Pré-commandez "La Nuit · Le Jour", le nouvel album de MATHILDE

Recevez en avant première votre édition exclusive du prochain album de MATHILDE !

Visuel du projet Pré-commandez "La Nuit · Le Jour", le nouvel album de MATHILDE
Réussi
125
Contributeurs
19/11/2020
Date de fin
182 prév.préventes
Sur 150
121 %
Féminisme
Autoproduction
culturelle
Fabrication
française
Tuesday, October 06, 2020

Enregistrement des voix : Jour2

Aujourd'hui, après une nouvelle nuit passée dans le lit le plus confortable d'Angleterre, je me reveille tranquillement au son des mouettes, encore un peu incrédule d'être de ce côté-ci de la manche - certes en quatorzaine because COVID oblige - mais en quatorzaine à Brighton, avec un stock de Cheddar inavouable, et surtout, devant un micro !! D'ailleurs, en parlant de micro, je sors de ma piaule ce matin, et là Josh (mon réalisateur discographique), m'alpague tout en joie : un mécène italien vient de lui faire parvenir une somme coquette à investir dans du matériel. ALLEZ, ni une ni deux, Josh a foncé vers son magasin de musique favoris pour... acheter le micro ("un peu" hors de prix, genre vraiment, mais) dont lui et moi révions pour enregistrer l'album ! Du coup, on a jeté tout ce qu'on a fait hier et on a repris tout depuis le début avec ce merveilleux micro 5 ⭐️. Et OMG. Un bijou de micro ! Tout chaud tout sensible tout merveilleux. J'étais tellement inspirée et cocoonée qu'on a mis deux chansons dans la boite aujourd'hui : Le Poids Du Monde, et Fleur Fragile. Tellement d'émotions, ouhlala. Le Poids Du Monde est une des chansons que j'ai écrite pendant le confinement. Clairement, le confinement m'a d'abord terrorisé puis finalement réussi parce que quand même, on a fabriqué tout un album pendant ! Mais au tout début, ça m'a collé une anxiété de dingue, et les réseaux sociaux n'arrangeaient franchement rien. A un repas, où je me suis mise à pleurer devant mes parents de trop d'angoisses liées à tout ça, ma maman m'a demandé ce qui n'allait pas. Je lui ai juste répondu : "c'est rien, c'est juste le poids du monde". "Je comprends, ma chérie", m'a-t-elle répondu. Le lendemain, la chanson me sortait alors presque comme par les pores, en un bloc tombé de mes tripes, un bloc terrible mais je crois essentiel, car je pense qu'elle pose des mots sur tant de choses que nous ressentons toutes et tous. Fleur Fragile, elle, est un peu plus ancienne, février de cette année. Une phase introspective inatendue, et me voilà dans ma petite cuisine parisienne à écrire, sans y prendre garde, sur les solitudes que j'ai connu dans ma vie. Là aussi, je crois que vous et moi nous retrouverons ensemble dans ces sentiments solitaires, d'incompréhension, de vulnérabilité, d'abandon, de déconnection. Ainsi, voilà, deux belles chansons pleines d'émotions mêlées sont dans la boite. J'ai hâte d'être à demain. Et en attendant de vous retrouver pour vous donner des nouvelles ici, je vous laisse avec la bouille pas possible de Sid, ma colloc-tortue britiche qui a le même âge que moi, et que je trouve juste trop adorable. Je vous embrasse fort fort fort, Merci encore à vous tou·te·s, M.