Générateur Poïétique

Il s'agit de fournir des moyens à des développeurs talentueux pour réaliser un "Jeu" très particulier, une sorte de "cyber mandala" à la construction duquel tout le monde pourra participer depuis son mobile et qui pourra être projeté dans la ville...

Visuel du projet Générateur Poïétique
Réussi
69
Contributeurs
24/04/2011
Date de fin
6 000 €
Sur 6 000 €
100 %
Soutenu par
Digitalarti soutient le projet Générateur Poïétique
Tuesday, November 05, 2013

De la suite dans les idées

<p> Non, le G&eacute;n&eacute;rateur Po&iuml;&eacute;tique n&#39;est pas mort.<br /> Non, je ne suis pas parti aux Seychelles avec le magot (en fin je suis parti &agrave; Bruxelles, mais c&#39;est une autre histoire).<br /> Non je ne suis pas un vilain canard qui ne tient pas ses engagements.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Si je ne vous ai pas trop donn&eacute; de nouvelles, c&#39;est que l&#39;on travaille. sur le projet et&nbsp; que je ne veux pas user votre attention pour ne rien dire. Donc aujourd&#39;hui, il y a des trucs &agrave; dire.</p> <p> &nbsp;</p> <p> 1) Une nouvelle version est sortie (V. O.6) que j&#39;ai largement financ&eacute; sur mes propres deniers. Celle-ci permet enfin d&#39;enregistrer et de rediffuser des historiques. C&#39;est cette fonction qui faisait d&eacute;faut et qui emp&ecirc;chait jusqu&#39;&agrave; pr&eacute;sent de lancer de grandes exp&eacute;rimentations. On va maintenant pouvoir commencer et toutes vos suggestions de contextes appropri&eacute;s sont les bienvenues (exp&eacute;riences dans la ville, dans les &eacute;coles, les centres culturels, sociaux, etc)<br /> &nbsp;</p> <p> 2) Une exp&eacute;rience en ligne est justement pr&eacute;vue demain soir en direct de Bruxelles.</p> <p> Deux sessions plus exactement : 19h&gt;21h et 22H&gt;24h (heure de Paris:Bruxelles).</p> <p> &nbsp;</p> <p> 3) En l&#39;&eacute;tat de nos moyens, nous estimons que le serveur peut tenir jusqu&#39;&agrave; 50 personnes simultan&eacute;ment. Je compte lancer une souscription permanente afin de trouver quelques sous pour permettre d&#39;aller au del&agrave; et surtout am&eacute;liorer les fonctionnalit&eacute;s. Ce ne sera pas sur KissKissBankBank qui n&#39;est pas adapt&eacute; &agrave; ce genre de sport d&#39;endurance, mais sur la plateforme OpenInitiative qui permet en outre &agrave; tout-un-chacun de proposer des extensions au projet et de suivre leur r&eacute;alisation, ainsi que de r&eacute;tribuer directement les d&eacute;veloppeurs sans passer par une structure de gestion compliqu&eacute;e&nbsp; :&nbsp;</p> <p> http://funding.openinitiative.com/funding/1633/</p> <p> &nbsp;</p> <p> 4) J&#39;ai trouv&eacute; un labo de recherche &agrave; l&#39;Universit&eacute; Libre de Bruxelles qui est r&eacute;ceptif aux id&eacute;es que je propose. Ce sera mon port d&#39;attache pour les ann&eacute;es &agrave; venir pour le d&eacute;veloppement des aspects scientifiques li&eacute;s au G&eacute;n&eacute;rateur Po&iuml;&eacute;tique.</p> <p> http://ecco.vub.ac.be/</p> <p> http://globalbraininstitute.org/</p> <p> &nbsp;</p> <p> J&#39;esp&egrave;re que vous pourrez &ecirc;tre en ligne demain et lors des exp&eacute;riences suivantes et inviter plein d&#39;amis &agrave; tester le truc (dites-leur de pr&eacute;voir au moins 1/2 heure pour se rendre compte de ce que &ccedil;a donne).</p> <p> &nbsp;</p> <p> A demain ?</p> <p> &nbsp;</p> <p> ============<br /> <br /> Bar.temp #5 : Poietic Generator at IMAL (Brussels) &amp; Online (everywhere)<br /> <br /> Nov.6, 19:00&gt;21:00 &amp; 22:00&gt;24:00 CET (UTC+1)<br /> <br /> Bar.temp is a pop up bar that blends media and electronic cultures together with a cosy atmosphere. For this autumnal edition: participate at Olivier Auber&#39;s digital artwork, a real-time collective interaction for all; experience an intense and textural audiovisual concert by Lumisokea; explore a selections of websites &amp; videos; enjoy creative Korean food and carefully selected wines &amp; beers!<br /> <br /> Poietic Generator is a free social artwork for all, a network game that can be played on mobiles, tablets &amp; desktop computers. Poietic Generator is also a citizen science research studying crowd phenomena on internet and city experiments (Everywhere).<br /> <br /> Brussels : <a href="http://www.imal.org/en/bartemp5" target="_blank">http://www.imal.org/en/<wbr />bartemp5</a><br /> Event Facebook : <a href="https://www.facebook.com/events/209995159181324/212669598913880" target="_blank">https://www.facebook.com/<wbr />events/209995159181324/<wbr />212669598913880</a><br /> Online : <a href="http://poietic-generator.net" target="_blank">http://poietic-generator.net</a><br /> App Android : <a href="https://play.google.com/store/apps/details?id=com.applidium.poieticgen" target="_blank">https://play.google.com/store/<wbr />apps/details?id=com.applidium.<wbr />poieticgen</a><br /> App Iphone/Ipad :<a href="https://itunes.apple.com/fr/app/generateur-poietique/id467380785?mt=8" target="_blank">https://itunes.apple.com/fr/<wbr />app/generateur-poietique/<wbr />id467380785?mt=8</a><br /> <br /> I hope to see you there !<br /> <br /> Olivier Auber</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p>
Thursday, June 07, 2012

Poietic Generator Reloaded, l'aventure peut (re)commencer !

<p> <em>Vous faites peut-être partie de généreux donateurs qui, il y a maintenant un an, ont permis de développer la version mobile du Générateur Poïétique (Poietic Generator). MERCI ! Si ce n'est pas le cas, rassurez-vous, il y aura de nombreuses autres occasions de contribuer car l'aventure ne fait que commencer !</em></p> <a href="http://poietic-generator.net/blog/wp-content/uploads/gplogo.jpg" target="_blank"><img alt="" src="http://poietic-generator.net/blog/wp-content/uploads/gplogo.jpg"></a> <p> <strong>Petit rappel</strong> Le Générateur Poïétique est un "jeu" très particulier, reconnu comme l'une des oeuvres fondatrices du "netart" dans les années 90' (il est même antérieur). Il est cité dans tous les ouvrages de référence en tant que tel, par exemple <a href="http://www.cnrseditions.fr/Communication/6319-art-et-internet-jean-paul-fourmentraux.html">ici</a> et <a href="http://perspective-numerique.net/wakka.php?wiki=ArtCognitif">là.</a> Le Générateur Poïétique, dans ses versions précédentes, a été expérimenté dans une grande variété de conditions, depuis des salles de classe en banlieue parisienne, jusqu'aux labos de réseaux ou de sciences cognitives de Telecom Paristech, de l'Université du Colorado, Tokyo, Seoul, de Berkeley ou du MIT, en passant par diverses installations, notamment au Centre G. Pompidou et à la Cité des Sciences de la Villette. Le Générateur Poïétique a inspiré de nombreuses variantes et d’œuvres dérivées, plus ou moins participatives, plus ou moins temps réel, développées par son auteur initial (Olivier Auber) ou par d'autres artistes et/ou chercheurs, par exemple la <a href="http://www.albertinemeunier.net/BigPicture/indexb.htm">BIG PICTURE</a> réalisé avec Albertine Meunier et Yann Le Guennec. Dans une certaine mesure, on peut même considérer que Twitter est une sorte de variante commerciale et utilitaire du Générateur Poïétique, qui lui, n'est ni l'un ni l'autre. C'est encore autre chose !</p> <p>  </p> <p> <strong>Pourquoi avoir entrepris de remettre le Générateur Poïétique sur le métier ?</strong> Et bien parce qu'il est loin d'avoir tout dit ! Bien entendu, les technologies ont évolué, et il s'agit aujourd'hui de les employer toutes. Le Générateur Poïétique nouveau est maintenant "transmedia" (il paraît qu'il faut dire ça aujourd'hui), c'est à dire qu'il fonctionne en synergie avec tous les supports en même temps : web, mobile, projection urbaine, installation in-door, TV... Par contre, c'est dans sa version originelle, quant à ses règles du "jeu" qu'il existe à nouveau parce que c'est la plus simple, la plus accessible à tous et la plus riche de potentiel. De fait, les projets qui peuvent prétendre aujourd'hui toucher tous les publics (de 7 à 77 ans) via une telle variété de canaux, ne sont pas nombreux, bien que <a href="http://www.aloknandi.com/conferences/rencontres-de-bruxelles/connected-creation/">beaucoup imaginent que ça va venir</a>.</p> <p>  </p> <p> <strong>Les règles du "jeu" du générateur poïétique sont d'une simplicité désarmante.</strong> Chaque joueur (il pourrait à terme y en avoir plusieurs milliers simultanément) dessine sur une petite partie d'une mosaïque globale constituée par la juxtaposition dynamique des parties manipulées par tout le monde. Chacun peut dès lors modifier son signe en fonction de l'état global de l'image, qui dépend elle-même des actions de chacun des joueurs. De cette boucle "cybernétique" (comme on disait dans le temps) émerge une sorte de narration autonome ; des formes tantôt abstraites, tantôt figuratives, apparaissent de manière totalement imprévisibles et racontent des "histoires".</p> <p>  </p> <p> <strong>Grâce à vous et aux contributions de nombreuses personnes, tout existe enfin !</strong></p> <p> <a href="http://play.poietic-generator.net/">WEB</a></p> <p> <a href="https://play.google.com/store/apps/details?id=com.applidium.poieticgen">ANDROID</a></p> <p> <a href="http://itunes.apple.com/fr/app/generateur-poietique/id467380785?mt=8">IPHONE / IPAD</a></p> <p> <a href="http://www.facebook.com/GenerateurPoietique/app_156218351098324">FACEBOOK</a></p> <p> <a href="http://poietic-generator.net/blog/">SITE DE REFERENCE/ CREDITS, etc.</a> (en cours de réalisation)</p> <p>  </p> <p> <strong>Mais tout reste à faire !</strong> La pratique de ce "jeu" ne s'apparente à rien de connu en matière de jeu en ligne,  "MMORPG" et autre "shoot-them-up". Cela se rapproche plutôt de jeux traditionnels tels les échecs ou le Go, à la différence essentielle qu'il n'y ait ici aucune notion de compétition ou de gain. Autant dire qu'il y a une barrière entre la frénésie du quotidien et l'univers contemplatif de ce "jeu", que tout le monde peut néanmoins franchir si les conditions s'y prêtent... C'est ces conditions qu'il faut maintenant créer !</p> <p>  </p> <p> <strong>Un jeu sans joueur, c'est comme ... (hum, complétez vous-même).</strong> Pourquoi un jeu est-il pratiqué, et un autre pas, ou pas encore ? C'est une alchimie compliquée qui ne se décrète pas. Si l'on prête à certains des vertus pédagogiques, maïeutiques, voire magiques, c'est que le jeu agit sur l'inconscient, qu'il fait corps avec lui. Selon Mircea Eliade, le jeu serait <em>"le symétrique de la guerre par rapport au Sacré"</em>, c'est dire... Quand on regarde en arrière, on se rend compte nettement que si certains jeux sont pratiqués, et d'autres pas, c'est que la classe dominante du moment a intérêt à ce qu'il en soit ainsi. Aujourd'hui, le jeu est un business monumental qui s'inscrit dans une <em>"économie générale de l'attention"</em>. Inutile de citer des exemples. Mais le monde semble actuellement basculer vers l'inconnu. Qu'en sera-t-il demain ?</p> <p>  </p> <p> <strong>Le générateur poïétique n'a pas "tout dit dit". Alors que lui reste-t-il à dire ?</strong> Ce jeu a la particularité principale - unique peut-être ? - de placer tout le monde radicalement sur un pied d'égalité dans un univers où rien de ce qu va se dérouler n'est écrit par avance. Chacun a en effet exactement le même "pouvoir" dans l'image. L'expérience montre que contrairement à beaucoup d'idées reçues, l'absence de hiérarchie et de scénario ne conduit pas nécessairement au chaos. Au contraire, l'image s'organise et trouve sa cohérence peu à peu, avant, il est vrai, de sombrer dans la confusion, puis de se restructurer à nouveau, et ainsi de suite. Quelle est la nature de ce processus étrange qui présente de nombreuses analogies avec de nombreux phénomènes naturels ou sociaux? Voilà une première chose "à dire". Ensuite ce "jeu" s'appuie nécessairement sur une certaine infrastructure faite de codes informatiques et de réseaux, qui peut être soit centralisée (un seul serveur central assure l'interconnexion de tous les joueurs), soit a centrée (c'est alors l'ensemble du réseau qu assure ce rôle). Là encore, il y a des analogies avec de nombreux systèmes que nous utilisons tous les jours sans en avoir pleinement conscience de leur nature. Au contraire de ces réseaux industriels (celui de la Bourse par exemple) conçus de manière opaque par des ingénieurs de selon des cahiers des charges politiques, financiers et commerciaux insaisissables, tout ici est transparent, connu ou connaissable. Ainsi, chacun est autorisé à comprendre ces systèmes et à réfléchir à leur nature, bref à prendre la parole sur la construction sociale des systèmes d'information et sur leur légitimité. C'est sans doute un autre point sur lequel il reste beaucoup "à dire".</p> <p>  </p> <p> <strong>Next step ?</strong> L'image collective du générateur poïétique est donc potentiellement disponible partout et tout le temps. Chacun peut l'enregistrer, l'imprimer, la projeter là où bon lui semble. Encore faut-il savoir qu'elle existe, cette image, et le faire savoir n'est pas une mince affaire. S'agissant d'un projet non commercial, il n'y évidemment aucun moyen pour cela. Le projet ne peut compter que sur l'intérêt des joueurs et sur la complicité de diffuseurs, de villes et de lieux d’accueil. Des discussions sont en cours avec une nouvelle chaîne de TV qui verra le jour en septembre prochain sur le câble et divers satellites. L'image collective du générateur poïétique pourrait en constituer sa "mire", c'est-à-dire qu'elle pourrait être affichée toutes les nuits, en dehors des créneaux des autres programmes. Ainsi cette chaîne serait la première au monde à proposer une "émission" réalisée à 100% par ceux qui la regardent, actualisant ainsi l'idée formulée il y a bien longtemps par Marcel Duchamp, selon laquelle l'oeuvre est faite par les spectateurs... Pour ce qui est des villes, des contacts sont pris d'ors et déjà avec Paris, Toulouse, Rennes, Montréal, Shanghai, Bombay, pour envisager des worshops et des projections urbaines. Bruxelles aussi, où je réside depuis peu.</p> <p>  </p> <p> <strong>Droits et $ ?</strong> Sur le plan des droits, les choses sont très simples : le générateur poïétique est une oeuvre libre, le concept est libre, le logiciel est libre, l'image produite est aussi libre, car tous les joueurs acceptent de fait que le résultat de leur action soit publiée sous licence Art libre (copyleft). Dès lors, une chaîne de TV ou tout autre diffuseur de cette image n'aurait de droits à payer à qui-que-ce-soit. Bien entendu, le fonctionnement du système ainsi que sa maintenance impliquent certain coûts qu'il faut trouver à financer. C'est pourquoi, de même que le développement du jeu a été financé dans une certaine mesure par ses joueurs-mêmes (70 personnes ont participé à un appel de fonds via la plateforme <a href="http://www.kisskissbankbank.com/projects/generateur-poietique">KissKissBankBank</a>, l'idée serait de mettre en place un système simple et transparent de crowdfunding pour le fonctionnement et l'évolution du générateur poïétique. Les "diffuseurs" de l'image, chaînes de TV ou autres, pourront dès lors y contribuer, sans que cela soit une obligation, mais s'ils le font, ils pourront ainsi s'assurer de la viabilité du programme et de sa disponibilité au moment voulu.</p> <p> Voilà où nous en sommes. Toutes les idées pour avancer sont bonnes à prendre.</p> <p>  </p> <p> <strong>Merci de contacter : olivier . auber AT KM2 . NET</strong></p>
Tuesday, September 06, 2011

Debugging party du 11 juillet 2011

<p>https://picasaweb.google.com/106838169128137622038/OlivierAuberLaunchingJuly11Paris</p>
Wednesday, July 20, 2011

Développement achevé !

Grâce à vous, le développement de la version mobile du générateur poïétique est enfin réalisé ! Nous lancerons des expérimentations à la rentrée, mais vous pouvez d'ors et déjà le tester : Play on your mobile : <a href="http://play.poietic-generator.net">Iphone</a> | <a href="http://play.poietic-generator.net">Ipad</a> | <a href="http://play.poietic-generator.net">Android</a> (allow javascript) Un site de référence va aussi être réalisé : <a href="http://poietic-generator.net">http://poietic-generator.net</a> Merci !<br> <p> <br></p>
Thursday, March 24, 2011

Projet pour Lyon, la Part-Dieu

<p><img src="http://perspective-numerique.net/PIX/mobile/Part-Dieu1-500.jpg" alt=""></p> <p>1</p> <p><img src="http://perspective-numerique.net/PIX/mobile/Part-Dieu2-500.jpg" alt=""></p> <p>2</p> <p><img src="http://perspective-numerique.net/PIX/mobile/Part-Dieu3-500.jpg" alt=""></p> <p>3</p>
Monday, February 28, 2011

POIETIC GENERATOR (english)

<p> <object width="425" height="350" data="http://www.youtube.com/v/ORVFwwSbHbI" type="application/x-shockwave-flash"> <param name="src" value="http://www.youtube.com/v/ORVFwwSbHbI"></object> </p> <p> </p> <p><strong>POIETIC GENERATOR</strong><br><strong> <em>Massively multiplayer and extremely serious game</em></strong><br> by <a href="http://perspective-numerique.net/wakka.php?wiki=OlivierAuber">OlivierAuber</a><br><br><strong> <a href="../../projects/generateur-poietique"> </a><a href="../">DONATE</a></strong><br><br> It is about raising money for some talented developers in order to make a massively multiplayer and very serious game, that everyone can use for free, on their mobiles and on the Internet. Why is it so serious ? Because this game is free and because it allows every gamer to understand, without complex words or theories, how "social networks" and other things work.<br><br><strong>In fact, behind the strange name of “Poietic Generator” (PG)</strong>. there is a collective and very rich social experience for children from 7 to 77 years old. The Poietic Generator simply offers to many participants to draw in real time on the same picture. But not anyhow : the PG minimum rules allows gradually the auto-organisation of a global drawing with tens or 100 hundreds participants, as already shown in earlier experiments... since 1986 (Yes you have really well read : 1986, the GP idea is an "old" one! Precisely, it’s a pioneering creation of the "Net Art", cf. <a href="http://wiki.km2.net/PDF/TechnologyReview0308.pdf"> this article from the technology review, MIT, 03 2008.</a> <br>Thanks to you, we will maybe see thousands of people creating on the same image... which could be projected in June, somewhere in Paris, during the event “Futur en Seine” (the digital city’s feast), if it’s alright and provided that the event’s organizers make it possible !<br><em>You can test the GP’s current version <a href="http://perspective-numerique.net/wakka.php?wiki=GenerateurPoietique"> here</a></em><br><br><strong>As a action-research</strong>, the PG is a kind of model of "social networks" that we all practise more and more on Facebook, Twitter for example... but it’s different because, firstly it has no commercial goal, and secondly because it makes visible how "social networks" are running! That’s why the GP is the basis of a long-life action-research, which is, in the same time, an artistic and a scientific experience. <em>You can preview that point <a href="http://perspective-numerique.net/PDF/RecherchePerspectivesAnoptiques.pdf">here</a></em><br><br><strong>How the raised money will be used ? What will be the next steps of this project ?</strong> In the very next first time, me and a group of developers-friends will make the basis of the mobile software. which means a server and a universal HTML5 interface : it will be compatible with the web, Iphone and Android, etc. Thanks to you, the created softwares will be published on a platform of collective developments like <a href="http://github.com/">github</a> in order to develop the next evolutions with all interested people, especially in the area of P2P, Mesh networks, etc. Links with other projects in the same spirit (<a href="http://freedomboxfoundation.org/">freedombox</a>, <a href="http://www.telehash.org/">telehash</a>.etc...) could be forged there.<br><em>You can get the java and C++ code of the current version on the bottom of this <a href="http://perspective-numerique.net/wakka.php?wiki=GenerateurPoietique"> page</a>.</em><br><br><strong>As a permanent space of autonomy</strong>, the project is being developed under the <a href="http://artlibre.org/licence/lal"></a><a href="http://artlibre.org/licence/lal/en">"Free-Art licence"</a> (compatible with CC-by-sa). So not only anyone may participate but also everybody can freely make a copy, can distribute or transform the work (images and software) in the total respect with the author's rights. For example, anyone can use the picture as they want, for studying, or projecting it at home or in a city, but nobody can’t be the exclusive owner, not even us... Finally, you will understand that the PG tries to test the conditions of existence of a "concrete utopia" : a free code and a free image on a free network.<br><br> NOTE: For those interested, the generator Poietic, being an art work, gifts are considered as a sponsorship and may open some tax deductions under the terms of the law. When you think about it, it is totally fair because it is public art, and not speculative art for Sotheby's ...<br><br><a href="http://perspective-numerique.net/wakka.php?wiki=OlivierAuber">OlivierAuber</a> is a normal guy, father who generally does what he can.<br> My CV does not really matter, but for those interested, it’s <a href="http://perspective-numerique.net/PDF/BioOlivierAuber.pdf"> here</a>.<br><br><br></p> <h5>Your participation is 1 € or more, receive in return:</h5> <p>ABSOLUTELY ALL in respect of the Free Art License, because as we already said, it is a serious game, not a gadget to infantilize the population. Of course, you will be kept informed of further progress of the project and invited to test early versions on your mobile.</p> <h5>Your participation is 10 € or more, receive in return:</h5> <p>ABSOLUTELY ALL TOO in respect of the License, because the money is not the most important thing in life. Like all sponsors of the project, you will be able to beta-test the application and you will be asked to give your improvements suggestions.</p> <h5>Your participation is 100 € or more, receive in return:</h5> <p>EXACTLY THE SAME THING AS THE OTHER under the same conditions, when you think about it, 100 € is nothing ;-) Furthermore, during a meeting with all of our sponsors that we will organize, you could make paper printouts of the image and dedicate them yourself, because you are the artist!</p> <h5>Your participation is 1000 € or more, receive in return:</h5> <p>ABSOLUTELY EVERYTHING BUT NOTHING MORE...who can give this amount of money is lucky enough ;-) If you wish, your name could appear in the source code and on the project’s website. It is possible that the first participants of the experiences decide to honor you by drawing together your portrait, but nothing is guaranteed!<br><br>(Translation by Florence Meichel THX !)</p>