Cultivons notre jardin 3.0

Construisons un nouvel Eden pour nos données. Sécurité, intimité et intelligence collective.

Visuel du projet Cultivons notre jardin 3.0
Échoué
6
Contributeurs
01/08/2015
Date de fin
160 €
Sur 50 000 €
0 %
Thursday, June 25, 2015

Exemple 3 : le partage

<p> &nbsp;</p> <p> Partager un appartement, une voiture, une tondeuse &agrave; gazon&hellip; c&#39;est toujours le m&ecirc;me principe. Il faut confronter une offre de service/produit et une demande selon des crit&egrave;res. Pour un logement, c&#39;est le lieu, la date d&#39;arriv&eacute;e et celle de d&eacute;part, le niveau de confort, les &eacute;quipements&hellip; Pour un trajet, c&#39;est heure et lieu de d&eacute;part et d&#39;arriv&eacute;e, la fiabilit&eacute; du conducteur&hellip;</p> <p> &nbsp;</p> <p> Ensuite, il faut mettre en relation directe les personnes pour qu&#39;elles r&egrave;glent les d&eacute;tails.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Enfin, il faut assurer la transaction pour que les intervenants n&#39;aient pas &agrave; s&#39;occuper d&#39;histoires d&#39;argent.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Les plateformes d&#39;&eacute;changes ont tous une sp&eacute;cialit&eacute;. Et dans chaque sp&eacute;cialit&eacute;, il y a un acteur majeur qui fait la loi. Par forc&eacute;ment parce qu&#39;il est le meilleur mais parce qu&#39;il a la communaut&eacute; la plus large et donc une &eacute;norme capacit&eacute; &agrave; confronter l&#39;offre et la demande. C&#39;est donc le nombre plus que la qualit&eacute; intrins&egrave;que du service qui compte.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Donc nous arrivons en face d&#39;acteurs en situation de monopole. Or ce n&#39;est jamais bon pour le consommateur. &nbsp;C&#39;est ce qui fait que certaines plateformes d&#39;&eacute;changes valent des dizaines de milliards de dollars alors qu&#39;elles n&#39;ont m&ecirc;me pas un millier de salari&eacute;s. En fait, &ccedil;a correspond &agrave; la taille de la direction des ressources humaines d&#39;une entreprise traditionnelle &eacute;quivalente : c&#39;est plut&ocirc;t coh&eacute;rent puisque les salari&eacute;s sont externalis&eacute;s (et sont devenus des clients).</p> <p> &nbsp;</p> <p> CultivonsNotreJardin3.0 est une association qui appartient &agrave; ses adh&eacute;rents et peut donc assurer ce service de mise en relation sans capter autant de valeur.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Avec CultivonsNotreJardin3.0, tous les adh&eacute;rents peuvent faire interagir leurs jardins secrets avec les jardins publics. Exemple : vous marquez sur le calendrier de votre jardin secret que vous devez vous rendre dans une autre ville. Si vous vous &ecirc;tes connect&eacute;s avec des jardins publics de gestion des transports, de logement et de restauration, vous allez leur envoyer ces infos anonymement (ou pas). A eux de se d&eacute;brouiller pour cr&eacute;er des algorithmes ultra performants pour vous trouver les meilleures solutions en fonction de vos contraintes et envies. Vous n&#39;aurez plus qu&#39;&agrave; choisir&hellip;</p> <p> &nbsp;</p> <p> Pour les &eacute;changes d&#39;argent, on s&#39;&eacute;change &eacute;videmment des gouttes entre adh&eacute;rents.</p> <p> &nbsp;</p> <p> La logique est donc compl&egrave;tement diff&eacute;rente : il y a une plateforme &agrave; but non lucratif qui r&eacute;unit des citoyens autour d&#39;un m&ecirc;me syst&egrave;me de bases de donn&eacute;es. Ensuite, des d&eacute;veloppeurs vont construire des algorithmes de mise en relation qui seront mis en concurrence. Du coup, vous citoyens, n&#39;&ecirc;tes plus esclaves des algorithmes mais leurs maitres : &ccedil;a change tout !</p> <p> &nbsp;</p> <p> ..en informatique, tout est possible d&egrave;s qu&#39;on a les donn&eacute;es (c&#39;est pour &ccedil;a qu&#39;il ne faut pas les donner, il faut les vendre).</p> <p> &nbsp;</p> <p> N&#39;h&eacute;sitez pas &agrave; poser des questions !</p>
Monday, June 22, 2015

Exemple 2 : l'école

<p> Imaginez que nous puissions connaitre les donn&eacute;es des &eacute;coles. Pas les donn&eacute;es du type nombre d&#39;&eacute;l&egrave;ves de l&#39;&eacute;tablissement, % de r&eacute;ussite au bac&hellip; mais celles de l&#39;int&eacute;rieur, du quotidien.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Vous g&eacute;rez, dans votre jardin secret, gr&acirc;ce aux applications que vous avez t&eacute;l&eacute;charg&eacute;es sur les jardins publics, l&#39;&eacute;volution de vos enfants : emploi du temps, cours, devoirs, profs absents&hellip; vous validez leurs connaissances gr&acirc;ce &agrave; des exercices en ligne que les professeurs volontaires ont valid&eacute;s&hellip;</p> <p> &nbsp;</p> <p> Ainsi, en remontant les informations anonymis&eacute;es dans les jardins publics, nous allons pourvoir juger de la capacit&eacute; de nos &eacute;coles &agrave; faire progresser les &eacute;l&egrave;ves et non pas en termes absolus (facile d&#39;avoir 99 % de r&eacute;ussite au bac quand on ne s&eacute;lectionne que les meilleurs par exemple).</p> <p> &nbsp;</p> <p> Mais ce n&#39;est pas tout. On va pouvoir mesurer le bien-&ecirc;tre, le niveau de s&eacute;curit&eacute;, l&#39;absent&eacute;isme, la souplesse horaire des &eacute;tablissements&hellip;</p> <p> &nbsp;</p> <p> Enfin, nous allons pouvoir nous organiser en tant que parents en organisant le covoiturage, les devoirs &agrave; la maison (je fais les maths pour tes enfants, tu fais le fran&ccedil;ais&hellip;), les activit&eacute;s sportives&hellip; la seule limite, c&#39;est votre imagination&hellip;</p> <p> &nbsp;</p> <p> ...en informatique, tout est possible d&egrave;s qu&#39;on a les donn&eacute;es (c&#39;est pour &ccedil;a qu&#39;il ne faut pas les donner, il faut les vendre).</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;N&#39;h&eacute;sitez pas &agrave; poser des questions !</p>
Friday, June 19, 2015

Exemple 1 : les magasins

<div> Avant de commencer, on voudrait juste vous faire prendre conscience de la puissance de la foule (crowd en anglais). Une goutte d&#39;eau, c&#39;est minuscule mais un fleuve peut tout d&eacute;truire sur son passage. Et le num&eacute;rique a la capacit&eacute; de rassembler les gouttes... c&#39;est tout l&#39;enjeu de CultivonsNotreJardin.org.</div> <div> &nbsp;</div> <div> Imaginez que nous puissions connaitre, &agrave; chaque instant, le prix de chaque produits dans tous les magasins de notre r&eacute;gion et/ou en ligne. On pourrait faire une liste de course dans notre jardin secret et la confronter &agrave; tous les magasins pour savoir o&ugrave; il faut aller.</div> <div> &nbsp;</div> <div> Comment obtenir ces prix ?</div> <div> &nbsp;</div> <div> Demandez &agrave; vos distributeurs de cr&eacute;er un jardin public reli&eacute; &agrave; leurs syst&egrave;mes d&#39;information (en 2015, c&#39;est simple &agrave; faire) pour mettre &agrave; jour les prix. Vous n&#39;avez plus qu&#39;&agrave; vous y connecter et le tour est jou&eacute;. Si on va demander tout seul, c&#39;est compliqu&eacute;, si on est 1 million...</div> <div> &nbsp;</div> <div> Bon, ils ne sont pas oblig&eacute;s de le faire... soit, passons &agrave; l&#39;&eacute;tape suivante (cumulable avec la pr&eacute;c&eacute;dente).</div> <div> &nbsp;</div> <div> Si le magasin est un site Internet, ils m&eacute;morisent tout ce qu&#39;on ach&egrave;te chez eux. Si c&#39;est un magasin physique et que nous avons une carte de fid&eacute;lit&eacute;, c&#39;est idem. En vertu de la loi informatique et libert&eacute;, nous avons acc&egrave;s aux informations que l&#39;on stocke sur nous. Nous pouvons donc exiger d&#39;y avoir acc&egrave;s.</div> <div> A la mise en ligne de la plateforme, nous allons cr&eacute;er un jardin public pour vous permettre collectivement, de demander acc&egrave;s &agrave; vos donn&eacute;es. Et donc, chacun pourra d&eacute;clarer un magasin puis faire un appel &agrave; la foule pour faire pression sur le magasin. Ainsi, vous pourrez chacun rapatrier vos donn&eacute;es dans vos jardins secrets (et donc diffuser anonymement sur les jardins public les prix des produits que vous avez achet&eacute;s).</div> <div> &nbsp;</div> <div> Si &ccedil;a ne suffit pas (le magasin se fiche de son image de marque et accessoirement de la loi), il suffit que chacun renseigne quelques produits de son panier. Pour information, il y a environ 40000 articles dans un hypermarch&eacute; pour 50000 passages en caisse par semaine. Si 1 personne sur 10 est adh&eacute;rente, il faut enregistrer chacun 8 articles. Pas super rigolo donc il y a fort &agrave; parier que certains vont en faire beaucoup et d&#39;autres pas du tout. &Ccedil;a peut rapporter des sommes sympas (gr&acirc;ce &agrave; la r&eacute;partition des gouttes) &agrave; des &eacute;tudiants, des retrait&eacute;s ou des sans emplois s&#39;il s&#39;amusent &agrave; renseigner des rayons entiers.</div> <div> &nbsp;</div> <div> De plus, si on a suffisamment de sous pour le d&eacute;velopper, on peut vous mettre en place une application de reconnaissance de caract&egrave;res (on connait des gens dont c&#39;est le m&eacute;tier). Vous scannez votre ticket de caisse ou votre facture. Si un produit n&#39;a jamais &eacute;t&eacute; identifi&eacute; par un jardinier, vous allez marquer plein de gouttes en le cr&eacute;ant. S&#39;il existe d&eacute;j&agrave;, aucun boulot.</div> <div> &nbsp;</div> <div> Ensuite, on peut inventer un syst&egrave;me qui agr&egrave;ge toutes les demandes d&#39;un quartier et permettre &agrave; des jardiniers de faire les courses pour d&#39;autres afin de prendre les produits l&agrave; o&ugrave; c&#39;est le moins cher !</div> <div> &nbsp;</div> <div> ...en informatique, tout est possible d&egrave;s qu&#39;on a les donn&eacute;es (c&#39;est pour &ccedil;a qu&#39;il ne faut pas les donner, il faut les vendre).</div> <div> &nbsp;</div> <div> N&#39;h&eacute;sitez pas &agrave; poser des questions !</div>