- Bonne soirée : le nouveau court métrage de Louna Chantelauze -

Il faut continuer, vivre et faire vivre le cinéma. J'ai 15ans et j'ai besoin de votre aide, une participation, afin que mon rêve se réalise.

Visuel du projet - Bonne soirée : le nouveau court métrage de Louna Chantelauze -
Réussi
111
Contributions
09/02/2016
Date de fin
3 785 €
Sur 3 500 €
108 %

- Bonne soirée : le nouveau court métrage de Louna Chantelauze -

<p> <strong><u>Qui suis-je ?</u></strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Img_0086-1449269966" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/257648/IMG_0086-1449269966.jpg">   <em>Louna Chantelauze réalisatrice/scénariste.</em></p> <p>  </p> <p>             Je suis une adolescente de quinze ans, passionnée par le <strong>cinéma</strong> depuis toujours.</p> <p>  </p> <p> En 2013, j’ai participé au concours <strong>NIKON</strong> « je suis un souvenir »</p> <p> <a href="https://www.youtube.com/watch?v=KimS8myDHiY" target="_blank">https://www.youtube.com/watch?v=KimS8myDHiY</a></p> <p> En 2014, j’ai pu accroitre mes connaissances grâce à un stage dans la boite de production<strong> ICONOCLASTE </strong>sur le tournage de « La résistance de l’air » de Fred Grivois.</p> <p> Je poursuis désormais cet approfondissement avec le ciné-club de la <strong>Cinémathèque Française.</strong></p> <p>  </p> <p> Depuis, j’ai écrit un scénario de long métrage que je compte tourner courant 2017. Ainsi que <strong>Bonne soirée </strong>que je compte réaliser grâce à votre aide.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong><u>Synopsis</u></strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Projet_louna2-1449270150" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/257649/projet_louna2-1449270150.jpg">  <em>Affiche par la graphiste Joanna Sem.</em></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>               Dans un café, <strong>un quarantenaire.</strong></p> <p> Cet homme erre de table en table, pénètre dans la vie des gens pour quelques minutes… Des éclats de vie, de courtes rencontres et cet homme impassible, presque invisible…</p> <p> Lise, Thomas et André, Amélie et Christian, un groupe de jeunes, Jeanyne et Laure ne se souviendront peut être pas de cet homme, <strong>vous vous souviendrez d'eux.</strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong><u>Pourquoi avoir écrit ce projet ?</u></strong></p> <p>  </p> <p>                Les films suivent presque à l’unanimité la <strong>trame des fables.</strong> Une situation initiale, un événement perturbateur et une conclusion.</p> <p>  </p> <p> Mon objectif est de <strong>rompre</strong> avec cette convention.</p> <p>  </p> <p> Faire un film à part,<strong> original et perturbant</strong>, sans progression. Un panorama <strong>enchanteur</strong> sur des vies diverses.</p> <p> L’intérêt d’un projet court d’une dizaine de minutes est d’étonner et de dérouter les spectateurs, mais surtout de <strong>sortir des sentiers battus.</strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong><u>Casting</u></strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Cd9fe9_8cf581e4f44c1088ecbfe830ca52024e.jpg_srz_704_922_75_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srz-1449270568" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/257650/cd9fe9_8cf581e4f44c1088ecbfe830ca52024e.jpg_srz_704_922_75_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srz-1449270568.jpeg"></p> <p> <em>Éric Chantelauze dans le rôle de l’homme.</em></p> <p>  </p> <p> <a href="http://chantelauzeeric.wix.com/eric-chantelauze" target="_blank">http://chantelauzeeric.wix.com/eric-chantelauze</a></p> <p>  </p> <p>           Le rôle de l’homme a été écrit spécialement pour ce comédien, à qui je dois en partie mon amour pour le cinéma, et accessoirement la vie.</p> <p> Il est de plus en collaboration étroite avec<strong> Sébastien Bonnabel</strong>, créateur du <strong>GroupStudio</strong>, qui m’a largement inspiré ma méthode de <strong>direction d’acteurs.</strong></p> <p>  </p> <p>          J’ai également décidé de conserver l’équipe technique de mon premier court-métrage avec comme chef opérateur<strong> Mathieu Miot</strong>, qui a osé m’accompagner et me faire confiance malgré mon jeune âge. J’espère qu’il en sera de même pour vous.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong><u>Sources d’inspiration</u></strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="20135961-1449270690" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/257651/20135961-1449270690.jpg"></p> <p>  </p> <p> <em>              « Holy Motors » de Leos Carax </em>a pour moi, réussi à rompre avec la <strong>trame des fables.</strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="Unknown-1-1449771978" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/259311/Unknown-1-1449771978.jpeg"><img alt="Un-deux-trois-soleil-20111214063032-1449771968" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/259310/un-deux-trois-soleil-20111214063032-1449771968.jpg"><img alt="69217309_af-1449772003" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/259313/69217309_af-1449772003.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <em>          « Pierrot le Fou » de Jean-Luc Godard, « Un, deux, trois, soleil » de Bertrand Blier et « Mulholland Drive » de David Lynch</em>, trois réalisateurs qui s’amusent à <strong>dérouter leurs spectateurs</strong>, comme il me plaira de le faire avec vous…</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>                                                           <img alt="Img-1-1449271172" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/257660/img-1-1449271172.jpg"></p> <p>            La littérature sait également rompre avec les conventions, comme le prouve <em>« Les amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable » d’Hervé le Tellier.</em></p> <p>  </p> <p> “A quoi tu penses ? Je pense que… “</p> <p>  </p> <p>            Des phrases presque <strong>en dehors de la réalité</strong>,  des pensées qui volent, comme voleront les bribes de vies dans mon film.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong><u>Ambiance</u></strong></p> <p>  </p> <p>             Ce court métrage s’isole des autres films par son scénario, c’est un film à part, un monde à part. Je veux donc que l’ambiance retranscrive cette idée d’un <strong>huis-clos calfeutré.</strong></p> <p>  </p> <p> Un petit café qui regroupe les <strong>différentes générations</strong> d’un quartier parisien.</p> <p>            </p> <p>             Le café de <em>« La traversée de Paris » de Claude Autant-Lara</em> de nos jours, comme si les acteurs ne pouvaient sortir de ce court métrage, comme l’on ne pouvait sortir de ce café, le soir, sous l’occupation.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>                                        <img alt="Unknown-2-1449271243" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/257661/Unknown-2-1449271243.jpeg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong><u>Un avant goût</u></strong></p> <p>  </p> <p>          </p> <p>           Voici, en petit aperçu, les premières pages du <strong>scénario.</strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="1-1449271291" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/257662/1-1449271291.png"></p> <p> <img alt="2-1449271307" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/257663/2-1449271307.png"></p> <p> <img alt="3-1449271317" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/257664/3-1449271317.png"></p> <p>            </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>             Une petite participation a déjà une grande importance pour moi, je vous remercie d’avance.</strong></p> <p>  </p> <p>                                                         <strong>Merci</strong> Kisskissbankers <strong>!</strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p>

À quoi servira la collecte

<p> <strong><u>Budget</u></strong></p> <p>  </p> <p>           Je prépare ce projet depuis <strong>un an.</strong></p> <p>  </p> <p> En réduisant au maximum les frais, le budget minimum est de <strong>3.500 €.</strong></p> <p>          </p> <p>           Le tournage s’effectuera sur <strong>quatre jours</strong> durant lesquels il faudra : </p> <p>  </p> <p> - Louer le <strong>matériel technique</strong> (caméra, micros, perches, éclairages…) - 700 € par jour -</p> <p>  </p> <p> - Organiser une <strong>régie</strong> pour une vingtaine de personnes (boisson et nourriture) - 200 € -</p> <p>  </p> <p> - Acheter <strong>costumes, maquillage et accessoires </strong>- 100 € -</p> <p>  </p> <p> - Location du <strong>décor</strong>, etc. - 300 € -</p> <p>  </p> <p> Et à cela s’ajoutent les frais de <strong>post-production</strong> (montage, étalonnage, mixage, ajout de musiques...). - 100 € -</p> <p>  </p> <p>           Nous espérons collecter ces 3.500 € par votre aide. Chaque participation compte.</p> <p>  </p> <p> Atteindre cet objectif serait un grand pas, l’<strong>augmenter </strong>serait encore mieux.</p> <p>          </p> <p>           Les acteurs, à ce jour bénévoles, pourraient être défrayés voire <strong>payés</strong>, et les conditions de tournage seraient considérablement améliorées.</p> <p>  </p>

Choisissez votre contrepartie

5 €

Livraison estimée : mars 2016

Votre nom au générique !
  • 11 contributions

10 €

Livraison estimée : mars 2016

Une photo du tournage dédicacée par l'acteur de votre choix + les contreparties précédentes
  • 29 contributions

25 €

Livraison estimée : avril 2016

Une affiche du film + les contreparties précédentes
  • 16 contributions

50 €

Livraison estimée : avril 2016

Un DVD du film avec bonus + les contreparties précédentes
  • 12 contributions

70 €

Livraison estimée : mai 2016

Invitation à la projection + les contreparties précédentes
  • 9 contributions

150 €

Livraison estimée : mai 2016

Invitation à un apéro après la projection + les contreparties précédentes
  • 4 contributions

500 €

Livraison estimée : mai 2016

Crédité comme coproducteur du film + les contreparties précédentes

1 000 €

Livraison estimée : mai 2016

Invitation à dîner avec l'équipe à la suite de la projection + les contreparties précédentes

Faire un don

Je donne ce que je veux