Innova 2015 : Au travail !

Prenez part à la conception d'un magazine réalisé par les étudiants de l'Ecole Publique de Journalisme de Tours !

Visuel du projet Innova 2015 : Au travail !
Réussi
43
Contributions
18/04/2015
Date de fin
1 503 €
Sur 1 500 €
100 %
Wednesday, May 27, 2015

<p> Notre magazine est arriv&eacute; &agrave; l&#39;&eacute;cole. Nous &eacute;tions tous tr&egrave;s impatients. Les envois ne vont pas tarder</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="20150527_161010_-1432737073" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/203318/20150527_161010_-1432737073.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>Merci &agrave; tous de nous avoir aid&eacute;s. </strong></p> <p> &nbsp;</p> <p> Comme pr&eacute;vu, les frais de reportage ont &eacute;t&eacute; enti&egrave;rement rembours&eacute;s aux &eacute;tudiants. Et le reste de la somme va pouvoir financer l&#39;impression.</p> <p> Merci aussi &agrave; notre imprimeur, Alinea 36, &agrave; Chateauroux.</p>
Sunday, May 10, 2015

<p> Ce qui veut dire que le magazine est &agrave; l&#39;impression. Nous avons valid&eacute; les derniers BAT (pour bons &agrave; tirer) chez l&#39;imprimeur la semaine derni&egrave;re. Plusieurs allers retours ont &eacute;t&eacute; n&eacute;cessaires entre la r&eacute;daction en chef et l&#39;imprimeur pour que tout soit nickel chrome. Nous attendons maintenant avec impatience le r&eacute;sultat.</p> <p> Voici cependant &agrave; quoi ressemblera notre une. Comme vous le voyez, nous avons remani&eacute; la maquette. Le reste des surprises est &agrave; venir.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="P.1_72dpi-1431290160" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/196067/p.1_72dpi-1431290160.jpg" /></p>
Wednesday, April 15, 2015

<p> Le travail sur les pages est toujours intense. SR et maquettistes sont au taquet. Mais aujourd&#39;hui, phase importante. Prise de vue pour la une. Nous vous emmenons dans les coulisses.</p> <p> &nbsp;</p> <p> D&#39;abord, on installe les lumi&egrave;res dans la salle de cours</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="2015-04-15_12.19.51-1429127764" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/186793/2015-04-15_12.19.51-1429127764.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> Puis on fait des essais lumi&egrave;re pour effacer les ombres</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="2015-04-15_12.25.50-1429127929" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/186796/2015-04-15_12.25.50-1429127929.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <div class="embed"> <iframe allowfullscreen="" class="embedly-embed" frameborder="0" height="502" scrolling="no" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=http%3A%2F%2Fvideos-e-3.ak.instagram.com%2Fhphotos-ak-xaf1%2Ft50.2886-16%2F11159787_468893393264723_538098048_n.mp4&amp;wmode=opaque&amp;src_secure=https%3A%2F%2Figcdn-videos-e-3-a.akamaihd.net%2Fhphotos-ak-xaf1%2Ft50.2886-16%2F11159787_468893393264723_538098048_n.mp4&amp;url=https%3A%2F%2Finstagram.com%2Fp%2F1fj5Ndvsi4%2F&amp;image=https%3A%2F%2Fscontent.cdninstagram.com%2Fhphotos-xaf1%2Ft51.2885-15%2F11094502_959782554032443_957906606_n.jpg&amp;key=ff2702755d9749cda571c6d6c2f3eb46&amp;type=video%2Fmp4&amp;schema=instagram" width="540"></iframe></div> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="2015-04-15_12.44.02-1429127969" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/186797/2015-04-15_12.44.02-1429127969.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> Puis on r&egrave;gle l&#39;appareil photo</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="2015-04-15_12.48.13-1429128102" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/186802/2015-04-15_12.48.13-1429128102.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> Puis on fait des essais photo avec la lumi&egrave;re adhoc,</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="2015-04-15_12.48.34-1429128159" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/186803/2015-04-15_12.48.34-1429128159.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> Et enfin, on passe &agrave; la prise de vue</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="2015-04-15_15.10.38-1429128219" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/186804/2015-04-15_15.10.38-1429128219.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> Hugo superh&eacute;ros du travail</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="2015-04-15_15.10.47-1429128248" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/186807/2015-04-15_15.10.47-1429128248.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> Quant &agrave; la une, vous la verrez quand nous aurons fini&hellip;</p> <p> &nbsp;</p>
Wednesday, April 15, 2015

<p> Aujourd&#39;hui, p&eacute;nurie de main d&rsquo;&oelig;uvre dans la r&eacute;daction d&#39;Innova ! Camille, notre brillante SR, doit g&eacute;rer une inondation chez elle, coinc&eacute;e avec trois jeunes pompiers. Hugo, qui maquette avec brio, vient de subir un accrochage en voiture et r&eacute;dige actuellement un constat. Enfin Justine, notre maquettiste pr&eacute;f&eacute;r&eacute;e, ne pourra venir que cet apr&egrave;s-midi.</p> <p> En bref, la course contre la montre que nous menons jusqu&#39;au bouclage (vendredi, 16 heures) devient effr&eacute;n&eacute;e. Nous redoublons d&#39;effort pour vous concocter un superbe magazine plein de jolies illustrations, de beaux titres et le tout avec le sourire.</p> <p> A bient&ocirc;t !</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="20150415_114056-1429090938" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/186532/20150415_114056-1429090938.jpg" /></p>
Tuesday, April 14, 2015

<p> La semaine a bien commenc&eacute;. Fr&eacute;d&eacute;ric, notre DA, est arriv&eacute; hier. Des paris ont m&ecirc;me &eacute;t&eacute; lanc&eacute;s : 7 articles devaient &ecirc;tre maquett&eacute;s &agrave; 15 heures. &Ccedil;a n&#39;a pas vraiment march&eacute;. Mais il semblerait que les paris aient &eacute;t&eacute; relanc&eacute;s et la motivation de nos maquettistes s&#39;en est trouv&eacute;e d&eacute;cupl&eacute;e.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Le plus difficile pour les SR (secr&eacute;taires de r&eacute;daction), c&#39;est de couper les textes pour les adapter &agrave; la maquette. Les articles, souvent d&eacute;j&agrave; r&eacute;&eacute;crits, ont tous des &eacute;l&eacute;ments int&eacute;ressants ! S&#39;en s&eacute;parer n&#39;est jamais facile.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Ce matin, notre &eacute;lan a &eacute;t&eacute; coup&eacute; par une &eacute;vacuation des locaux de l&#39;IUT (o&ugrave; est h&eacute;berg&eacute;e l&#39;EPJT) &agrave; cause d&#39;un exercice incendie.</p> <p> Heureusement, plus de peur que de mal et apr&egrave;s quelques minutes de papotage au soleil, nous sommes vite retourn&eacute;s &agrave; nos moutons.</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> Bref, les photos en t&eacute;moignent, &ccedil;a bosse dur ! En prime, quelques maquettes en pr&eacute;paration sur le mur.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="20150414_110409-1429004002" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/186054/20150414_110409-1429004002.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> Fr&eacute;d&eacute;ric, notre DA. Avec lui, Quentin, Hugo et Justine.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="20150414_110310-1429004018" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/186055/20150414_110310-1429004018.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> Le mur, encore un peu vide&hellip;</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p>
Sunday, April 12, 2015

<p> C&eacute;cilia Sanchez est en licence &agrave; l&#39;EPJT. Elle effectue son ann&eacute;e de licence &agrave; Detroit.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Pour Innova, elle a effectu&eacute; un reportage &agrave; l&#39;Empowerment Plan, une entreprise solidaire cr&eacute;&eacute;e par une toute jeune femme, Veronika Scott. Elle a recrut&eacute; des femmes charg&eacute;es de famille et au bord de la rupture sociale (certaines vivaient dans leur voiture ou dans des foyers avec leurs enfants) pour coudre des doudounes con&ccedil;ues pour aider les sans-abri, nombreux, dans cette ville.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Veronika_scott-1petit-1428877187" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/185577/Veronika_Scott-1petit-1428877187.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> D&eacute;troit, c&#39;est Motor City, la ville de l&#39;industrie automobile. La ville a fait faillite en m&ecirc;me temps de les constructeurs. Une grande partie de la population s&#39;est retrouv&eacute;e au ch&ocirc;mage et a d&ucirc; faire face &agrave; des conditions de vie tr&egrave;s dure. Mais c&#39;est aussi la ville o&ugrave; ont surgi des centaines d&#39;actions solidaires comme celle de Veronika Scot.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Vous retrouverez cette histoire dans les pages d&#39;<em>Innova</em>&hellip;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Call_to_action_slides2petit-1428877168" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/185575/Call_to_Action_Slides2petit-1428877168.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> Photos &#39;Empowerment Plan</p> <div activeid="-1" expanded="0" id="divCleekiAttrib" menubottom="0" menuleft="0" menuright="0" menutop="0" style="display: none;"> &nbsp;</div> <div activeid="-1" expanded="0" id="divCleekiAttrib" menubottom="0" menuleft="0" menuright="0" menutop="0" style="display: none;"> &nbsp;</div>
Saturday, April 11, 2015

<p> Tous ou presque ont rendu leur copie. Apr&egrave;s quelques allers-retours, ce sont les SR qui sont entr&eacute;s dans la danse. Puis les maquettistes. Les sujets sont aussi int&eacute;ressants qu&#39;ils le promettaient. La salle 1060 a pris des airs de ruche. Nous avons une semaine pour boucler le magazine.</p> <p> On va vous faire des photos, des videos&hellip; d&egrave;s lundi</p>
Saturday, April 04, 2015

<p> Mardi, une longue journ&eacute;e attendait<strong> C&eacute;lia, Pauline et Justine</strong>. Elles se sont lev&eacute;es aux aurores pour un p&eacute;riple &agrave; <strong>Montlu&ccedil;on</strong>, en Auvergne. Au programme : une journ&eacute;e &agrave; la mission locale pour un reportage sur la garantie jeune.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>La garantie jeune ?&nbsp;</strong></p> <p> Un dispositif mis en place en 2013 par le gouvernement Ayrault dans le but de lutter contre le ch&ocirc;mage des jeunes. Pendant un an, des jeunes (moins de 26 ans) sont suivis dans leur mission locale par un conseiller. Ils b&eacute;n&eacute;ficient d&#39;une formation en groupe de six semaines, puis tentent d&#39;accumuler le maximum d&#39;exp&eacute;riences professionnelles.</p> <p> &nbsp;</p> <p> C&eacute;lia, Pauline et Justine ont rencontr&eacute; les acteurs du projet, mais aussi des jeunes qui en b&eacute;n&eacute;ficient. Certains viennent de commencer, d&#39;autres en sont &agrave; la fin. Comme <strong>Isaac</strong>, aujourd&#39;hui en alternance en boucherie.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Teasing_gj-1428151459" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/182475/teasing_GJ-1428151459.jpg" /></p> <p> Quel bilan apr&egrave;s plus d&#39;un an d&#39;exp&eacute;rimentation ? Vous le saurez dans le prochain <strong>Innova</strong> !</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p>
Tuesday, March 31, 2015

<p> Crampons aux pieds, Florian et Quentin sont all&eacute;s rendre visite aux salari&eacute;s du Niort FC, le club de L2.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Goal-1427811927" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/180558/Goal-1427811927.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> Ce reportage sur la vie des salari&eacute;s d&#39;un club de foot lors de ses d&eacute;boires et de ses victoires apportera une touche de sport &agrave; Innova. Au menu des entretiens avec le manager sportif, le directeur du centre de formation, le responsable de la s&eacute;curit&eacute;. Car les Chamois, ce n&#39;est pas que 11 joueurs, c&#39;est aussi 80 salari&eacute;s, 450 licenci&eacute;s et plusieurs b&eacute;n&eacute;voles. Si le club est aujourd&#39;hui en bonne sant&eacute;, il a travers&eacute; une p&eacute;riode difficile o&ugrave; il est descendu en CFA avant de remonter en L2. Et un jour la L1 ?</p> <p> &nbsp;</p> <p> Vous en saurez plus en lisant Innova</p>
Monday, March 30, 2015

<p> &nbsp;</p> <div> <div style="font-family: arial, sans-serif; font-size: 13px;"> Nous sommes trois jeunes journalistes, C&eacute;lia, Clarisse et Camille, qui nous sommes int&eacute;ress&eacute;es aux r&eacute;seaux de femmes.&nbsp;</div> <div style="font-family: arial, sans-serif; font-size: 13px;"> Un r&eacute;seau, c&#39;est d&#39;abord un ensemble de liens qui relient plusieurs individus, liens de solidarit&eacute;s ou d&#39;int&eacute;r&ecirc;ts communs, pour le travail par exemple.</div> <div style="font-family: arial, sans-serif; font-size: 13px;"> Pour comprendre l&#39;&eacute;mergence de r&eacute;seaux plus formels, car &quot;institutionnalis&eacute;s&quot; tel que le r&eacute;seau Femmes 3000, environ 1500 femmes dans toute la France, nous sommes all&eacute;es &agrave; la rencontre de celles qui font vivre le mouvement.</div> <div style="font-family: arial, sans-serif; font-size: 13px;"> Cependant la plupart de ces r&eacute;seaux s&#39;axent autour de la th&eacute;matique du monde professionnel, et se composent &agrave; majorit&eacute; de cadres. La partie sociale est plus souvent prise en charge par des associations.</div> <div style="font-family: arial, sans-serif; font-size: 13px;"> Nous sommes donc all&eacute;es rencontrer des femmes en situation de pr&eacute;carit&eacute; et d&eacute;sireuses de se r&eacute;ins&eacute;rer dans le monde du travail.&nbsp;</div> <div style="font-family: arial, sans-serif; font-size: 13px;"> L&#39;association Jos&eacute;phine pour la beaut&eacute; des femmes &agrave; Tours nous a ouvert ses portes. Cette association prend en charge des femmes pour les aider &agrave; se r&eacute;concilier avec leur image et booster leur confiance en elles lors d&#39;une recherche d&#39;emploi.&nbsp;</div> <div style="font-family: arial, sans-serif; font-size: 13px;"> Au programme, un an de soins &agrave; raison d&#39;une fois par mois, de la coiffure &agrave; la manucure en passant par les soins du corps et l&#39;avis d&#39;un expert en relooking.&nbsp;</div> </div> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p>
Sunday, March 29, 2015

<p style="margin:0cm;margin-bottom:.0001pt"> <img alt="Dsc_0011_bis-1427617550" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/179483/DSC_0011_bis-1427617550.jpg" /></p> <p style="margin:0cm;margin-bottom:.0001pt"> <span style="font-size:15.0pt; color:black">La structure d&#39;INNOVA implique de commencer par une interview d&#39;expert. La th&eacute;matique &eacute;tant<i> le travail</i>, nous avons contact&eacute; les auteurs du livre<i> Travailler au XXI&deg; si&egrave;cles</i>, parmi lesquels se trouvent la sp&eacute;cialiste de la question, Dominique M&eacute;da, philosophe et sociologue. Olivier Cousin, enseignant &agrave; la facult&eacute; de sociologie de Bordeaux a accept&eacute; de se pr&ecirc;ter au jeu de l&#39;interview et de la s&eacute;ance de photos qui l&#39;accompagne.</span><span style="font-size: 11pt; font-family: Arial, sans-serif;"><o:p></o:p></span></p> <p style="margin:0cm;margin-bottom:.0001pt"> <span style="font-size:15.0pt; color:black">Apr&egrave;s un trajet en covoiturage, nous voil&agrave; rendu dans le quartier de R&eacute;publique &agrave; Paris, pour le rencontrer. Objectif&nbsp;: comprendre ce qu&#39;est devenu le travail aujourd&#39;hui, d&eacute;finir les changements avec les g&eacute;n&eacute;rations pr&eacute;c&eacute;dentes. Olivier Cousin, pr&eacute;cis dans le choix de ses mots, prend son temps pour r&eacute;pondre &agrave; nos questions&nbsp;: &laquo;&nbsp;Les attentes &agrave; l&#39;&eacute;gard du travail augmentent de plus en plus mais le march&eacute; du travail ne suit pas&nbsp;&raquo;. L&#39;interview a dur&eacute; une bonne heure et demi, suivie des photos, et d&#39;une petite discussion sur le magazine. Prochain d&eacute;fi&nbsp;: la s&eacute;lection et la retranscription des nombreux points abord&eacute;s.</span><span style="font-size: 11pt; font-family: Arial, sans-serif;"><o:p></o:p></span></p> <p style="margin:0cm;margin-bottom:.0001pt"> <span style="font-size:15.0pt; color:black">Un entretien &agrave; retrouver dans ce num&eacute;ro d&#39;INNOVA. &nbsp;<o:p></o:p></span></p>
Sunday, March 29, 2015

<p style="margin:0cm;margin-bottom:.0001pt"> <span style="font-size:15.0pt; color:black">Mardi dernier nous avions rendez-vous &agrave; Total Relooking. Le but n&rsquo;&eacute;tait pas de nous rhabiller, ni de revoir la structure de notre coiffure. Bien que nous aurions appr&eacute;ci&eacute;s &ecirc;tre pomponn&eacute; et chouchout&eacute; rien qu&rsquo;une petite heure. Non, non, rien de tout cela. <o:p></o:p></span></p> <p style="margin:0cm;margin-bottom:.0001pt"> <span style="font-size:15.0pt; color:black">Innova innove et pr&eacute;sente les nouveaux m&eacute;tiers, ceux d&rsquo;aujourd&rsquo;hui et de demain. Les relookers ou conseillers en image font partie de ces m&eacute;tiers que l&#39;on d&eacute;couvre depuis une dizaine d&#39;ann&eacute;es. Les &eacute;missions de t&eacute;l&eacute;vision ont d&eacute;mocratis&eacute; ce m&eacute;tier auparavant r&eacute;serv&eacute; &agrave; une client&egrave;le ais&eacute;e.<o:p></o:p></span></p> <p style="margin:0cm;margin-bottom:.0001pt"> <img alt="2015-03-24_12.17.09_-_copie-1427620882" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/179487/2015-03-24_12.17.09_-_Copie-1427620882.jpg" /></p> <p style="margin:0cm;margin-bottom:.0001pt"> <span style="font-size:15.0pt; color:black">C&eacute;cile Neuville est install&eacute;e dans le centre de Tours depuis 2008. C&rsquo;est une des premi&egrave;res &agrave; avoir ouvert sa boutique de relooking dans la ville. Pantalon en cuir, coupe au carr&eacute;e impeccable, cette patronne est fashion. Mais, ce qu&rsquo;elle nous a racont&eacute; de son m&eacute;tier est tr&egrave;s loin de l&rsquo;image superficielle des &eacute;missions t&eacute;l&eacute;. Plus psychologue, qu&rsquo;esth&eacute;ticienne, C&eacute;cile Neuville ne transforme pas ses clients en fashion victim. Elle cherche &agrave; leur redonner confiance en eux, ou plut&ocirc;t en elles, puisque sa client&egrave;le est compos&eacute;e &agrave; 80% de femmes.<o:p></o:p></span></p> <p style="margin:0cm;margin-bottom:.0001pt"> <span style="font-size:15.0pt; color:black">Un portrait &agrave; retrouver dans Innova.<o:p></o:p></span></p>
Saturday, March 28, 2015

<p style="margin-bottom: 0cm"> La page consacr&eacute;e &agrave; l&#39;insertion des personnes en situation de handicap dans le monde du travail entre dans sa deuxi&egrave;me phase&nbsp;: la r&eacute;daction.</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> La premi&egrave;re &eacute;tape de reportages s&#39;est plut&ocirc;t bien pass&eacute;e. Entre rencontres avec les institutions et les associations, l&#39;id&eacute;e &eacute;tait d&#39;avoir deux points de vue sur un m&ecirc;me th&egrave;me.</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> Si les organismes publics utilisent un langage liss&eacute; et politiquement correct pour nous expliquer que les personnes handicap&eacute;es sont facilement amen&eacute;es vers l&#39;emploi, que les mentalit&eacute;s changent etc&hellip; les &eacute;changes avec les demandeurs d&#39;emploi nous ont d&eacute;voil&eacute;s un tout autre discours.</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> Petit aper&ccedil;u :</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> Marianne a 48 ans et se d&eacute;place en fauteuil roulant. Parfois, quand la situation lui impose, elle peut faire quelques pas &agrave; l&#39;aide d&#39;une canne, mais c&#39;est un v&eacute;ritable calvaire.</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> Son conseiller P&ocirc;le Emploi l&#39;a dirig&eacute;e vers une formation en ing&eacute;nierie. Probl&egrave;me, lorsqu&#39;elle s&#39;y est rendue, elle se rend compte que la salle de cours est au sommet d&#39;un escalier, autrement dit une montagne pour elle. Il y a bien un ascenseur, mais son fauteuil ne passe pas.&nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> Les premiers jours, elle se force et se r&eacute;sout &agrave; monter. Mais cela devient vite impossible. Pourtant elle veut la faire cette formation.</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> Apr&egrave;s s&#39;&ecirc;tre plaint &agrave; son conseiller, elle recevra cette r&eacute;ponse comme une gifle : &quot;Il faut savoir ce qu&#39;on veut dans la vie&quot;.&nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> Un incident isol&eacute; qui en dit long sur les mentalit&eacute;s.</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> &nbsp;</p> <p style="margin-bottom: 0cm"> Une r&eacute;alit&eacute; sur le terrain pas toujours idyllique &agrave; d&eacute;couvrir dans INNOVA&nbsp;!</p>
Saturday, March 28, 2015

<p> Dur dur de mener une enqu&ecirc;te sur P&ocirc;le Emploi. Tout le monde conna&icirc;t les dysfonctionnements de cette institution publique. Mais personne n&#39;a envie d&#39;en parler !</p> <p> &nbsp;</p> <p> Depuis plus d&#39;une semaine, Pauline et Guillaume essaient d&#39;en savoir plus sur une convention de l&#39;organisation internationale du travail qui vient d&#39;&ecirc;tre ratifi&eacute;e par la France. La convention 181 encadre le recours de P&ocirc;le Emploi aux OPP. Les OPP, ce sont les organismes priv&eacute;s de placement.</p> <p> &nbsp;</p> <p> En clair, pour certains demandeurs d&#39;emploi, P&ocirc;le Emploi fait appel &agrave; des agences priv&eacute;es. Et, le ph&eacute;nom&egrave;ne n&#39;est pas nouveau. Il date de 2007. Probl&egrave;me, ces derni&egrave;res ann&eacute;es, les OPP se sont retrouv&eacute;es plusieurs fois au coeur de scandales : r&eacute;mun&eacute;rations au placement, faillites, fraudes sur les contrats aid&eacute;s, etc.</p> <p> &nbsp;</p> <p> La convention 181 enterinne ce genre de pratiques. Questions : les demandeurs d&#39;emploi b&eacute;n&eacute;ficient-ils tous du m&ecirc;me traitement ? Et surtout, cette convention n&#39;est-elle pas un pas de plus vers la privatisation du secteur ? A terme, certains craignent m&ecirc;me que les services de P&ocirc;le Emploi ne soient plus totalement gratuits. Payer pour trouver du boulot, le comble !</p> <p> &nbsp;</p> <p> Pauline et Guillaume se sont donc v&ecirc;tus de leur plus bel imper pour mener l&#39;enqu&ecirc;te. Mais pour le moment, ils font chou blanc. Coups de fil, textos, mails, rien n&#39;y fait ! A part, une syndicaliste, personne pour le moment n&#39;a voulu leur r&eacute;pondre.</p> <p> Mais ils ne se d&eacute;couragent pas. Ils n&#39;ont pas encore us&eacute; de tous leurs subterfuges. C&#39;est aussi &ccedil;a le m&eacute;tier de journaliste : on nous ferme la porte et bien on passera par la fen&ecirc;tre !</p> <p> &nbsp;</p> <p> La suite au prochaine &eacute;pisode....</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p>
Saturday, March 28, 2015

<p> Le focus de cette &eacute;dition d&#39;innova porte sur le coworking, une pratique en plein essor en France qui consiste &agrave; proposer &agrave; des travailleurs ind&eacute;pendants et des t&eacute;l&eacute;travailleurs des espaces o&ugrave; travailler entre la maison et le bureau. Acc&egrave;s aux services classiques (impressions, internet) et rencontres avec des personnes dans la m&ecirc;me situation sont ce qu&#39;offrent ces espaces.&nbsp;</p> <p> &Agrave; Tours, deux espaces de coworking accueillent du monde. Nathalie, Florian et moi-m&ecirc;me, Thomas L., sommes all&eacute;s &agrave; la d&eacute;couverte de ces lieux.&nbsp;</p> <p> Le premier se trouve dans le quartier de Sanitas, derri&egrave;re la gare. Dans un b&acirc;timent moderne, deux &eacute;tages sont r&eacute;serv&eacute;s aux coworkers. Le mobilier est moderne et color&eacute;. Quelques plantes vertes ponctuent les bureaux. Chacun y a son espace. Une grande cuisine avec terrasse permet aux travailleurs de faire une pause en &eacute;changeant avec convivialit&eacute;. D&#39;ailleurs, la convivialit&eacute; et la rencontre sont les points-cl&eacute;s de l&#39;esprit coworking. &quot;&Agrave; mi-chemin entre le confort de la maison et le s&eacute;rieux du bureau&quot; explique Juline Dargaisse, fondateur du lieu. &Eacute;changer les comp&eacute;tences, c&#39;est l&#39;avantage du coworking. &quot;40% de mon chiffre d&#39;affaire est d&ucirc; &agrave; des rencontres ici-m&ecirc;me&quot; s&#39;enthousiasme Guillaume qui a install&eacute; son agence de communication visuelle dans les n&eacute;o-bureaux.&nbsp;</p> <p> La d&eacute;couverte du second lieu est l&#39;illustration des difficult&eacute;s des journalistes d&eacute;butants. N&#39;&eacute;tant pas encore permanents du Monde, figurez-vous que nos interlocuteurs nous ont oubli&eacute;s... Pas grave. Pers&eacute;v&eacute;rants, nous y retournerons lundi apr&egrave;s-midi. Et y trouverons peut-&ecirc;tre des &eacute;l&eacute;ments de r&eacute;ponse &agrave; une question qui nous agite tous : QUEL BUREAU DEMAIN ?&nbsp;</p>
Saturday, March 28, 2015

<div class="embed"> <img class="thumb" src="http://www.radiocampustours.com/wp-content/uploads/2015/03/normal_Logo_EPJT_COUL-1426615206.jpg" /><a href="http://www.radiocampustours.com/2015/03/25/sortez-a-la-rencontre-de-lepjt/">Radio Campus Tours - 99.5 FM &quot; Sortez! &agrave; la rencontre de L&#39;EPJT !</a><a class="provider" href="http://www.radiocampustours.com">Radiocampustours</a> - Radio Campus Tours est une radio associative ind&eacute;pendante diffusant sur le 99.5 FM et en webradio. La ligne &eacute;ditoriale est ax&eacute;e sur les actualit&eacute;s sociales et culturelles locales et r&eacute;gionales ainsi que le Monde Etudiant. Les d&eacute;couvertes musicales sont pr&eacute;sentes avec une playlist mensuelle de 30 albums et une airlist : soul, jazz, funk, afro, Br&eacute;sil, rap, abstract, &eacute;lectro, techno...</div>
Saturday, March 28, 2015

<div class="embed"> <iframe allowfullscreen="" class="embedly-embed" frameborder="0" height="500" scrolling="no" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fw.soundcloud.com%2Fplayer%2F%3Fvisual%3Dtrue%26url%3Dhttp%253A%252F%252Fapi.soundcloud.com%252Ftracks%252F198087879%26show_artwork%3Dtrue&amp;wmode=opaque&amp;url=https%3A%2F%2Fsoundcloud.com%2Fepjt-tours%2Fchantel-desbordes-nous-sommes-des-enfants-gates&amp;image=http%3A%2F%2Fi1.sndcdn.com%2Fartworks-000111534837-0t1iei-t500x500.jpg&amp;key=ff2702755d9749cda571c6d6c2f3eb46&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=soundcloud" width="500"></iframe></div>
Thursday, March 26, 2015

<p> Mardi, Camille et Justine se sont d&eacute;plac&eacute;es &agrave; la mission locale de <strong>Bondy </strong>(93). Elles ont suivi les jeunes b&eacute;n&eacute;ficiant de la <strong>Garantie jeune</strong>, dispositif pour ins&eacute;rer des jeunes peu form&eacute;s dans le milieu professionnel. Malgr&eacute; leur appel de la veille pour confirmer leur venue, la mission locale avait &quot;oubli&eacute;&quot; la date du reportage. R&eacute;sultat : les jeunes n&#39;&eacute;taient pas pr&eacute;venus et la journ&eacute;e n&#39;&eacute;tait pas du tout organis&eacute;e pour permettre aux deux apprentis journalistes de travailler sereinement. Changement de programme : l&#39;atelier &quot;mobilit&eacute;&quot; pr&eacute;vu a &eacute;t&eacute; annul&eacute; et les jeunes ne se sont pas pr&eacute;sent&eacute;s aux entretiens auxquels les journalistes devaient assister. Les jeunes ont refus&eacute; d&#39;&ecirc;tre photographi&eacute;s. Rassurez-vous, des informations ont tout de m&ecirc;me pu &ecirc;tre r&eacute;colt&eacute;es. L&#39;&eacute;quipe travaille d&eacute;sormais &agrave; l&#39;organisation du reportage de la semaine prochaine &agrave; <strong>Montlu&ccedil;on</strong>. En stipulant bien &agrave; la direction que les photos sont indispensables pour nos lecteurs !</p>
Monday, March 23, 2015

<p> Demain mardi, Justine et Camille passent la journ&eacute;e &agrave; la <strong>Mission locale de Bondy</strong> pour &eacute;tudier le dispositif <strong>Garantie Jeune</strong> qui doit remettre en selle des jeunes sans formation, sans emploi. La semaine prochaine, Justine et C&eacute;lia iront &agrave; Montlu&ccedil;on, pour le m&ecirc;me sujet, mais un territoire tr&egrave;s diff&eacute;rent. Elles nous expliqueront si c&#39;est si diff&eacute;rent que cela finalement. Et pourquoi.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Quentin et Julien ont rencontr&eacute; un jeune chef d&#39;entreprise dont la soci&eacute;t&eacute; a <strong>d&eacute;pos&eacute; le bilan</strong> et les cons&eacute;quences que cela a entra&icirc;n&eacute;. Pourquoi <strong>l&#39;&eacute;chec est-il si r&eacute;dhibitoire en France</strong> alors que dans d&#39;autres pays, ce n&#39;est qu&#39;une p&eacute;rip&eacute;tie.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Le Portfolio sur <strong>le travail de nuit peine &agrave; d&eacute;marrer</strong>. La SNCF nous a refus&eacute; l&#39;acc&egrave;s &agrave; son chantier de r&eacute;fection de voie. Reste &agrave; convaincre les autres entreprises de nous laisser prendre des photos.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Les chercheurs sont des gens d&eacute;bord&eacute;s (et c&#39;est tant mieux). Nous pensions interviewer Dominique Meda sur les nouvelles valeurs du travail. Elle est surbook&eacute;e. Heureusement, <strong>Olivier Cousin</strong> nous a donn&eacute; son feu vert. Reste &agrave; trouver une date.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Bient&ocirc;t des photos et des videos.</p> <p> &nbsp;</p> <div activeid="-1" expanded="0" id="divCleekiAttrib" menubottom="0" menuleft="0" menuright="0" menutop="0" style="display: none;"> &nbsp;</div> <div activeid="-1" expanded="0" id="divCleekiAttrib" menubottom="0" menuleft="0" menuright="0" menutop="0" style="display: none;"> &nbsp;</div>