Le Jardin Me Manque

Et vous, auriez vous osé soutenir son regard ? Quinze minutes de court-métrage pendant lesquelles chacun et chacune retient son souffle.

Visuel du projet Le Jardin Me Manque
Réussi
120
Contributions
24/02/2016
Date de fin
5 235 €
Sur 5 000 €
104 %

Technikart vous soutient sur KissKissBankBank

Technikart

A Nous KissKiss

A NOUS Paris

Le Jardin Me Manque

<p> <strong>Pitch</strong></p> <p>  </p> <p>      Six comédiennes pour un seul rôle, celui d'une meurtrière. Pourquoi désirent-elles incarner un tel personnage ? Au détour de questions provocatrices et inattendues, les nerfs de nos actrices seront mis à rude épreuve. Le casting prend peu à peu des allures d'interrogatoire. La tension grandit, les langues se délient, les personnalités se révèlent, et la cruauté de chacune est prête à exploser. Jusqu'où celle-ci les conduira t-elles ?</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Présentation</strong></p> <p>  </p> <p>     Ce film est le récit de six comédiennes qui passent une audition pour le même rôle, celui de la meurtrière Claire Lannes, dans la pièce de Marguerite Duras<i> L’</i><em>A</em><i><em>mante</em> anglaise</i>. Dans ce projet, nous voulons ainsi jouer avec les différents niveaux de lecture. Le medium filmique devient un relais vers le décor d’un théâtre; celui-ci nous emportant vers un casting, impitoyable exercice imposé aux comédiens; puis vers Duras, pour finalement explorer le fond obscur de l’âme humaine, la cruauté.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Lieu de tournage</strong></p> <p>  </p> <p>     Nous avons l'immense honneur de pouvoir tourner notre film dans la grande salle du théâtre du Gymnase Marie Bell, qui sera pour nous, bien plus qu'un décor.</p> <p> Avec ses près de deux-cents ans de vie, ce monument artistique aura un véritable rôle à jouer, il sera l’un des personnages de l’histoire que nous voulons raconter.</p> <p>  </p> <p> <img alt="L757419340a__1_-1453550603" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/270213/L757419340A__1_-1453550603.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Anecdote</strong></p> <p>  </p> <p> <i>   L'Amante Anglaise</i> ou <i>La menthe anglaise</i> ?</p> <p>  </p> <p> <i>L'Amante anglaise </i>est un roman de Marguerite Duras paru en 1967 aux Éditions Gallimard puis présenté pour la première fois en 1968 au Théâtre de Chaillot.</p> <p>  </p> <p> Dans le livre, Claire Lannes, la criminelle, dit : «<em>Dans le jardin (…) il y a un banc en ciment et des pieds d'amante anglaise, c'est ma plante préférée. C'est une plante qu'on mange, qui pousse dans des îles où il y a des moutons.</em>». Son mari, Pierre Lannes, nous explique ensuite: «<em>Elle demandait des conseils pour le jardin, oui, pour la menthe anglaise, elle demandait comment la garder dans la maison, l'hiver. La menthe elle écrivait ça comme amante, un amant, une amante</em>.» </p> <p>  </p> <p> <img alt="L-amante-anglaise_couv-1453550691" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/270214/l-amante-anglaise_couv-1453550691.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Les auteurs et réalisatrices</strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="Montage_r_al-1453561211" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/270243/montage_r_al-1453561211.jpg"></p> <p>  </p> <p>         Anne et Lucille se sont rencontrées dans une école de théâtre parisienne. Le désir de réaliser un projet ensemble s'est très vite imposé comme une évidence pour les deux jeunes femmes, dont la complicité n'a d’égal que leur complémentarité.</p> <p>  </p> <p> « <i>Le théâtre est le lieu où apparaissent violence et cruauté. Leur représentation doit servir à ce que l'horreur ne se reproduise pas.</i> » disait Gérard Mortier. C'est porté par cette idée, par leur amour du théâtre, et leur désir pour le septième art, qu'est né ce court métrage.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Les comédiennes</strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="Montages-1453550557" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/270212/Montages-1453550557.jpg"></p> <p> <u>Sarah Cotten</u></p> <p>  </p> <p> Formée aux cours Périmony, Sarah est actuellement en tournée dans <em>La salle de bain</em> d'Astrid Veillon et dans C<em>haperon rouge</em> de Véronique Essaka de Kerpel.</p> <p> → site www.sarahcotten.fr</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u>Justine Demeaux</u></p> <p>  </p> <p> Diplomée du Théâtre National de Dramaturgie Biélorusse et en formation continue auprès de Jack Waltzer, nous retrouverons Justine dans <i>Dementiel</i>, le prochain film de Christophe Guyoton.</p> <p> → site www.justinedemeaux.com</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u>Jeanne Monot</u></p> <p>  </p> <p> Révélée dans la pièce <i>Entrez et fermez la porte</i> écrite et m.e.s par Marie (Raphaëlle) Billetdoux, Jeanne sera prochainement à l'affiche du film <i>Mei Li Cheng ou Les mirages de Mouley</i> de Rahma Benhamou-El Madani.</p> <p> → site www.agencea.fr/artiste.cfm/500751-jeanne-monot.html</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u>Clotilde Ratier</u></p> <p>  </p> <p> Formée par Alexandre Del Perugia, Clotilde est actuellement à l'affiche de la pièce <i>Solitude(s)</i> de Clémence Attar.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u>Héléna Rosenstein</u></p> <p>  </p> <p> Formée aux cours Simplicius par Romain Marie puis à l’École du Jeu, Héléna a tenu le premier rôle dans divers courts-métrages comme <i>Le Fil</i> de Thomas Gouvrion. Elle a également joué au théâtre du Marais dans la pièce <i>Les Cuisinières</i> de Goldoni m.e.s par Romain Marie.</p> <p> → site www.helenarosenstein.com/</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u>Tamara Vittoz</u></p> <p>  </p> <p> Formée à l'Atelier International de Théâtre Blanche Salant et Paul Weaver, et forte de sa première expérience cinématographique dans Malavida de Luc Besson, nous retrouverons Tamara au casting du prochain film de Danièle Thompson où elle donnera la réplique à Guillaume Gallienne.</p> <p> → site www.tamara-vittoz.com/</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p>

À quoi servira la collecte

<p> <strong><u>Ce que nous avons déjà</u></strong></p> <p>  </p> <p> - Tous les comédiens, qui travaillent avec rigueur et enthousiasme sur ce projet depuis déjà plusieurs mois.</p> <p> - Les droits d'auteurs accordés par Gallimard et les ayant droits de Marguerite Duras pour utiliser un extrait de l'Amante Anglaise.</p> <p> - L'autorisation de tourner dans le très prestigieux Théâtre du Gymnase Marie Bell</p> <p> - Une grande partie de l'équipe technique</p> <p> - Et une motivation à toutes épreuves !</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong><u>Ce qui nous manque</u></strong></p> <p>  </p> <p> Votre généreuse contribution !</p> <p>  </p> <p> Qui va servir à payer :</p> <p>  </p> <p> - La location du théâtre</p> <p> - La location du matériel son et image</p> <p> - Les costumes et maquillages</p> <p> - Le défraiement de l'équipe</p> <p>  </p> <p> Total 5000 euros</p> <p>  </p> <p> Si nous dépassons l'objectif l'argent servira à :</p> <p>  </p> <p> <em>La Post-production &amp; la diffusion</em></p> <p> - Au montage, étalonnage et mixage du film</p> <p> - À l'édition de DVD, et autre matériel promotionnel du film</p> <p> - Aux frais liés à la diffusion du film en festival</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Et à tous les imprévus auxquels un tournage doit faire face !</p> <p>  </p>

Choisissez votre contrepartie

5 €

Livraison estimée : avril 2016

Notre reconnaissance éternelle ainsi que votre nom au générique du film
  • 11 contributions

15 €

Livraison estimée : avril 2016

Notre reconnaissance éternelle, votre nom au générique du film ainsi qu'un thé à la menthe anglaise
  • 31 contributions

30 €

Livraison estimée : avril 2016

Notre reconnaissance éternelle, les contreparties précédentes ainsi qu'une affiche du film
  • 27 contributions

50 €

Livraison estimée : avril 2016

Notre reconnaissance éternelle, les contreparties précédentes ainsi qu'un tote bag à l’effigie du film
  • 15 contributions

75 €

Livraison estimée : avril 2016

Notre reconnaissance éternelle, les contreparties précédentes ainsi qu'une invitation à l'avant première du film
  • 4 contributions

100 €

Livraison estimée : avril 2016

Notre reconnaissance éternelle, les contreparties précédentes ainsi qu'une invitation au cocktail de fin de tournage en compagnie de toute l'équipe du film
  • 12 contributions

200 €

Livraison estimée : avril 2016

Notre reconnaissance éternelle, les contreparties précédentes ainsi qu'un tirage haute qualité d'une photo prise lors du tournage (par notre très talentueux photographe !)
  • 4 contributions

500 €

Livraison estimée : avril 2016

Vous devenez co-producteur du projet ! Vous serez donc crédité comme tel au générique ! (La classe) S'ajoute à ça, notre reconnaissance éternelle, ainsi que toutes les contreparties précédentes

Faire un don

Je donne ce que je veux