Le Ciel est peut-être moins haut ce soir

Soyez acteur de votre culture! Soutenez un film d'auteur de 45 minutes, tourné la nuit, à Paris, dans les rues de Belleville!

Visuel du projet Le Ciel est peut-être moins haut ce soir
Réussi
74
Contributions
08/11/2014
Date de fin
8 120 €
Sur 7 500 €
108 %

Le Ciel est peut-être moins haut ce soir

<p>  </p> <p> <img alt="Leciel4-1410974684" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/120571/LeCiel4-1410974684.jpg"></p> <p>  </p> <p> <a href="http://vimeo.com/106151745" target="_blank">La Bande-Annonce et le documentaire sur le projet.</a></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Le résumé de l’histoire </strong></p> <p>  </p> <p> Quartier Belleville, Paris.</p> <p> "Elle", la trentaine, chante dans un bar.</p> <p> Sur le chemin du retour, elle croise un employé de la ville d’origine étrangère.</p> <p> Ils passent une partie de la nuit ensemble.</p> <p> Au moment où il la quitte, l’avion Paris-Istanbul s’écrase, au loin.</p> <p> Elle se souvient : un homme prenait régulièrement ce vol, deux ans auparavant.</p> <p> Un homme qu’elle a passionnément aimé.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>La génèse du film </strong></p> <p>  </p> <p> Le scénario est inspiré d’une histoire personnelle.</p> <p> J’ai voulu raconter le deuil d’un amour, ma difficulté à surmonter le rejet, à survivre à l’absence.</p> <p> Et faire éclater la sphère de l’intime, pour donner à voir et à partager un vécu, un ressenti, des émotions,  à travers un récit dans lequel chacun pourra s’inscrire.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Pourquoi choisir la voie du crowdfunding ? </strong></p> <p>  </p> <p> Mon premier film a été produit par le G.R.E.C. (Groupe de Recherches et d’Essais Cinématographiques) et deux autres de mes projets sont actuellement en étude au C.N.C. : passer par ces voies demande du temps, beaucoup de persévérance et nécessite de suivre des voies classiques tant en matière d’écriture que de réalisation.</p> <p> J’éprouve aujourd’hui la nécessité de travailler en dehors des circuits traditionnels.</p> <p> Mon idée est donc de réaliser de façon indépendante un film d’auteur en explorant un nouveau mode de production : le crowfunding.</p> <p> Pour deux raisons.</p> <p> D’une part, car il permet que la mis en images succède assez rapidement à l’écriture du scénario. C’est une dynamique que je trouve intéressante et stimulante.</p> <p> Par ailleurs, avec cette liberté acquise, faire un film va relever davantage de l’aventure. Avec la possibilité d’effectuer un vrai travail de recherche formel et d’expérimenter d’autres façons de filmer.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Quelle sera la spécificité du projet ? </strong></p> <p>  </p> <p> J’ai choisi d’inscrire l’action du film autour de lieux situés à proximité de la Rue des Cascades, dans le Vingtième arrondissement de Paris, où j’habite.</p> <p> Ceci dès l’écriture.</p> <p> Pour associer le film à mon quotidien, l’inscrire sur « mon » territoire.</p> <p> Parce que ces lieux portent aussi en eux l’essence même du cinéma, formant un décor naturel, trame sur laquelle s’est développée la dramaturgie : les rues, les bâtiments, leur atmosphère sonore et lumineuse, la texture des murs, ont été une de mes principales sources d’inspiration.</p> <p> Ce sont eux qui vont donner une identité visuelle au film, une cohérence esthétique.</p> <p> Il s'agit de l'Esplanade de la Rue des Envierges, du Bistrot Littéraire des Cascades et du Passage Fernand Reynaud. On peut les découvrir à travers la bande-annonce et le documentaire. </p> <p>  </p> <p> <img alt="10318823_10152041124217111_85090749_n-1410975138" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/120575/10318823_10152041124217111_85090749_n-1410975138.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong> Le passage Fernand Reynaud. </strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>LES COMEDIENS</strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Ils ont été les modèles à l’origine des personnages.</p> <p> Dans un premier temps, j’ai écrit un synopsis développé que je leur ai présenté.</p> <p> Leur enthousiasme s’est manifesté dès la lecture : j’ai travaillé alors sur une version plus aboutie du scénario, en développant les dialogues notamment.</p> <p> La version finale a pris forme, ils m’ont accompagné à chaque instant, par la pensée, lors de la phase solitaire de l’écrit.</p> <p> Leur chair, leur visage, leur voix sont l’essence même du film.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>ODJA LLORCA</strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Portrait_carr__odja_a-1410974439" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/120561/Portrait_Carr__Odja_A-1410974439.jpg"></p> <p>  </p> <p> Formée au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, <strong>Odja Llorca</strong> alterne théâtre et chanson.</p> <p>  </p> <p> Elle travaille sous la direction de Laurent Pelly (<em>Et Vian ! En avant la zique !,</em> <em> C’est pas la vie ! </em>de Laurent Pelly et Agathe Mélinand).</p> <p> Denis Llorca (<em>Les Misérables</em> de Victor Hugo, <em>La Route du coyote</em> de Lance Henson), Lukas Hemleb (<em>Loué soit le progrès</em> de Gregory Motton),</p> <p> Michel Raskine (<em>Les Relations de Claire de</em> de Dea Loher),</p> <p> Gérard Watkins (<em>Icône, Dans la forêt lointaine</em>, de et m.s. Gérard Watkins),</p> <p> Laurent Fréchuret (<em>Calderón </em>de Pier Paolo Pasolini) et Véronique Bellegarde (<em>L’Illusion </em> de Jean-Marie Piemme),</p> <p> Claudia Stavisky (<em>Mardi </em>d’Edward Bond),</p> <p> Bernard Lévy (<em>Un coeur attaché sous la lune</em> de Serge Valletti).
</p> <p>  </p> <p> Elle chante Georges Brassens dans <em>« Une voix de femme chante Brassens »,</em> Emmanuel Faventines dans <em>« Carline d’Acanthe »</em> et Colette Magny dans <em>« Je suis un petit Pachyderme de sexe féminin ». </em></p> <p>  </p> <p> Actuellement, elle à l’affiche de « Spleenorama » mis en scène par Marc Lainé au Théâtre de la Bastille avec Bertrand Belin, Matthieu Cruccani et Guillaume Durieux.</p> <p> <a href="http://www.theatre-bastille.com/saison-13-14/les-spectacles/spleenorama">http://www.theatre-bastille.com/saison-13-14/les-spectacles/spleenorama</a></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>ISMAËL LAFRAM</strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Portrait_carr__sma_n_a-1410974511" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/120563/Portrait_Carr__Sma_n_A-1410974511.jpg"></p> <p>  </p> <p> Formé à l’Actors Factory, <strong>Ismaël Lafram</strong> alterne les projets au théâtre et au cinéma.</p> <p> Il rejoint le collectif Popcorn en 2013 : il se présente lui-même sur le lien ci-dessous, évoquant  son parcours, ses motivations, ses rencontres.</p> <p> <a href="http://popcorncollectif.com/ismael-lafram/"><strong>http://popcorncollectif.com/ismael-lafram/</strong></a></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>OLIVIER STEINER</strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Portrait_carr__olivier_a-1410974593" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/120565/Portrait_Carr__Olivier_A-1410974593.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Olivier Steiner</strong>, né le <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/15_f%C3%A9vrier">15</a> <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9vrier_1976">février</a> <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/1976">1976</a> à <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Tarbes">Tarbes</a>, est un <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89crivain">écrivain</a> <a href="http://fr.wikipedia.org/wiki/France">français</a>. Il suit des études d’art dramatique au Cours Florent.</p> <p> Il publie chez Gallimard en 2012 <em>« Bohème »</em> (coll. « Blanche ») puis, en avril 2014, <em>« La Vie Privée » </em>(coll. « L’Arpenteur »).</p> <p> Son blog permet de découvrir à la fois l’homme et l’auteur à travers des articles, des extraits sonores et des vidéos « coups de cœur »,  ainsi que des fragments de son prochain ouvrage en cours d’écriture.</p> <p>  </p> <p> <a href="http://www.oliviersteiner.fr/blog/"><strong>http://www.oliviersteiner.fr/blog/</strong></a></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Les professionnels qui accompagneront le projet</strong></p> <p>  </p> <p> L’équipe se constitue, formée en partie par ceux qui m’ont accompagné sur « La Fugue ».</p> <p>  </p> <p> Engela Walihar, assistante réalisatrice.</p> <p> <a href="http://www.unifrance.org/annuaires/personne/389456/engela-waliyar">http://www.unifrance.org/annuaires/personne/389456/engela-waliyar</a></p> <p>  </p> <p> Arnaud Gomez-Thébaud, chef-opérateur</p> <p> <a href="http://vimeo.com/user2819331" target="_blank">http://vimeo.com/user2819331</a></p> <p>  </p> <p> Eric Münch, ingénieur du son et mixeur.</p> <p> <a href="http://www.unifrance.org/annuaires/personne/138797/eric-munch">http://www.unifrance.org/annuaires/personne/138797/eric-munch</a></p> <p>  </p> <p> Ariane Mellet, monteuse et enseignante à l’INSAS.</p> <p> <a href="http://www.unifrance.org/annuaires/personne/353929/ariane-mellet">http://www.unifrance.org/annuaires/personne/353929/ariane-mellet</a></p> <p>  </p> <p> Dominique Massa, créateur sonore, musicien, interprète.</p> <p> <a href="http://aujourlejour.fr/page7/page7.html">http://aujourlejour.fr/page7/page7.html</a></p> <p>  </p> <p> Glaze Furtivo, qui a composé les maquettes d’une partie des musiques du film.</p> <p> Deux extraits des morceaux originaux écrits pour le film illustrent la bande-annonce et le sujet.</p> <p> Le site ci-dessous présente son parcours ainsi ses créations.</p> <p> <a href="http://glazefurtivo.com/">http://glazefurtivo.com/</a></p> <p>  </p> <p> Jean Diego Membrive, directeur artistique.</p> <p> L’œil d’un peintre me semble essentiel pour donner une cohérence esthétique au film. Et surtout une vision d’ensemble, qui parfois peut faire défaut à l’auteur.</p> <p> Pour en savoir davantage sur le travail et l’œuvre de jean Diego :  <a href="http://jeandiego.fr/">http://jeandiego.fr/</a></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p>

À quoi servira la collecte

<p>  </p> <p> L'objectif a été fixé à <strong>7.500 euros.</strong></p> <p>  </p> <p> Voici comment se répartira l'argent. </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>1/ Tournage  = 4000 euros</strong></p> <p>  </p> <p> <em>Location matériel tournage (Caméra, éclairage, matériel son, machinerie) </em> <em>Disques de stockage</em> <em>Achats divers (costumes, accessoires)</em> <em>Défraiements (déplacements, nourriture). </em></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>2/ Montage et Post-production   = 2500 euros</strong></p> <p>  </p> <p> <em>Montage Image</em> <em>Disques de sauvegarde </em> <em>Etalonnage </em> <em>Post-production son (montage son et mixage)</em> <em>DCP</em> <em>Défraiements (repas pris en charge) </em></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>3/ Contreparties, Commission KissKissBankBank, Imprévus  = 1000 euros</strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Si cette somme est dépassée, l’argent supplémentaire permettra :</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> - d’augmenter proportionnellement le budget alloué au tournage et à la post-production.</p> <p>  </p> <p> - de participer à la vie du film en aidant à financer les copies DVD, les frais d’envois et d’inscription aux divers festivals en France et à l’international. L’objectif est de dépasser les 30 sélections réalisées par    « La Fugue » !  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Un bilan comptable sera disponible et consultable sur simple demande.</p>

Choisissez votre contrepartie

5 €

Livraison estimée : mars 2015

Abonnement à la newsletter : tout l'évènementiel lié au film (tournage, post-production, sélections en festival). Avec les remerciements de toute l'équipe!
  • 2 contributions

10 €

Livraison estimée : mars 2015

Contrepartie précédente + Invitation à la première du film à Paris (ou lien Viméo en streaming en HD pour ceux qui ne pourraient être présents) + Nom au générique.
  • 22 contributions

30 €

Livraison estimée : mars 2015

Contreparties précédentes + Affiche du Film en Format A3 + DVD du Film (ou Blu-Ray pour ceux qui ont un lecteur approprié).
  • 15 contributions

50 €

Livraison estimée : mars 2015

Contreparties précédentes + CD de la Bande Originale du Film.
  • 6 contributions

70 €

Livraison estimée : mars 2015

Contreparties précédentes + Invitation à la Fête de Fin de Tournage.
  • 5 contributions

100 €

Livraison estimée : mars 2015

Contreparties précédentes + Livre de photos (portrait des comédiens et photos de plateau) dédicacé par l'auteur et les comédiens.
  • 2 contributions

300 €

Livraison estimée : mars 2015

Contreparties précédentes + Scénario original du projet dédicacé par l'auteur.

500 €

Livraison estimée : mars 2015

Contreparties précédentes + Invitation au repas de première en présence du réalisateur et des comédiens.

1 000 €

Livraison estimée : mars 2015

Contreparties précédentes + Logo Entreprise/ Institutionnel/ Votre Nom et votre prénom au début du générique et sur tous les supports de communication du film (Affiche, flyers, jaquettes DVD et livrets du CD, etc...).

Faire un don

Je donne ce que je veux