DESOBEIR

Et si l’on vous invitait à désobéir? Laissez-vous séduire par le souffle indomptable d'une troupe d'ados et soutenez notre documentaire.

Visuel du projet DESOBEIR
Réussi
80
Contributeurs
24/04/2020
Date de fin
7 350 €
Sur 7 000 €
105 %

Samsung soutient vos projets

Samsung

DESOBEIR

_RESUME DU FILM

Ils vivent aux pieds des Pyrénées. Certains arpentent les couloirs du collège, d’autres terminent le lycée. Ils se connaissent depuis des années et partagent une même passion : le théâtre. Depuis le mois de septembre, ils planchent sur la désobéissance. Ce sera le thème de leur prochain spectacle, impulsé par Stéphanie, leur drôle de metteur en scène.

Sans tabou et avec humour, ces adolescents se dévoilent et questionnent les règles de notre démocratie pour écrire leur pièce. Si les transgressions et les provocations sont autorisées dans l’atelier de théâtre, il leur faut apprendre à les questionner, les justifier pour pouvoir ensuite les jouer, ou les déjouer, sur scène. Et plus tard qui sait, dans la vie.

Découvrir ces adolescents s’interroger sur l’opportunité de transgresser les règles pour agir sur l’ordre du monde nous renvoie inévitablement à nos propres choix. Et si nous aussi, les adultes, l’on finissait par être poussés par le souffle indomptable de la désobéissance?

 

 

_INTENTIONS DE LA REALISATRICE

Près de chez moi, au milieu des champs et des forêts, à deux pas d’une usine désaffectée, j’ai découvert un vent de résistance, un tourbillon de jeunesse, un écrin de culture au cœur d’un pays abîmé par la désindustrialisation et la déprise agricole.

Ils s’appellent Ivan, Calixte, Païlyn, Gaël ou Théo... Ils ont entre 12 et 17 ans. Tous les vendredis soirs, ils se retrouvent dans le village de Mazères-sur-Salat, aux pieds des Pyrénées. Emmenés par la comédienne Stéphanie Saguerre, ils se préparent à monter sur scène pour assouvir une terrible envie, celle de désobéir...

Pour construire une pièce de théâtre, les adolescents travaillent pendant plusieurs mois. Ils s’emparent de destins hors du commun, détournent des objets du quotidien et se rappellent des textes fondateurs comme comme Antigone de Brecht qui met en scène un déserteur SS ou des écrits plus récents comme Indignez-vous de Stéphane Hessel. Avec cette matière et leurs expériences personnelles, ils questionnent notre organisation sociale et les fondements de la démocratie.

Avant de monter sur scène et d’y parler d’une seule voix pour partager un même discours face aux spectateurs, il faut échanger, beaucoup. Longuement. Alors ils crient leur rage, chuchotent leurs inquiétudes, partagent leur rejet des règles qu’ils jugent dérisoires face au béant de leur avenir. Tout en apprenant à vivre ensemble, ils questionnent la loi, la norme, le fonctionnement de la société.

Comment ces futurs citoyens s’emparent-ils du thème de la désobéissance ? Comment cette notion infuse-t-elle dans leurs habitudes et leur rapport aux adultes ? Comment résonne-t-elle dans l’espace social? A une époque où les lendemains semblent bien sombres, comment se construit cette jeunesse? Avec quels espoirs? Quels rêves? Quelles craintes?

Plongée dans ces esprits adolescents, la question de la désobéissance prend une force que je n’imaginais pas. La question de la règle fait resurgir toute l’impertinence - et la saveur de cet âge où tous rêves semblent possibles, où déplacer des montagnes paraît dérisoire et où certains tabous sont joyeusement piétinés. Peut-être est-ce de la naïveté, toujours est-il que ces jeunes gens espèrent sincèrement des lendemains meilleurs. Et ce vent d’optimisme est plutôt salvateur.

Mais Désobéir ne s’arrête pas au cadre de l’atelier de théâtre ni à celui de l’adolescence. Les jeunes comédiens expérimentent la contestation et la transgression en participant par exemple dans leur établissement scolaire à la grève contre l’immobilisme de l’État face au réchauffement climatique. D’autres, au contraire, ne s’engagent pas et continuent, imperturbables, leur chemin quotidien. Pourquoi?

Très vite, je me suis aperçue que rencontrer ces adolescents, nous amène à sonder nos propres désirs, à questionner nos instincts... et l’ordre que nous contribuons à établir. Alors nous, les adultes, devrions-nous désobéir? Détourner les règles? Ou carrément s’en affranchir? Sommes-nous en train de somnoler? De nous endormir? Avec eux, nous allons prendre le temps (re)découvrir les piliers de notre démocratie, de nous interroger sur ce que l’on a oublié de questionner.

Et puis côtoyer ces jeunes gens, c’est aussi ouvrir les portes d’une communauté rurale que l’on regarde peu. En cela, ce nouveau film est le prolongement d’un travail entamé depuis plusieurs années, lorsque je suis arrivée dans le piémont pyrénéen. Il y a quatre ans, je filmais le quotidien des élus de ma commune dans Mon village. J’y questionnais la pratique de la politique au plus petit échelon de la République. Désobéir est la suite de ce voyage au cœur de la citoyenneté et de la ruralité, un monde que je découvre plus précisément à mesure que je le filme.

 

_L'ÉQUIPE

Alwa Deluze, réalisatrice

Alwa Deluze est réalisatrice et productrice. Elle aime scruter la société et porter à l’écran l’invisible ou tout au moins ce que l’on oublie de regarder et qui se trouve juste à côté de nous. Son premier film, L’intime conviction (2012 – anoki, Les films d’ici, France Télévisions) nous plonge pendant un mois aux côtés de jurés d’assises. Son second documentaire, Mon village (2017 - Bellota films, anoki, France Télévisions), nous entraîne dans un lieu moins secret mais tout aussi confidentiel pour les non ruraux, la municipalité d’un tout petit village. Désobéir est son troisième documentaire.

En parallèle de son exploration documentaire, Alwa Deluze écrit et réalise des programmes d’animation.

Pour porter ses projets et ceux de jeunes auteurs, Alwa Deluze crée anoki à Toulouse. Depuis dix ans, la société de production propose des films de création pour la télévision, le cinéma et les nouveaux médias.

Stéphanie Saguerre, metteur en scène

Stéphanie Saguerre est comédienne, formatrice et metteur en scène. 

Diplômée en philosophie et lettres modernes , elle s’est formée au Conservatoire régional d’Art Dramatique de Strasbourg. Sur sa route, elle rencontre des professionnels qui la forment à la la marionnette et à l’objet animé.

Elle intervient depuis 2004 au sein de l’éducation nationale et d’établissements accueillant des publics vulnérables ( ASEI, AGAPEI etc.) pour des débats, de la formation auprès des professionnels encadrants  ou la réalisation de projets artistiques.

Elle crée des spectacles particulièrement destinés au public jeune et depuis 2013 travaille avec la compagnie Les Apartés qu’elle a contribué à fonder. 

Stéphanie défend un théâtre engagé , un théâtre comme lieu d’expression et de réflexion, un espace public où chacun doit avoir sa place. Depuis quelques années elle aime se mettre au service du théâtre amateur, interrogeant le processus de création comme le lieu de l’engagement . 

Elle a ainsi fait monter sur les planches des ouvriers en bâtiments, des adolescents, des personnes en situation de handicap mental en travaillant sur des thématiques sociales fortes comme la perte de l’innocence, le lien ou encore la désobéissance.

En parallèle de son travail avec les Apartés, Stéphanie est aussi interprète pour d’autres compagnies.

anoki, producteur

Crée en 2008, anoki est une société de création audiovisuelle située à Toulouse.

Documentaires et fictions, prises de vues réelles et animation, séries et unitaires, nos productions originales veulent raconter notre monde avec singularité et créativité.
Nous faisons notre métier avec toujours les mêmes valeurs et la même envie : capter et éclairer notre époque avec des auteurs, artistes et techniciens talentueux et bienveillants.

La compagnie Les Apartés, coproducteur

À la croisée du théâtre, de la marionnette et de l’art visuel , les Apartés   , aiment décloisonner les genres , utilisent les objets , l’image et l’acteur comme matériaux et vont à la rencontre des publics en diffusant leurs spectacles dans des lieux souvent insolites et non équipés et surtout en milieu rural .  

La particularité de la compagnie est de travailler avec des acteurs  amateurs , des acteurs en situation de handicap ou des acteurs professionnels , et ce de tout âge et de toutes catégories sociales. Les Apartés défendent un théâtre qui fait grandir, un théâtre qui fait réfléchir , un théâtre militant , où l’on s’exprime , où l’ on se partage et où le quatrième mur, même s’il est respecté se traverse facilement. 

Le théâtre est un art qui s’incarne et qui se donne pour mission d’exposer avec force les réalités de la société tout en la souhaitant meilleure . 

La compagnie monte des pièces d’auteurs comme Shakespeare , Brecht , Calaferte mais crée  également ses propres pièces sous la plume de Stéphanie Saguerre à partir de thème précis : la désobéissance, la question du lien, le pouvoir , la beauté …

Elle crée également des spectacles sur commande pour des projets particuliers .

« Le théâtre est le meilleur moyen d’éveiller les consciences »  A.Césaire.

À quoi servira la collecte

Il existe aujourd’hui une version courte de Désobéir, elle dure 52 minutes et sera diffusée le 30 mars prochain sur France 3 Occitanie dans le cadre d’une collection nationale appelée “les désobéissants”.

Malgré le soutien de France télévisions, de ViàVosges, de la Région Occitanie, du CNC et de la commune de Mazères-sur-Salat, la société de production du film, anoki, n’a pas réussi à réunir les fonds nécessaires pour terminer la version longue du film. C’est pour cela que nous sollicitons votre aide aujourd’hui!

Le premier palier est de 7000 €. Avec cette somme, nous pourrons FINALISER UNE PREMIER VERSION CINEMA DU FILM. Le budget sera alors réparti de la manière suivante :

étalonnage du film : 1500 €

montage son du film : 1500 €

mixage : 1800 €

musique originale : 640 €

contreparties : 1000 €

commission KKB : 560 €

Palier 2 - 12 000 € - POST-PRODUCTION EN STUDIO // Les finitions image et son seront réalisées en studio et le temps de post-production pourra être allongé. Des étapes essentielles à la qualité de diffusion du film.

Palier 3 - 15 000 € - COMMUNICATION // Inscription aux festivals, recherche de distributeur, diffusion en salle de cinéma. Aidez-nous à promouvoir le film et à partager le regard de ces ados avec le plus grand nombre.

Choisissez votre contrepartie

Contrepartie star

Pour 75 €

Le désobéissant

Un grand merci! Votre nom au générique du film. L'affiche du film Le DVD du film
  • Contributeurs : 14

Pour 20 €

Le petit désobéissant

Un grand merci! Votre nom au générique du film.
  • Contributeurs : 16

Pour 35 €

Le petit désobéissant éclairé

Un grand merci! Votre nom au générique du film. Un lien pour visionner la version longue de Désobéir
  • Contributeurs : 14

Pour 50 €

Je l'affiche : je désobéis!

Un grand merci! Votre nom au générique du film. Un lien pour visionner la version longue de Désobéir L'affiche du film
  • Contributeurs : 14

Pour 100 €

Le désobéissant embrigadé

Un grand merci! Votre nom au générique du film. L'affiche du film Le DVD du film Les DVD des précédents documentaires de la réalisatrice : Mon village sur le quotidien d'une mairie en zone rurale et L'intime conviction sur les jurés d'assises.
  • Contributeurs : 9

Pour 175 €

Le désobéissant militant

Un grand merci! Votre nom au générique du film. L'affiche du film Le DVD du film Les DVD des précédents documentaires de la réalisatrice : Mon village sur le quotidien d'une mairie en zone rurale et L'intime conviction sur les jurés d'assises Deux livres de la bibliothèque de Stéphanie Saguerre, la metteur en scène Des conseils “désobéissants” personnalisés par Stéphanie & Alwa
  • Contributeurs : 4

Pour 500 €

Le tuto du désobéissant

Atelier de théâtre désobéissant personnalisé (3 personnes max - 2 heures)

Pour 650 €

Le désobéissant militant et un peu timbré

Un grand merci! Votre nom au générique du film. L'affiche du film Le DVD du film Les DVD des précédents documentaires de la réalisatrice : Mon village sur le quotidien d'une mairie en zone rurale et L'intime conviction sur les jurés d'assises Deux livres de la bibliothèque de Stéphanie Saguerre, la metteur en scène Des conseils “désobéissants” personnalisés par Stéphanie & Alwa Atelier de théâtre désobéissant personnalisé (3 personnes max - 2 heures)

Pour 800 €

Le moment de désobéissance ultime

Un grand merci! Votre nom au générique du film. L'affiche du film Le DVD du film Les DVD des précédents documentaires de la réalisatrice : Mon village sur le quotidien d'une mairie en zone rurale et L'intime conviction sur les jurés d'assises Deux livres de la bibliothèque de Stéphanie Saguerre, la metteur en scène Des conseils “désobéissants” personnalisés par Stéphanie & Alwa Une projection privée au cinéma Le Régent (Saint-Gaudens), en présence de la réalisatrice

Faire un don

Je donne ce que je veux