Aller au contenu

Le paradoxe Okinawa

Amateurs de fast-food ou de nourriture bio, soutenez Le paradoxe Okinawa ! Un documentaire qui vous fera vivre centenaire... ou pas !

Visuel du projet Le paradoxe Okinawa
Checked circleRéussi
98
Contributeurs
27/06/2013
Date de fin
5 251 €
Sur 4 900 €
107 %

Le paradoxe Okinawa

Affiche_kiss

 

 

Bienvenue sur l’île d’Okinawa, l’autre Japon.

Un petit paradis qui attire chaque année 5 millions de touristes mais qui fascine surtout depuis 1976 la communauté scientifique. C’est en effet ici que l’on vit le plus longtemps au monde et la plupart du temps en très bonne santé. Les secrets du régime Okinawa sont simples : une alimentation équilibrée, de l’exercice, une approche respectueuse du monde et une entraide de tous les instants.

 

Mais voilà qu’en 2002, ce tableau idyllique se fissure.

Alors que l’on enregistre chaque année 300 nouveaux centenaires sur l’île, on découvre que les générations d’après guerre, gagnées par un nouveau mode de vie, sont de plus en plus victimes d’obésité et de maladies cardio-vasculaires. Résultat : sur l’île, les nouvelles générations meurent de plus en plus tôt tandis que les personnes âgées continuent de devenir centenaires…

C’est le paradoxe Okinawa.

 

La communauté scientifique pointe du doigt la généralisation d’un mode de vie à l’occidentale (c’est à Okinawa que l’on trouve la plus grande concentration de fast-foods du Japon). Un phénomène qui gagne le monde entier mais qui, à Okinawa, prend une intensité particulière.

 

Depuis la fin de seconde guerre mondiale et la défaite du Japon, plus de 25 000 soldats américains vivent en effet en permanence à Okinawa, bien décidés à conserver cette position stratégique en Asie.

 

En grande majorité, les Okinawaiens ne supportent plus cette occupation étrangère qui rythme leur quotidien. Malgré les importantes manifestations de ces derniers mois, le déménagement de la base militaire de Funtenma en dehors d’Okinawa n’est toujours pas à l’ordre du jour. Un dossier diplomatique délicat qui, en juin 2010, a coûté son poste au Premier ministre Hatoyama.

 

A Okinawa, malgré les promesses non tenues, les habitants continuent de se mobiliser pour qu’on leur rende leur île et avec elle leur sérénité. Ouvertement opposés à Tokyo, ces Japonais-là refusent de se taire et de se laisser faire.

 

Mais que pèsent ces manifestants, aussi nombreux soient-ils face aux enjeux géostratégiques ?

Le départ des Américains rendrait-il à l’île son ancien visage et sa bonne santé ?

Les habitudes, les mentalités ont changé. Peut-on et doit-on aujourd’hui revenir en arrière ?

 

L’intention

 

Peu connue en Europe, hormis pour son fameux régime, l’île d’Okinawa est fascinante à tous points de vue. On peut y passer des vacances idylliques, entre plage, soleil et folklore local, sans entrevoir un seul instant la réalité des bases militaires, des avions qui « frôlent » la ville de Ginowan, de la pauvreté, du chômage galopant, des souvenirs douloureux de la guerre ou encore des manifestations.

Selon où l’on regarde et surtout comment, le paysage peut apparaître nettement plus sombre que sur les brochures touristiques.

Pourtant, il émane de cette île toute entière une énergie incroyable, une générosité à toute épreuve. Comme si rien encore n’était tout à fait joué.

C’est cette situation complexe mais ô combien passionnante que nous allons tenter de raconter dans le Paradoxe Okinawa.

 

Dès maintenant, découvrez sur notre site le récit de notre premier voyage, le second en préparation et l’actualité d’Okinawa.

À quoi servira la collecte

Grâce au Prix Robert Guillain remporté en 2010, nous avons pu effectuer un premier voyage sur l’île d’Okinawa dont nous avons ramené pas mal d’images et d’interviews. Les coulisses de ce périple sont à découvrir ici.

Trois jours après notre retour, un violent tsunami suivi de la catastrophe de Fukushima endeuillaient le Japon et bouleversaient le monde entier.

Nous avons alors rangé notre projet dans un tiroir, en attendant.

Deux ans plus tard, nous avons décidé de repartir et terminer enfin ce film qui nous tient tant à cœur.

 

Depuis le début de l’aventure, nous avons reçu le soutien de l’Association de presse France-Japon et de la société de production 13 productions mais le budget n’est pas encore bouclé. L’argent récolté grâce à vos dons servira à financer en partie notre second voyage programmé pour octobre prochain (dont le récit sera visible ici).

 

- Deux billets d’avion Marseille-Okinawa : 2650e

- Interprète sur place : 1300e

- Location de voiture : 800e

- Couches et petits pots pour la petite Romane que nous emmenons avec nous ;-) : 150e

 

                                          D’avance, un grand merci pour votre soutien !

Choisissez votre contrepartie

Pour 5 €

Une invitation à la projection du documentaire (lieu à déterminer)
  • Contributeurs : 3

Pour 10 €

Une invitation à la projection du documentaire (lieu à déterminer) + une carte postale originale d'Okinawa
  • Contributeurs : 10

Pour 30 €

Une invitation à la projection du documentaire (lieu à déterminer) + une carte postale originale d'Okinawa + un DVD signé
  • Contributeurs : 36

Pour 50 €

Une invitation à la projection du documentaire (lieu à déterminer) + une carte postale originale d'Okinawa + un DVD signé + un couple de Shisas, le porte-bonheur d'Okinawa
  • Contributeurs : 23

Pour 200 €

Une invitation à la projection du documentaire (lieu à déterminer) + une carte postale originale d'Okinawa + un DVD signé + un couple de Shisas, le porte-bonheur d'Okinawa + une séance photo portrait et un tirage (à Marseille) + un tirage photo 20 sur 30 d'une photo d'Okinawa
  • Contributeurs : 2
  • Disponibilité : 8/10

Pour 500 €

Une invitation à la projection du documentaire (lieu à déterminer) + une carte postale originale d'Okinawa + un DVD signé + un couple de Shisas, le porte-bonheur d'Okinawa + une séance photo portrait et un tirage (à Marseille) + un tirage photo 20 sur 30 d'une photo d'Okinawa + une journée de cours photo ou vidéo (à Marseille).
  • Contributeur : 1
  • Disponibilité : 2/3

Faire un don

Je donne ce que je veux

Épuisé

Pour 100 €

Une invitation à la projection du documentaire (lieu à déterminer) + une carte postale originale d'Okinawa + un DVD signé + un couple de Shisas, le porte-bonheur d'Okinawa + une séance photo portrait et un tirage (à Marseille).
  • Contributeurs : 10
  • Disponibilité : 0/10

Pour 100 €

Une invitation à la projection du documentaire (lieu à déterminer) + une carte postale originale d'Okinawa + un DVD signé + un couple de Shisas, le porte-bonheur d'Okinawa + une séance photo portrait et un tirage (à Marseille).
  • Contributeurs : 5
  • Disponibilité : 0/5