La fabrique à miel dans le Parc Matisse - Lille

Venez soutenir un projet original : des ruches urbaines contemporaines dans le parc Matisse à Lille.

Visuel du projet La fabrique à miel dans le Parc Matisse - Lille
Réussi
100
Contributions
26/06/2016
Date de fin
8 110 €
Sur 8 000 €
101 %

Technikart vous soutient sur KissKissBankBank

Technikart
<p>En tant que contributeurs et acteurs de la première édition de la <strong>Fabrique à Miel</strong>, nous tenons à vous présenter ce nouveau projet de&nbsp;ruche-école contemporaine&nbsp;en avant-première.</p> <p><img alt="Large ruches projet jardin des plantes waao quentin vaulot copie 1593179036 1593439703" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/672865/large_ruches_projet_jardin_des_plantes_waao___quentin_vaulot_copie-1593179036-1593439703.jpg"></p> <p>&nbsp;</p> <p>Conçues par les architectes <strong><a href="http://www.vaulot.com/fr/" target="_blank">Quentin et Vincent Vaulot </a>;</strong> ces nouvelles ruches serviront à former les futurs apiculteurs de la région tout en créant un nouveau refuge pour la biodiversité.&nbsp;</p> <p>Il s’agit d’une part, de contribuer à la biodiversité et à la sauvegarde des abeilles dans la métropole. Et d’autre part, de développer un projet pédagogique autour de la ville, de l’architecture et de l’abeille.</p> <p>La proposition du <strong>WAAO </strong>consiste à créer un parcours architecture et apiculture dans la ville et d’essaimer des ruches contemporaines dans les parcs.</p> <p><strong>C'est une première en France !</strong></p> <p><a href="https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/le-miel-du-jardin" target="_blank">Participez à la fabrication </a><a href="http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/le-miel-du-jardin" target="_blank">de la 3&nbsp;ème ruche contemporaine de Lille</a></p> <p><strong>Soyez également les bienvenus</strong>&nbsp; pour découvrir nos précédentes ruches au Parc Matisse et au Parc des Dondaines&nbsp;et&nbsp;<strong>n'oubliez pas de partager sur les <a href="https://www.facebook.com/ruchesdesparcsdelille/" target="_blank">réseaux</a> !</strong></p> <p>Nous avons besoin de vous pour matérialiser ce projet.</p> <p>A très bientôt !</p>
<p>Bonjour,</p><p>pour ceux qui n'ont pas pu venir à la fête de l'abeille le 10 septembre dernier, vous pouvez venir retirer votre pot de miel au WAAO pendant les heures d'ouverture : </p><p>mardi &amp; mercredi : 12h &gt; 19h</p><p>jeudi &amp; vendredi : 10h &gt; 12h</p><p>samedi : 12h &gt; 18h</p><p>Pour ceux qui n'ont pas la possibilité de venir jusqu'à nous, merci de nous le faire savoir !</p><p>Bonne journée à tous</p><p> </p><p><img alt="Img_0031-1505723582" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/451512/IMG_0031-1505723582.JPG"></p><p> </p><p> </p><p> </p>
<p>Bonjour à tous,</p><p>Alors voilà ! Ça y est !</p><p>Les premiers pots de miel sont arrivés ! Les abeilles ont bien travaillé et on estime à 40kg la première récolte de la Fabrique à miel !</p><p>Pour les gentils donateurs, vous pouvez venir nous voir dimanche 10 septembre à la ferme des Dondaines pour la fête de l'abeille et récupérer votre pot de miel. </p><p>C'est l'occasion aussi pour les enfants de faire un atelier sur les ruches à 15h. Il sera suivi d'une visite sur site des ruches du parc Matisse.</p><p>Vous êtes tous les bienvenus et nous vous attendons nombreux !</p><p>PS : pour les donateurs qui ne peuvent pas se déplacer, merci de nous envoyer votre adresse pour recevoir votre pot.</p><p> </p><p><img alt="Img_9896-1504188379" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/447731/IMG_9896-1504188379.jpg"></p><p> </p><p> </p>
<p> Bonjour &agrave; tous,</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>L&#39;hiver est l&agrave; et nos petites abeilles hibernent.</strong> Les ouvri&egrave;res vont maintenir une certaine temp&eacute;rature au c&oelig;ur de la ruche malgr&eacute; le froid ext&eacute;rieur. Cette chaleur leur permettra de continuer une l&eacute;g&egrave;re activit&eacute; car elles ont besoin de se nourrir. C&rsquo;est donc le miel qui va nourrir les abeilles et leur reine durant cette p&eacute;riode. Elles ne sortiront pas tant que la temp&eacute;rature ext&eacute;rieure sera en-dessous de 12 &deg;C environ.&nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>Pour les autres nouvelles</strong>, vous pouvez d&eacute;couvrir ici une partie du t<strong>ravail photographique de Julien Lanoo</strong> (http://julienlanoo.com) qui a fait un tr&egrave;s beau reportage de nos ruches.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Enfin, nous ne vous oublions pas, les <strong>goodies</strong> sont en fabrication, les <strong>ateliers</strong> sont en conception et vous serez tenus inform&eacute;s d&egrave;s que nous auront boucl&eacute; tout cela.</p> <p> &nbsp;</p> <p> En vous souhaitant de bonnes f&ecirc;tes de fin d&#39;ann&eacute;e !</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Com_mavlille_ruches_c-julienlanoo_20161031_10507_1_copy-1481791180" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/377440/Com_MAVLille_Ruches_C-JulienLanoo_20161031_10507_1_copy-1481791180.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Com_mavlille_ruches_c-julienlanoo_20161031_10496_copy-1481790914" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/377438/Com_MAVLille_Ruches_C-JulienLanoo_20161031_10496_copy-1481790914.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Com_mavlille_ruches_c-julienlanoo_20161031_10502_copy-1481791603" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/377444/Com_MAVLille_Ruches_C-JulienLanoo_20161031_10502_copy-1481791603.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Com_mavlille_ruches_c-julienlanoo_20161031_10511_copy-1481790795" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/377437/Com_MAVLille_Ruches_C-JulienLanoo_20161031_10511_copy-1481790795.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Com_mavlille_ruches_c-julienlanoo_20161031_10520_copy-1481791330" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/377443/Com_MAVLille_Ruches_C-JulienLanoo_20161031_10520_copy-1481791330.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Com_mavlille_ruches_c-julienlanoo_20161031_10541_copy-1481791812" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/377446/Com_MAVLille_Ruches_C-JulienLanoo_20161031_10541_copy-1481791812.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Com_mavlille_ruches_c-julienlanoo_20161031_10606_copy-1481791917" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/377448/Com_MAVLille_Ruches_C-JulienLanoo_20161031_10606_copy-1481791917.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Com_mavlille_ruches_c-julienlanoo_20161031_10605_copy-1481791884" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/377447/Com_MAVLille_Ruches_C-JulienLanoo_20161031_10605_copy-1481791884.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Com_mavlille_ruches_c-julienlanoo_20161031_10618_copy-1481792033" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/377450/Com_MAVLille_Ruches_C-JulienLanoo_20161031_10618_copy-1481792033.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Com_mavlille_ruches_c-julienlanoo_20161031_10616_copy-1481791964" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/377449/Com_MAVLille_Ruches_C-JulienLanoo_20161031_10616_copy-1481791964.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p>
<div> <strong>L&#39;inauguration de le Fabrique &agrave; miel, c&#39;&eacute;tait ce week-end !</strong></div> <div> &nbsp;</div> <div> J&eacute;r&ocirc;me a install&eacute; les abeilles dans leur nouvelle maison !</div> <div> &nbsp;</div> <div> Vous pouvez passer les voir au Parc Matisse !</div> <div> &nbsp;</div> <div> &nbsp;</div> <div> <img alt="Img_7426-1474462635" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/351572/IMG_7426-1474462635.jpg" /></div> <div> &nbsp;</div> <div> <img alt="Img_7427-1474462659" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/351573/IMG_7427-1474462659.jpg" /></div> <div> &nbsp;</div> <div> <img alt="Img_7430-1474462698" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/351574/IMG_7430-1474462698.jpg" /></div> <div> &nbsp;</div> <div> <img alt="Img_7433-1474462737" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/351575/IMG_7433-1474462737.jpg" /></div> <div> &nbsp;</div> <div> <img alt="Img_7436-1474462770" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/351576/IMG_7436-1474462770.jpg" /></div> <div> <img alt="Img_7441-1474462801" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/351577/IMG_7441-1474462801.jpg" /></div> <div> &nbsp;</div> <div> &nbsp;</div> <div> &nbsp;</div> <div> La MAV remercie de nouveau tous les acteurs et financeurs de ce beau projet !</div> <div> On remet &ccedil;a l&#39;ann&eacute;e prochaine pour de nouvelles ruches contemporaines, cette fois au jardin des plantes !!!</div> <div> &nbsp;</div> <div> En attendant, on n&#39;oublie pas nos kisskissbankers !!!</div> <div> &nbsp;</div> <div> <strong>Les contreparties sont en fabrications et en planification, et on esp&egrave;re notre premi&egrave;re r&eacute;colte de miel dans quelques mois !!!</strong></div> <div> &nbsp;</div> <div> On vous donne vite des nouvelles !!!</div> <div> &nbsp;</div> <div> &nbsp;</div> <div> &nbsp;</div>
<div> Chers kisskissbankers,</div> <div> &nbsp;</div> <div> Le projet de la Fabrique &agrave; miel touche &agrave; sa fin !</div> <div> &nbsp;</div> <div> Pour ceux qui n&#39;auraient pas suivi l&#39;arriv&eacute;e des ruches dans le parc Matisse sur Facebook (<strong>https://www.facebook.com/ruchesduparcmatisse/)&nbsp;</strong>voici quelques images !</div> <div> &nbsp;</div> <div> &nbsp;</div> <div> &nbsp;</div> <div> Elles sortiront de l&#39;atelier des Compagnons du devoir ce week-end pour s&#39;installer dans le parc Matisse !</div> <div> &nbsp;</div> <div> <strong>Inauguration le samedi 17 septembre &agrave; 17h !!!</strong></div> <div> &nbsp;</div> <div> Nous vous attendons nombreux !</div> <div> &nbsp;</div> <div> &nbsp;</div> <div> &nbsp;</div> <div> <img alt="Suivi_ruche_1-1473343688" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/347963/suivi_ruche_1-1473343688.jpeg" /></div> <div> &nbsp;</div> <div> <a href="http://" target="_blank">/</a><img alt="Suivi_ruche_2-1473343736" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/347964/suivi_ruche_2-1473343736.jpg" /></div> <div> &nbsp;</div> <div> <img alt="Suivi_ruche_3-1473343788" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/347965/suivi_ruche_3-1473343788.jpg" /></div> <div> &nbsp;</div> <div> <img alt="Suivi_ruche_4-1473343808" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/347966/suivi_ruche_4-1473343808.jpg" /></div> <div> &nbsp;</div> <div> <img alt="Suivi_ruche_5-1473343843" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/347968/suivi_ruche_5-1473343843.jpg" /></div> <div> &nbsp;</div> <div> <img alt="Suivi_ruche_6-1473343917" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/347971/suivi_ruche_6-1473343917.jpg" /></div> <div> &nbsp;</div> <div> <img alt="Suivi_ruche_7-1473343963" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/347972/suivi_ruche_7-1473343963.jpg" /></div> <div> &nbsp;</div> <div> <img alt="Suivi_ruche_8-1473344065" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/347974/suivi_ruche_8-1473344065.jpg" /></div> <div> &nbsp;</div> <div> <img alt="Suivi_ruche_9-1473344136" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/347976/suivi_ruche_9-1473344136.jpg" /></div> <div> &nbsp;</div> <div> <img alt="Suivi_ruche_10-1473344174" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/347977/suivi_ruche_10-1473344174.jpg" /></div> <div> &nbsp;</div> <div> <img alt="Suivi_ruche_11-1473344199" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/347978/suivi_ruche_11-1473344199.jpg" /></div>
<p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>&Ccedil;a y est !&nbsp;</strong></p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>La collecte touche &agrave; sa fin !</strong></p> <p> &nbsp;</p> <p> Il reste d&eacute;sormais 24h pour recueillir les 14% manquant ! 1 137 euros !</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>N&#39;h&eacute;sitez pas &agrave; repartager le lien du kisskissbankbank, &agrave; solliciter vos proches.</strong></p> <p> &nbsp;</p> <p> On peut encore qui arriver !!!</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>Quoi qu&#39;il arrive, nous vous remercions sinc&egrave;rement pour votre soutien et votre implication dans ce beau projet !</strong></p> <p> &nbsp;</p> <p> Nous vous tiendrons inform&eacute;s d&egrave;s lundi de la suite !</p> <p> &nbsp;</p> <p> Bon week-end &agrave; tous !</p> <p> &nbsp;</p> <p> La Maison de l&#39;architecture et de la ville et le rucher &eacute;cole&nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p>
<p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> C&rsquo;est une toute jeune &eacute;quipe d&rsquo;apprentis qui fabriquera, sous la responsabilit&eacute; des conceptrices, Camille et Malvina, la fabrique &agrave; miel&nbsp;!!!</p> <p> &nbsp;</p> <p> La Maison de l&rsquo;architecture et de la ville et le rucher &eacute;cole sont ravis de cette belle collaboration&nbsp;!!!</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong><em>L&#39;apprentissage&nbsp;: se former &agrave; un m&eacute;tier d&#39;avenir</em></strong>

</p> <p> &nbsp;</p> <p> &Acirc;g&eacute;s de 16 &agrave; 18 ans, ces jeunes ont fait le choix de &laquo;&nbsp;l&#39;alternance&nbsp;&raquo; aux Compagnons du Devoir. Actuellement arriv&eacute;s au terme de leur premi&egrave;re ann&eacute;e d&#39;apprentissage, ils passeront leur Certificat d&#39;Aptitude Professionnel en juin 2017.</p> <p> Ce premier dipl&ocirc;me, dans le domaine de la menuiserie, validera les comp&eacute;tences acquises en atelier et en entreprise.

</p> <p> L&#39;apprentissage permet &agrave; la fois d&#39;avoir une premi&egrave;re exp&eacute;rience du monde du travail mais aussi d&#39;acqu&eacute;rir des connaissances th&eacute;oriques indispensables. En effet, les apprentis alternent entre six semaines en entreprise et deux semaines en Centre de Formation pour Apprentis. Ce rythme convient &agrave; ces jeunes menuisiers qui pensent, en un an, avoir &eacute;volu&eacute; tant au niveau professionnel que personnel.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Isolation-plancher-bois-1466503330" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/332244/isolation-plancher-bois-1466503330.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> <em>&laquo;&nbsp;Le fait d&#39;&ecirc;tre en contact avec des coll&egrave;gues plus &acirc;g&eacute;s m&#39;a permis d&#39;&ecirc;tre plus mature&nbsp;&raquo;</em> indique Baptiste, qui se satisfait &eacute;galement des comp&eacute;tences professionnelles qu&#39;il a pu d&eacute;velopper lors de son stage.
Tous s&#39;accordent &agrave; dire, enfin, que l&#39;importante place accord&eacute;e &agrave; la &laquo;&nbsp;pratique&nbsp;&raquo; a &eacute;t&eacute; et reste une r&eacute;elle motivation. On peut percevoir chez ces futurs menuisiers le go&ucirc;t du travail et l&#39;envie d&#39;&eacute;voluer dans leur m&eacute;tier. En effet certains aspirent &agrave; passer leur Baccalaur&eacute;at Professionnel, d&#39;autres leur Brevet Professionnel (BP).

</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Bois_brule_02-1466503291" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/332243/Bois_Brule_02-1466503291.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> Selon les plans d&#39;ex&eacute;cution des conceptrices et en lien direct avec elles, les apprentis vont r&eacute;aliser les ruches dans le cadre de leur atelier, encadr&eacute;s par Florent GOHIER, formateur menuisier.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Ils r&eacute;digerons &eacute;galement un journal de bord afin de d&eacute;crire leur exp&eacute;rience et le suivi de leur travail.</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>L&#39;Association Ouvri&egrave;re des Compagnons du Devoir et du Tour de France (AOCDTF)</strong></p> <p> &nbsp;</p> <p> Situ&eacute; &agrave; Villeneuve d&#39;Ascq, le CFA des Compagnons du Devoir propose des formations qualifiantes (CAP, BEP, BAC PRO, BP&hellip;) pour les m&eacute;tiers du b&acirc;timent mais aussi de l&#39;am&eacute;nagement et de la finition.</p> <p> Au del&agrave; du savoir-faire sont aussi inculqu&eacute;es les valeurs du compagnonnage du Devoir&nbsp;: la transmission et le partage, l&#39;ouverture par le voyage (gr&acirc;ce au tour de France), le sentiment d&#39;appartenance &agrave; une &laquo;&nbsp;communaut&eacute;&nbsp;&raquo;.</p> <p> 
Les jeunes apprentis menuisiers estiment que leur centre de formation poss&egrave;de <em>&laquo;&nbsp;une r&eacute;putation, un s&eacute;rieux&nbsp;&raquo;</em> et des valeurs qu&#39;ils souhaitent int&eacute;grer et transmettre.</p> <p> &nbsp;</p>
<p> <strong>SAMEDI 18 JUIN 2016 DE 14H &Agrave; 22H !</strong></p> <p> &nbsp;</p> <p> Depuis sa cr&eacute;ation, le rucher &eacute;cole municipal de Lille, participe aux <strong>APIdays</strong>.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Partenaire du programme &laquo; <strong>Abeille, sentinelle de l&#39;environnement</strong> &raquo;, la municipalit&eacute; participe avec les apiculteurs de l&#39;Union Nationale de l&#39;Apiculture Fran&ccedil;aise au c&ocirc;t&eacute; de nombreuses villes fran&ccedil;aises journ&eacute;es nationales du programme :</p> <p> des rendez-vous p&eacute;dagogiques et militants propos&eacute;s gratuitement autour des ruches implant&eacute;es au c&oelig;ur des villes.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Le <strong>rucher &eacute;cole municipal de Lille </strong>ouvre ses portes le samedi 18 juin &agrave; partir de 14h !</p> <p> &nbsp;</p> <p> Vous pourrez participer &agrave; l&#39;extraction de miel, &agrave; la visite d&#39;une ruche (en groupe de 10 personnes) avec un ancien &eacute;l&egrave;ve du rucher &eacute;cole. Vous pourrez &eacute;galement rencontrer les anciens &eacute;l&egrave;ves de la formation, des abeilles...</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Img_1810-1465980505" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/330280/IMG_1810-1465980505.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Img_1813-1465980575" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/330281/IMG_1813-1465980575.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>Et d&eacute;couvrir enfin la ferme si vous ne la connaissez pas !</strong></p> <p> &nbsp;</p> <p> Si les conditions m&eacute;t&eacute;o le permettent nous irons vers 22h d&eacute;couvrir les papillons pr&eacute;sents sur le site et les environs, en lien avec l&#39;association des <strong>Croqueurs de pommes</strong>.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Afin de vous faire patienter le temps que la nuit arrive, nous vous proposerons une flammekueche cuite au feu de bois et donc fabriqu&eacute;e &agrave; la ferme, c&#39;est une premi&egrave;re....</p> <p> &nbsp;</p> <p> Vous &ecirc;tes les bienvenus &agrave; cette op&eacute;ration <strong>APIdays 2016</strong>.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>On vous y attend &nbsp;! </strong></p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>Venez rendre visite aux abeilles &agrave; la ferme p&eacute;dagogique Marcel DHENIN au 14 rue Eug&egrave;ne Jacquet &agrave; Lille (&agrave; cot&eacute; du Casino Barri&egrave;re)</strong></p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>La Ville de Lille engag&eacute;e dans un plan apiculture</strong> :</p> <p> &nbsp;</p> <p> Engag&eacute;e dans le programme &laquo; Abeille, sentinelle de l&rsquo;environnement &raquo; depuis 2007, la Ville de Lille d&eacute;veloppe un plan apiculture visant &agrave; favoriser cette pratique en ville.</p> <p> &nbsp;</p> <p> En 2009, Lille s&rsquo;est dot&eacute; d&rsquo;un rucher &eacute;cole municipal qui forme 20 &eacute;l&egrave;ves &agrave; la conduite d&rsquo;un rucher. Apr&egrave;s cette formation, la Ville met &agrave; disposition des nouveaux apiculteurs des terrains municipaux pour y installer leurs ruches.</p> <p> Aujourd&rsquo;hui, on trouve &agrave; Lille 50 ruches sur des terrains municipaux (jardins publics, jardins partag&eacute;s,&hellip;) et des lyc&eacute;es g&eacute;r&eacute;s par des associations ou par des apiculteurs amateurs.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Parall&egrave;lement, la municipalit&eacute; s&rsquo;attache &agrave; offrir un environnement naturel de qualit&eacute; pour les pollinisateurs via une gestion &eacute;cologique de ses jardins : <strong>plan de d&eacute;sherbage 0 phyto, obligation de 50% de plantes m&eacute;llif&egrave;res dans les massifs de fleurs, suppression des fleurs st&eacute;riles dans les plantations&hellip;</strong></p> <p> &nbsp;</p> <p> Enfin, chaque ann&eacute;e, en septembre, le mois de l&rsquo;abeille permet aux habitants de d&eacute;couvrir le monde des abeilles et plus largement le r&ocirc;le de la biodiversit&eacute; : visite de ruches, extraction de miel, sortie nature sur la th&eacute;matique de la pollinisation&hellip;</p>
<div> &nbsp;</div> <div> <iframe allowfullscreen="" class="embedly-embed" frameborder="0" height="304" scrolling="no" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fplayer.vimeo.com%2Fvideo%2F169528091&amp;wmode=opaque&amp;url=https%3A%2F%2Fvimeo.com%2F169528091&amp;image=http%3A%2F%2Fi.vimeocdn.com%2Fvideo%2F574293721_1280.jpg&amp;key=ff2702755d9749cda571c6d6c2f3eb46&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=vimeo" width="540"></iframe></div> <div> &nbsp;</div> <div> &nbsp;</div> <div> &nbsp;</div> <div> <strong>Article d&rsquo;Emmanuel CRAPET, paru dans la Voix du Nord le 19 juin 2015</strong></div> <div> &nbsp;</div> <div> Rencontre avec J&eacute;r&ocirc;me Rohart, apiculteur urbain.</div> <div> Il conduit une colonie d&rsquo;un million d&rsquo;abeilles au pied d&rsquo;Euralille mais avoue avoir d&eacute;couvert son m&eacute;tier compl&egrave;tement par hasard.&nbsp;</div> <div> &nbsp;</div> <div> &nbsp;</div> <div> Il avoue &ecirc;tre arriv&eacute; l&agrave; un peu par hasard. On est au d&eacute;but des ann&eacute;es 80. Pierre Mauroy, maire de Lille, installe une ferme au bout de la rue Eug&egrave;ne-Jacquet, &agrave; la limite de Fives et de Saint-Maurice, sur un ancien bidonville. J&eacute;r&ocirc;me Rohart, &laquo; un pur urbain &raquo; qui a grandi dans le quartier, travaille &agrave; la ville de Lille. Sur les conseils &eacute;clair&eacute;s d&rsquo;un chef de service, il d&eacute;barque un jour &agrave; la ferme des Dondaines. Sa curiosit&eacute; est piqu&eacute;e au vif.</div> <div> &nbsp;</div> <div> &laquo; Quand j&rsquo;arrive, je d&eacute;couvre un monde. &raquo; L&rsquo;agriculture en g&eacute;n&eacute;ral, l&rsquo;apiculture en particulier. Il se forme. &laquo; C&rsquo;est moi qui ai install&eacute; les premi&egrave;res ruches en 1983. &raquo;</div> <div> &nbsp;</div> <div> <strong>Un million d&rsquo;abeilles</strong></div> <div> J&eacute;r&ocirc;me Rohart est l&rsquo;apiculteur municipal depuis 2006. Entre 1991 et 2003, il est parti s&rsquo;installer en Franche-Comt&eacute;. &laquo; J&rsquo;avais 300 ruches. Je produisais 6 tonnes de miel par an. &raquo; L&rsquo;histoire s&rsquo;est mal termin&eacute;e : &laquo; En 2003, j&rsquo;ai perdu 70 % de mon cheptel. &raquo; La faute aux pratiques culturales. &laquo; Mais pas seulement. &raquo; M&ecirc;me Einstein ne prend pas &agrave; la l&eacute;g&egrave;re la mort des abeilles. Certains estiment qu&rsquo;il ne faudrait pas plus de quatre ans &agrave; la race humaine pour dispara&icirc;tre s&rsquo;il n&rsquo;y avait plus d&rsquo;abeilles. &laquo; Tr&egrave;s vite, les rayons des grandes surfaces seraient vides, et pas seulement au niveau des barres de c&eacute;r&eacute;ales &raquo;, confirme J&eacute;r&ocirc;me Rohart.</div> <div> &Agrave; Lille, question abeille, on a pris le taureau par les cornes d&egrave;s 2008. Pour la petite histoire, on conduit une ruche comme on m&egrave;ne un troupeau. La ferme Dh&eacute;nin compte vingt ruches (plus trois sur le toit de l&rsquo;op&eacute;ra et trois au Jardin des plantes). Il y a 50 000 abeilles par ruche, donc un million d&rsquo;abeilles au pied des tours d&rsquo;Euralille.</div> <div> &nbsp;</div> <div> <strong>Ascenseur social</strong></div> <div> J&eacute;r&ocirc;me Rohart est un apiculteur singulier : il n&rsquo;aime pas le miel &ndash; &laquo; Celui de Lille est d&eacute;licieux&raquo;. Son truc, c&rsquo;est les abeilles. Il en parle avec d&eacute;lectation. Aux &eacute;l&egrave;ves du rucher-&eacute;cole &ndash; ouvert depuis 2009, il accueille quarante stagiaires par session &ndash; il raconte le cycle de la vie de l&rsquo;abeille &ndash; &laquo; Elle vit 44 jours, une vingtaine &agrave; l&rsquo;int&eacute;rieur de la ruche, le reste &agrave; l&rsquo;ext&eacute;rieur &raquo; &ndash;, il commente les &laquo; balades &raquo; de 3 km qu&rsquo;elle fait autour de la ruche pour aller polliniser les fleurs. Qui met son nez dans une ruche comprend vite qu&rsquo;ici l&rsquo;ascenseur social descend : l&rsquo;abeille commence sa vie en haut de la ruche et descend de plateau en plateau, en exer&ccedil;ant plusieurs m&eacute;tiers (nourrir la reine, produire cire et gel&eacute;e royale), jusqu&rsquo;&agrave; devenir gardienne de l&rsquo;entr&eacute;e.</div> <div> En r&egrave;gle g&eacute;n&eacute;rale, une ruche produit entre 15 et 20 kg de miel par an. Celui de Lille est un multifleurs, tr&egrave;s bois&eacute;, parce qu&rsquo;il se nourrit d&rsquo;une multitude de floraisons. Le gourmand et le curieux iront v&eacute;rifier ce week-end &agrave; la ferme des Dondaines.</div> <div> &nbsp;</div> <div> &nbsp;</div> <div> &nbsp;</div>
<p> <strong>La fabrique &agrave; miel, c&rsquo;est 4 ruches, chacune pouvant accueillir 50 000 abeilles et potentiellement produire 40kg de miel par an&nbsp;!</strong></p> <p> <strong>C&rsquo;est donc, contre toute attente, au milieu des buildings et du b&eacute;ton que la fabrique &agrave; miel produira, nous l&rsquo;esp&eacute;rons, ces premiers pots de miel au printemps 2017.</strong></p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Salon_agriculture-1464874898" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/324917/salon_agriculture-1464874898.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>En effet, c&rsquo;est aujourd&rsquo;hui en milieu urbain que les abeilles se sentent le mieux&nbsp;!</strong></p> <p> <strong>Pourquoi&nbsp;?</strong></p> <p> Parce que les sites urbains et p&eacute;riurbains, souvent moins trait&eacute;s en produits chimiques, sont fleuris une grande partie de l&rsquo;ann&eacute;e et l&eacute;g&egrave;rement plus chauds. Ils peuvent offrir nourriture et habitat appropri&eacute;s aux abeilles. Et ce n&rsquo;est pas une id&eacute;e neuve&nbsp;!</p> <p> Le premier rucher en ville s&rsquo;est install&eacute; en 1872 &agrave; Paris, dans le jardin du Luxembourg. On trouve aujourd&rsquo;hui des ruches un peu partout dans la capitale et notamment dans les parcs tels que le parc Georges Brassens ou celui de La Villette.</p> <p> Des ruches sont &eacute;galement install&eacute;es sur le toit de l&rsquo;Op&eacute;ra de Paris. Tout comme sur celui de l&rsquo;op&eacute;ra de Lille.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="2704186346_1702eecd2f_b-1464874744" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/324914/2704186346_1702eecd2f_b-1464874744.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> En effet, d&egrave;s 2007, la Ville de Lille, en adh&eacute;rant &agrave; l&#39;op&eacute;ration &quot;<strong>Abeille, sentinelle de l&#39;environnement</strong>&quot;, choisissait l&#39;abeille comme ambassadrice pour la pr&eacute;servation et la restauration de la biodiversit&eacute; et s&#39;engageait pour sa d&eacute;fense. En mars 2008, avec le premier conseiller municipal d&eacute;l&eacute;gu&eacute; &agrave; l&#39;apiculture urbaine de France, Lille confirmait son engagement pour toutes les esp&egrave;ces d&#39;abeilles en d&eacute;veloppant une v&eacute;ritable politique apicole pour &ecirc;tre une terre d&#39;accueil des abeilles et des apiculteurs et une terre de p&eacute;dagogie &agrave; tous les &acirc;ges sur l&#39;abeille et ses enjeux pour l&#39;humanit&eacute;.</p> <p> Cela se concr&eacute;tise par une gestion adapt&eacute;e des espaces publics, un mois festif autour de l&#39;abeille avec les habitants, un rucher &eacute;cole... et d&eacute;j&agrave; plus de 50 ruches accueillies dont les 3 sur le toit de l&#39;op&eacute;ra. L&#39;op&eacute;ration de l&#39;UNAF (Union Nationale de l&rsquo;Apiculture Fran&ccedil;aise) est un v&eacute;ritable d&eacute;clencheur.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Extraction_de_miel_2015_6-1464874665" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/324908/extraction_de_miel_2015_6-1464874665.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>Euralille, berceau de l&rsquo;architecture contemporaine &agrave; Lille, est un site tout &agrave; fait propice &agrave; ce projet.</strong></p> <p> Les apiculteurs sortis du rucher-&eacute;cole auront en charge la gestion des 4 ruches de la Fabrique &agrave; miel et auront la lourde t&acirc;che d&rsquo;en extraire le miel. Celui-ci sera ensuite mis en pot et diffus&eacute; pour partie &agrave; la Maison de l&rsquo;architecture. Si les pots de la premi&egrave;re r&eacute;colte sont r&eacute;serv&eacute;s en <strong>priorit&eacute; &agrave; nos chers kisskissbankers</strong>, vous pourrez, nous l&rsquo;esp&eacute;rons, acqu&eacute;rir des pots des r&eacute;coltes suivantes.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>Le miel produit dans la m&eacute;tropole lilloise est exotique&nbsp;! Il est multi-fleurs avec une pr&eacute;dominance de tilleul, tr&egrave;s bois&eacute;, car il se nourrit d&rsquo;une multitude de floraisons. En effet, les abeilles se nourrissent des fleurs des parcs mais aussi des fleurs des jardins priv&eacute;s et des balcons&hellip; &nbsp;</strong></p>
<p> Pour ce projet, Malvina et Camille r&eacute;pondent &agrave; des contraintes financi&egrave;res et pratiques impos&eacute;es par la MAV et le rucher-&eacute;cole. Le projet doit proposer des solutions &eacute;conomiques et &laquo;&nbsp;industrialisables&nbsp;&raquo;. L&rsquo;&eacute;quipe doit respecter des dimensions impos&eacute;es, pour la partie corps et hausse de la ruche, d&rsquo;un mod&egrave;le standard de ruche Dadant.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Afin que la ruche puisse &ecirc;tre utilis&eacute;e de fa&ccedil;on optimale pour les abeilles, il est demand&eacute; de concevoir int&eacute;rieurement la ruche selon la nomenclature standard. La conception technique de la ruche se fait en &eacute;troite collaboration avec l&rsquo;apiculteur du rucher- &eacute;cole et le service maintenance Mobilier &amp; jardin de la ville de Lille.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>MAT&Eacute;RIAUX </strong></p> <p> Le corps et la hausse de la ruche doivent &ecirc;tre en mat&eacute;riaux respirant. Pour cela, la conception de ce dispositif doit reposer sur l&rsquo;utilisation exclusive du bois. Nous voulons sensibiliser la fili&egrave;re bois, en qu&ecirc;te de nouvelles dynamiques industrielles, pour qu&rsquo;elle nous aide &agrave; identifier les mat&eacute;riaux et les proc&eacute;d&eacute;s de mise en &oelig;uvre les mieux adapt&eacute;s pour ce type de constructions l&eacute;g&egrave;res.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>DIMENSION </strong></p> <p> Il n&rsquo;y a pas de contrainte de dimension sauf pour le c&oelig;ur de la ruche (corps et hausse) qui doit pouvoir recevoir au maximum 15 cadres standard. La ruche doit disposer d&rsquo;une entr&eacute;e pour les abeilles et d&rsquo;une trappe de visite pour l&rsquo;apiculteur.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>S&Eacute;CURIT&Eacute; </strong></p> <p> Les contraintes de s&eacute;curit&eacute; du public, le bien-&ecirc;tre des abeilles et la mise &agrave; distance du vandalisme doivent &ecirc;tre int&eacute;gr&eacute;s conception de la ruche. Elle doit donc prendre en compte notamment un p&eacute;rim&egrave;tre de mise &agrave; distance, une s&eacute;curisation des ruches contre le vol ou les chutes. L&rsquo;ensemble de ces dispositifs seront &eacute;tudi&eacute;s avec l&rsquo;apiculteur du rucher-&eacute;cole et le service maintenance Mobilier &amp; jardin de la ville de Lille pour une parfaite installation sur le site.</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Fiche_technique_ruche-1464686509" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/323603/fiche_technique_ruche-1464686509.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> Malvina et Camille sont donc parties de ces contraintes afin de nous rendre cette proposition&nbsp;:</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>ESTH&Eacute;TIQUE</strong></p> <p> La forme des ruches est inspir&eacute;e par l&rsquo;imagerie de l&rsquo;usine, avec un clin d&rsquo;&oelig;il &agrave; l&rsquo;abeille ouvri&egrave;re.</p> <p> On y retrouve le gigantisme de l&rsquo;usine mais aussi la chemin&eacute;e par laquelle les abeilles rentrent dans la ruche. La chemin&eacute;e dirige l&rsquo;envol des abeilles et &eacute;voque un univers productif. Elles volent ainsi bien au del&agrave; des passants et l&rsquo;on &eacute;vite le croisements de flux.</p> <p> Les ruches sont dispos&eacute;es en encorbellement autour du corps central destin&eacute; au travail de l&rsquo;apiculteur</p> <p> L&rsquo;usine peut aussi renvoyer aux m&eacute;ga-structures de l&rsquo;architecture d&rsquo;Euralille.</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Re_fe_rences_1-1464686663" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/323606/re_fe_rences_1-1464686663.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>MISE &Agrave; DISTANCE</strong></p> <p> Chaque fabrique est un rucher constitu&eacute; de deux chemin&eacute;es associ&eacute;es autour de la plateforme de travail de l&rsquo;apiculteur, et dont l&rsquo;orientation varie en fonction de leur implantation. Un p&eacute;rim&egrave;tre de v&eacute;g&eacute;tation haute forme une zone tampon avec le parc.</p> <p> On met en place un dispositif ferm&eacute; (uniquement sur les c&ocirc;t&eacute;s) pour que l&rsquo;apiculteur puisse travailler &agrave; l&rsquo;abri des visiteurs. Les ruches font partie int&eacute;grante de cette architecture.</p> <p> La mise &agrave; distance avec le public d&rsquo;effectue &eacute;galement par des plateformes, ferm&eacute;es sur ses c&ocirc;tes qui int&egrave;grent les ruches. Le vide central pr&eacute;voit un espace suffisamment grand pour permettre &agrave; l&rsquo;apiculteur de travailler.</p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Perspective-1464686770" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/323608/perspective-1464686770.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Ruches_presentation_-10-1464686942" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/323609/RUCHES_PRESENTATION_-10-1464686942.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>SIGNAL&Eacute;TIQUE</strong></p> <p> Les ruches sont des signaux qui trouvent leur place dans l&rsquo;espace public au sein d&rsquo;un univers urbain contrast&eacute;. Le traitement du bois et leur g&eacute;om&eacute;trie forte en font des rep&egrave;res &agrave; la fois ludiques et facilement identifiables.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>DOUBLE PEAU</strong></p> <p> Les ruches sont prot&eacute;g&eacute;es par une double peau qui permet de r&eacute;guler l&rsquo;hygrom&eacute;trie, la temp&eacute;rature et la mise &agrave; distance du public.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>COULEUR</strong></p> <p> La couleur est traditionnellement utilis&eacute;e pour faciliter l&rsquo;orientation des abeilles dans les ruchers. Des pigments &eacute;cologiques seront privil&eacute;gi&eacute;s et prot&egrave;geront le bois contre d&rsquo;&eacute;ventuelles d&eacute;gradations.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <strong>BOIS BRULE</strong></p> <p> Le br&ucirc;lage superficiel du bois est une technique ancienne qui le prot&egrave;ge durablement contre le vieillissement et lui conf&egrave;re r&eacute;sistance et long&eacute;vit&eacute;.</p> <p> Cette technique, le Shou-sugi-ban ou Yakisugi, d&rsquo;origine japonaise, permet de prot&eacute;ger naturellement les bois de bardage par carbonisation. En br&ucirc;lant les lames de bois en surface, on leur permet d&rsquo;acc&eacute;der &agrave; une protection optimale pouvant aller jusqu&rsquo;&agrave; 80 ans d&rsquo;apr&egrave;s les sp&eacute;cialistes. En effet, la pellicule de bois carbonis&eacute; va cr&eacute;er une protection contre les UV, (principale source de vieillissement du bois) les intemp&eacute;ries et les insectes comme le ferait une bonne peinture naturelle su&eacute;doise par exemple.&nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Re_fe_rences_2-1464686727" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/323607/re_fe_rences_2-1464686727.jpg" /></p>
<div> <strong>Afin de nous aider &agrave; r&eacute;colter des fonds, le talentueux Nicolas Poucheresse a gentiment accept&eacute; de partager avec les kisskissbankers son savoir-faire et sa passion lors d&rsquo;un atelier culinaire autour des produits de la ruche.&nbsp;</strong></div> <div> &nbsp;</div> <div> <strong>Un moment d&rsquo;&eacute;change, de convivialit&eacute; et de d&eacute;couvertes autour d&rsquo;un sujet qui lui tient particuli&egrave;rement &agrave; c&oelig;ur.</strong></div> <div> &nbsp;</div> <div> <img alt="Chef_ho_tel_clarance_nicolas_pourcheresse-1464251945" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/321299/chef_ho_tel_clarance_Nicolas_Pourcheresse-1464251945.JPG" /></div> <div> &nbsp;</div> <div> Jeune chef au parcours fulgurant, Nicolas Pourcheresse, 43 ans, est l&rsquo;homme de tous les d&eacute;fis.</div> <div> Sacr&eacute; plus jeune chef &eacute;toil&eacute; de l&rsquo;ann&eacute;e 2005 dans le Jura, form&eacute; aux c&ocirc;t&eacute;s d&rsquo;Alain Passard, ce prodige des fourneaux &agrave; la personnalit&eacute; aussi atypique que d&eacute;capante pose son tablier dans les cuisines de l&rsquo;h&ocirc;tel Clarance.</div> <div> &nbsp;</div> <div> Ancien chef du restaurant Meert, &laquo; une figure impos&eacute;e, comme en patinage artistique &raquo;, dit-il, ancien chef du steak house Le Saint-Jo, membre du collectif Mange Lille !, ce Jurassien tomb&eacute; amoureux de Lille et de sa r&eacute;gion, assume une cuisine, &laquo; &eacute;bouriff&eacute;e, pure et brute &raquo;. &Agrave; son image.</div> <div> &nbsp;</div> <div> Entre 2011 et 2013, Nicolas Pourcheresse se lance dans un tour du monde &agrave; l&rsquo;apprentissage des nouvelles cuisines. Am&eacute;rique du sud, Sri Lanka, Madagascar, New York, Indon&eacute;sie, Maroc : de ce p&eacute;riple, il en a retenu le calme, la tranquillit&eacute;, la volont&eacute; de magnifier les produits.</div> <div> &nbsp;</div> <div> Rigueur, cr&eacute;ativit&eacute; et excellence, Nicolas Pourcheresse n&rsquo;a plus que ces mots &agrave; la bouche.</div> <div> Le guide Michelin a r&eacute;compens&eacute; La Table d&rsquo;une &eacute;toile dans son palmar&egrave;s 2016, le restaurant gastronomique de l&rsquo;h&ocirc;tel Clarance dirig&eacute; par Nicolas Pourcheresse.</div> <div> &nbsp;</div>
<div> <strong>Des abeilles noires dans de la fabrique &agrave; miel !</strong></div> <div> <strong>Sauvegarde d&rsquo;un patrimoine apicole !!!</strong></div> <div> &nbsp;</div> <div> <img alt="Abeille-noire_apis-mellifera_04-1463996720" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/319637/abeille-noire_apis-mellifera_04-1463996720.jpg" /></div> <div> &nbsp;</div> <div> &nbsp;</div> <div> Le rucher-&eacute;cole de la ville de Lille, qui sera en charge de la gestion des ruches du parc matisse, souhaitent y installer des abeilles noires.</div> <div> &nbsp;</div> <div> D&rsquo;une part, il s&rsquo;agit de l&rsquo;esp&egrave;ce la plus adapt&eacute;e &agrave; notre r&eacute;gion, d&rsquo;autre part elle est en vois de disparition !</div> <div> &nbsp;</div> <div> L&#39;abeille noire (Apis mellifera mellifera) est une sous-esp&egrave;ce de l&#39;abeille europ&eacute;enne Apis mellifera.</div> <div> Cette abeille locale indig&egrave;ne a une carte d&#39;identit&eacute; g&eacute;n&eacute;tique sp&eacute;cifique &agrave; son &eacute;volution avec le climat ouest europ&eacute;en. Sa r&eacute;partition naturelle va des Pyr&eacute;n&eacute;es jusqu&#39;&agrave; la Scandinavie, espace qu&#39;elle a colonis&eacute; depuis pr&egrave;s d&#39;un million d&#39;ann&eacute;es. Elle a surv&eacute;cu &agrave; deux glaciations.</div> <div> C&#39;est ce qui fait d&#39;elle une abeille d&#39;une super-adaptabilit&eacute; &agrave; ce climat et &agrave; ses al&eacute;as.</div> <div> &nbsp;</div> <div> <img alt="Essaim_noires_franc_ais-1463996747" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/319639/Essaim_noires_franc_ais-1463996747.jpg" /></div> <div> &nbsp;</div> <div> Utilis&eacute;e pour la production de miel en Europe de l&#39;ouest jusque dans la seconde moiti&eacute; du XX&egrave;me si&egrave;cle, ses populations r&eacute;gressent depuis 50 ans. La mondialisation des &eacute;changes a permis l&#39;importation massive d&#39;autres sous-esp&egrave;ces d&#39;abeilles tr&egrave;s productives, sur l&#39;ensemble de son aire de r&eacute;partition. Le m&eacute;tissage forc&eacute; entre ces abeilles &quot;exotiques&quot; import&eacute;es et notre abeille locale entraine la disparition de son patrimoine g&eacute;n&eacute;tique. Les caract&egrave;res sp&eacute;cifiques &agrave; son adaptabilit&eacute; d&eacute;clinent inexorablement.</div> <div> Cette super-abeille ouest europ&eacute;enne est en train de s&#39;effacer de nos territoires.</div> <div> &nbsp;</div> <div> <img alt="Abeille_noire-1463996697" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/319636/abeille_noire-1463996697.jpg" /></div> <div> &nbsp;</div> <div> R&eacute;put&eacute;e, &agrave; tort, comme plus agressive et moins productive que les autres sous-esp&egrave;ces d&#39;abeilles, elle a peu &agrave; peu &eacute;t&eacute; abandonn&eacute;e ou d&eacute;laiss&eacute;e par les apiculteurs professionnels et amateurs. Sa r&eacute;gression connait, depuis le d&eacute;but des ann&eacute;es 2000, une acc&eacute;l&eacute;ration sans pr&eacute;c&eacute;dent qui fait craindre &agrave; moyen terme sa disparition d&eacute;finitive. Elle a d&eacute;j&agrave; disparue de certains pays europ&eacute;ens.</div> <div> &nbsp;</div> <div> La rationalisation des &eacute;levages d&#39;abeilles s&#39;est faite, comme pour d&#39;autres &eacute;levages domestiques, au d&eacute;triment des caract&egrave;res de rusticit&eacute; et d&#39;adaptation climatique et g&eacute;ographique, n&eacute;cessaires au maintien de l&#39;esp&egrave;ce.&nbsp;</div> <div> &nbsp;</div> <div> Les &eacute;changes mondiaux d&#39;abeilles ont &eacute;galement mondialis&eacute;s les souches de pathog&egrave;nes et les parasites des abeilles. A tel point que la survie et le maintien d&#39;Apis mellifera mellifera en milieu naturel sont extr&ecirc;mement compromis.</div> <div> &nbsp;</div> <div> Les modes de productions agricoles jouent &eacute;galement un r&ocirc;le important dans sa disparition. La parcellisation des paysages, la monoculture, les pesticides, font qu&#39;elle se maintient difficilement &agrave; l&#39;&eacute;tat sauvage.</div> <div> &nbsp;</div> <div> <strong>Aidez-nous &agrave; la pr&eacute;server de l&#39;extinction, il y a urgence !</strong></div> <div> &nbsp;</div>