Distillerie Mammenn

POP BOTTLES TOGETHER !

Réussi
55
Contributeurs
07/07/2021
Date de fin
5 975 €
Sur 5 500 €
109 %
Bio
Développement
local
Changer
de vie
Monday, June 28, 2021

Merci à Steven Lecornu, journaliste du Télégramme pour le moment de partage et votre article ! "Julie Le Fouler et Pierre Lescop viennent de créer la distillerie Mammenn à Pouldreuzic (29). Le couple se lance dans la production de spiritueux. Une conception 100 % artisanale. Santé ! Tout plaquer pour vivre pleinement sa passion. La reconversion, qui jadis était une expérience marginale, est en passe de devenir une norme. La pandémie a, pour certains, été une révélation. Illustration avec Julie Le Fouler et Pierre Lescop. Ce couple de trentenaires vivait encore, il y a peu, à Paris. Lui était graphiste dans une agence de design industriel, elle, aux commandes d’un café-restaurant à Belleville. Une vie haletante qui a fini par lasser. « Notre fille, Ourse, est née en 2019. Nous voulions changer de vie pour avoir plus de temps à lui consacrer », explique Pierre. L’amour des bons breuvages La décision est prise. Bye bye la capitale. Bonjour la Bretagne. Cap à l’ouest pour partager leur passion commune : l’amour des bons breuvages. « On s’est rendu compte que nous choisissions nos destinations de voyages en fonction des distilleries à visiter », confient les fines bouches. Pierre et Julie n’ont, dès lors, qu’une idée en tête : créer leur propre distillerie artisanale. Son nom est tout trouvé : Mammenn , la source en breton. C’est un projet familial sur trois générations L’été dernier, fruit du hasard, le couple a emménagé dans un joli corps de ferme à Pouldreuzic (29). La propriété datant de la fin du XIXe comprend trois maisons, dont l’une a été transformée en gîte dédié à la location. L’une des résidences est occupée par Monique, la mère de Julie. « C’est un projet familial sur trois générations », sourit Pierre, originaire de Brest. Gin, whisky, eau-de-vie... L’emplacement de la distillerie sonne comme une évidence. Elle sera installée dans la vieille étable située à proximité de leur verger. « Nous avons reçu notre première cuve de fermentation de 1 200 litres, un ancien tank à lait », précise avec enthousiasme Julie. Les néo-Bigoudens ambitionnent de produire du gin, du whisky (le premier dans le Pays bigouden !), du vermouth et de l’eau-de-vie. Pas n’importe comment. Une production estampillée 100 % artisanale et naturelle dans la lignée des vins nature, sans intrants (pas d’additifs, colorants, sulfites…) et le plus local et transparent possible. « Nous allons travailler avec la malterie bio Yec’hed Malt installée à Vannes. L’idée, c’est de se fournir au plus près », explique Pierre, qui s’est récemment formé à la distillerie Moby Dick à Plogoff (29). Une campagne de financement participatif Pour mener l’aventure à son terme, ils ont lancé une  campagne de financement participatif en ligne . Les sommes collectées permettront d’acquérir le matériel nécessaire à savoir les alambics, le brûleur et la pompe mais aussi les matières premières. Déjà près de 5 000 € ont été rassemblés sur les 16 500 € espérés. De bon augure. L’agrément de distillateur sera prochainement délivré par les Douanes. Les premiers breuvages seront disponibles en fin d’année. Pierre et Julie vont privilégier la vente en direct à la distillerie et souhaitent aussi organiser des visites sur place. Le couple vient de recevoir un premier stock de bouteilles vides et planche actuellement sur la confection d’étiquettes. Elles seront originales. « On se fait plaisir en travaillant des visuels de films connus comme ici avec Pulp Fiction », raconte Pierre, impatient de partager ses élixirs."
Thursday, June 17, 2021

On a reçu des samples de bouteilles ! Que devons-nous choisir ? SCOTTISH à gauche ou MINIMALISH à droite ? Donnez nous votre avis !
Friday, June 04, 2021

En attendant les pêches, les prunes et les pommes du verger, nous testons des plantes de la propriété et des poivres exotiques en macérations... Nous pouvons déjà vous dire que cela sent trèèès bon !