Carnet de faits

Une collection de dessins de faits réels aussi beaux que des films!

Visuel du projet Carnet de faits
Réussi
122
Contributions
27/11/2020
Date de fin
289 prév.préventes
Sur 150
193 %
Autoproduction
culturelle
Fabrication
française
Depuis quelques jours, de chouettes librairies indépendantes accueillent les Carnets de faits dans leurs rayons. Il est donc possible de se les procurer in situ à Paris, Montreuil, Nîmes, Montpellier, Aigues-Mortes, Sète, Villefranche-de-Rouergue... Découvrez la liste de ces librairies sur carnetdefaits.net Si votre librairie préférée reste injustement loin de ce complot, causez lui en... qu'elle me contacte pour être approvisionnée. Il est aussi possible de les commander directement via le site carnetdefaits.net
Car voici la bonne nouvelle du jour : les Carnets de faits sont en cours d'impression. Après quelques réglages sur une nouvelle couverture, des essais papiers et des prototypes, voici que les encres dansent. Ce fut long et contrecarré par des imprévus divers et virusés mais cela se concrétise. Les machines à relier devraient bruisser en début de semaine prochaine puis je passerai à l'envoie des carnets précommandés. Tantôt donc, les précieux entre vos mains.... Au plaisir de connaitre vos réactions. Merci pour votre patience. Des amitiés toutes en couleur et noir et blanc. ;-) Blick
Vous avez été plus d'une centaine à soutenir ce projets par ici + toutes celles et cieux qui le font par d'autres biais qu'ici = incroyable :-) C'est très émouvant de se sentir épaulé alors que beaucoup d'incertitudes entourent une telle initiative... Quelle idée que de partager des croquis de voyage personnel, des annotations de scènes filmiques issues du monde réel, des scabrosités mal à l'aise qui tachent en ce monde si propre.... Merci pour votre soutien et joie de propager un tel point de vue. La partie concrétisation se concrétise maintenant... A tantôt pour la suite et le bonheur de feuilleter les pages dessinées. :-) Une nouvelle foi... MERCI !
Un carnet de faits dédié à cet étrange voyage causé par l'apparition d'un être microscopique appelé Covid ou Cause vite il faut plus se postillonner, se bisouiller, s'enlacer, chacun chez soi donc et nous volà parti dans un parcours de découverte des premières fois: les premières fois où l'on a vu une personne masquée, où l'o a pressé sur la bouteille de gel hydroalcoolique, où l'on écouta attentivement le Chef de l'état, où l'on entra tremblant pour passer un test et puis la première foi où où où où ... tout cela donna lieu à une série de dessins. ci donc la bande-annonce de ce carnet:
Depuis quelques temps, Radio Olympiades, la webradio du quartier ds Olympiades, ce quartier juché sur une dalle loindes trémoussements de la foule et sorte de village de tours hong-kongaises dans la ville lutécienne, et bien cette radio émet et ondule de jolis spots radios évoquant les carnets :-) Radio Olympiades s'écoute aussi sur le net ou web voire sur la toile cirée.
Ce matin dominical, les habitants de Camargue et alentours, peuvent découvrir ce chouette article sur l'aventure des Carnets de faits... et puis il y a aussi une présentation dans le blog d'une aigues-mortaise: https://www.mariel-murigneux.com/blog/2020/11/21/dans-ses---carnets-de-faits---le-dessinateur-blick-croque-la-singularite-du-monde
« Blick’s drawings are fluid, fast, funny and charming. He’s alive to the moment and most of all, he has empathy for his characters. I’m sure you’ll agree we can all use some of that at this particular moment in time. » James Graham poète et critique d'art
Lits sans Bras Vénitiens, un Carnet de faits remplis de faits vus en Vénétie et dans le labyrinthe des ruelles, canaux, masques et démasquages de la cité lévitant sur l'eau, des dessins gondolant entre ombres, rencontres, vaporetos, costumes et surprises. La première surprise fut d'entendre tant d'accent germanique ou anglosaxon sous les costumes masqués du XVIII° La seconde surprise fut de suivre la nuit tous les bras de la farce (les serveurs, balayeurs, vendeurs et autres...) se diriger à la queue leu leu vers le gigantesque parking pour rentrer chez eux hors de la cité des Doges livrés aux ronflements de nous, petits touristes extasiés en ce décor. La troisième surprise fut de dénicher un rade avec des gens du cru et trinquer quelques spritz d'esprit avec eux au moment où les lampes s'emmêlent les pinceaux avec la lune. La quatrième fut de danser dans une fête de rue improvisée en gros son loin des ronflons digne d'un spectacle télé et de digoter avec des gens des alentours. Comme quoi, tout se peut... A découvrir entre les lignes des dessins de ce carnet.... https://vimeo.com/477101762
En ces temps de cloisonnement et impossibilité de voyager, voilà que je vous propose de redécouvrir des horizons proches ou lointains par le biais de mes dessins. Les frontières se ferment, les feux se couvre-feu: ouvrons les carnets des yeux :-) A Paris, douceur et amour se disputent. Ce "Carnet de faits" rassemble des dessins trépidants dûs à l'amoncellement des trajectoires de vies qui se télescopent dans cette ville grouillante. De la surprise, des stupeurs, des brusqueries, du brouhaha, des errances et des parisiens. Découvrez la bande-annonce de Sans Socle à Paris
Les frontières se ferment... Ouvrons les carnets des Yeux !
Ce "Carnet de faits" rassemble des dessins transpirés là-bas. De la lascivité, de la trépidation, de l'iode des sables et bien d'autres rencontres. Découvrez la bande annonce... et enjoyez d'y tourner les pages tantôt :-)