L'abri de nos regards

Supportez l'Abri de nos regards en devenant mécène !

Visuel du projet L'abri de nos regards
28
Contributeurs
17 jours
Restants
865 €
Sur 4 000 €
22 %

L'abri de nos regards

L’Abri de nos regards est un travail photographique sur les sans-abris réalisé en 2020 dans les trois plus grandes villes de France : Paris, Marseille et Lyon.

-- 

Les sans-abris sont de plus en plus nombreux dans les villes et pourtant, c’est comme si on ne voyait plus ces femmes, ces hommes et ces enfants qui survivent dans les rues juste sous nos yeux. Comme s’ils faisaient partie du décor.

En les isolant dans la rue, la crise du COVID a augmenté cette fracture sociale avec le reste de la population qui se confinait chez elle. C’est à ce moment-là que je suis allé à leur rencontre.

Il s’agit ici d’arrêter le regard là où il ne se pose plus, de montrer la réalité comme on la verrait si on prenait le temps de la regarder.

Il s’agit de raconter à travers leurs portraits, leurs histoires, la singularité de chacune de ces personnes, et de montrer l’endroit qu’elles sont réduites à habiter.

Porter un regard d’humain à humain est essentiel, avant que la rue n’efface tout, que les villes et leurs mobiliers hostiles les poussent à survivre encore un peu plus loin.

Parce que la considération devient un des premiers pas pour recréer du lien social, reprendre confiance en soi quand la rue déshumanise et dévore la dignité de ceux qui l’habitent

Un paillasson est un symbole d’hospitalité, on le dispose à l’entrée de notre logement pour accueillir celui qui y rentre. C’est aussi celui sur lequel on s’essuie les pieds, pour ne pas salir.

Ici, le paillasson « Welcome » donné à chaque personne symbolise son espace intime sur l’espace public. Avant chaque photo, chacune d’entre elle le dispose là où elle imagine son entrée. Il concrétise sur chaque photo cet habitat contraint, accueille notre regard là où il n’y a ni seuil, ni porte, ni murs.

-- 

Geoffrey Serguier est photographe autodidacte. Particulièrement sensible à cette cause sociale, il choisit de passer par le biais de lécrit et de la photographie pour porter un regard différent sur les sans-abris et changer les mentalités autour de ce sujet. 

À quoi servira la collecte

Devenez mécène de ce projet !

L'argent récolté servira à financer le tirage complet de mes photographies pour les exposer dans différents lieux culturels et associatifs. La première exposition aura lieu lors de l'évènement Concertina, rencontres autour des enfermements. 

Je vais faire imprimer les tirages sur papier Hahnemuhle Baryta 325g en format 40*60cm. 

J'utiliserai des cadre Alpha noir qui permettront d'isoler la photo de son support et de focaliser notre attention sur chaque portrait. 

Détail budgétaire de la fabrication : 

Impression Fine Art Baryta : 1008€ 

Passe Partout sur mesure : 378€ 

Cadre Alpha (cadre, fixation, ajustement sur mesure) : 1652,80€ 

Collage PVC : 2mm : 360€ 

Impression Portraits écrits à plat PVC 3mm : 495€

Conditionnement : 200€ 

 Total : 4093€

 

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux