Aller au contenu

Bulle, la wasserette mobile

Solidarité, Développement Local

Visuel du projet Bulle, la wasserette mobile
Checked circleRéussi
Bulle asbl
Bruxelles
224
Contributeurs
Saturday, March 16, 2019
Date de fin
11 236 €
Sur 10 000 €
112 %

une deuxième Bulle sur les routes de Bruxelles; challenge pour 2020 !

Suivre et partager
Wednesday, March 13, 2019

Objectif atteint ! Allons encore plus loin :)

C'est super, déjà 100% de notre premier objectif atteint ! Et ça continue à grimper ! Nous tenons sincèrement à tous vous remercier pour le soutien et la confiance dont vous nous témoignez via vos nombreux "like", partages, articles consacrés et dons.

Ensemble tentons d'atteindre un deuxième palier de 15000€ qui nous permettra d'aller encore plus loin dans le développement de la Bulle.

Ce projet est également le votre et sans vous on ne pourrait pas continuer. Nous sommes émus par votre générosité qui nous confirme que nous avançons dans la bonne direction. Encore une fois un grand grand merci à tous, vous nous donnez chaud au cœur.

N'hésitez pas à vous abonner à notre page facebook pour être mis au courant de toute l'actualité de la Bulle, https://www.facebook.com/Bulleasbl/ .

 

Une très bonne journée à tous,

Des bisous et des bulles,

L’équipe BULLE ASBL

Tuesday, March 05, 2019

Le prix de la solidarité

  Assets Déjà 140 permanences effectuées depuis l’entrée en action des machines de la Bulle, “wasserette mobile”, sur le territoire bruxellois. Près de 500 heures passées à lessiver et sécher le linge des sans-abri de la capitale de l’Europe. Plus d’un millier de lessives pour sept à huit tonnes de vêtements, de couvertures, de sacs de couchage brassés, nettoyés, rendus propres à leurs utilisateurs. Mais ce n’est pas suffisant. C’est loin d’être suffisant.  En région bruxelloise, on estime leur nombre (source: La Strada) à quelque quatre mille personnes vivant dans la rue. Faites le compte: à raison de trois kilos de vêtements sales apportés par chacune à la Bulle, c’est douze tonnes de linge que celle-ci devrait traiter... chaque semaine. Irréaliste, utopique? Oui bien sûr. Quatre mille, c’est beaucoup trop pour notre encore très modeste action de terrain. Mais c’est deux fois moins que ce que Bruxelles compte d’habitants au km2, soit 7.500, pour un total de 1,2 million.  Imaginons maintenant que 0,1% seulement de cette population locale, 1.200 personnes généreuses, se sentant concernées par la problématique du sans-abrisme, prennent soudain conscience de nos besoins matériels et acceptent sans plus tarder de financer à travers ce crowdfunding sur KissKissBankBank le déploiement du projet BULLE. Ne serait-ce qu’à hauteur de 10 euros chacune, comme si elles donnaient 2,50 € à quatre sans-abri. Vous croyez que c’est trop demander? C’est combien, pensez-vous, le prix de la solidarité ? Parmi les bénévoles de la Bulle, il y a aussi, désormais, quelques sans-abri. Eh oui. Faut-il donc être soi-même dans la précarité pour, dans cette société d’égoïsme et d’indifférence, commencer à se préoccuper des autres? L’équipe Bulle