image=https%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2F6DkqM7LcEWY%2Fhqdefault.jpg&amp;key=ff2702755d9749cda571c6d6c2f3eb46&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=youtube" width="540"></iframe></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u><em>Episode 3</em></u><em> : Chez les malades, baisse de FKBP52</em></p> <p>  </p> <p>  <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="304" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fembed%2FPp5GnpADsWo%3Fwmode%3Dopaque%26feature%3Doembed&amp;wmode=opaque&amp;url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DPp5GnpADsWo&amp;image=https%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2FPp5GnpADsWo%2Fhqdefault.jpg&amp;key=ff2702755d9749cda571c6d6c2f3eb46&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=youtube" width="540"></iframe></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <em><u>Episode 4</u> : Vers un test prédicti</em><em>f</em></p> <p>  </p> <p>  <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="304" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fembed%2FCbubojVMJKw%3Fwmode%3Dopaque%26feature%3Doembed&amp;wmode=opaque&amp;url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DCbubojVMJKw&amp;image=https%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2FCbubojVMJKw%2Fhqdefault.jpg&amp;key=ff2702755d9749cda571c6d6c2f3eb46&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=youtube" width="540"></iframe></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <em><u>Episode 5</u></em><em> : Moduler FKBP52</em></p> <p>  </p> <p> <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="304" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fembed%2Fk2BkvLMwUtk%3Fwmode%3Dopaque%26feature%3Doembed&amp;wmode=opaque&amp;url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3Dk2BkvLMwUtk&amp;image=https%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2Fk2BkvLMwUtk%2Fhqdefault.jpg&amp;key=ff2702755d9749cda571c6d6c2f3eb46&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=youtube" width="540"></iframe></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <em><u>Episode 6</u></em> : <em>Pour financer la recherche, l'open innovation</em></p> <p>  </p> <p> <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="304" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fembed%2FKB2_R6__-os%3Fwmode%3Dopaque%26feature%3Doembed&amp;wmode=opaque&amp;url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DKB2_R6__-os&amp;image=https%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2FKB2_R6__-os%2Fhqdefault.jpg&amp;key=ff2702755d9749cda571c6d6c2f3eb46&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=youtube" width="540"></iframe></p> <p>  </p>

À quoi servira la collecte

<p> La campagne « Avec Baulieu contre Alzheimer » doit permettre à l’Institut Baulieu de financer l’élaboration de <strong>molécules médicamenteuses</strong> capables de moduler l’<strong>action de FKBP52</strong> sur Tau pathologique.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2017-01-26_a__16.06.48-1485443355" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/387386/Capture_d_e_cran_2017-01-26_a__16.06.48-1485443355.png"></p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2017-01-26_a__16.07.07-1485443375" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/387388/Capture_d_e_cran_2017-01-26_a__16.07.07-1485443375.png"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Les fonds collectés serviront à l’achat de <strong>molécules pharmacologiques</strong> existantes afin de tester leur action de modulation sur FKBP52 (<strong>35%</strong> des fonds), à la rémunération des <strong>chercheurs</strong> (<strong>55%</strong> des fonds) et à l’achat des consommables nécessaires au fonctionnement des <strong>équipements scientifiques</strong> (<strong>10%</strong> des fonds).</p> <p>  </p> <p> <img alt="Capture_d_e_cran_2017-01-30_a__22.13.28-1485810835" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/388694/Capture_d_e_cran_2017-01-30_a__22.13.28-1485810835.png"></p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux