Le documentaire Les Yeux des Femmes

Soutenez Les Yeux des Femmes, projet documentaire associatif sur les conditions de vie des femmes en Inde du sud! Dons déductibles d'impôts.

Visuel du projet Le documentaire Les Yeux des Femmes
Réussi
138
Contributions
16/12/2018
Date de fin
4 195 €
Sur 3 500 €
120 %

Le documentaire Les Yeux des Femmes

<h2 style="text-align:center">&nbsp;</h2> <h2 style="text-align:center"><strong>Un projet, mais quel Projet ?&nbsp;</strong></h2> <p>&nbsp;</p> <p>Notre projet, c&#39;est de nous int&eacute;resser aux femmes indiennes de la r&eacute;gion du Tamil Nadu, en Inde du Sud et plus particuli&egrave;rement de Pondich&eacute;ry et ses alentours, &agrave; travers la r&eacute;alisation d&#39;un documentaire. L&#39;objectif est de montrer non seulement leurs conditions de vie mais aussi les discriminations auxquelles elles font face chaque jour.</p> <p>.&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/551046/carte_inde-1540649371.jpg" width="100%" /></p> <p><br /> Afin de leur donner la parole, nous souhaitons passer par les associations qu&#39;elles connaissent et qui oeuvrent pour am&eacute;liorer leur quotidien, favoriser leur ind&eacute;pendance et se battent tous les jours pour plus d&#39;&eacute;galit&eacute;. Notre objectif est ainsi de visibiliser les actions de ces associations d&#39;implantation locale qui combattent, chacune &agrave; leur mani&egrave;re, ces discriminations, ces obstacles &agrave; la dignit&eacute; et y cherchent des rem&egrave;des, dans une soci&eacute;t&eacute; o&ugrave; les pouvoirs publics semblent avoir d&eacute;laiss&eacute; le sujet.</p> <p><br /> Le tissu associatif Pondich&eacute;rien sur le sujet est dense : associations, fondations, entreprises sociales et solidaires, organisations non-gouvernementales.... Dans notre documentaire, nous nous int&eacute;resserons aux diff&eacute;rentes approches de ces structures, &agrave; leurs buts et aux publics de femmes auxquelles elles s&#39;adressent.</p> <p><br /> A quels besoins r&eacute;pondent-elles ? Comment agissent-elles ? Quels freins rencontrent-elles ?&nbsp; Autant de questions auxquelles nous voulons r&eacute;pondre &agrave; travers ce documentaire.</p> <p>&nbsp;</p> <h3 style="text-align:center"><strong>Pourquoi un tel projet?&nbsp;</strong></h3> <p>&nbsp;</p> <p style="text-align:center"><strong>Les femmes en Inde sont particuli&egrave;rement expos&eacute;es aux discriminations de genre et in&eacute;galit&eacute;s sociales</strong></p> <p>Dans une &eacute;tude publi&eacute;e le 11 septembre 2018 par la revue scientifique britannique The Lancet, on apprenait que plus d&#39;une femme sur trois qui se suicide dans le monde est indienne (37%). Ce chiffre est particuli&egrave;rement &eacute;lev&eacute; chez les femmes mari&eacute;es de moins de 35 ans. Selon la chercheuse Kamala Marius, le poids des traditions dans une Inde en pleine ouverture sur le monde y est pour quelque chose, notamment du fait de la croissance &eacute;conomique: &laquo; Avec la mont&eacute;e du niveau de vie, il y a une ouverture plus grande au monde possible, et donc &agrave; la conscience de ce qu&rsquo;on n&rsquo;a pas en comparaison des autres &raquo;. Mariages arrang&eacute;s, pr&eacute;coces, poids de la dot, isolement, violences domestiques et conjugales... Les facteurs sont multiples et p&egrave;sent d&#39;avantage encore sur la condition des femmes.&nbsp;</p> <p>Les femmes qui se retrouvent &agrave; l&#39;intersection de plusieurs relations de pouvoir, li&eacute;s &agrave; leur caste et &agrave; leur sexe, les &quot;dalits&quot; ou &quot;intouchables&quot; se retrouvent alors particuli&egrave;rement vuln&eacute;rables . Pour ces femmes qui vivent dans la pauvret&eacute; l&#39;acc&egrave;s &agrave; l&#39;&eacute;ducation, &agrave; l&#39;emploi, &agrave; la sant&eacute;, au syst&egrave;me bancaire, et &agrave; l&#39;ensemble des services devient alors un combat permanent. Elles se retrouvent ainsi socialement exclues de la soci&eacute;t&eacute; indienne et sont dans l&#39;impossibilit&eacute; de faire valoir leurs droits.</p> <p>Si l&#39;Inde conna&icirc;t une croissance &eacute;conomique exponentielle, celle-ci laisse les femmes en marge avec un taux d&#39;activit&eacute; ne cessant de baisser depuis dix ans. De surcro&icirc;t, les in&eacute;galit&eacute;s de revenus sont tr&egrave;s importantes et conditionnent les femmes dans des emplois tr&egrave;s pr&eacute;caires. L&#39;OCDE note par exemple qu&#39;en 2012, 60 % des femmes occupant un emploi salari&eacute; ou occasionnel percevaient moins que le salaire minimum, contre 25 % chez les hommes.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/551192/IMG_5638-1540730252.JPG" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <h3 style="text-align:center"><strong>Quel sera l&#39;usage de ce documentaire ?&nbsp;</strong></h3> <p>&nbsp;</p> <p>Notre documentaire est destin&eacute; au public fran&ccedil;ais : notre but est que celui-ci soit diffus&eacute; lors d&#39;&eacute;v&eacute;nements ou de manifestations publiques relatifs &agrave; la question des droits des femmes ou du d&eacute;veloppement local, aupr&egrave;s d&#39;associations, dans des cin&eacute;mas arts et essais, voire aupr&egrave;s d&#39;un plus jeune public, dans des &eacute;coles ou lyc&eacute;es int&eacute;ress&eacute;s.&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <hr /> <p><br /> &nbsp;</p> <h2 style="text-align:center"><strong>Qui sommes-nous ?&nbsp;</strong></h2> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/551297/logo-1540757747.png" width="100%" /></p> <p>L&#39;association Les yeux des Femmes est une association &agrave; but non lucratif, cr&eacute;&eacute;e en septembre 2018, r&eacute;gie par la loi 1901.</p> <p>L&#39;association a pour but de promouvoir l&#39;&eacute;galit&eacute; entre les femmes et les hommes, lutter contre les discriminations sur la base du sexe et favoriser le d&eacute;veloppement local.&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <h3><strong>Membres de l&#39;association</strong>:</h3> <p><strong>L&eacute;na, Pr&eacute;sidente et fondatrice de l&#39;association :</strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/551105/Lena_redimensionn_e-1540662384.jpg" width="100%" /></p> <p>A l&#39;origine du projet, L&eacute;na est une militante f&eacute;ministe, dipl&ocirc;m&eacute;e de Sciences Po Toulouse. Cette ann&eacute;e, elle a pass&eacute; 6 mois en Inde, en service civique, dans l&#39;association <a href="http://www.credit-at-people.org/" target="_blank">Credit At People</a>, partenaire de l&#39;actuel projet, et a donc d&eacute;j&agrave; travaill&eacute; aupr&egrave;s de femmes b&eacute;n&eacute;ficiaires des projets, en faveur du d&eacute;veloppement local de la r&eacute;gion.</p> <p>Pour ce projet elle est en charge de l&#39;&eacute;laboration du documentaire, depuis sa r&eacute;daction jusqu&#39;au tournage et du suivi avec les associations locales partenaires. Elle effectuera &eacute;galement un volontariat de deux mois dans l&#39;une des associations partenaires (Village Community Development Society)</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Marine et L&eacute;a, Secr&eacute;taire g&eacute;n&eacute;rale et Tr&eacute;sori&egrave;re de l&#39;association:</strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/551296/Marine_et_Lea-1540757619.jpg" width="100%" /></p> <p>Marine (&agrave; gauche) et L&eacute;a (&agrave; droite) sont respectivement dipl&ocirc;m&eacute;es d&#39;un Master en communication des m&eacute;dias et en politiques sociales pour l&#39;&eacute;galit&eacute; entre les femmes et les hommes.&nbsp;</p> <p>Dans le projet, elles sont en charge de la recherche de partenariats et de la promotion du documentaire aupr&egrave;s des m&eacute;dias locaux fran&ccedil;ais et du secteur associatif.&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Ludovic et&nbsp;Margaux, b&eacute;n&eacute;voles :</strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/551294/Ludovic_et_Margaux_-1540757519.jpg" width="100%" /></p> <p>Ludovic, anciennement graphiste, s&#39;est reconverti en tant que vid&eacute;aste ind&eacute;pendant. B&eacute;n&eacute;vole sur le projet, il sera en charge du tournage sur place, en Inde et du montage du documentaire.</p> <p>Margaux est dipl&ocirc;m&eacute;e en langues &eacute;trang&egrave;res appliqu&eacute;es. Sur le projet, elle donnera un coup de main pour la recherche de partenariats associatifs en France et sera d&#39;une aide pr&eacute;cieuse pour la traduction du documentaire.&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p style="text-align:right">&nbsp;</p> <hr /> <h2 style="margin-left:40px; text-align:center"><strong>Les associations d&#39;implantation locales partenaires du projet:</strong></h2> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/551291/logo_assos_kk-1540757366.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Credit At People</strong></p> <p>Fondation fran&ccedil;aise cr&eacute;&eacute;e en 2009, Credit at People accorde des microcr&eacute;dits &agrave; des femmes qui vivent dans les milieux ruraux environnants Pondich&eacute;ry. Ces pr&ecirc;ts sont destin&eacute;s &agrave; l&#39;achat de vaches laiti&egrave;res et de mat&eacute;riel destin&eacute; &agrave; leur entretien, ce qui permet aux femmes de gagner des revenus gr&acirc;ce &agrave; la vente du lait. L&#39;association organise ainsi des formations et op&egrave;re un suivi hebdomadaire de l&#39;ensemble des femmes ayant re&ccedil;u un pr&ecirc;t afin d&#39;aider les b&eacute;n&eacute;ficiaires dans l&#39;entretien de la vache, la comptabilit&eacute; et leur apporte un soutien dans leur vie quotidienne.</p> <p>Pour en savoir plus :<a href="http://www.credit-at-people.org/" target="_blank">&nbsp;http://www.credit-at-people.org/</a><br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>Ecofemme</strong></p> <p>Ecofemme est une entreprise sociale et solidaire qui produit des protections hygi&eacute;niques &eacute;cologiques, lavables et recyclables. L&#39;objectif d&#39;&eacute;cofemme est multiple : l&#39;id&eacute;e est non seulement de pallier les besoins en mati&egrave;re de sant&eacute; menstruelle en distribuant de mani&egrave;re gratuite des serviettes hygi&eacute;niques lavables aux femmes d&eacute;munies, mais aussi d&#39;&eacute;duquer et de sensibiliser les femmes et adolescentes sur leur propre corps, &agrave; commencer par leur cycle menstruel. &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp;&nbsp;</p> <p>Dans un pays o&ugrave; pr&egrave;s de 74%&nbsp; des femmes utilisent encore des linges comme seules protections hygi&eacute;niques, cette entreprise sociale prend en charge un v&eacute;ritable probl&egrave;me sanitaire et participe &agrave; d&eacute;manteler le tabou autour du cycle menstruel.</p> <p>Pour en savoir plus :&nbsp;<a href="https://ecofemme.org/" target="_blank">https://ecofemme.org/</a></p> <p>&nbsp;<br /> <strong>Adecom Network</strong></p> <p>Adecom Network est une Organisation Non Gouvernementale qui agit pour les femmes opprim&eacute;es en Inde du Sud depuis plus de 25 ans. Leur domaine d&#39;action est multiple : le d&eacute;veloppement rural &agrave; travers la formation (couture, usage de l&rsquo;informatique), la sensibilisation et l&#39;accompagnement des femmes issues de communaut&eacute;s ou de castes opprim&eacute;es. Adecom Network s&#39;engage &eacute;galement contre les violences faites aux femmes &agrave; court et &agrave; long terme, d&#39;une part par la mise en place d&#39;un refuge pour les victimes de violence et d&#39;autre part par la sensibilisation des enfants et notamment des jeunes gar&ccedil;ons afin d&#39;inverser les sch&eacute;mas sociaux qui poussent &agrave; la violence de genre.</p> <p>Pour en savoir plus :&nbsp; <a href="http://www.adecomnetwork.org/" target="_blank">http://www.adecomnetwork.org/</a></p> <p><br /> &nbsp;<br /> <strong>Village Community Development Society (V.C.D.S)</strong></p> <p>VCDS est une association membre de l&#39;ONG Emma&uuml;s International. Elle intervient aupr&egrave;s des classes sociales d&eacute;favoris&eacute;es, majoritairement issues de la caste des Intouchables. L&#39;association intervient aupr&egrave;s des enfants en faveur de leur &eacute;ducation, via un principe d&#39;&eacute;coles du soir et milite majoritairement pour les droits des femmes, leur ind&eacute;pendance sociale et financi&egrave;re et pour le d&eacute;veloppement local.&nbsp;&nbsp;</p> <p><br /> Pour en savoir plus :&nbsp;<a href="https://www.facebook.com/vcdstn/">https://www.facebook.com/vcdstn/</a><br /> &nbsp;</p> <h2 style="text-align:center"><strong>Calendrier du projet&nbsp;</strong></h2> <p style="text-align:center">&nbsp;</p> <p style="text-align:center"><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/551730/calendrier-1540923023.png" width="100%" /></p> <p style="text-align:center">&nbsp;</p> <p style="text-align:center">&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p>

À quoi servira la collecte

<p>Notre projet a un co&ucirc;t&nbsp; important : transports, mat&eacute;riel, visas, logement, assurances, frais associatifs&hellip; Des co&ucirc;ts que nous ne pouvons malheureusement pas assumer int&eacute;gralement. C&#39;est pourquoi nous faisons appel &agrave; vous, afin de pouvoir aller au bout de ce projet !&nbsp;</p> <p><strong>Notre lev&eacute;e de fonds est destin&eacute;e &agrave; prendre en charge les co&ucirc;ts n&eacute;cessaires &agrave; la r&eacute;alisation du tournage en Inde,</strong> c&#39;est &agrave; dire les frais de vie sur place et du voyage, qui s&#39;&eacute;l&egrave;vent &agrave;<strong> 5000&euro;, </strong>&agrave; savoir :</p> <ul> <li>400&euro; par personne/ mois pour la vie sur place, comprenant : les repas, le logement et la location d&#39;une mobylette (3 mois pour Ludovic, 6 mois pour L&eacute;na)</li> </ul> <p><strong>Soit un total de 3600&euro;&nbsp;</strong></p> <ul> <li>&nbsp;700&euro;/ personne : billets d&#39;avion et visa</li> </ul> <p><strong>Soit un total de 1400&euro;&nbsp;</strong></p> <p><strong>L&#39;association Les Yeux des Femmes percevra l&#39;int&eacute;gralit&eacute; des fonds r&eacute;colt&eacute;s.</strong></p> <p><strong>Nous avons d&#39;ores et d&eacute;j&agrave; pris ou prendront&nbsp; &agrave; notre charge l&#39;ensemble des frais suppl&eacute;mentaires:</strong></p> <ul> <li>Frais li&eacute;s &agrave; la gestion de l&#39;association (frais de cr&eacute;ation, frais bancaires, assurance); environ 200&euro;</li> <li>&nbsp;Achat de mat&eacute;riel (Cam&eacute;ra, micro, stabilisateur); environ 2500&euro;</li> <li>Frais de communication du projet (impression de flyers, affiches); environ 40&euro;</li> <li>Assurances voyages personnelles; environ 400&euro;</li> <li>Frais quotidiens en Inde pour nos d&eacute;placements (bus, essence)</li> <li>Frais li&eacute;s aux contreparties</li> </ul> <p>&nbsp;</p> <h4><strong>Les dons &agrave; l&#39;association sont d&eacute;ductibles d&#39;imp&ocirc;ts, &agrave; hauteur de 66% de la somme vers&eacute;e. En d&#39;autres termes, pour 100&euro; vers&eacute;s, c&#39;est 66&euro;&nbsp;en moins sur votre fiche d&rsquo;imp&ocirc;ts !</strong></h4>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux