INDEX, enquêtes indépendantes sur les violences d'État

Laboratoire d'expertise indépendante, INDEX a besoin de votre soutien pour continuer d'enquêter sur des affaires de violences d'État.

Visuel du projet INDEX, enquêtes indépendantes sur les violences d'État
152
Contributions
18 jours
Restants
10 975 €
Sur 30 000 €
37 %
Média
indépendant
Éducation

INDEX, enquêtes indépendantes sur les violences d'État

Les images ne suffisent pas Aujourd’hui en France, la question de la violence exercée par l’État fait débat. Des quartiers populaires aux lieux de manifestations, les images et les récits de violences commises par des agents des forces de l'ordre tournent désormais en boucle sous nos yeux : des réseaux sociaux jusqu'aux médias nationaux. Alors que la confiance de nombreu.x.ses citoyen.ne.s envers les institutions du maintien de l’ordre s’est dégradée ces dernières années, jusqu'ici, l'État fait la sourde oreille. On nous dit que le terme de violence policière est "inacceptable". De nombreux rapports pointent la rareté des poursuites contre les agents mis en cause dans des affaires de violence; et de nouvelles lois sur la sécurité sont adoptées qui élargissent les pouvoirs du maintien de l’ordre. Difficiles à prouver, les violences d'État restent largement impunies; et pour leurs victimes, les procédures pour obtenir vérité et justice finissent trop souvent en impasse. Établir les faits C'est dans ce contexte qu'intervient INDEX. Laboratoire d’expertise indépendante, nous enquêtons de manière objective pour établir les faits dans des affaires de violence d’État. De la modélisation dynamique en 3D à l'analyse d’images au pixel près, nos méthodes d'investigation sont contemporaines des smartphones et des réseaux sociaux. La masse d’images et de données qui circule en ligne aujourd'hui permet d’enquêter sur des évènements autour desquels, encore hier, nous n'avions que très peu de visibilité. Mais aux possibilités ouvertes par les dernières technologies doivent répondre des méthodes rigoureuses : pour trier le vrai du faux, et faire émerger les faits. À ce jour, nos enquêtes vidéo, reconstitutions 3D, et rapports de contre-expertise ont déjà permis d'éclaircir les circonstances de trois décès et de deux blessures graves, tous survenus lors d’interventions de police : Enquête sur la mort d'Adama Traoré (avec Le Monde) Enquête sur la mort de Zineb Redouane (avec Disclose) Enquête sur la mort de Gaye Camara (avec Disclose) Enquête sur l'éborgnement d'Adnane Nassih (avec Libération) Enquête sur l'éborgnement de Jean-François Martin (rapport soumis devant la justice) Parce que la vérité est l’affaire de tou.te.s, nous nous efforçons de la rendre publique, en partenariat avec des médias d’investigations ou des ONG de défense des droits. Par ailleurs, plusieurs de nos enquêtes ont été versées au dossier d'instruction des affaires en question, ce qui leur permettra de peser concrètement sur la décision de justice qui en suivra. Impossible sans vous INDEX est la seule structure en France à offrir des services d'expertise rigoureuse et véritablement indépendante dans des affaires de violences d'État. De ce fait, nous recevons de plus en plus de sollicitations pour des enquêtes, qu'elles proviennent de familles de victimes, de leurs avocat.e.s, d'ONG de défense des droits ou de médias. Pour être partout où nous sommes appelé.e.s, nous devons développer nos moyens d'action. C'est pourquoi, aujourd'hui, nous faisons appel à votre soutien. INDEX est composé de chercheur.se.s, architectes, jounalistes, vidéastes, et modélisateur.rice.s de données. Jusqu'ici nous avons fonctionné grâce au dévouement de chacun.e de ses membres. À présent, nous avons besoin de couvrir les coûts du travail régulier de l'équipe et de renforcer nos capacités humaines et techniques. Avant le 13 octobre, nous devons réunir au moins 30.000 euros pour assurer le fonctionnement d'INDEX pendant un an, et ainsi être en mesure de produire entre trois et cinq nouvelles enquêtes. Chaque euros compte. Quel que soit le montant avec lequel vous participez, votre contribution démontre la nécessité de continuer nos enquêtes. Expertise Indépendante INDEX combine les termes d'expertise et d'indépendance. Par là, nous revendiquons un droit de regard minutieux et approfondi sur les pratiques de celles et ceux qui ont pour mandat de nous surveiller. Nos compétences spécifiques concernent la reconstitution détaillée d’incidents à travers leur modélisation dans l’espace et dans le temps. Nos techniques procèdent du recoupement de divers fragments d’information — photos, vidéos, traces matérielles ou témoignages — que nous assemblons dans un environnement virtuel en 3D, à des fins d’analyse et de vérification. À travers INDEX, nous voulons nous ré-approprier la notion d’expertise. D’habitude, l’expert est celui qui fait autorité sur une question de par son statut. A l’inverse, nous pensons que la valeur de vérité d’une expertise doit d’abord résider dans son contenu, dans les faits qu’elle démontre et dans la rigueur de cette démonstration. Au sein d’INDEX, notre expertise n’est pas individuelle mais collective : c’est la combinaison de nos compétences diverses qui nous permet d’enquêter en profondeur et d'établir des preuves dans les affaires dont nous nous saisissons. INDEX est issu de l'expérience de Forensic Architecture. Ce groupe de recherche de l’université Goldsmiths de Londres est devenu, en 10 ans d'existence, la référence mondiale de l’investigation en source ouverte, de l’analyse spatiale et de la modélisation numérique. Son expertise a été réclamée par des ONG comme Amnesty International ou Human Rights Watch et des médias comme le New York Times, le Guardian ou Der Spiegel. Ses enquêtes sur les violations des droits humains ont été utilisées lors de présentations au Conseil de Sécurité des Nations Unies ou encore à la Cour Pénale Internationale. Étroitement lié à Forensic Architecture tant par son équipe que par ses méthodes, INDEX poursuit son travail d'investigation en France. À but strictement non-lucratif INDEX est une association loi 1901, à but non-lucratif, établie en France en octobre 2020. Notre organisation est uniquement financée par les dons, d'individus ou de fondations philanthropiques qui souhaiteraient nous soutenir sans condition ou contrepartie. C'est en tant que membres de la société civile que nous menons et diffusons nos travaux. Pour garantir notre indépendance, nous n’acceptons pas de subventions de l'État ni de dons d’entreprises. Et par souci d’impartialité, nous n’acceptons pas de rémunération de la part des familles de victimes lorsque nous produisons une enquête ou une expertise à leur demande. L'équipe Francesco Sebregondi, fondateur/chercheur (docteur en architecture) Florence Cherrier, coordinatrice Galdric Fleury, architecte/vidéaste Antoine Fontaine, architecte/vidéaste Tara Sasson, vidéaste/monteuse Matthieu Vitse, chercheur (docteur en mécanique numérique) Alexander Samuel, chercheur (docteur en biologie moléculaire) L’équipe est amenée à évoluer, selon les besoins de compétences spécifiques des différentes activités que nous mènerons. Si vous souhaitez rejoindre INDEX, contactez-nous à contact@index.ngo

À quoi servira la collecte

Nous estimons avoir besoin d'environ 80.000 euros chaque année pour intervenir dans les meilleures conditions partout où nous sommes sollicité.e.s. Quel que soit le montant que nous réussirons à réunir à travers cette campagne, nous ferons en sorte d'en tirer le maximum. Avec 30.000 € : Atteindre notre premier objectif de campagne est la condition pour nous permettre de poursuivre notre activité. Avec cette somme, nous pourrons continuer à : Enquêter. Nous produirons au moins 3 nouvelles enquêtes vidéo au cours de l’année 2022. Elles seront publiées avec des partenaires média ou des ONG de défense des droits. Pré-enquêter. Nous serons en mesure de répondre aux sollicitations de victimes présumées de violences d’État, de leur famille, ou de leur représentant légal, pour des études de cas pouvant aboutir à la publication d’une enquête. Fonctionner. Nous couvrirons les coûts internes au fonctionnement de l’agence : la rémunération des membres de l’équipe, les équipements, les services nécessaires à l’exercice de notre activité. Avec 50.000 € : En plus des activités déjà citées, une collecte qui atteindrait 50.000 euros nous permettrait de lancer les activités du volet Formation de l’agence. Nous prévoyons de proposer des : Tutoriels. Réaliser une série de tutoriels vidéos, accessible gratuitement sur notre site et sur notre chaîne YouTube, qui serviront d’introduction aux méthodes d’enquête citoyenne, à l’OSINT (Open Source Intelligence), et à nos techniques spécifiques de reconstitutions 3D et d’analyse vidéo. Ateliers. Proposer une série d’ateliers d’initiation à l’enquête citoyenne, sur une 1/2 journée, dans des institutions partenaires. Ces ateliers seront ouverts à tou.te.s, sous réserve d’inscription préalable et, autant que possible, gratuitement. Cours. Intervenir dans le cadre de programmes d’enseignement liés à notre activité (journalisme, édition vidéo, animation 3D, etc.). INDEX a déjà établi un premier partenariat avec l’école Kourtrajmé à Montfermeil (93), pour une série d’ateliers de formation avancée à l’analyse vidéo. Avec 80.000 € : Une collecte qui atteindrait 80.000 euros permettrait à l’agence INDEX de fonctionner à plein régime sur tous les volets de son activité. Avec cette somme, nous serions en mesure de : Recruter. Une équipe plus large, afin d’élargir notre champ de compétences internes et renforcer nos moyens d’action. Enquêter ++. Produire plus d’enquêtes vidéo, et allouer plus de ressources à chacune. Innover. Dédier une partie de nos ressources à l’innovation dans l’emploi de nouvelles technologies pour l’investigation et la présentation de nos enquêtes. Accueillir. Nous installer dans des locaux dédiés, situés à Paris, offrant de meilleures conditions de travail pour notre équipe, des moyens de productions élargis, et une capacité d’accueil de nos interlocuteurs. Au-delà de 80.000 € : Nous sommes nombreux à vouloir demander des comptes à l'État quant à l'usage qu'il fait de la violence. Ensemble, si nous dépassons les 80.000 euros de collecte, c'est un message clair que nous envoyons aux gouvernants : il est temps que les choses changent, en profondeur, concernant le contrôle des agissements des forces de l'ordre. Ce changement — vers plus de transparence et d'indépendance dans les enquêtes sur les violences d'État, vers la fin de l'impunité de fait pour ses agents, vers une "sous-veillance" citoyenne des forces de l'ordre — c'est, au fond, l'horizon du projet INDEX. Alors, avec plus de 80.000 euros de financement, nous pourrions franchir plus vite les étapes de développement d'INDEX sur le long terme : Former ++. Elargir le volet "formation", avec le développement d’un programme de formation en ligne sur plusieurs semaines qui délivrera un certificat de formation par l’agence INDEX. Mobiliser. Développer une liaison étroite avec l’ensemble des act.eur.rice.s de la mobilisation citoyenne pour le respect des droits, partout et pour tou.te.s. Faire la différence. Étendre notre activité d'action et de communication et augmenter ainsi l’impact public de nos enquêtes. _ _ _ Mais le plus important est ceci : quelque soit le montant de votre contribution, votre participation signifiera avant tout que vous nous accordez votre confiance pour mener cette mission d’intérêt commun. Remerciements À toutes celles et ceux qui nous ont parlé, écouté, aidé et soutenu jusqu'ici : les familles de victimes de violence d'État, les comités regroupés à travers le Réseau d'Entraide Vérité et Justice, le collectif Désarmons-les, Sihame Assbague, Matthieu Rigouste, le service vidéo du Monde, Disclose, Street Press, David Dufresne, Ismaël Halissat, Taha Bouhafs, Antoine Schirer, Emile Costard, Amanda Jacquel, Rémy Buisine, Maxime Reynié, Lucie Simon, Raphaël Kempf, Yassine Bouzrou, Arié Alimi, François Piron, Michel Feher, Eric Fassin, Vanessa Codaccioni, Rym Khadraoui, Technopolice, l'Observatoire Parisien des Libertés Publiques, Maximage (David Keshavjee), Ultra Sound Design (Benoit B), Émilie Ferrat, Jacob Burns, Eyal Weizman et toute l'équipe de Forensic Architecture, l'agence Sans-Tête pour le développement de cette campagne, ainsi que la fondation Un Monde Par Tous qui a permis à ce projet d'émerger au cours de l'année 2021. Et à vous qui avez pris le temps de découvrir notre projet.

Faire un don

Je donne ce que je veux