Enfance v(i)olée - Se reconstruire

Enfance V(i)olée - Se reconstruire après avoir été victime de viol pendant l'enfance.

Visuel du projet Enfance v(i)olée - Se reconstruire
Échoué
0
Contribution
29/04/2020
Date de fin
182 €
Sur 1 000 €
18 %
Féminisme

Enfance v(i)olée - Se reconstruire

<hr /> <h2 style="text-align:center">Qui sommes nous ?</h2> <hr /> <p>&nbsp;</p> <blockquote> <p><em>Il a suffit d&rsquo;une phrase anodine, pour que dans ma t&ecirc;te une premi&egrave;re d&eacute;tonation retentisse, mon mari a mes c&ocirc;t&eacute;s &agrave; su ma&icirc;triser l&rsquo;incendie qui se pr&eacute;parait en moi.<br /> J&rsquo;ai avou&eacute; ce jour l&agrave; &agrave; mon mari et une de mes s&oelig;urs que j&rsquo;avais &eacute;t&eacute; victime de viol &agrave; l&rsquo;&acirc;ge de 8 ans par un membre proche de ma famille, au d&eacute;part de mes aveux j&rsquo;ai minimis&eacute; les choses, et puis tout c&rsquo;est encha&icirc;n&eacute;, mon cerveau a &eacute;t&eacute; une machine &agrave; remonter le temps, je ne ma&icirc;trisais et contr&ocirc;lais plus rien.</em></p> </blockquote> <p>&nbsp;</p> <p>Gwendoline &amp; Pierrick, nous sommes un couple mari&eacute;. Gwendoline est officier d&rsquo;&eacute;tat civil et Pierrick est infirmier. En ao&ucirc;t 2019, apr&egrave;s 27 d&rsquo;amn&eacute;sie, Gwendoline a avou&eacute; avoir &eacute;t&eacute; victime de viols dans son enfance.&nbsp;</p> <p>Une fois lib&eacute;r&eacute;e de ce fardeau, Gwendoline a ressenti le besoin de partager son v&eacute;cu au travers du r&eacute;cit de son histoire.</p> <p>Apr&egrave;s en avoir parl&eacute; autour de nous, nous nous sommes rendu compte qu&rsquo;il y avait &eacute;norm&eacute;ment de victimes, trop de victimes ! Lors de l&rsquo;annonce, nous avons cherch&eacute; une association d&rsquo;aide, sans succ&egrave;s. Apr&egrave;s plusieurs semaines de discussion, nous avons donc d&eacute;cid&eacute; de cr&eacute;er une association, afin de venir en aide aux victimes. <a href="https://www.enfanceviolee.fr/nos-actions/">D&eacute;couvrez les actions de l&rsquo;association.</a></p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <h2 style="text-align:center">L&#39;association&nbsp;</h2> <hr /> <p>L&rsquo;association &ldquo;Enfance V(i)ol&eacute;e&rdquo; a &eacute;t&eacute; cr&eacute;&eacute;e dans le but de venir en aide aux victimes de viols.</p> <p>L&rsquo;association s&rsquo;axe prioritairement sur les victimes de viol, qui ont eu lieu dans l&rsquo;enfance, mais reste ouverte aux autres victimes de viol.</p> <p>Donner la parole aux victimes quel que soit leur sexe, leur &acirc;ge, leur nationalit&eacute;, leur religion, leur pr&eacute;f&eacute;rence sexuelle, afin de briser le silence qui entoure ces violences.</p> <p>Vous &ecirc;tes victime, pas coupable !</p> <p>Enfance V(i)ol&eacute;e s&rsquo;engage &agrave; soutenir et &agrave; aider les victimes qui sont en manque d&rsquo;information sur les diff&eacute;rentes proc&eacute;dures.</p> <p>Il est important d&rsquo;informer et d&rsquo;accompagner les victimes dans leurs d&eacute;marches d&rsquo;acc&egrave;s aux droits.</p> <p>L&rsquo;acc&egrave;s aux soins de qualit&eacute; est primordial pour les femmes et hommes ayant subis des violences sexuelles. L&rsquo;association vous aide dans cet acc&egrave;s aux soins psychiques.</p> <p>Nos actions ne sont en aucun cas impos&eacute;es ! Vous restez libre de vos choix et avancez &agrave; votre rythme.</p> <p>Le r&ocirc;le de l&rsquo;association est aussi de permettre un moment d&rsquo;&eacute;change.</p> <p>Des ateliers seront mis en place afin que les victimes souvent isol&eacute;es puissent &agrave; nouveau s&rsquo;ouvrir aux autres et ainsi retrouver une vie sociale apais&eacute;e.</p> <p>La lib&eacute;ration de la parole est une chose importante dans le processus de reconstruction.</p> <p>Enfance V(i)ol&eacute;e est aussi l&agrave; pour que les victimes retrouvent un bonne image d&rsquo;elles !</p> <p>Lorsque l&rsquo;on est victime, l&rsquo;image de soi est souvent n&eacute;gative, et l&rsquo;association axera ses ateliers sur l&rsquo;estime de soi (ex: des ateliers coiffure, manucure, maquillage).</p> <p>Mais aussi des ateliers d&rsquo;&eacute;change autour d&rsquo;une table (go&ucirc;ter, caf&eacute;, atelier cr&eacute;atif, atelier couture, tricot, sortie sportive&hellip; ) ou tout simplement soir&eacute;e bavardage.</p> <p>Sans oublier des sorties &hellip;</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <h2 style="text-align:center">On parle de nous !</h2> <hr /> <p>Suite &agrave; la cr&eacute;ation de l&#39;association, la Pr&eacute;sidente a &eacute;t&eacute; contact&eacute; par France 3 Poitou-Charentes.</p> <p>Il lui a &eacute;t&eacute; donn&eacute; l&#39;opportunit&eacute; de parler d&#39;elle et de l&#39;association, en direct, au journal t&eacute;l&eacute;vis&eacute; de midi.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/656148/France3-1585324455.jpg" width="100%" /></p> <div class="k-ResponsiveIframeContainer"> <div class="k-ResponsiveIframeContainer">&gt;&gt; <a href="https://www.enfanceviolee.fr/france3-poitou-charentes-jt-24-02-2020/" target="_blank">Voir la vid&eacute;o</a></div> <div class="k-ResponsiveIframeContainer">&nbsp;</div> <div class="k-ResponsiveIframeContainer">Nous avons aussi &eacute;t&eacute; contact&eacute; par un hebdomadaire local, le 7Hebdo, qui nous a offert une couverture et une page enti&egrave;re.</div> <div class="k-ResponsiveIframeContainer"><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/656150/7hebdo-couverture-1585324685.jpg" width="100%" /></div> <div class="k-ResponsiveIframeContainer"><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/656151/7hebdo-1585324712.jpg" width="100%" /></div> <div class="k-ResponsiveIframeContainer">&gt;&gt; <a href="https://www.enfanceviolee.fr/parution-dans-le7-hebdo/" target="_blank">Voir l&#39;article</a></div> <div class="k-ResponsiveIframeContainer">&nbsp;</div> </div> <hr /> <h2 style="text-align:center">Informations</h2> <hr /> <ul> <li> <h2><strong>Loi du silence et absence de protection</strong></h2> </li> </ul> <p><strong>Les victimes sont souvent amn&eacute;siques des violences</strong>&nbsp;dans 39% des cas (47% pour les victimes de viols, 50% pour les victimes d&rsquo;inceste et 61% si les victimes ont moins de 10 ans), amn&eacute;sie qui dure pendant plus de 20 ans pour un tiers d&rsquo;entre elles.</p> <p><strong>Des victimes qui parlent mais ne sont pas prot&eacute;g&eacute;es</strong>&nbsp;pour autant :&nbsp;<strong>69% des victimes parlent</strong>&nbsp;(et m&ecirc;me 77% en cas de viol)&nbsp;<strong>mais tardivement en moyenne plus de 12 ans apr&egrave;s les premi&egrave;res violences sexuelles</strong>&nbsp;(et m&ecirc;me pr&egrave;s de 14 ans en cas de viol), plus les victimes sont jeunes au moment des violences plus elles parleront tr&egrave;s tard, dans 80% des cas c&rsquo;est &agrave; leur propre initiative qu&#39;elles ont parl&eacute; en majorit&eacute; (56%) &agrave; un membre de leur famille.</p> <p><strong>Pour les 31% de victimes qui n&rsquo;ont pas pu parler</strong>,&nbsp;ce qui les a le plus emp&ecirc;cher de parler<strong>&nbsp;c&rsquo;est surtout la honte</strong>, <strong>dans 43% des cas</strong>&nbsp;(56% en cas de viol), le fait de&nbsp;<strong>ne pas savoir nommer ce qui s&rsquo;est pass&eacute;, ni comment en parler</strong> (37%),&nbsp;de ne pas savoir &agrave; qui parler (34%), de penser&nbsp;que cela ne servirait &agrave; rien (32%), de penser qu&rsquo;on ne les croirait pas (30%), de se sentir coupable ( 29% et&nbsp;<strong>48% en cas de viol</strong>) ; et dans 21%&nbsp;(<strong>39% en cas de viol</strong>)&nbsp;les menaces, l&rsquo;influence et les manipulations de l&rsquo;agresseur.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/643840/infographie_2-1580045238.jpg" width="100%" /></p> <ul> <li> <h2><strong>De tr&egrave;s lourdes cons&eacute;quences &agrave; long terme sur la vie et la sant&eacute; des victimes </strong></h2> </li> </ul> <p><strong>Ces violences sexuelles ont de tr&egrave;s lourdes cons&eacute;quences sur la vie et la sant&eacute; des victimes</strong>&nbsp;avec des situations de pr&eacute;carit&eacute; bien plus fr&eacute;quentes :&nbsp;<strong>ces cons&eacute;quences d&rsquo;autant plus graves que ce sont des viols, que les victimes sont des filles, que les violences sexuelles ont &eacute;t&eacute; commises par un membre de la famille proche et qu&rsquo;elles ont dur&eacute; plus d&rsquo;un an</strong>.&nbsp;Les victimes de viols sont 77% &agrave; &eacute;valuer comme important l&rsquo;impact sur leur sant&eacute; mentale, 59% sur leur sant&eacute; physique, 81% sur leur sexualit&eacute;, et 74% vie familiale et sociale, 54% sur les &eacute;tudes et sur leur vie&nbsp;professionnelle. Plus de la moiti&eacute; des victimes ont souffert d&rsquo;&eacute;pisodes d&eacute;pressifs et de troubles anxieux, pr&egrave;s de 50% des victimes de viols dans l&rsquo;enfance ont fait des tentatives de suicides, plus de 50% ont pr&eacute;sent&eacute; des troubles alimentaires, plus d&rsquo;un tiers des conduites addictives. Les situations d&rsquo;arr&ecirc;t de travail, d&rsquo;invalidit&eacute;, de reconnaissance de handicap, sont bien plus fr&eacute;quentes, de m&ecirc;me que les situations de grande pr&eacute;carit&eacute; (16%), de p&eacute;riode sans domicile fixe (13%), et que les situations prostitutionnelles (13%). Il est &agrave; noter que les hommes sont plus nombreux &agrave; t&eacute;moigner de ces trois derni&egrave;res cons&eacute;quences. Il est &eacute;galement &agrave; noter que 10% des filles qui ont subi des viols se sont retrouv&eacute;es enceintes (avec 33% seulement d&rsquo;IVG).</p> <p><strong>La prise en charge m&eacute;dico-psychologique est notoirement insuffisante</strong>&nbsp;ce qui repr&eacute;sente une importante perte de chance pour la sant&eacute; des victimes :&nbsp;<strong>moins d&rsquo;une victime sur dix a b&eacute;n&eacute;fici&eacute; d&rsquo;une prise en charge m&eacute;dicale imm&eacute;diate, pour la majorit&eacute; a fallu attendre plus de 10 ans, seules 23% des victimes ont b&eacute;n&eacute;fici&eacute; d&rsquo;une prise en charge m&eacute;dico- psychologique sp&eacute;cialis&eacute;e. Et pr&egrave;s de 80% des professionnels de la sant&eacute; ne font pas le lien entre les violences subies dans l&rsquo;enfance (avec le trauma que cela a engendr&eacute;) et leur &eacute;tat de sant&eacute;</strong>.&nbsp;Il faut rappeler que les professionnels de la sant&eacute; sont tr&egrave;s peu nombreux &agrave; &ecirc;tre form&eacute;s sp&eacute;cifiquement, que les troubles psychotraumatiques et la prise en charge des victimes de violences et de leurs psychotraumatismes ne sont toujours pas enseign&eacute;s, sauf exception, dans le cadre des formations initiales et continue, et qu&rsquo;il y a tr&egrave;s peu d&rsquo;offre de soin alors qu&rsquo;il s&rsquo;agit d&rsquo;un &eacute;norme probl&egrave;me de sant&eacute; publique, reconnu comme tel par la litt&eacute;rature internationale et l&rsquo;OMS.</p> <p><strong>Une prise en charge de qualit&eacute; permet de traiter la m&eacute;moire traumatique et de r&eacute;parer les atteintes c&eacute;r&eacute;brales, et d&rsquo;&eacute;viter ainsi la majeure partie de toutes les cons&eacute;quences des violences sur la sant&eacute;, ainsi que de leurs cons&eacute;quences sociales</strong>.&nbsp;La m&eacute;connaissance de tous ces m&eacute;canismes psychotraumatiques, l&rsquo;absence de soins, participent donc&nbsp; &agrave; l&rsquo;abandon o&ugrave; sont laiss&eacute;es les victimes, &agrave; la non-reconnaissance de ce qu&rsquo;elles ont subi et &agrave; leur mise en cause comme nous l&rsquo;avons vu.</p>

À quoi servira la collecte

<h2 style="text-align:center"><strong>La collecte servira &agrave; financer le d&eacute;veloppement de l&#39;association</strong></h2> <p>&nbsp;</p> <hr /> <h2 style="text-align:center">Site internet : <a href="https://www.enfanceviolee.fr" target="_blank">www.enfanceviolee.fr</a></h2> <hr /> <p>&nbsp;</p> <ul> <li><strong>H&eacute;bergement</strong> : 72&euro; pour un&nbsp;an <ul> <li>un h&eacute;bergement pro, permettra une mise en ligne optimale du site internet et aussi la possibilit&eacute; d&#39;h&eacute;berger plusieurs sites.</li> </ul> </li> <li><strong>Noms de domaines</strong> : 50&euro; pour un an <ul> <li>nous poss&eacute;dons actuellement le domaine enfanceviolee.fr mais souhaitons en acheter 2-3 autres, dont un pour l&#39;association.</li> </ul> </li> <li><strong>R&eacute;f&eacute;rencement</strong> : 200&euro; <ul> <li>Nous voulons acheter les espaces publicitaires cibl&eacute;s, afin de faire conna&icirc;tre le site.</li> </ul> </li> </ul> <p>Pour le site internet, le financement total de d&eacute;part est d&#39;environ 320&euro;.</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <h2 style="text-align:center">L&#39;association</h2> <hr /> <p>&nbsp;</p> <p>La cr&eacute;ation de l&#39;association en elle m&ecirc;me est gratuite. Cependant pour bien commencer, la collecte permettrait de financer :</p> <ul> <li><strong>Compte bancaire</strong> : 100&euro; <ul> <li>Comprenant les frais de gestions, ch&eacute;quier, CB</li> </ul> </li> <li><strong>Assurance</strong> : 80&euro; <ul> <li>L&#39;assurance de l&#39;association</li> </ul> </li> <li><strong>Fournitures</strong> : 200&euro; <ul> <li>Diverses fournitures de bureau</li> </ul> </li> <li><strong>Flyers / Cartes de visites</strong> : 250&euro; <ul> <li>R&eacute;alisation et impression de flyers et cartes de visite</li> </ul> </li> </ul> <p>Pour nous permettre de mettre en place l&#39;association plus sereinement, le budget est d&#39;environ 630&euro;</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <h2 style="text-align:center">Contreparties</h2> <hr /> <p>&nbsp;</p> <p>Tous les donateurs seront remerci&eacute;s publiquement sur notre site internet, et recevrons tous un autocollant.</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <h2 style="text-align:center">Remerciements</h2> <hr /> <p>&nbsp;</p> <p>Mon mari et moi m&ecirc;me remercions tous ceux qui nous soutiennent au quotidien.</p> <p>Merci &agrave; vous d&#39;avoir port&eacute; de l&#39;attention &agrave; notre collecte.</p> <p>Merci &agrave; vous qui avez particip&eacute; &agrave; la collecte.</p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux