Le Miroir de Minuit

Aidez-nous à financer "Le Miroir de Minuit", un court-métrage étudiant jeune et ambitieux !

Visuel du projet Le Miroir de Minuit
Réussi
59
Contributions
28/06/2018
Date de fin
3 080 €
Sur 2 800 €
110 %

Le Miroir de Minuit

<p><strong><em>Le Miroir de Minuit</em>&nbsp;</strong>est un projet de court-m&eacute;trage port&eacute; par&nbsp;une &eacute;quipe de jeunes &eacute;tudiants issus de plusieurs universit&eacute;s et &eacute;coles de cin&eacute;ma et de th&eacute;&acirc;tre.&nbsp;</p><p>Il est &eacute;crit et r&eacute;alis&eacute; par Benjamin Paillettes.&nbsp;Il sera tourn&eacute; du 16 au 29 juillet dans une superbe maison au bord de l&#39;eau.&nbsp;</p><p><strong>En le r&eacute;alisant nous nous&nbsp;r&eacute;alisons et apprenons notre futur m&eacute;tier !&nbsp;</strong></p><p>&nbsp;</p><p>Soutenez-nous dans notre initiative !</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/515973/31189710_1765836683454397_4220270474623451136_n-1526290182.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><u><strong>LE PROJET</strong></u></p><p>&nbsp;</p><p><strong>Une histoire...</strong></p><p>Huit amis se retrouvent dans une maison à la campagne pour le Nouvel An. Parmi eux, June erre. Lancelot, son premier amour, est venu au bras d&rsquo;un autre. Jalouse, June va vivre un réveillon imaginaire qui la mènera à la conquête de sa propre vérité.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Pour un récit trajectoriel signifiant.</strong></p><p>&ldquo;Le Miroir de Minuit&rdquo; traite du deuil amoureux d&rsquo;une jeune personne. Suite à sa rupture avec Lancelot, June comble une relation qui s&rsquo;efface par le fantasme d&rsquo;un souvenir idéalisé. La jalousie la pousse un peu plus dans ses retranchements. Pourtant, elle finira par accueillir le silence qui l&rsquo;entoure. Elle remettra en scène sa rupture pour mieux la comprendre. Ce vide soudain se révèlera être l&rsquo;élan de nouvelles ouvertures pour notre personnage. Il ne s&rsquo;agira alors plus de vivre pour le regard de l&rsquo;être aimé mais bien pour soi. Le film retrace l&rsquo;affirmation lente, mais riche, d&rsquo;une identité propre.</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/515972/31265259_1766248486746550_7736439322299072512_n-1526290135.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Réaliser ce film...</strong></p><p>C&rsquo;est un film nocturne que Benjamin Paillettes propose. Il suit la déambulation d&rsquo;une jeune femme perdue qui va finir par s&rsquo;éveiller, plus alerte à elle-même, aux autres et au monde qui l&rsquo;entoure. C&rsquo;est pourquoi le film permettra au spectateur un voyage onirique. Ce voyage se voudra riche de sensations : angoisse, peur, colère, stupéfaction, élan, exaltation, apaisement... L&rsquo;espace cloîtrée du début du film se mettra en mouvement. Cet enfermement vibrera jusqu&rsquo;à s&#39;emmêler dans un tourbillon angoissant. Puis, le film se libérera pour s&rsquo;envoler. Il se laissera porter par le mystère d&rsquo;un jardin vide, la nuit, au clair de lune. Après la fête, c&rsquo;est un film ancré au sol qui s&rsquo;exprimera, baigné de soleil.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Pour se réaliser nous-mêmes !</strong></p><p>Mener un projet tel que celui-ci n&rsquo;est pas une mince affaire ! Nous aussi, jeunes étudiants, devons faire face à des obstacles comme la protagoniste du film. Il faut savoir travailler en équipe : communiquer et s&rsquo;organiser. Il faut trouver des fonds pour mener à bien l&rsquo;objectif. Chaque jour, de nouveaux évènements surgissent qui demandent de redoubler d&rsquo;attention et d&rsquo;apprendre toujours un peu plus.</p><p>Pour la plupart d&rsquo;entre nous, faire ce film : c&rsquo;est grandir, ensemble. C&rsquo;est, d&rsquo;une part, consolider nos formations artistiques. En effet, nous provenons de différentes écoles parisiennes : Louis Lumière, L&#39;École de la Cité, Paris VII, Paris VIII, l&rsquo;ESRA, les Cours Florent, etc. Cette expérience nous apprends à travailler mieux mais complète également notre réseau et notre expérience.</p><p>Ce film est aussi l&rsquo;espoir d&rsquo;être diffusé en festivals. Être vu en festivals permet d&rsquo;aller à la rencontre d&rsquo;un public, d&rsquo;avoir un retour sur son travail, de rencontrer des professionnels et d&rsquo;envisager différentes trajectoires pour nos futurs.</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/517421/31164103_1765975950107137_1637685284961255424_n-1526598053.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Ce projet se veut personnel mais collectif.</strong></p><p>Le récit touche personnellement le scénariste et réalisateur. Néanmoins, chaque membre du groupe est invité à proposer des idées et un travail selon son poste. Chacun met sa pierre à l&rsquo;édifice !</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Ce projet se veut ambitieux&nbsp;mais humble.</strong></p><p>Nous voulons faire un beau film ! Un court-métrage qui soit honnête, généreux et hardi. Nous avons choisi de le réaliser dans une petite économie car nous savons qu&rsquo;il est un pas dans notre apprentissage.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Ce projet se veut r&ecirc;veur&nbsp;mais avec les pieds sur terre.</strong></p><p>Nous imaginons emmener le court-métrage jusqu&rsquo;en festivals. Nous croyons franchement en son potentiel. C&rsquo;est pourquoi, de façon consciencieuse, nous nous donnons les moyens de réaliser ce voyage cinématographique.</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/517430/31124633_1765974906773908_1241754489283674112_n-1526598314.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong><u>L&#39;ESPRIT DU FILM</u>&nbsp;</strong></p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/515983/PAGE_1-1526290802.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/515985/PAGE_2-1526290820.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/515987/PAGE_3-1526290854.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/515990/PAGE_4-1526290867.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/515991/PAGE_5-1526290883.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><u><strong>L&#39;&Eacute;QUIPE DERRI&Egrave;RE LE MIROIR</strong></u></p><p>&nbsp;</p><p><strong>Le casting... et leurs personnages !</strong></p><p>&nbsp;</p><p><strong>L&eacute;a Allemandi Lechanteur est&nbsp;JUNE</strong></p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/519395/L_a_Allemandi_Lechanteur_-_June__1__OUI-1527180299.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>N&eacute;e en Normandie, L&eacute;a commence des &eacute;tudes d&rsquo;anglais mais sa passion pour le jeu la rattrape rapidement alors qu&rsquo;elle commence en m&ecirc;me temps un premier stage aux Cours Florent. Elle se lance dans le grand bain d&egrave;s 2015 et d&eacute;bute ses classes aux Cours Florent.</p><p>Lorsqu&rsquo;elle rencontre Benjamin en 2012 &agrave; un cours de th&eacute;&acirc;tre, celui-ci est d&eacute;j&agrave; tr&egrave;s admiratif de ses talents d&rsquo;actrice. Il la recontacte en 2015 pour jouer dans son court-m&eacute;trage &laquo; Les Petits Fours &raquo;. Aujourd&rsquo;hui, avec ce nouveau projet, il &eacute;crit le sc&eacute;nario en pensant directement &agrave; L&eacute;a pour le r&ocirc;le principal.</p><p>Fan de la folie incroyable que d&eacute;gagent Jim Carrey et Jack Nicholson, &laquo; Le Miroir de Minuit &raquo; sera pour elle l&rsquo;occasion d&rsquo;afficher la m&ecirc;me fantaisie que ses idoles tout en montrant une grande sensibilit&eacute;. Avec cette histoire pour laquelle elle se sent concern&eacute;e, L&eacute;a se met face &agrave; son miroir.</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Cl&eacute;ment Le Glatin est LANCELOT</strong></p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/519396/Cl_ment_Le_Glatin_-_Lancelot__1_-1527180346.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>Amateur de cin&eacute;ma depuis l&rsquo;enfance, passion transmise par ses grands parents, Cl&eacute;ment a &eacute;t&eacute; &eacute;lev&eacute; avec les pr&eacute;ceptes des films de Charlie Chaplin et Visconti, en passant par Pierre Richard, G&eacute;rard Depardieu et tant d&rsquo;autres. Ce qui &eacute;tait au d&eacute;part un rituel familial est devenu une v&eacute;ritable passion, et plus tard le d&eacute;sir d&rsquo;en faire son m&eacute;tier. Il a suivi pendant 4 ans une formation &agrave; l&rsquo;&eacute;cole Claude Mathieu tout en concluant une licence de Science Politique &agrave; l&rsquo;Universit&eacute; Paris 8. Il a compl&eacute;t&eacute; sa formation pendant un an au Studio d&rsquo;Asni&egrave;res et finalise cette ann&eacute;e un m&eacute;moire de Master 2 sur la d&eacute;centralisation et d&eacute;mocratisation th&eacute;&acirc;trale &agrave; travers l&rsquo;&eacute;volution du Festival d&rsquo;Avignon. Il passe &eacute;galement des concours et en 2016 il est arriv&eacute; par exemple troisi&egrave;me sur la liste d&rsquo;attente du Th&eacute;&acirc;tre National de Strasbourg. Depuis novembre 2017, il a particip&eacute; &agrave; une dizaine de courts m&eacute;trages.</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Ralf Bou Chaya est ARTHUR</strong></p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/519397/Ralf_Bou_Chaya_-_Arthur__2_-1527180437.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>Ralf arrive &agrave; Paris de son Liban natal en octobre 2017 pour vivre de nouvelles exp&eacute;riences et commencer le master Sc&eacute;nario &amp; R&eacute;alisation propos&eacute; par l&rsquo;ESRA. D&eacute;sirant avoir la triple casquette de sc&eacute;nariste-r&eacute;alisateur-com&eacute;dien, Ralf voit le cin&eacute;ma comme un art th&eacute;rapeutique. Il souhaite proposer sa propre vision du monde en s&rsquo;inspirant des personnes qui l&rsquo;entourent alors que jouer lui permet de se &laquo;&nbsp;d&eacute;fouler&nbsp;&raquo; et d&rsquo;entrer dans la peau de nouveaux personnages. Parmi ses grandes inspirations, il cite Pedro Almodovar pour son extravagance et la subtilit&eacute; du traitement des personnages, mais aussi les femmes de sa grande famille ! Toujours tr&egrave;s inspir&eacute; par ce leitmotiv familial, il r&eacute;alise en 2017 son court-m&eacute;trage &laquo; Retrouvailles &raquo;.</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Florian Cahuzac est ALEX</strong></p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/519394/Florian_Cahuzac_-_Alex__2_-1527180236.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>Depuis toujours, Florian poursuit des &eacute;tudes de guitare classique &agrave; Montpellier, o&ugrave; il a grandit. Il arrive &agrave; Paris en 2011 pour int&eacute;grer une formation de chant lyrique pendant quatre ans au Jeune choeur de Paris. Il se lance ensuite dans une carri&egrave;re de compositeur, pourtant son int&eacute;r&ecirc;t pour le m&eacute;tier d&rsquo;acteur est grandissant. L&rsquo;actorat s&rsquo;impose finalement &agrave; lui lorsqu&rsquo;il est rep&eacute;r&eacute; dans son club de boxe pour passer un casting. Toutes les cordes de son arc sont mobilis&eacute;es pour jouer, incluant la musique et la boxe. Aujourd&rsquo;hui, il &eacute;toffe son exp&eacute;rience et continue &agrave; passer des castings. Il se sent tr&egrave;s inspir&eacute; par les acteurs anglais, Tom Hardy et Jack O&rsquo;Connell en t&ecirc;te. Annonce au futur r&eacute;alisateur d&rsquo;un biopic sur Jean-Paul Belmondo, vous avez trouv&eacute; votre protagoniste id&eacute;al !</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Hannah Walti est CANNELLE</strong></p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/519400/Hannah_Walti_-_Cannelle__1_-1527180520.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>Hannah quitte Sherbrooke au Canada en 2015 pour d&eacute;buter un <em>Bachelor</em> en <em>Practical Filmmaking</em> en Angleterre. Deux ans apr&egrave;s, elle passe de l&rsquo;autre c&ocirc;t&eacute; de la Manche pour rejoindre Paris et continuer ses &eacute;tudes en cin&eacute;ma avec un master Sc&eacute;nario &amp; R&eacute;alisation &agrave; l&rsquo;ESRA. Elle ambitionne plus particuli&egrave;rement la r&eacute;alisation. Toutefois, Hannah s&rsquo;int&eacute;resse &agrave; tous les postes d&rsquo;un tournage mais avoue avoir un grand amour pour les acteurs. Elle aime diriger les acteurs et jouer elle-m&ecirc;me. Pour ce r&ocirc;le, elle compte emprunter &agrave; Kirsten Dunst, Drew Barrymore et Fran&ccedil;oise Dorl&eacute;ac dans &laquo; Les Demoiselles de Rochefort &raquo;.</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Anne Froment est EMILIE</strong></p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/519403/Anne_Froment_-_Emilie__1_-1527180604.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>Anne passe son enfance dans une itin&eacute;rance familiale qui l&rsquo;am&egrave;ne &agrave; conna&icirc;tre plusieurs pays puis &agrave; 11 ans, s&rsquo;installe avec sa famille en r&eacute;gion parisienne.&nbsp; Emerveill&eacute;e par le cin&eacute;ma depuis toujours, apr&egrave;s une licence de cin&eacute;ma &agrave; Paris 3, elle poursuit un master de Sc&eacute;nario &amp; R&eacute;alisation &agrave; l&rsquo;ESRA pour plus tard &eacute;crire et r&eacute;aliser ses propres films. Si sa premi&egrave;re approche du cin&eacute;ma se fait par le d&eacute;sir de devenir actrice, ne se sentant pas repr&eacute;sent&eacute;e dans le cin&eacute;ma occidental, elle se tourne petit &agrave; petit vers l&rsquo;&eacute;criture dans le but de cr&eacute;er des personnages qui lui ressemblent et de produire des histoires qui ne sont pas racont&eacute;es. Ses r&eacute;alisateurs f&eacute;tiches sont Wong Kar-Wai et Jane Campion,&nbsp;elle est fascin&eacute;e par les actrices de l&#39;&acirc;ge d&#39;or hollywoodien mais se passionne aussi pour le cin&eacute;ma engag&eacute;.</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Richna Louvet est HELENA</strong></p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/519406/Richna_Louvet_-_Helena__2_-1527180678.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>Richna finit cette ann&eacute;e ses &eacute;tudes de th&eacute;&acirc;tre aux Cours Florent. N&eacute;e &agrave; Ha&iuml;ti, elle grandit dans la Sarthe puis passe deux ans &agrave; Londres avant de revenir en France pour entamer ses &eacute;tudes th&eacute;&acirc;trales apr&egrave;s avoir fait du th&eacute;&acirc;tre amateur depuis l&rsquo;enfance. Elle s&rsquo;est tourn&eacute;e vers ce milieu par amour de l&rsquo;&eacute;criture et par le d&eacute;sir de cr&eacute;er. Ainsi, Richna souhaite &agrave; terme m&ecirc;ler l&rsquo;actorat et la mise en sc&egrave;ne. Ses influences se situent plus en dehors de nos fronti&egrave;res, chez les anglo-saxons, avec une place particuli&egrave;re pour les humoristes am&eacute;ricaines, notamment Kristen Wiig et Kate McKinnon, mais aussi dans un autre registre, Chlo&euml; Sevigny et Marina Fo&iuml;s. En dehors de ses talents d&rsquo;actrice, Richna aime peindre et&hellip; tatouer ! Si quelqu&rsquo;un est &agrave; la recherche d&rsquo;une bonne tatoueuse, c&rsquo;est par ici !</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Flora Mezino est JAYA</strong></p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/519461/Flora_Mezino_-_Jaya-1527191225.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>Venue tout droit de l&rsquo;Ile de le R&eacute;union, Flora arrive &agrave; Paris il y a quatre ans pour commencer des &eacute;tudes de cin&eacute;ma &agrave; l&rsquo;universit&eacute; Paris Diderot. Marqu&eacute;e par le cin&eacute;ma du r&eacute;alisateur Danois Nicolas Winding Refn, sa fa&ccedil;on de g&eacute;rer la lumi&egrave;re et les couleurs, ses acteurs f&eacute;tiche sont Cate Blanchett et Bruce Campbell. Pour expliquer son envie de cin&eacute;ma, Flora en dit : &laquo; Parce qu&rsquo;il n&rsquo;y a jamais eut rien d&rsquo;autre ! &Ccedil;a a toujours &eacute;t&eacute; une &eacute;vidence. Le cin&eacute;ma, ce sont les apr&egrave;s-midis de pluie avec mon p&egrave;re. Et m&ecirc;me venir &agrave; Paris c&rsquo;&eacute;tait &eacute;crit comme dans un vieux film fran&ccedil;ais. &raquo;</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>L&#39;&eacute;quipe technique et artistique</strong></p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Benjamin Paillettes : sc&eacute;nariste-r&eacute;alisateur</strong></p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/520302/29060716_1633960156697283_1785753847826272549_o-1527431558.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>Benjamin grandit en Normandie. Tr&egrave;s jeune, il exprime un go&ucirc;t immod&eacute;r&eacute;&nbsp;pour les disciplines artistiques. &Agrave; 17 ans, il part en Irlande pour sa terminale, et se dirige ensuite vers une Licence Cin&eacute;ma &agrave; l&#39;Universit&eacute; Paris 7 en 2014, o&ugrave; il exp&eacute;rimente, notamment au sein des ateliers Cin&eacute;ma aupr&egrave;s de professionnels. En 2016, il r&eacute;alise son premier court-m&eacute;trage auto-produit hors-cursus : &laquo; Les Petits Fours &raquo; qui lui permet de mieux comprendre son univers et le travail n&eacute;cessaire pour le concr&eacute;tiser. Il s&rsquo;essaie aussi au jeu d&rsquo;acteur, souvent au sein de la NNNV Agency. En septembre 2017, il int&egrave;gre un master Sc&eacute;nario &amp; R&eacute;alisation &agrave; l&rsquo;ESRA. En parall&egrave;le, il lance le projet &laquo; Le Miroir de Minuit &raquo;, v&eacute;ritable bilan de son parcours professionnel et personnel, constituant une &eacute;quipe technico-artistique soud&eacute;e. Le film sera envoy&eacute; en festivals afin de mettre en lumi&egrave;re sa patte, le jeu des acteurs et les acquis de cette jeune &eacute;quipe !</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Marisol Crisan : productrice</strong></p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/520303/Marisol_-1527431662.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>Abreuv&eacute;e depuis sa plus tendre enfance de films les plus divers et notamment de com&eacute;dies musicales, Marisol est issue d&#39;une famille multi-culturelle o&ugrave; la cin&eacute;philie semble le pendant naturel de la militance !</p><p>&Agrave; 21 ans, &eacute;tudiante en Master Cin&eacute;ma &agrave; l&#39;Universit&eacute; Paris 7, elle a choisi le domaine de la production. Elle a d&eacute;cid&eacute; d&#39;apprendre les ficelles du m&eacute;tier en faisant des stages chez des producteurs ind&eacute;pendants, et en s&#39;exer&ccedil;ant concr&egrave;tement en tant que productrice dans des projets comme celui du &laquo; Miroir de minuit &raquo;.</p><p>Bient&ocirc;t sp&eacute;cialiste du cin&eacute;aste Jacques Rozier et de ses d&eacute;boires avec la production, elle s&#39;appr&ecirc;te &agrave; r&eacute;soudre des casse-t&ecirc;te pratiques et financiers, tout en rassurant tout contributeur par ses capacit&eacute;s de gestion et de transparence !</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Mais surtout...</strong></p><p>Alice Delamaire (assistante r&eacute;alisateur), Elise Guerard (productrice), Iris Chassaigne (scripte), Naomi Amarger (chef op&eacute;ratrice), Kelly Thouroude (assistante cam&eacute;ra),&nbsp;Jean-Mathieu Fresneau (chef &eacute;lectricien), Pierr&eacute;loi Fresneau (ing&eacute;nieur du son), L&eacute;o Volcania&nbsp;(chef d&eacute;corateur et costumes), Isabelle Espindola (assistante d&eacute;co et costumes), Manon M&eacute;rad (maquilleuse), Tristan Ferreira-Lop&egrave;s (photographe de plateau), Jean Marion-Magnan (documentariste)</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p>Cr&eacute;dits photo : Tristan Ferreira-Lop&egrave;s (d&eacute;cors)&nbsp;et India Lange (portraits acteurs)</p>

À quoi servira la collecte

<p>Les 2 800&euro; du crowdfunding nous serviront&nbsp;&agrave;&nbsp;compl&eacute;ter les financements que nous avons obtenus et &agrave; atteindre les 6 200&euro; de budget global.</p><p>&nbsp;</p><p>Nous avons besoin de votre soutien pour :</p><p>- Louer la cam&eacute;ra, la machinerie et les lumi&egrave;res</p><p>- Nourrir toute l&#39;&eacute;quipe pendant les deux semaines de tournage en Seine-et-Marne</p><p>- Construire l&#39;univers du film &agrave; l&#39;aide des accessoires, du&nbsp;maquillage et des&nbsp;costumes</p><p>- Aider &agrave; la communication et l&#39;inscription en festivals quand la post-production&nbsp;sera finie</p><p>&nbsp;</p><p><img width="100%" alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/516011/CROWD_graphique-1526292284.png" /></p><p>Les fonds collect&eacute;s lors de cette campagne de financement participatif seront int&eacute;gralement per&ccedil;us par Marisol Crisan, productrice de ce projet qui se chargera d&rsquo;utiliser cet argent pour prendre en charge les d&eacute;penses cit&eacute;es ci-dessus et lancer le projet d&egrave;s le 16 juillet.&nbsp;</p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux