Dansons! La rencontre entre l'Afrique et des jeunes en situation de handicap

Aidez-nous à finaliser notre projet "Dansons", la rencontre exceptionnelle de danseurs burkinabés et de jeunes en situation de handicap.

Visuel du projet Dansons! La rencontre entre l'Afrique et des jeunes en situation de handicap
Réussi
81
Contributeurs
07/06/2019
Date de fin
7 600 €
Sur 6 000 €
127 %
Monday, June 03, 2019

Collecte de fonds et de matériel pour des ateliers d'arts plastique à Bobo-Dioulasso

<p>Issouf Diero, l'artiste-plasticien qui a réalisé les décors du projet Dansons, récolte des fonds et du matériel pour des ateliers d'arts plastiques pour les enfants de Bobo-Dioulasso. N'hésitez pas à le contacter si vous voulez soutenir cet artiste extraordinaire !</p> <p><img alt="Ateliers_issouf_diero-1559587668" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/600096/Ateliers_Issouf_Diero-1559587668.jpg"></p>
Wednesday, May 22, 2019

"Mon coeur bat, je suis trop content"

<p>Septième témoignage des élèves de l'Institut d'Education Motrice de la Marrière sur leur collaboration avec les danseurs de la Compagnie Sanou Ka Sanu de Bobo Dioulasso (Burkina Faso) dans le cadre du projet "Dansons".</p> <p>Quelle sensation as-tu pendant le duo avec Dodo ? <strong>"Mon coeur bat, je suis trop content, j’improvise avec lui, à chaque fois c’est différent. Ça me plaît de voir que les autres sont contents aussi de nous voir danser. Je pousse un grand cri à la fin c’est trop génial."</strong></p> <p><img alt="P1180724-1557581062" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/593556/P1180724-1557581062.JPG"></p> <p><em>Crédit photo : ©Guillaume Noury</em></p>
Wednesday, May 22, 2019

"J'aime bien danser et j'oublie mon hémiplégie"

<p>Sixième témoignage des jeunes en situation de handicap moteur de l'Institut d'Education Motrice de Nantes sur leur collaboration avec les danseurs de la Compagnie Sanou Ka Sanu de Bobo Dioulasso (Burkina Faso) dans le cadre du projet "Dansons".</p> <p>Pourquoi tu aimes danser ?<strong> "La danse, ça détend le corps, même si en répétition on travaille dur et c’est fatiguant. J’aime bien danser et j’oublie mon hémiplégie. Quand je suis en mouvement, ça me détend ! Vraiment sauf les coups de fatigue que j’ai eus pendant le tableau des sauterelles où je suis vraiment à fond pour réussir, tout me plaît. Même les chorégraphies qu’il faut apprendre par cœur."</strong></p> <p><img alt="Dansons_noan_avril_2019__6_-1557580314" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/593553/Dansons_Noan_avril_2019__6_-1557580314.JPG"></p> <p><em>Crédit photo : ©N-LR</em></p>
Wednesday, May 22, 2019

Bruno Ometak, réalisateur engagé

<p>Réalisateur de fiction et de reportage, Bruno OmétaK a été primé pour ses réalisations au Festival international de Cannes "Entre deux marches" (<em>Migrants</em>, prix de la réalisation), au Festival du Jeune Réalisateur des Pays de la Loire (<em>La chaise</em>, 1er prix) et au Festival du film de formation à Formathèque-Paris (<em>Lapin lapin</em>, 1er prix).</p> <p>Avec <em>Le dernier des Géants</em> il a obtenu le 1er prix au Festival du film court d'animation de Berlin et le 2e prix au Festival du film de Vigo.</p> <p>Bruno Ométak a réalisé plus de 250 courts-métrages de fiction dans le cadre scolaire avec des écoliers du primaire, des collégiens et des lycéens.</p> <p>Ce n'est pas sa première association à un extraordinaire projet associant danse et handicap. Au cours de l’année scolaire 2014-2015, il a réalisé un documentaire sur l'aventure de jeunes de l’IEM la Marrière et des élèves de l’école Port Boyer, accompagnés des danseurs du Centre Chorégraphique National de Nantes, ils ont expérimenté le travail corporel au travers d’ateliers et de semaines de créations, pour présenter un spectacle chorégraphique tout à fait original « Les Légendaires ». </p> <p>Lien vers le site web de Bruno OmétaK : <a href="https://www.ometak.fr/" target="_blank">https://www.ometak.fr/</a><img alt="Dansons_noan_avril_2019__2_-1558540752" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/596825/Dansons_Noan_avril_2019__2_-1558540752.JPG"></p> <p> </p> <p>crédit photographique © Guillaume Noury</p>
Tuesday, May 21, 2019

"Danser, ça me fait plaisir partout"

<p>Cinquième témoignage des jeunes en situation de handicap moteur de l'Institut d'Education Motrice de Nantes sur leur collaboration avec les danseurs de la Compagnie Sanou Ka Sanu de Bobo Dioulasso (Burkina Faso) dans le cadre du projet "Dansons".</p> <p>Pourquoi tu aimes danser ? <strong>: "J’ai rencontré Issa et Dodo, les deux Issouf aussi. Je les trouve gentils et supers. Ils m’apprennent beaucoup de choses. Danser ça me fait plaisir partout."</strong></p> <p><img alt="Guillaume_noury___2_-1557580192" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/593549/guillaume_noury___2_-1557580192.jpg"></p> <p><em>Crédit photo : ©Guillaume Noury</em></p>
Tuesday, May 21, 2019

"Des papillons pour danser avec les yeux"

<p>Quatrième témoignage des jeunes en situation de handicap moteur de l'IEM de Nantes sur leur collaboration avec les danseurs de la Compagnie Sanou Ka Sanu de Bobo Dioulasso (Burkina Faso) dans le cadre du projet "Dansons".</p> <p>Que ressens-tu quand tu danses les Papillons avec les yeux ? "<strong>Il faut qu’on agite quelque chose devant mes yeux pour que je batte des cils très vite. C’est ce petit détail dansé qu’Issa a repéré pendant la première improvisation des papillons et qu’il a voulu garder pour le spectacle. Je serai filmée sur ce moment-là par un autre jeune.  Quand on me dit de battre des cils, ça ne marche pas, mais Bruno Ometak a trouvé l‘idée de petits papillons volants en papier qui m’aideront à danser des yeux au bon moment."</strong></p> <p><img alt="Guillaume_noury5-1557580070" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/593547/guillaume_noury5-1557580070.JPG"></p> <p><em>Crédit photo : ©Guillaume Noury</em></p>
Tuesday, May 21, 2019

Guillaume Noury : émotions brutes en Noir & Blanc

<p>"La photographie est un formidable langage qui s’affranchit des mots et permet un dialogue direct d’un inconscient à un autre, d’un imaginaire à un autre." Photographe depuis près de quinze ans, l'approche de Guillaume Noury a mis du temps à se mettre en place et continue de se préciser. Sa photographie, en noir et blanc, est guidée par ses sensations, qui vibrent à la surface.</p> <p>Guillaume Noury anime des ateliers photos dans les lycées, écoles, centres de loisirs, IEM (Institut d'Education Motrice), etc. Cette connaissance du jeune public se reflète dans les photos qu'il a prises au cours des répétitions du projet chorégraphique "Dansons !", où son grain contrasté fait ressortir les émotions et les connexions humaines développées au fil de cette création artistiques hors du commun.</p> <p><img alt="Guillaume_noury___27_-1557575259" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/593536/guillaume_noury___27_-1557575259.jpg"></p> <p>Toutes les photos utilisées pour cette campagne Kisskissbankbank ont été créées par Guillaume Noury. Il sera possible de les commander sur son site web.</p> <p>Lien vers le site de Guillaume Noury : <a href="https://guillaumenoury.format.com/" target="_blank">https://guillaumenoury.format.com/</a></p>
Sunday, May 19, 2019

"Dansons !" : la fable africaine de la petite araignée

<p>La création Dansons!  part de cette fable</p> <p>La petite araignée</p> <p>En ce temps-là le soleil était fixé d'un côté de la terre et l'autre moitié vivait dans le froid et les ténèbres. Aussi les animaux du côté froid envoyèrent leurs meilleurs guerriers pour tenter de voler un morceau de soleil et de le ramener chez eux. L'ours, le loup, l'élan tous essayèrent mais tous échouèrent. Les uns furent bloqués par les gardes du soleil les autres brûlés cruellement par le feu volé. Ceux qui revinrent ne ramenèrent qu'une boule éteinte tellement le chemin du retour était long. Toutes les bêtes du côté froid grelottaient et se désespéraient.</p> <p>Un jour pourtant, une petite voix sortie de l'obscurité appela l'assemblée des animaux : -Mmoi je peux essayer ! Lorsque les animaux s'aperçurent qu'il ne s'agissait que d'une minuscule araignée, tous se moquèrent : - Allons, tu n'es pas un guerrier, tu n'es qu'une petite araignée et tu es faible. Comment oses-tu te proposer quand les plus grands entre nous ont échoué ? Mais la petite araignée était déjà partie. Elle avança, avança avança patiemment, petit pas après petit pas. Le chemin est long à pas d'araignée mais sa petite taille avait des avantages. Elle lui permit par exemple de se glisser sans peine entre les gardiens du soleil. Là, elle déroba une minuscule boule de feu et construisit de ses petites pattes une deux trois quatre cinq six sept huit pattes un bol de terre. L'araignée est habile et tissa même autour du bol de quoi protéger le feu du vent et du froid puis elle se remit en chemin.</p> <p>La route est longue à pas d'araignée. Mais jamais elle ne faiblit avançant lentement patte après patte une deux trois quatre cinq six sept huit pattes.</p> <p>Et quand elle arriva du côté froid, victoire ! Sa flamme brillait toujours. Elle permit à tous les animaux de profiter de la chaleur et de la lumière. Et aucun a oublié que tous devaient ce bonheur à une minuscule araignée.</p> <p><img alt="P1160782-1557578084" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/593542/P1160782-1557578084.JPG"></p> <p><em>Crédit photo : Guillaume Noury</em></p>
Sunday, May 19, 2019

"Danser me permet d'exprimer ma liberté de mouvement"

<p> </p> <p>Troisième témoignage des élèves de l'Institut d'Education Motrice sur leur collaboration avec les danseurs de la Compagnie Sanou Ka Sanu de Bobo Dioulasso (Burkina Faso) dans le cadre du projet "Dansons"</p> <p>Pourquoi tu aimes danser ?<strong> "Parce que l'on découvre de nouvelles danses des façons de bouger son corps et que l'on s'exprime sur la musique. Cela me permet d'exprimer ma liberté de mouvement, de faire de nouvelles choses et cela me donne envie de chanter en même temps que danser. Ça me rend joyeuse. J'aime faire des improvisations parce que je peux inventer moi-même les mouvements. Les échauffements aussi surtout quand on chante car moi j'adore chanter, je vis en chantant même !"</strong></p> <p><img alt="Guillaume_noury___27_-1557575259" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/593536/guillaume_noury___27_-1557575259.jpg"></p> <p>Crédit photographique : ©Guillaume Noury</p>
Saturday, May 18, 2019

Abécédaire d'un projet extraordinaire par les jeunes de l'IEM

<p><strong>Abécédaire de verbes</strong> : attendrir adorer aimer attendre, balayer brûler, courir, danser, être, fêter frémir frissonner, goûter grandir, habiter, interpréter, jouer, kiffer, libérer, laisser, lâcher prise, mimer, naviguer, oublier, pousser, quitter, répéter, souffler, suer, tirer, user, voler, w x y zigzaguer</p> <p><strong>Abécédaire de noms</strong> : amitié araignée air, Boléro de Ravel bonheur Burkina faso, chemin chorégraphie, délivrance danseurs Dansons ! David , eau élan énergie ensemble enfants, feu force fourmis, gardiens grâce gendarmes gentillesse grandeur Goliath, honneur, invention imagination, joie, kilomètres, lenteur Lonlon loup, merveille mouches, nous, on ours, papillons projet, quasiment, routes, soleil sauterelles, Terre, urgence, victoire vous, watt, X-tra, yes, zut !</p> <p><strong>Abécédaire d’adjectifs</strong> : apaisé, applaudi, beau, concentré, décontracté, enchanté, fatigué, généreux, heureux, inoubliable, joyeux, K-O, lent libre, magnifique, nombreux, obligé, pressé parfait précieux, qualifié, rapide rare ravi, saccadé spectaculaire souriant, triste, unique, valeureux, zinzin, zzzzzénial !!!</p> <p><strong>Abécédaire d’artistes</strong> : A, A, A, A, E, F, F, <strong>Gérard dit Dodo</strong>, H, I, <strong>Issa, Issouf</strong>, K, K, L, M, M, M, N, N, N, N, R, S, S, S, S, S, T, T, U, V, W, Y &amp; Y : 35 danseuses et danseurs à bord du fleuve <strong>Dansons !</strong></p> <p><strong>Et en coulisses</strong> : A, A, B, <strong>Bruno</strong>, C, C, D, E, <strong>Guillaume</strong>, H,<strong> Issouf D</strong>., J, K, L, M, P &amp; R à bord du fleuve <strong>Dansons !</strong></p> <p><img alt="Danse-1557575042" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/593535/danse-1557575042.jpg"></p> <p>et les listes ne sont pas closes… Ajoutez le vôtre en contribuant à notre collecte !!</p>
Saturday, May 18, 2019

"Je serai fier de réussir le ballet des fauteuils"

<p>Deuxième témoignage des jeunes en situation de handicap de l'IEM de Nantes sur leur collaboration avec les danseurs de la Compagnie Sanou Ka Sanu de Bobo Dioulasso (Burkina Faso) dans le cadre du projet "Dansons".</p> <p><img alt="P1130683-1557579652" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/593546/P1130683-1557579652.JPG"></p> <p>Quelle sensation as-tu pendant le ballet des fauteuils ? "<strong>En fauteuil électrique, ça me demande d’être très concentré alors les autres je les oublie, sauf ceux qui sont avec moi sur scène. Je suis très fatigué après le ballet des fauteuils mais j’espère vraiment que ça rend bien. Je serai fier de réussir tout seul sans me tromper sur le trajet à danser."</strong></p>
Saturday, May 18, 2019

Issouf Diero, un artiste-plasticien engagé

<p>"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme". Plasticien depuis 1999, Issouf Diero travaille à partir de matériaux de récupération et notamment les pneus.</p> <p>En 2005, il a exposé au CCF Henri Matisse puis au Musée provincial du Houet. L'exposition s'intitulait Gnana-Maya (la seconde vie des pneus). Il a participé à l'édition 2006 de la Semaine Nationale de la Culture.</p> <p>En juin 2007, Issouf Diero a créé le festival Gnanamaya, qui a réunit des plasticiens, musiciens et conteurs. A cette occasion, il initie les jeunes de son quartier à sa technique de recyclage artistique.</p> <p>Issouf Diero s'est engagé dans le projet "Dansons" pour réaliser les costumes et les décors du spectacle avec les jeunes polyhandicapés et valides nantais. Il a même créé des créatures qui pourront être fixées et animées à même les fauteuils électriques !</p> <p>Ce n'est pas sa première collaboration avec un projet chorégraphique, comme en témoigne cette vidéo : </p> <p>Lien vers le site de l'artiste : http://issouf-diero.e-monsite.com/</p>
Sunday, May 12, 2019

Note d'intention d'Issa sanou

«<em> Nous voyagerons ensemble dans nos corps intérieurs, en partant d’une fable philosophique des David contre des Goliath, nous chercherons des rêves. </em> <em>Nous explorerons la force, l’élan, la ténacité, la confrontation, la malice, le corps à corps, une quête déterminée.</em> <em>Imaginez une troupe partant pour de dangereuses traversées, rencontrant des obstacles et des pièges fulgurants en route. </em> <em>L’issue sera bénéfique et radieuse. Voyage fantastique sur scène. </em>» <p><img alt="Dansons_noan_avril_2019__4_-1557581186" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/593557/Dansons_Noan_avril_2019__4_-1557581186.JPG"></p> <p>Crédit photographique ©N-LR</p>
Friday, May 10, 2019

Danser en beauté

<p>Un élève de l'IEM témoigne de ce qu'il ressent quand il danse avec Issa : "Du bonheur, de la force, de l’énergie ! c’est beau pour moi et les autres. C’est le plaisir de danser en beauté. On est en confiance tous les deux, je n’ai jamais peur avec lui, jamais ! Le duo commence avec de la musique des femmes qui chantent c’est trop beau. Puis ça finit en silence, c’est encore plus intense j’arrive à genoux et je sors debout en marchant. C’est super !" Crédit photo : Guillaume Noury - Interview : Bruno OmétaK</p> <p><img alt="Guillaume_noury12-1557095419" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/591876/guillaume_noury12-1557095419.JPG"></p>