King Of Ragtime

Enregistrement consacré à Scott JOPLIN (1868-1917) - Ragtimes & Valses - Andoni AGUIRRE - Instrument historique (Piano Pleyel 1897)

Visuel du projet King Of Ragtime
Réussi
84
Contributeurs
15/03/2014
Date de fin
3 243 €
Sur 3 150 €
103 %
Thursday, November 06, 2014

Une très bonne nouvelle!

<p> Parfois, les bonnes nouvelles arrivent plus vite que pr&eacute;vu, initialement pr&eacute;vue, la sortie chez CoopBreizh en novembre, qui semblait &ecirc;tre retard&eacute;e pour des raisons de timing, va aboutir &agrave; la sortie du CD le 9 d&eacute;cembre si tout se passe bien, une excellente nouvelle qui ravive nos espoirs, et qui nous fait reprendre go&ucirc;t &agrave; la vie! Le CD va donc &ecirc;tre envoy&eacute; sous presse d&egrave;s que possible, d&egrave;s que le graphisme du packaging sera boucl&eacute;, c&#39;est &agrave; dire d&#39;ici quelques jours. Nous demandons &agrave; CoopBreizh de bien vouloir accepter nos excuses pour cette impatience, mais tout est bien qui finit bien! A tr&egrave;s vite.&nbsp;</p>
Wednesday, July 16, 2014

King Of Ragtime's official soundtrack

<div class="embed"> <iframe allowfullscreen="" class="embedly-embed" frameborder="0" height="500" scrolling="no" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fw.soundcloud.com%2Fplayer%2F%3Fvisual%3Dtrue%26url%3Dhttp%253A%252F%252Fapi.soundcloud.com%252Ftracks%252F158874177%26show_artwork%3Dtrue&amp;wmode=opaque&amp;url=http%3A%2F%2Fsoundcloud.com%2Fandoni-aguirre%2Fking-of-ragtimes-official-soundtrack&amp;image=http%3A%2F%2Fi1.sndcdn.com%2Fartworks-000085296783-duh3ug-t500x500.jpg%3Fe76cf77&amp;key=ff2702755d9749cda571c6d6c2f3eb46&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=soundcloud" width="500"></iframe></div>
Wednesday, July 16, 2014

"Le RaGtiMe DaNs La PeAu" Le Télégramme 10/07/2014

<p> <a href="http://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/andoni-aguirre-le-ragtime-dans-la-peau-10-07-2014-10252726.php" target="_blank">http://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/andoni-aguirre-le-ragtime-dans-la-peau-10-07-2014-10252726.php</a></p>
Monday, May 26, 2014

Planning du King Of Ragtime

<p> Du 8 au 11 juillet nous serons &agrave; l&#39;Archipel pour enregistrer le disque du Westernpianoman. Coproduction de l&#39;Archipel de Fouesnant, et r&eacute;alisation de Dod&eacute;caphone.&nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> Le King Of Ragtime est invit&eacute; &agrave; se produire aux c&ocirc;t&eacute; de grands pianistes, au festival international piano classique de Biarritz le 3 ao&ucirc;t prochain &agrave; 11h au Casino Bellevue.&nbsp;<a href="http://valverde-thomas-q5zk.squarespace.com/" target="_blank">http://valverde-thomas-q5zk.squarespace.com/</a></p> <p> &nbsp;</p> <p> En attendant j&#39;ai enregistr&eacute; deux titres rien que pour vous :&nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <a href="https://soundcloud.com/andoni-aguirre/maple-leaf-rag-scott-joplin-1868-1917" target="_blank">https://soundcloud.com/andoni-aguirre/maple-leaf-rag-scott-joplin-1868-1917</a></p> <p> <a href="https://soundcloud.com/andoni-aguirre/something-doing" target="_blank">https://soundcloud.com/andoni-aguirre/something-doing</a></p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> Vos avis et commentaires seront le bienvenus, car ce projet vous appartient !</p> <p> &nbsp;</p> <p> Ensuite viendra...la tourn&eacute;e aux Etats-Unis d&#39;Am&eacute;rique !&nbsp;</p> <p> A bient&ocirc;t</p> <p> Andoni</p>
Sunday, May 25, 2014

"Maple Leaf Rag" c'est du bon son à écouter ! Vous êtes là ?

<div class="embed"> <iframe allowfullscreen="" class="embedly-embed" frameborder="0" height="500" scrolling="no" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fw.soundcloud.com%2Fplayer%2F%3Fvisual%3Dtrue%26url%3Dhttp%253A%252F%252Fapi.soundcloud.com%252Ftracks%252F150792214%26show_artwork%3Dtrue&amp;wmode=opaque&amp;url=http%3A%2F%2Fsoundcloud.com%2Fandoni-aguirre%2Fmaple-leaf-rag-scott-joplin-1868-1917&amp;image=http%3A%2F%2Fi1.sndcdn.com%2Fartworks-000080200051-ksnlvd-t500x500.jpg%3F30a2558&amp;key=ff2702755d9749cda571c6d6c2f3eb46&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=soundcloud" width="500"></iframe></div>
Thursday, May 15, 2014

Un petit aperçu avant l'enregistrement de juillet.

<div class="embed"> <iframe allowfullscreen="" class="embedly-embed" frameborder="0" height="500" scrolling="no" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fw.soundcloud.com%2Fplayer%2F%3Fvisual%3Dtrue%26url%3Dhttp%253A%252F%252Fapi.soundcloud.com%252Ftracks%252F149669150%26show_artwork%3Dtrue&amp;wmode=opaque&amp;url=http%3A%2F%2Fsoundcloud.com%2Fandoni-aguirre%2Fsomething-doing&amp;image=http%3A%2F%2Fi1.sndcdn.com%2Fartworks-000079523704-fu7hmt-t500x500.jpg%3F30a2558&amp;key=ff2702755d9749cda571c6d6c2f3eb46&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=soundcloud" width="500"></iframe></div>
Friday, March 21, 2014

Flash réflexion

<p> En quoi ce projet a chang&eacute; ma mani&egrave;re de penser le rapport au public @ Flashreflexion Alors que la notori&eacute;t&eacute; est v&eacute;cue comme une fin en soi par une multitude de citoyens gav&eacute;s de t&eacute;l&eacute;vision, et de vedettes fabriqu&eacute;es de toutes pi&egrave;ces par les m&eacute;dias, qui vivent convaincues de se r&eacute;aliser pleinement sous les feux p&acirc;les des projecteurs des plateaux t&eacute;l&eacute;, ou accroch&eacute;es au micro d&#39;une radio, la transversalit&eacute; d&#39;un modeste projet artisanal, comme le King, actionn&eacute; par une volont&eacute; ancienne, m&ucirc;rement r&eacute;fl&eacute;chie, et travaill&eacute; par les ann&eacute;es et la passion du piano, questionne le rapport que nous entretenons &agrave; la notori&eacute;t&eacute;. Un peu &agrave; la mani&egrave;re du rapport &agrave; l&#39;Autorit&eacute;, que chacun mod&egrave;le en fonction de ses propres apprentissages, de son exp&eacute;rience et des principes v&eacute;hicul&eacute;s par son entourage. La r&eacute;ussite d&#39;une collecte n&#39;est pas un objectif en soi, quand bien m&ecirc;me elle est indispensable pour la r&eacute;alisation de l&#39;id&eacute;e, c&#39;est la dynamique qu&#39;elle suscite aussi bien chez le cr&eacute;ateur que chez les coproducteurs qui est vitale. Cette dynamique qui nous interroge dans notre pouvoir de citoyen, qui peut choisir de donner la parole &agrave; tel ou tel artiste. L&#39;Art s&#39;immisce dans les foyers. On en parle, on tutoie l&#39;artiste, on lui demande de ses nouvelles, on l&#39;encourage, on le critique, on le ram&egrave;ne &agrave; nous pour mieux le cerner, et on lui donne de ses nouvelles, on parle de tout et de rien. Il est l&agrave;, et puis il joue, au milieu de tout, et de rien. L&#39;&eacute;change se cr&eacute;e. L&#39;artiste et son public &eacute;voluent dans une dimension horizontale. On retrouve l&#39;esprit de la veill&eacute;e d&#39;antan, et des banquets d&#39;Ast&eacute;rix et Ob&eacute;lix. Non l&agrave; j&rsquo;exag&egrave;re... La transversalit&eacute; ou la d&eacute;mocratie participative, est aujourd&#39;hui &agrave; notre port&eacute;e, et c&#39;est l&agrave; une grande lib&eacute;ration, d&#39;un point de vue philosophique, pour le musicien en qu&ecirc;te de sens, dans son propre chemin spirituel. La musique peut se vivre autrement que par les institutions et les m&eacute;dias de masse. Le rapport vertical vertigineux dans lequel s&#39;engouffre le star-system c&#39;est du pass&eacute; ! Nous n&#39;avons plus besoin de passer par les rouages d&#39;autrefois, il est possible de se faire aimer d&#39;un public, &agrave; la condition de le respecter v&eacute;ritablement, de lui donner la parole, et de pouvoir &eacute;changer en toute simplicit&eacute;, quelques mots autour d&#39;un bon caf&eacute;. Merci Ando</p>
Saturday, March 15, 2014

Article du Télégramme

<p> <a href="http://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/piano-a-aguirre-restaure-la-musique-saloon-15-03-2014-10078918.php?utm_source=rss_telegramme&amp;utm_medium=rss&amp;utm_campaign=rss&amp;xtor=" target="_blank">http://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/piano-a-aguirre-restaure-la-musique-saloon-15-03-2014-10078918.php?utm_source=rss_telegramme&amp;utm_medium=rss&amp;utm_campaign=rss&amp;xtor=</a></p>
Thursday, March 06, 2014

Article du Côté-Quimper

<p> <a href="http://" target="_blank">http://www.cotequimper.fr/2014/02/16/du-piano-a-4-mains-et-tout-seul/</a></p>
Thursday, March 06, 2014

Article de Ouest-France

<p> <img alt="Article_ouestfrance" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/73797/ARTICLE_OUESTFRANCE.jpg" /></p>
Thursday, March 06, 2014

Article du Télégramme

<p> <img alt="Article_telegramme" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/73795/ARTICLE_TELEGRAMME.jpg" /></p>
Thursday, February 20, 2014

Histoire de Scott JOPLIN (1868-1917)

<p> <span style="color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 13px; line-height: 18px; background-color: rgb(255, 255, 255);">Scott Joplin, n&eacute; le 24 novembre 1868 et mort le 1er avril 1917, est un pianiste et compositeur afro-am&eacute;ricain de musique ragtime. Sa musicalit&eacute;, son talent et son importance dans l&rsquo;histoire du ragtime et de la musique am&eacute;ricaine sont except</span><span class="text_exposed_show" style="display: inline; color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 13px; line-height: 18px; background-color: rgb(255, 255, 255);">ionnels. Encore aujourd&rsquo;hui, Scott Joplin demeure le plus connu des compositeurs de ragtime. Son morceau le plus c&eacute;l&egrave;bre est The Entertainer, publi&eacute; en 1902.&nbsp;<br /> <br /> Scott est l&#39;enfant de Florence Givins, du Kentucky, n&eacute;e vers 1841, et de Giles Joplin, de la Caroline du Nord, n&eacute; vers 1842 et qui a grandi dans l&rsquo;esclavage.<br /> <br /> Scott est le deuxi&egrave;me enfant d&#39;une famille de six : Monroe (n&eacute; en 1861), lui-m&ecirc;me, Robert (n&eacute; en mars 1869), Josie (n&eacute;e en 1870), William (n&eacute; en 1875) et Johnny (n&eacute; en mars 1880).<br /> Son p&egrave;re Giles obtint un emploi pour le chemin de fer de Texarkana quand Scott &eacute;tait enfant, et sa m&egrave;re Florence travaillait comme femme de m&eacute;nage. Comme ces derniers pratiquaient tous deux la musique, son p&egrave;re le violon et sa m&egrave;re le banjo, leurs enfants grandissent dans un environnement musical : les fr&egrave;res et s&oelig;urs de Scott jouent de la guitare, de la trompette ou chantent dans des chorales.<br /> <br /> Le premier contact du jeune Scott avec le piano a probablement lieu lorsque sa m&egrave;re travaille comme femme de m&eacute;nage dans la maison d&#39;une famille blanche. On rapporte aussi que Scott &eacute;tait fascin&eacute; par le piano de l&#39;un de ses voisins, et qu&#39;il commen&ccedil;a &agrave; toucher cet instrument d&egrave;s l&#39;&acirc;ge de huit ans. Comme en font foi certaines anecdotes, il apprend les rudiments du piano par lui-m&ecirc;me, en autodidacte, quand il va jouer chez les voisins o&ugrave; sa m&egrave;re travaille. Joplin fera d&rsquo;ailleurs allusion &agrave; cette histoire dans son op&eacute;ra Treemonisha (1911), dont l&#39;action se situe pr&egrave;s de Texarkana : &laquo; Dans la pr&eacute;face, Joplin nous apprend que l&#39;h&eacute;ro&iuml;ne, Treemonisha, &agrave; l&#39;&acirc;ge de sept ans, fut &eacute;duqu&eacute;e par une femme blanche du voisinage en &eacute;change des travaux m&eacute;nagers que sa m&egrave;re faisait chez elle. On peut voir l&agrave; une sorte d&#39;hommage rendu par Scott &agrave; sa m&egrave;re pour sa formation musicale. Quant &agrave; son p&egrave;re, bien qu&#39;il soit pauvre, il lui offre un piano ainsi que des le&ccedil;ons du professeur allemand Julius Weiss. Ce dernier, conscient du talent de Scott, l&#39;initie tr&egrave;s jeune &agrave; la musique. Il lui apprend les techniques de l&rsquo;harmonie et celles de la composition, ainsi que les genres musicaux europ&eacute;ens, comme l&rsquo;op&eacute;ra.<br /> <br /> Dans les ann&eacute;es 1880, Scott fait un voyage &agrave; Saint-Louis, dans le Missouri, une ville qui deviendra un centre important du ragtime. C&rsquo;est aussi &agrave; cette &eacute;poque que d&eacute;bute sa carri&egrave;re musicale. Vers la fin des ann&eacute;es 1880, apr&egrave;s avoir voyag&eacute; dans le Midwest, Joplin d&eacute;bute sa carri&egrave;re musicale comme cornettiste avec le Queen City Concert Band. En 1891, il fait aussi partie d&#39;une troupe de musiciens folk &agrave; Texarkana.<br /> En 1894, il d&eacute;m&eacute;nage &agrave; Sedalia, dans le Missouri, o&ugrave; il travaille comme pianiste dans des clubs comme le Maple Leaf et le Black 400. En m&ecirc;me temps, il enseigne &agrave; plusieurs jeunes musiciens locaux.<br /> <br /> C&#39;est en 1895, &agrave; Syracuse, qu&#39;il publie sa premi&egrave;re &oelig;uvre, la chanson Please Say You Will, bient&ocirc;t suivie d&#39;une autre, A Picture of Her Face.<br /> <br /> En 1896, il prend des cours de musique au George R. Smith College &agrave; Sedalia. Toutefois, en raison d&rsquo;un incendie survenu en 1925, qui d&eacute;truisit tous les documents de cette institution, on ignore le niveau de scolarit&eacute; atteint par Joplin. Sa carri&egrave;re de compositeur se poursuit avec la composition de deux marches et d&#39;une valse.<br /> <br /> L&rsquo;ann&eacute;e 1899 est celle de sa composition la plus c&eacute;l&egrave;bre : le Maple Leaf Rag. Cette pi&egrave;ce devient un v&eacute;ritable ph&eacute;nom&egrave;ne dans l&#39;environnement musical am&eacute;ricain, et la partition se vendra &agrave; au moins un million d&#39;exemplaires dans les ann&eacute;es qui suivent. C&#39;est d&#39;ailleurs la premi&egrave;re composition dont la partition atteint ces ventes. Cependant, le compositeur touche une part infime sur chaque vente de ses morceaux (un cent par vente). La publication du Maple Leaf Rag fait de Joplin l&#39;une des grandes figures de ce nouveau courant musical, et son nom devient bient&ocirc;t synonyme de ragtime. Cette m&ecirc;me ann&eacute;e, il publie aussi Orignal Rags, mais son succ&egrave;s fut moindre que pour le Maple Leaf Rag. Joplin compose ensuite The Ragtime Dance (publi&eacute;e en 1902), une pi&egrave;ce dramatique pour danseurs et narrateur chantant. La pi&egrave;ce est pr&eacute;sent&eacute;e au Wood&rsquo;s Opera House de Sedalia le 24 novembre 1899.<br /> <br /> En 1900, toujours &agrave; Sedalia, il compose un dernier rag, Swipesy, avec Arthur Marshall, puis il d&eacute;m&eacute;nage &agrave; Saint-Louis avec Bella, qu&#39;il vient d&#39;&eacute;pouser. C&rsquo;est dans cette ville, entre 1900 et 1903, qu&#39;il &eacute;crit plusieurs pi&egrave;ces importantes : The Entertainer, Elite Syncopations, March Majestic, Ragtime Dance et The Strenuous Life, un hommage au pr&eacute;sident Theodore Roosevelt. Son nom est d&eacute;j&agrave; tr&egrave;s connu &agrave; cette &eacute;poque.<br /> Son mariage avec Bella s&#39;&eacute;tant termin&eacute; par un divorce, Joplin &eacute;pouse Freddie Alexander &agrave; Little Rock en 1904. Apr&egrave;s le mariage, ils se rendent en train &agrave; Sedalia, en s&#39;arr&ecirc;tant au passage dans diff&eacute;rentes villes pour y donner des concerts. Deux mois seulement apr&egrave;s le mariage survient un &eacute;v&eacute;nement tragique : Freddie meurt le 10 septembre, &agrave; l&rsquo;&acirc;ge de 20 ans, d&rsquo;une pneumonie cons&eacute;cutive &agrave; une grippe. Le Ragtime Waltz Bethena, qu&#39;&eacute;crit Joplin en 1905, &eacute;voque sa relation avec Freddie Alexander ; c&#39;est un morceau tr&egrave;s triste et difficile &agrave; jouer. Joplin ne retournera plus &agrave; Sedalia apr&egrave;s les fun&eacute;railles de sa bien-aim&eacute;e.&nbsp;<br /> <br /> C&#39;est justement &agrave; partir de ce moment l&agrave; que Scott Joplin voit sa carri&egrave;re d&eacute;cliner et sa situation financi&egrave;re devenir de plus en plus difficile, du fait qu&#39;il est tr&egrave;s mal pay&eacute; comparativement au succ&egrave;s que rencontrent ses &oelig;uvres. Il reste &agrave; Saint-Louis, o&ugrave; il occupe quelques petits emplois ici et l&agrave; afin de mettre un peu d&#39;argent de c&ocirc;t&eacute;. En 1907, &agrave; Chicago, il travaille avec Louis Chauvin, un jeune pianiste exceptionnel qu&rsquo;il a rencontr&eacute; &agrave; Saint-Louis, avec qui il compose Heliotrope Bouquet, un slow drag tr&egrave;s m&eacute;lodique. Durant l&rsquo;&eacute;t&eacute; de la m&ecirc;me ann&eacute;e, Scott se rend &agrave; New York afin de trouver du financement pour son op&eacute;ra Treemonisha. C&rsquo;est l&agrave; qu&#39;il rencontre Joseph Lamb, lui aussi compositeur de ragtime. Ils deviennent amis et &eacute;tablissent une solide relation sur le plan musical. Joplin recommande &agrave; son &eacute;diteur, John Stillwell Stark, de publier certaines &oelig;uvres de Lamb, notamment Sensation, un ragtime compos&eacute; par eux deux. Ce dernier deviendra l&#39;un des trois plus importants compositeurs de ragtime de tous les temps, avec Joplin et James Scott.<br /> <br /> Jusque l&agrave;, Joplin publiait toutes ses &oelig;uvres chez Stark, mais il d&eacute;cide en 1908 de trouver de nouveaux &eacute;diteurs. L&#39;un des plus importants est Seminary Music, qui embauchera plus tard Irving Berlin, qui deviendra l&#39;un des plus grands compositeurs am&eacute;ricains. Cette m&ecirc;me ann&eacute;e, il fait publier School of Ragtime, qui est une sorte de m&eacute;thode d&#39;apprentissage du piano ragtime avec des exercices faciles. En 1910, Joplin publie un seul ragtime intitul&eacute; Stoptime Rag, puis en 1911 son deuxi&egrave;me op&eacute;ra (le premier a &eacute;t&eacute; perdu) Treemonisha et Felicity Rag (publi&eacute; avec Scott Hayden). Treemonisha est un op&eacute;ra &eacute;crit par Scott Joplin et publi&eacute; en mai 1911. L&rsquo;histoire a pour cadre un village rural de l&rsquo;Arkansas, non loin de l&#39;endroit o&ugrave; Scott a grandi &agrave; Texarkana. Cet op&eacute;ra rend hommage non seulement &agrave; sa m&egrave;re, quand il montre comment Treemonisha fut &eacute;duqu&eacute;e dans une famille blanche, mais aussi &agrave; Freddie, sa deuxi&egrave;me femme, en situant l&rsquo;action en septembre 1884, le mois et l&#39;ann&eacute;e de sa naissance.<br /> <br /> L&rsquo;histoire montre Treemonisha, la seule afro-am&eacute;ricaine instruite du village, qui affranchit les villageois de l&rsquo;ignorance. La morale v&eacute;hicul&eacute;e par Joplin, qui voyait les probl&egrave;mes des communaut&eacute;s afro-am&eacute;ricaines, c&#39;est que l&rsquo;&eacute;galit&eacute; raciale viendrait avec l&rsquo;&eacute;ducation5. La partition de cet op&eacute;ra, publi&eacute;e en 1911 dans l&#39;American Musician and Art Journal, &eacute;tait accompagn&eacute;e d&#39;une critique assez approfondie. En 1913, avec sa troisi&egrave;me et derni&egrave;re &eacute;pouse Lottie, il fonde une maison d&rsquo;&eacute;dition o&ugrave; il publie Magnetic Rag l&#39;ann&eacute;e suivante. Ses derni&egrave;res compositions (des rags, une sc&egrave;ne de vaudeville, une pi&egrave;ce musicale, une symphonie et un concerto de piano) ont toutes &eacute;t&eacute; perdues et n&#39;ont jamais &eacute;t&eacute; publi&eacute;es.<br /> <br /> On a dit que Scott Joplin ne comptait pas parmi les meilleurs pianistes de son temps, mais cela &eacute;tait probablement d&ucirc; aux premiers sympt&ocirc;mes de la syphilis, qui provoque un manque de coordination des doigts. Nous ne savons pas vraiment quel &eacute;tait le niveau professionnel de sa performance au piano ; certains affirment qu&rsquo;il &eacute;tait l&#39;un des meilleurs pianistes au monde, se basant en particulier sur des enregistrements d&#39;&eacute;poque par la remarquable &laquo; m&eacute;thode pianola &raquo; qui reproduit fid&egrave;lement le style des interpr&egrave;tes, d&rsquo;autres qu&rsquo;il &laquo; jouait lentement, mais avec beaucoup de pr&eacute;cision &raquo;.&nbsp;<br /> <br /> En 1916 sa sant&eacute; commence &agrave; se d&eacute;t&eacute;riorer, car la syphilis (dont il souffrait probablement depuis une vingtaine d&#39;ann&eacute;es d&eacute;j&agrave;) a atteint la phase tertiaire au point de le rendre schizophr&egrave;ne. Il est hospitalis&eacute; vers la mi-janvier 1917, puis transf&eacute;r&eacute; au Manhattan Psychiatric Center de New York, un h&ocirc;pital psychiatrique, o&ugrave; il s&rsquo;&eacute;teint le 1er avril 1917 &agrave; l&#39;&acirc;ge de 48 ans. La musique de Joplin et le ragtime ont fini par perdre de leur popularit&eacute; au profit de divers autres genres musicaux comme le jazz. N&eacute;anmoins, le ragtime demeure un genre musical important dans l&#39;histoire de la musique afro-am&eacute;ricaine.&nbsp;<br /> <br /> En 1970, Joplin est intronis&eacute; au Songwriters Hall of Fame par la National Academy of Popular Music. L&rsquo;op&eacute;ra Treemonisha fut pr&eacute;sent&eacute; pour la premi&egrave;re fois en 1972, au &laquo; Morehouse College &raquo; d&#39;Atlanta. En 1974 l&#39;un de ses morceaux les plus c&eacute;l&egrave;bres, The Entertainer, atteint la troisi&egrave;me place du Billboard Hot 100, apr&egrave;s avoir &eacute;t&eacute; popularis&eacute; par le film L&#39;Arnaque, r&eacute;cipiendaire de plusieurs Oscars.<br /> <br /> En 1976, Joplin re&ccedil;oit &agrave; titre posthume le prix Pulitzer de musique pour sa contribution importante &agrave; la musique am&eacute;ricaine. En 1983, le service postal des &Eacute;tats-Unis &eacute;met un timbre comm&eacute;moratif &agrave; l&#39;effigie de Scott Joplin pour c&eacute;l&eacute;brer l&rsquo;h&eacute;ritage noir. En 1987, Joplin est intronis&eacute; au Big Band and Jazz Hall of Fame. Aucun de ses enregistrements discographiques n&#39;a &eacute;t&eacute; retrouv&eacute;, &agrave; part six rouleaux de musique pour piano m&eacute;canique perfor&eacute;s en 1916 (deux du Maple Leaf Rag, et un de Magnetic Rag, Weeping Willow, Something Doing, Pleasant Moments et Ole Miss Rag). On peut affirmer que le ragtime a atteint le statut de musique classique, bien que ce statut lui soit parfois refus&eacute;. Une constatation importante est que ces morceaux tirent leur qualit&eacute; du jumelage de la musique africaine et de la musique classique. S&#39;il est une chose importante que Scott Joplin nous ait l&eacute;gu&eacute;e, c&#39;est le r&eacute;pertoire musical qu&#39;il a cr&eacute;&eacute;.&nbsp;<br /> <br /> Qu&#39;il s&#39;agisse de ses courtes compositions pour piano ou de ses &oelig;uvres d&#39;envergure comme un grand op&eacute;ra et un ballet en ragtime, la musique de Joplin repr&eacute;sente la rencontre de deux traditions musicales la structure de la musique s&eacute;rieuse occidentale et les m&eacute;lodies et rythmes des communaut&eacute;s afro-am&eacute;ricaines du dix-neuvi&egrave;me si&egrave;cle.<br /> <br /> C&#39;est dans le ragtime que l&#39;on peut tout particuli&egrave;rement observer ce ph&eacute;nom&egrave;ne du mariage de la musique classique et de la musique africaine. Le rythme syncop&eacute; du ragtime ajoute une touche africaine &agrave; un style de musique relativement classique : &laquo; Ainsi, tandis que la forme, le jeu de la main gauche, l&#39;harmonie et le mouvement chromatique d&eacute;rivent tous finalement de sources europ&eacute;ennes, les &eacute;l&eacute;ments rythmiques ont des racines africaines et le m&eacute;lange qui en r&eacute;sulte constitue la quintessence de la musique afro-am&eacute;ricaine &raquo;. Comme la plupart des compositeurs de l&#39;&eacute;poque, Joplin ne laissa aucun enregistrement de sa musique, cependant il perforera quelques piano rolls ou rouleaux de piano pneumatique, destin&eacute;s &agrave; &ecirc;tre jou&eacute;s sur un piano m&eacute;canique.</span></p>
Thursday, February 20, 2014

Histoire des Negro Spirituals & Gospel

<p> <span style="color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 13px; line-height: 18px; background-color: rgb(255, 255, 255);">&quot;JAZZ &quot; - Herv&eacute; Guilleminot &amp; David Scrima - Editions Albin Michel</span><br style="color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 13px; line-height: 18px; background-color: rgb(255, 255, 255);" /> <span style="color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 13px; line-height: 18px; background-color: rgb(255, 255, 255);">Aux sources du Jazz - Negro Spirituals &amp; Gospel</span><br style="color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 13px; line-height: 18px; background-color: rgb(255, 255, 255);" /> <br style="color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 13px; line-height: 18px; background-color: rgb(255, 255, 255);" /> <span style="color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 13px; line-height: 18px; background-color: rgb(255, 255, 255);">Quand les esclaves noirs africains sont envoy&eacute;s de force vers les Etats-Unis, ils ne poss&egrave;dent plus ni racines ni rep&egrave;res. O</span><span class="text_exposed_show" style="display: inline; color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 13px; line-height: 18px; background-color: rgb(255, 255, 255);">u si peu. En d&eacute;barquant dans les vastes plantations du Sud des USA, il leur faut r&eacute;inventer une culture, afin de sauvegarder leur identit&eacute;. Car on ne leur laisse par ailleurs aucune possibilit&eacute; d&#39;expression : les manifestations culturelles sont r&eacute;prim&eacute;es, les c&eacute;l&eacute;brations sont contr&ocirc;l&eacute;es et la langue natale n&#39;est pas officiellement utilis&eacute;e. Les ethnies sont le plus souvent s&eacute;par&eacute;es, car ignor&eacute;es, ni&eacute;es par les ma&icirc;tres blancs. Quant aux instruments de musique, ils sont la plupart du temps rest&eacute;s au pays. En Am&eacute;rique du Nord, contrairement &agrave; ce qui se passe au Br&eacute;sil ou aux Cara&iuml;bes par exemple, on ne go&ucirc;te pas vraiment le folklore et la musique d&#39;Afrique. Les Noirs doivent donc faire table rase de leur pass&eacute;. Ils ne verseront dans aucune nostalgie, accultur&eacute;s par obligation sur cette nouvelle terre. On assiste tout simplement &agrave; l&#39;&eacute;mergence d&#39;une musique de la vitalit&eacute; (au sens d&#39;&quot;espace vital&quot;), de l&#39;urgence, de la n&eacute;cessit&eacute; (identitaire). M&ecirc;me si la tradition africaine (en particulier celle du culte Yoruba) persiste dans certains rites musicaux sp&eacute;cifiques, les Noirs des villes et des champs, &agrave; la Nouvelle-Orl&eacute;ans ou ailleurs, s&#39;adaptent &agrave; leurs conditions en entonnant des chants nouveaux. On entend alors jaillir de partout des work songs, (chants de travail) et field hollers (cris des champs). Chants contre champs, r&eacute;action salutaire qui permet &agrave; tous ces travailleurs de force d&#39;affirmer leur identit&eacute;. C&#39;est la guerre de S&eacute;cession qui pr&eacute;cipitera la naissance des negro spirituals et des gospels, chant&eacute;s dans les &eacute;glises noires, nouvellement &eacute;tablies. Ces chants de l&#39;&acirc;me, interpr&eacute;t&eacute;s avec ferveur, seront ponctu&eacute;s par les ring shouts, sortes de danses de transe accompagn&eacute;es de cris et de vocif&eacute;rations extatiques. Une exp&eacute;rience collective fascinante aujourd&#39;hui encore, quand on p&eacute;n&egrave;tre dans certaines &eacute;glises afro-am&eacute;ricaines.</span></p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Esclavage" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/69865/esclavage.jpg" /></p>
Thursday, February 20, 2014

Histoire du Blues

<p> <span style="color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 13px; line-height: 18px; background-color: rgb(255, 255, 255);">&quot;JAZZ &quot; - Herv&eacute; Guilleminot &amp; David Scrima - Editions Albin Michel</span><br style="color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 13px; line-height: 18px; background-color: rgb(255, 255, 255);" /> <span style="color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 13px; line-height: 18px; background-color: rgb(255, 255, 255);">Aux sources du Jazz - Histoire du Blues</span><br style="color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 13px; line-height: 18px; background-color: rgb(255, 255, 255);" /> <br style="color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 13px; line-height: 18px; background-color: rgb(255, 255, 255);" /> <span style="color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 13px; line-height: 18px; background-color: rgb(255, 255, 255);">Chant profane, profond&eacute;ment solitaire et nimb&eacute; de m&eacute;lancolie, t&eacute;moignage po&eacute;tique et poignant du sort d&#39;un peuple : les esclaves noi</span><span class="text_exposed_show" style="display: inline; color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 13px; line-height: 18px; background-color: rgb(255, 255, 255);">rs-africains. Paradoxalement, il est tr&egrave;s rapidement r&eacute;cup&eacute;r&eacute; par les Blancs dans le cadre des ministrel shows, ces spectacles ouvertement racistes o&ugrave; le Blanc se grime en Noir pour repr&eacute;senter le mode de vie des coloured people dans les plantations du Sud. Revenons au blues. Ces &quot;bleus de l&#39;&acirc;me&quot; ont v&eacute;cu une belle odyss&eacute;e, au gr&eacute; des p&eacute;r&eacute;grinations du peuple afro-am&eacute;ricain dans sa qu&ecirc;te d&#39;un bonheur souvent illusoire. En partant des plantations de coton du Sud, il suit un exode rural qui lui fait longer le Mississippi pour rencontrer s&eacute;gr&eacute;gation, urbanisation, et trop souvent prol&eacute;tarisation dans les grandes villes du Nord et de l&#39;Est. Le Blues est n&eacute; dans le delta du Mississippi &agrave; la fin du XIXe si&egrave;cle. Par une sorte de miracle, il r&eacute;ussit le syncr&eacute;tisme des musiques des Noirs, en les effa&ccedil;ant ou en les assimilant. Tour &agrave; tour, les villes du long du fleuve seront touch&eacute;s par le ph&eacute;nom&egrave;ne, des noms qui r&eacute;sonnent aujourd&#39;hui comme des temples incontournables du genre : Memphis, Saint-Louis, Chicago...Ce que l&#39;on sait moins, c&#39;est que d&#39;autres zones g&eacute;ographiques ont &eacute;galement pay&eacute; leur tribut au Blues, des Appalaches au Texas. Nous sommes d&eacute;j&agrave; au d&eacute;but du XXe si&egrave;cle, le gramophone se r&eacute;pand, et le blues b&eacute;n&eacute;ficie de l&#39;essor de la diffusion culturelle et des progr&egrave;s de la technique. Il est propag&eacute; par l&#39;interm&eacute;diaire de vaudevilles ou de shows, et par les producteurs de disques (pour la plupart des Blancs), qui entament des s&eacute;ances d&#39;enregistrement et cr&eacute;ent les race records, bient&ocirc;t pris&eacute;s par tous les collectionneurs. Cette incessante p&eacute;r&eacute;grination, cet exil de l&#39;&acirc;me, prendra toutes les formes possibles du voyage : par la route, le train ou le fleuve, d&#39;o&ugrave; cette riche litt&eacute;rature de &quot;troubadours&quot; qui existe dans le blues. Un troubadour moderne, qui s&#39;exprime &agrave; la fois comme un musicien de terroir et un colporteur de po&eacute;sie. Avec pour leitmotiv les plaintes du coeur et de l&#39;&acirc;me, mais aussi la fiert&eacute; de s&#39;exprimer, pour ces musiciens souvent sans grade. Le blues se d&eacute;cline donc plus par zones g&eacute;ographiques que par genres. On compte ainsi la guitare bottleneck du Blues du Delta, jou&eacute;e par glissandi suggestifs o&ugrave; la mis&egrave;re, l&#39;isolement, la s&eacute;gr&eacute;gation s&#39;expriment &agrave; plein dans des th&egrave;mes d&eacute;chirants et tourment&eacute;s. Dans le Sud-Est (Virginie, G&eacute;orgie, Tenessee...) o&ugrave; la s&eacute;gr&eacute;gation est sans doute la moins forte, blues et country blanche font parfois de curieux m&eacute;nages sous l&#39;oeil bienveillant de vieux bluesmen install&eacute;s &agrave; Nashville. Au Texas, on m&ecirc;le Blues et influences mexicaines, sur un mode tragi-comique. Memphis et Saint-Louis, capitales du coton, sont naturellement des zones d&#39;influence du blues le plus pur. Mais c&#39;est &agrave; Chicago que cette musique va conna&icirc;tre sa p&eacute;riode d&#39;industrialisation en devenant le p&ocirc;le d&#39;attraction des Noirs issus du Sud. Le creuset du blues va progressivement se fixer ici, avec l&#39;existence de labels bient&ocirc;t classiques, comme Bluebird, dans les ann&eacute;es trente. La s&eacute;gr&eacute;gation et la prohibition &eacute;tant moins strictes l&agrave; qu&#39;ailleurs, le blues devient naturellement la musique &quot;locale&quot;. Pour nombre de mus</span><span style="background-color: rgb(255, 255, 255); color: rgb(51, 51, 51); font-family: 'lucida grande', tahoma, verdana, arial, sans-serif; font-size: 13px; line-height: 18px;">iciens, le terminus de la gare Illinois Central, incarne v&eacute;ritablement la terre promise.</span></p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Bluesman" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/69864/bluesman.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p>
Sunday, February 09, 2014

Exposition numérique de Gwendal BRIEC - suite

<p> <img alt="Kor_couleur" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/67036/KOR_couleur.jpg" /><img alt="Kor_couleur_sans" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/67038/KOR_couleur_sans.jpg" style="font-size: 12px;" /><img alt="Kingofragtime_pochette" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/67040/kingofragtime_pochette.jpg" style="font-size: 12px;" /></p>
Monday, February 03, 2014

Dessine-moi un piano

<p> Exposition num&eacute;rique intitul&eacute;e &quot;Dessine-moi un piano&quot; autour du King Of Ragtime, r&eacute;alis&eacute;e par Gwendal Briec.</p> <p> Du 1er f&eacute;vrier au 15 mars 2014</p> <p> &nbsp;</p> <p> ...La mer est un medium, un moyen, un trait d&#39;union, qui relie non seulement les continents, mais aussi les cultures, les mondes s&eacute;par&eacute;s, les id&eacute;es, les envies, et les r&ecirc;ves. Ce dessin nous interroge sur le temps, l&#39;histoire de la d&eacute;rive, l&#39;&eacute;change entre les rivages...</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Gwendal_1.1.1.1" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/64859/Gwendal_1.1.1.1.jpg" /></p>
Tuesday, December 17, 2013

King Of Ragtime para hispanohablantes

<p style="margin:0cm;margin-bottom:.0001pt"> <b><span style="font-size: 9pt; font-family: Arial, sans-serif;">Andoni AGUIRRE<o:p></o:p></span></b></p> <p style="margin: 0cm 0cm 0.0001pt;"> <em><span style="font-size: 9pt; font-family: Arial, sans-serif;">pianista, acordeonista &amp; compositor</span></em><span style="font-size: 9pt; font-family: Arial, sans-serif;"><o:p></o:p></span></p> <p style="margin: 0cm 0cm 0.0001pt;"> <span style="font-size: 9pt; font-family: Arial, sans-serif;">&nbsp;</span></p> <p style="margin: 0cm 0cm 0.0001pt;"> <span style="font-size: 9pt; font-family: Arial, sans-serif;">&nbsp;</span></p> <p style="margin: 0cm 0cm 0.0001pt;"> <span style="font-size: 9pt; font-family: Arial, sans-serif;">Andoni Aguirre es pianista, acordeonista y compositor. Nace en Bayona en 1984. Inicia sus estudios musicales a los seis anos, en el conservatorio Maurice Ravel, realizando los de piano, musica de camara, e teoria. A lo largo de sus estudios obtiene matricula de honor en todos los cursos.&nbsp;En 2002, traslada sus estudios al conservatorio superior de Toulouse, donde cursa el grado superior de piano &amp; musica de camara, en la clase de Thierry Huillet y Clara Cernat. Finaliza sus estudios con mencion de honor.&nbsp;En 2005, ingresa por unanimidad, con primera mencion del jurado, el CNSMDP (Conservatorio Nacional Superior de Musica de Paris), bajo la tutela de Bruno Rigutto, y Fernando Rossano. Aprendera de ellos principalmente interpretacion de Bach, Beethoven, Brahms, Chopin, Debussy, Schubert, Schumann, Liszt, Ravel, y sobre todo se impregnara del caracter, estilo, e interpretacion de la escuela francesa de piano (Alfred Cortot, Yvonne Lef&eacute;bure, Marguerite Long, Samson Fran&ccedil;ois).<o:p></o:p></span></p> <p style="margin: 0cm 0cm 0.0001pt;"> <span style="font-size: 9pt; font-family: Arial, sans-serif;">Tambi&eacute;n es de destacar la influencia recibida a trav&eacute;s de cursos y seminarios de Boris Berezovsky, Brigitte Engerer, Pascal Devoyon, Jean Claude Pennetier, Anne Queffelec, Roger Muraro, Claire D&eacute;sert, Bruno Canino, Pierre Amoyal, Ami Flammer, Yovan Markovich, Fran&ccedil;ois Salques.&nbsp;Obtiene varios premios en concursos internacionales de piano &amp; musica de camara : 1<sup>er</sup><span class="apple-converted-space">&nbsp;</span>premio - San Sebastian, 1<sup>er</sup><span class="apple-converted-space">&nbsp;</span>premio del<span class="apple-converted-space">&nbsp;</span><em><span style="font-family:&quot;Arial&quot;,&quot;sans-serif&quot;">Concours Musical de France</span></em>, 1<sup>er</sup><span class="apple-converted-space">&nbsp;</span>premio de la<span class="apple-converted-space">&nbsp;</span><em><span style="font-family: &quot;Arial&quot;,&quot;sans-serif&quot;">Acad&eacute;mie Internationale de Sonate de Lausanne,</span></em><span class="apple-converted-space">&nbsp;</span>y recibe numerosas distinciones, entre ellas el premio de piano<span class="apple-converted-space">&nbsp;</span><em><span style="font-family:&quot;Arial&quot;,&quot;sans-serif&quot;">Drouet Bourgeois</span></em>, de la&nbsp;&laquo;&nbsp;Fondation De France&nbsp;&raquo; y el premio de piano de la &laquo;&nbsp;Fondation Meyer-France&nbsp;&raquo;.&nbsp;Ha realizado numerosos conciertos y grabaciones en Europa (Francia, Holanda, Espana, Suiza), y colabora desde 2005 con figuras del prestigio internacional de Susanna Puig-Ferr&eacute;s, Kristi Gjezi, Sietse Jan Weijenberg, Shunske Sato, Guillaume Chilemme, Askar Ishangaliyev, Remy Yulzari.&nbsp;Andoni Aguirre es compositor miembro de la SACEM y sus composiciones se dan a conocer en las cadenas de television francesas (France2, Canal+).&nbsp;<o:p></o:p></span></p> <p style="margin: 0cm 0cm 0.0001pt;"> <span style="font-size: 9pt; font-family: Arial, sans-serif;">&nbsp;</span></p> <p style="margin: 0cm 0cm 0.0001pt;"> <span style="font-size: 9pt; font-family: Arial, sans-serif;">&nbsp;</span></p> <p style="margin: 0cm 0cm 0.0001pt;"> <strong><span style="font-size: 9pt; font-family: Arial, sans-serif;">KING OF RAGTIME / WESTERN PIANOMAN 2014</span></strong><span style="font-size: 9pt; font-family: Arial, sans-serif;"><o:p></o:p></span></p> <p style="margin: 0cm 0cm 0.0001pt;"> <span style="font-size: 9pt; font-family: Arial, sans-serif;">&nbsp;</span></p> <p style="margin: 0cm 0cm 0.0001pt;"> <strong><span style="font-size: 9pt; font-family: Arial, sans-serif;">Nuevo proyecto 2014 :&nbsp;Grabacion de los Ragtimes de Scott JOPLIN (1868-1917) con piano historico (Piano Pleyel 1897). Kisskissbankbank es la plataforma n&deg;1 de crowdfunding n&deg;1 en Francia. Cada uno puede contribuir con un minimo de 9&euro; para apoyar al proyecto alternativo y original del King Of Ragtime. Del 15 de diciembre al 15 de marzo 2014 necesitamos tu ayuda para alcanzar el objetivo de 3150,00&euro;. La grabacion se haria en l&#39;Ile Tudy (Finist&egrave;re- France) en el Caf&eacute; du Port, donde mi piano querido nos atendera con mucho carino.&nbsp;Despues de aquella grabacion, la operacion n&deg;2 del King Of Ragtime XXL consistira en preparar una serie de conciertos originales. Esta es la idea : grabar antes de cada concierto, (con el piano pres&eacute;nte) una banda original, equivalente a la duracion del concierto, con fidelidad total al texto de Scott Joplin. Entonces, al momento del concierto, la operacion delicada del King, consistira en improvisar la banda n&deg;2, con la banda n&deg;1 transmitida en live, con un sistema audio HD (alta definicion). De esta manera, se dara la impresion de tener dos pianistas en uno, mientras la banda n&deg;1 pasa y la banda n&deg;2 es improvisada totalmente. Se dara a conocer el espiritu de aquellos &quot;Battles&quot; o combates de piano, que tenian lugar en el siglo 19 en los saloones del Farwest, en Estados Unidos, entre dos pianistas. &nbsp;</span></strong></p> <p style="margin: 0cm 0cm 0.0001pt;"> &nbsp;</p> <p style="margin: 0cm 0cm 0.0001pt;"> &nbsp;</p> <p style="margin: 0cm 0cm 0.0001pt;"> <span style="font-size: 9pt; font-family: Arial, sans-serif;"><o:p></o:p></span><iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="405" src="http://www.youtube.com/embed/zKABWY5dqiI?wmode=opaque&amp;feature=oembed" width="540"></iframe></p>