Lancement de FREE FRAGS : OHNE TITEL - STEEVE BAURAS

Soutenez le premier Opus de FREE FRAGS sur KISSKISSBANKBANK avec le projet OHNE TITEL de STEEVE BAURAS !!!

Visuel du projet Lancement de FREE FRAGS : OHNE TITEL - STEEVE BAURAS
Réussi
75
Contributions
15/09/2020
Date de fin
4 390 €
Sur 4 000 €
110 %
Autoproduction
culturelle
Fabrication
française

Lancement de FREE FRAGS : OHNE TITEL - STEEVE BAURAS

<p><em><strong>Free Frags</strong></em> est une plate-forme d&rsquo;expression pour plasticiens qui exercent aussi une pratique sonore. Ce projet prend la forme d&rsquo;une association loi 1901 qui servira d&rsquo;appui pour la production et diffusion des projets des artistes : musique, pi&egrave;ce sonore, po&eacute;sie, recherches musicales parall&egrave;les sont accueillies et imprim&eacute;es sur l&rsquo;un des supports les plus aptes &agrave; r&eacute;sister au passage du temps : le vinyle.</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; <img alt="" height="383" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/673922/Capture_d_e_cran_2020-07-05_a__17.06.39-1593961638.jpg" width="272" /></p> <p>Ce label d&rsquo;&eacute;dition artistique a pour objectif de collecter cette mati&egrave;re sonore et lui donner une existence physique concr&egrave;te. Outre la r&eacute;alisation d&rsquo;un enregistrement, <strong><em>Free Frags</em></strong> permet aussi de mettre en oeuvre un travail graphique li&eacute; &agrave; la pratique de l&rsquo;artiste : inserts, livrets, tirages photographiques, s&eacute;rigraphies... qui feront corps avec l&rsquo;objet musical. L&rsquo;artiste peut par cons&eacute;quent associer cette forme particuli&egrave;re &agrave; ses recherches plastiques.</p> <p>Le principe de fabrication du vinyle, une gravure reproductible, conf&egrave;re &agrave; cet objet un statut de m&eacute;moire, compilable et archivable. <strong><em>Free Frags</em></strong> a pour objectif de rassembler ces artistes aux multiples facettes, t&eacute;moins d&rsquo;une g&eacute;n&eacute;ration charni&egrave;re entre le d&eacute;veloppement des technologies et l&rsquo;&eacute;largissement des pratiques artistiques vers des formes plus hybrides.</p> <p>D&rsquo;autre part, la pratique du son ouvre la voie vers l&rsquo;exp&eacute;rience sonore que cela soit lors d&rsquo;une s&eacute;ance d&rsquo;&eacute;coute chez soi, dans une salle de concert ou bien encore dans une galerie d&rsquo;art. Autant de conditions qui font varier la perception, de l&#39;espace, du son et des objets.</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;<img alt="" height="249" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/673918/Capture_d_e_cran_2020-07-05_a__16.38.20-1593959875.jpg" width="247" /></p> <p>Esp&egrave;ces animales avec leurs &eacute;nergies,<br /> leur identit&eacute;s propres, sans distinction,</p> <p>seulement sauvages,<br /> Indomptables.<br /> Face &agrave; eux l&rsquo;incertitude.</p> <p>Un regard des profondeurs, marqu&eacute; et marquant,<br /> au bord du spasme.<br /> Un cri, un chant, une pulsation<br /> Pr&ecirc;ts &agrave; frapper la membrane.</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <p>&nbsp;</p> <p><em><strong>Le bestiaire de Free Frags</strong></em></p> <p><br /> Chaque projet est accompagn&eacute; de l&rsquo;identit&eacute; visuelle du label, constitu&eacute; d&rsquo;un animal sauvage choisi par l&rsquo;artiste. Chaque entit&eacute; rejoint les diff&eacute;rents protagonistes pour constituer un bestiaire. Des individualit&eacute;s qui op&egrave;rent dans des milieux sp&eacute;cifiques.</p> <p>L&rsquo;iconographie choisie d&eacute;coule d&rsquo;une esth&eacute;tique underground des ann&eacute;es 90 dans les milieux des musiques &eacute;lectroniques. P&eacute;riode o&ugrave; l&rsquo;arriv&eacute;e de l&rsquo;&eacute;chantillonnage a permis de multiples exp&eacute;rimentations et croisements des genres musicaux, une porte ouverte sur une cr&eacute;ation sans limites.</p> <p>L&rsquo;aspect &eacute;quivoque qui d&eacute;coule de ces portraits travaille l&rsquo;incertitude de notre regard face &agrave; ce que nous voyons : potentiellement dangereux, puissants, et libres de leurs actions, ces natures complexes mettent en route le m&eacute;canisme de nos fantasmes. Ce sont ces fantasmes aux origines instinctives qui poussent l&rsquo;exp&eacute;rimentation dans d&rsquo;autres domaines de cr&eacute;ation, un nouveau langage &agrave; explorer et &agrave; apprivoiser.</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/673916/Capture_d_e_cran_2020-07-05_a__16.35.28-1593959709.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <p>&nbsp;</p> <p><strong><em>Support pour artistes</em></strong></p> <p>Chaque &eacute;dition est &eacute;dit&eacute;e &agrave; 300 exemplaires, dont une partie est destin&eacute;e &agrave; l&rsquo;artiste. La couverture et le dos de la pochette sont occup&eacute;es &agrave; l&rsquo;imagerie du label. <em><strong>Free Frags</strong></em> op&egrave;re aussi en autonomie sur sa propre capacit&eacute; &agrave; cr&eacute;er du contenu visuel et sonore en dehors des projets &eacute;dit&eacute;s sur vinyle.</p> <p><br /> Le format Gatefold de la pochette (pochette livre pour vinyle) permet &agrave; l&rsquo;artiste d&rsquo;occuper la double page int&eacute;rieure comme il l&rsquo;entend. Les glissi&egrave;res accueillent &agrave; la fois le disque ainsi que diverses productions graphiques. Livrets agraff&eacute;s, photographies, impressions, &eacute;crits participent &agrave; la complexit&eacute; du projet que souhaite mettre en place l&rsquo;artiste. L&rsquo;&eacute;dition musicale se d&eacute;ploie avec sa propre singularit&eacute; et en accentue la richesse. Plus que du son, chaque projet est porteur de sens.</p> <p>D&rsquo;autre part, une partie du label est consacr&eacute;e &agrave; des projets collectifs, prenant la forme de compilation &eacute;dit&eacute;e sous le m&ecirc;me protocole. Notamment les projets collaboratifs entre plasticiens et musiciens.</p> <p>Les traitements audio, le pressage et la r&eacute;alisation des impressions de la pochette sont r&eacute;alis&eacute;s par des entreprises fran&ccedil;aises.</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <p>&nbsp;</p> <p><strong><em>Fondations</em></strong></p> <p><strong><em>Free Frags</em></strong> est n&eacute; de l&rsquo;initiative de Fran&ccedil;ois Bianco, artiste sculpteur n&eacute; en 1985. Le passif dans la techno underground de Fran&ccedil;ois Bianco l&rsquo;a conduit &agrave; d&eacute;velopper un rapport de proximit&eacute; avec le disque vinyle. Fervent partisan de ce support depuis son plus jeune &acirc;ge au travers d&rsquo;un genre musical relativement extr&ecirc;me, il d&eacute;veloppe aujourd&rsquo;hui une pratique du son depuis plus de vingt ans. Ses d&eacute;buts dans la sculpture interrogent les questions relatives aux mat&eacute;riaux, &agrave; leurs textures, aux rythmes &eacute;tablis par les formes ainsi que leur perception dans l&rsquo;espace.</p> <p>Ce parall&egrave;le entre la sculpture et le son l&rsquo;a conduit &agrave; cr&eacute;er une sculpture sonore en 2018 : <strong><em>Carbonari Figli</em></strong>, hybridation de formes verticales en &eacute;vents et d&rsquo;une pi&egrave;ce sonore diffus&eacute;e par celle-ci. Compos&eacute;e de divers instruments comme la zampogna (corne-muse), contrebasse, cymbale... cette pi&egrave;ce sonore est une travers&eacute;e auditive des paysages de Calabre (Italie du sud) o&ugrave; les carbonari (charbonniers) perp&eacute;tuent la survie d&rsquo;un savoir-faire ancestral vou&eacute; &agrave; dispara&icirc;tre.</p> <p>Approchant ainsi les questions relatives &agrave; la m&eacute;moire et aux origines, Fran&ccedil;ois Bianco a produit ses propres oeuvres sonores sur vinyle pour archiver cette partie de son travail. Apr&egrave;s s&rsquo;&ecirc;tre confront&eacute; &agrave; la complexit&eacute; de r&eacute;alisation que demande le passage par l&rsquo;industrie, il d&eacute;cide de cr&eacute;er <strong><em>Free Frags</em></strong>, une plate-forme d&eacute;di&eacute;e &agrave; la cr&eacute;ation sonore pour les artistes plasticiens.</p> <p>&nbsp;</p> <p style="text-align:center">--------------------</p> <p style="text-align:center">&nbsp;</p> <p><strong><em>FREE FRAGS </em>est honor&eacute; de vous pr&eacute;senter son premier projet men&eacute; par Steeve Bauras </strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/675841/Capture_d_e_cran_2020-07-21_a__20.42.56-1595356941.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p style="text-align:center"><em><strong>OHNE</strong></em><strong><em> TITEL</em> - STEEVE BAURAS</strong></p> <p style="text-align:center"><strong>Cliquez sur le lien ci-dessous pour &eacute;couter OHNE TITEL !</strong></p> <p style="text-align:center"><a href="https://soundcloud.com/user-179657080-570712477" target="_blank">https://soundcloud.com/user-179657080-570712477</a></p> <p>------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------</p> <p style="text-align:center">&nbsp;</p> <p style="text-align:center"><strong><em>Ubi Dies advenit</em> / <em>Quand le Jour fut venu</em></strong></p> <p>Quelque part dans Aristote (<em>De Anima</em>), l&rsquo;&eacute;coute est formul&eacute;e comme une invitation, &laquo;&nbsp;toujours recommenc&eacute;e&nbsp;&raquo;, &agrave; l&rsquo;&eacute;v&eacute;nement de l&rsquo;&eacute;coute&nbsp;: le bruit de la pluie, tel carillon de Charlemagne Palestine, ou simplement le <em>la</em> donn&eacute; &agrave; l&rsquo;orchestre par son premier violon. Chez Steeve Bauras, des gu&eacute;s et des sas dans la basse continue du monde. Les voiles harmoniques lev&eacute;s au clavier sont accompagn&eacute;s par un sch&egrave;me percussif obs&eacute;dant : t&ocirc;le frapp&eacute;e, taiko souterrain, riffs appuy&eacute;s &ndash; retentissements &agrave; vrai dire (soit une acoustique de la manifestation, incarn&eacute;e par la voix et le clairon). Si chaque pi&egrave;ce &eacute;tablit soigneusement son lieu, chaque son suscite une r&eacute;miniscence mentale et/ou purement auditive - de celles qui animent, par exemple, les <em>Variations fant&ocirc;mes</em> de Robert Schumann. Loin des images et toutes proches d&rsquo;elles, les pi&egrave;ces sonores de Steeve Bauras travaillent en <em>cangianti</em>. Reflets dans le miroir, ondes oscillantes d&rsquo;un mantra qui, de proche en proche et par amplification, exc&egrave;de &agrave; la fin le son et l&rsquo;image&nbsp;: le &laquo;&nbsp;changeant&nbsp;&raquo; (<em>cangiante</em>) se r&eacute;sout en partie dans les d&eacute;lices de la saturation et de la stridence, &agrave; l&rsquo;appui de la palette picturale-musicale. Tableaux d&rsquo;une exposition.</p> <p><em>Setting Up</em>, avec le grondement de ses nues et ses trombes &eacute;lectriques, semble pr&eacute;parer l&rsquo;auditeur &agrave; un <em>Dunkel Kind</em> sonnant un cor lointain et puissant. Dans le contexte visionnaire &eacute;tabli d&egrave;s l&rsquo;Intro (une sorte d&rsquo;intro&iuml;t pour turbocompresseur confirm&eacute; par le sample ang&eacute;lique et d&eacute;moniaque de <em>What Are You&nbsp;?</em>), on pensera peut-&ecirc;tre aux trompettes de l&rsquo;Apocalypse - pour le caract&egrave;re d&rsquo;imminence soutenue de cette pi&egrave;ce&nbsp;: Puis les sept anges qui avaient les sept trompettes se pr&eacute;par&egrave;rent &agrave; en sonner.&nbsp;Le premier sonna de la trompette, et de la gr&ecirc;le et du feu m&ecirc;l&eacute;s de sang s&#39;abattirent sur la terre. Le tiers de la terre fut br&ucirc;l&eacute;, le tiers des arbres fut br&ucirc;l&eacute; et toute herbe verte fut br&ucirc;l&eacute;e. (Apocalypse 8&nbsp;: 6-7). Cross, dans l&rsquo;agencement subtil des climats, formerait un pont entre d&eacute;solation et conspiration et/ou r&eacute;pression&nbsp;; l&rsquo;enregistrement sonore qui traverse <em>J. Edgar Hoover</em> est alt&eacute;r&eacute;, distordu, fondu dans un acide acoustique criblant progressivement le n&eacute;gatif am&eacute;ricain repr&eacute;sent&eacute; par le seul nom &ndash; et la voix &ndash; de Hoover. Sur une trame &eacute;lectronique martiale, un corrosif magn&eacute;tophonique. <em>Diving</em> emprunte &agrave; un registre plus sensiblement proche des projets men&eacute;s par Steeve Bauras dans la vid&eacute;o et le dispositif icono-acoustique (<em>3K</em>), n&rsquo;&eacute;tait sa conclusion vals&eacute;e, imm&eacute;diatement prolong&eacute;e par <em>Wp</em>, qui articule une rythmique de rotor avec les ricochets d&rsquo;un accord simple et doucement m&eacute;lancolique. Si <em>Horn</em> est, &agrave; proprement parler, le cor, il est ici tout entier dans le pr&ecirc;che et la proph&eacute;tie. Ceux-ci signeraient le retour, par griffes et slogans m&eacute;lodiques, d&rsquo;une imminence catastrophique dans l&rsquo;album&nbsp;: l&rsquo;olifant, finalement laiss&eacute; seul, en est la ponctuation et, &agrave; l&rsquo;aune de l&rsquo;ensemble des pi&egrave;ces, le sceau fun&egrave;bre et solennel&nbsp; qui place la musique de Steeve Bauras dans l&rsquo;advenue o&ugrave; le r&eacute;el s&rsquo;accouple au pr&eacute;monitoire.</p> <p><br /> Jean-Baptiste Mognetti</p>

À quoi servira la collecte

<p style="text-align:center"><strong><em>La collecte de fonds servira &agrave; financer :</em></strong></p> <p><br /> <em><strong>- la production du projet OHNE TITEL de STEEVE BAURAS :</strong></em><br /> Mastering de l&rsquo;album / Gravure sur vinyle / R&eacute;alisation des matrices et pressage de 300 disques / Impression d&rsquo;un livret 16 pages en offset / Version digitale<br /> &eacute;preuves d&rsquo;artiste : tirages photographiques 13x19cm<br /> et tirages en s&eacute;rigraphie sur Plexiglass</p> <p>(4500 euros)</p> <p><br /> <em><strong>- la r&eacute;alisation de l&#39;imagerie de FREE FRAGS : </strong></em>impression de l&rsquo;imagerie du label sur diff&eacute;rents supports : sticker, cartes postales, posters, s&eacute;rigraphies&hellip;</p> <p>(800 euros)</p> <p><br /> <em><strong>- la r&eacute;mun&eacute;ration de l&#39;auteur du texte sur le projet OHNE TITEL</strong></em></p> <p>(200 euros)</p> <p><em><strong>- Commencer &agrave; &eacute;tablir un fond de roulement pour le prochain opus de FREE FRAGS</strong></em></p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/674533/CP1_2-1594296814.jpg" width="100%" /></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/674530/CP2-1594296569.jpg" width="100%" /></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/674535/CP3-1594296847.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/674542/Capture_d_e_cran_2020-07-09_a__15.03.20-1594299835.jpg" width="100%" /></p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux