Aller au contenu

De peuple à peuple

Solidarité

Visuel du projet De peuple à peuple
Cross circleÉchoué
1 442
Contributeurs
Saturday, April 04, 2015
Date de fin
117 587 €
Sur 300 000 €
39 %

Financer des actions de solidarité sociale de terrain en Grèce et manifester le soutien des citoyens à ses choix solidaires et démocratiques

Suivre et partager
Qui est à l'origine du projet ?
Un groupe de 7 personnes ayant pris le nom INTERDEMOS. Voir le profil d'Interdemos pour une brève présentation de chacune. Une de ces personnes participe sous un pseudonyme et une autre n'a pas pu apparaître nominativement.
Vous allez financer le remboursement de la dette ?
NON ! Pas un cent n'ira aux créanciers d'une dette artificiellement gonflée que ces créanciers voudraient maintenir à un niveau assurant leur rente perpétuellement et empêchant la Grèce de se reconstruire avec de nouveaux choix de société. Mais nous espérons que notre initiative, à son modeste niveau, enverra un message qui renforcera les chances d'annulation d'une part significative de la dette. Voir notre deuxième contrepartie.
Pourquoi un objectif de 300 000 € ?
Nous considérons que ce niveau est le plancher pour que l'effet symbolique et politique du projet se matérialise, tout en restant dans une fourchette permettant que les fonds soient gérés avec efficacité pour des actions de solidarité sociale de terrain. Sur ce plan, les besoins sont immenses et les sommes reçues au-delà de ce montant seront encore très utiles. Voir la section "A quoi servira la collecte ?" dans la présentation du projet.
Et vous, vous n'en avez pas profité de la dette grecque ?
Et bien si. L'une des personnes à l'origine de l'initiative a des actifs financiers significatifs et comme toute personne ayant possédé des placements dans des fonds d'obligations a probablement bénéficié significativement des intérêts des dettes grecques ou d'autres pays européens. De peuple à peuple sera une occasion pour cette personne de rendre à la solidarité sociale ce qui s'est constitué contre elle. Il est très important qu'existent des transfuges de ce type. SI vous êtes dans la même situation, vos dons seront aussi les bienvenus.
Est ce que vous communiquez par d'autres canaux ?
Oui. En dehors de Mediapart qui nous soutient, nous avons un compte @interdemos sur twitter, une page Facebook à l'adresse https://www.facebook.com/interdemos/timeline, un blog à http://interdemos.net (qui fournit divers outils pour relayer le projet : bannières, flyers) ainsi que des châines vidéo sur Vimeo et Youtube. Cela complète les actualités qui sont publiées ici et adressées à tous les donateurs et suiveurs. D'autres canaux seront mis en place en fonction de l'implication de volontaires (voir question suivante).
En dehors de donner que puis-je faire pour le projet ?
Nous avons besoin de bénévoles pour des traductions en allemand néerlandais ou grec (textes, sous-titrages de vidéos); pour effectuer du tri rapide de commentaires et email en vue de traitement ultérieur ; pour participer au travail de veille sur les réseaux et médias sociaux. Écrire à volontaires@interdemos.net pour proposer vos services en expliquant votre expérience préalable du type de tâche pour lequel vous vous proposez, votre motication et votre degré de connaissance des dossiers concernés par ce projet.
Contact presse ?
Si vous n'avez pas nos coordonnées, utilisez ce formulaire de contact : http://www.interdemos.net/contact/
Et le Portugal, l'Espagne, ... ?
Oui, vous avez raison, les citoyens de ces pays ont besoin de notre solidarité aussi et les mouvements qui s'y développent méritent tout autant notre soutien. Puisque vous y avez pensé, pourquoi ne pas construire des initiatives adaptées : la situation au niveau des gouvernements et parlements y est - encore - très différente de celle de la Grèce.