Hyakki Shussebora : De Villeurbanne à Tokyo

Aidez des étudiants à découvrir de nouveaux horizons artistiques

Visuel du projet Hyakki Shussebora : De Villeurbanne à Tokyo
Réussi
72
Contributeurs
01/07/2019
Date de fin
10 178 €
Sur 10 000 €
102 %

Hyakki Shussebora : De Villeurbanne à Tokyo

Qui sommes-nous ?

     Nous sommes une cinquantaine d'élèves et de professeurs de l'INSA Lyon, école d'ingénieur généraliste. Mais nous ne sommes pas seulement de futur·e·s ingénieur·e·s, nous sommes aussi et surtout des Arpet'.

     Arts Plastiques études, couramment appelée Arpet’, constitue l’une des quatre sections de la filière art-études de l’INSA. Celle-ci vise à promouvoir l’ouverture d’esprit et la curiosité défendue par le principe fondateur de l’INSA d’humanisme via les arts. Des cours d’histoire des arts et des ateliers pratiques de sculpture, photographie, peinture, fonderie, construction métallique ou encore architecture enrichissent le parcours classique de la formation d’ingénieur·e offerte par l’INSA.

     Étroitement liée à cette section, l’association des Lézarts vise à promouvoir les arts plastiques et numériques sur notre campus et ses environs au travers d’ateliers de découverte (croquis, tablettes graphiques, sculpture de bois...), d’évènements (24h de l’INSA, journées des étudiants de Villeurbanne, Karnaval Humanitaire...) et de soutien artistique aux autres associations (affiches, logos, décoration des locaux...).

     C'est dans ce cadre que nous construisons ce projet : un voyage artistique et éducatif à Tokyo.

Au Programme

     Notre voyage se passera du 16 avril au 25 avril 2020. Nous serons une cinquantaine d’étudiant·e·s et professeur·e·s. Parmi nous, certains sont déjà allés à Tokyo et pourront nous guider dans les quartiers et les musées.

     Nous prévoyons de passer une journée dans la ville de Kamakura, ancienne capitale du Japon célèbre pour ses cerisiers, ses temples shintoïstes et son artisanat ; deux jours dans la ville de Nikko avec ses paysages montagneux et son architecture. Le reste du projet se déroulera à Tokyo, comprenant des visites de musées, notamment dans le parc d’Ueno inspirateur de nombreuses estampes et nouvelles. La semaine sera jalonnée de temps de création artistique : photos de la vie japonaise et des paysages nippons, croquis au crayon et à l’aquarelle notamment de l’architecture et bien sûr la réalisation de carnets de voyage. Nous ne voulons pas nous contenter de visiter. Plus que des souvenirs, nous souhaitons rentrer avec une véritable production artistique.

     Nous contactons en ce moment même des ingénieur·e·s INSA expatrié·e·s au Japon afin de leur demander de nous faire partager leur expérience sur place et développer la culture réseau de l’école. Avec l’aide de nos professeur·e·s d’ateliers fortement impliqué·e·s, nous espérons également rencontrer des artistes qui, par leurs différences culturelles, sauront enrichir notre enseignement artistique.

 

En quoi ce projet s’intègre t-il à notre parcours d’ingénieur·e humaniste ?

     Le modèle développé par l'INSA a pour ambition de former des ingénieur·e·s humanistes, sensibles aux enjeux contemporains et ouverts sur le monde qui les entoure. Les élèves des sections artistiques sont une incarnation de cette ouverture culturelle. Dans cette optique, il nous est précieux de côtoyer des camarades aux origines multiples, qui portent sur le monde un regard différent du nôtre. Observer les facettes de notre univers selon des angles qui ne nous sont pas familiers nous paraît essentiel pour un futur qui nous demandera de savoir nous détacher de nos perceptions, de nous adapter et d'évoluer constamment. De la même manière, aller au-delà des frontières que nous connaissons revêt une importance toute symbolique : nous sommes convaincus que rester dans notre "zone de confort" réduit notre vision et nous limite dans une dimension intellectuelle. Le Japon, pays entre modernité et tradition, fait sens dans notre parcours entre ingénierie et art. En outre, nous avons la chance d'envisager un futur sans limite et des carrières ouvertes à l'international. Quoi de mieux, pour ancrer ces projets très concrètement, que d’aller rencontrer des ingénieur·e·s à l'autre bout du monde ?

À quoi servira la collecte

Nous avons pour objectif de partir pour une semaine au Japon. Cela représente une distance à parcourir de 9 700 km pour un groupe d’une cinquantaine d’étudiant·e·s et de professeur·e·s de la section. L’objectif est que ce voyage soit accessible à tous et donc que chacun paye le moins possible. Le fonctionnement classique de l’association (ateliers artistiques, animations, affiches) ne permet pas de générer la somme nécessaire à un tel projet. Nous avons donc besoin d’aide pour financer le trajet, mais aussi le logement, les déplacements sur place ainsi que les visites culturelles. La nourriture sera à la charge des participants afin que chacun se fasse sa propre expérience culinaire en fonction de son régime alimentaire.

Une première estimation de ces coûts s’élève à 60 000 euros. Le détail de notre budget est présenté dans le tableau ci-après. Nous avons prévu de réunir cette somme grâce à différentes subventions internes et externes à l’INSA, des sponsors, la rémunération de certaines de nos activités (affiches, vente de crêpes, projets artistiques…) et bien sûr des dons à travers ce Crowdfunding. C’est pour cela que nous faisons appel à vous, l'argent de cette cagnotte nous servira à payer une partie des billets d'avions.

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux