Le Partage des eaux

Art & photo, Installation, Patrimoine

Visuel du projet Le Partage des eaux
Checked circleRéussi
33
Contributeurs
Monday, June 25, 2018
Date de fin
15 671 €
Sur 15 000 €
104 %

De l'art contemporain en Ardèche ? Oui mais pas sans vous ! Soutenez LE PARTAGE DES EAUX, 100 km de parcours artistique à ciel ouvert.

Suivre et partager
Soutenu par
Conseil départemental de l'Ardèche soutient le projet Le Partage des eaux

Le Partage des eaux

QUAND L'ART MAGNIFIE LA LIGNE


Rien de plus remarquable dans le Parc naturel régional des Monts d'Ardèche que la ligne pourtant invisible de partage des eaux, entre Atlantique et Méditerranée. Pour la rendre visible, il fallait un projet ambitieux. Celui d'un parcours artistique unique en son genre et qui rend hommage à un territoire d'exception encore méconnu.

 

alt

 

De Saint-Agrève à Saint-Laurent-les-Bains, le parcours artistique du Partage des Eaux s’étire sur près de 100 kilomètres, du plateau ardéchois aux confins de la Lozère. Tout au long du parcours, six oeuvres se succèdent, émergeant du paysage, complétées par des intermèdes ludiques, mires, mobiliers ou GPS poétique.

 

 

alt

Carte réalisée par Le Dauphiné Libéré

 

Un art contemporain libéré des musées

C’est aux alentours des sources de la Loire, à l'été 2017, que le Parc naturel régional a initié ce parcours en plein air. C'est une invitation au fil d’une ligne invisible, entre châtaigneraies, forêts de hêtres et de chênes, volcans et ruines magnétiques. Sur cette impalpable frontière géographique, à quelques encablures de la grotte Chauvet, une dizaine de plasticiens ont imaginé des œuvres pérennes. Certaines sont faciles d’accès, par de petites routes. D’autres, comme le phare de Gloria Friedmann, nécessitent deux bonnes heures de marche aller-retour.

 

alt

 


Mais l’objectif est le même pour tous : porter un regard singulier sur le paysage et ce patrimoine oublié. Stéphane Thidet métamorphose la chartreuse de Bonnefoy, à l’aide de miroirs afin de faire entrer «ce fragment de ruine en dialogue avec le monde extérieur, la lumière, les arbres, l’herbe, la neige, la brume».

 

alt

 

Felice Varini se joue, lui, des lignes de force de la somptueuse abbaye cistercienne de Mazan : sur ses épaisses parois de granit et ses toits, il dessine à la feuille d’or un cercle fragmenté, qu’un point de vue unique permet de contempler dans sa plénitude.

 

alt

 

Gilles Clément imagine une tour à eau qui illustre le mystère du jaillissement des sources de la Loire au Mont Gerbier de Jonc.

 

alt

(*Texte inspiré par la journaliste Emmanuelle Lequeux)

 

 

POUR EN SAVOIR +

 

Une ligne de partage des eaux, c'est quoi ?
Cette notion géographique désigne la frontière physique qui divise un territoire en différents bassins versants. Ainsi, de part et d'autre de cette ligne qui suit le plus souvent la ligne de crêtes, les eaux de pluie s'écoulent dans des directions distinctes. Ici, en Ardèche, cette ligne de partage des eaux sépare le versant méditerranéen, côté Rhône, et le versant atlantique, côté Loire, qui prend sa source au mont Gerbier-de-Jonc.

 

alt

 

LE PARC NATUREL REGIONAL DES MONTS D'ARDECHE

 

Sur les départements de l’Ardèche et de la Haute-Loire, en bordure orientale du Massif central, le Parc naturel régional des Monts d’ Ardèche est un territoire de pentes culminant à 1 753 mètres au mont Mézenc. Il s’étend sur 145 communes et 2 villes portes - Privas et Aubenas - et plus de 70 000 habitants vivent sur la montagne, les pentes et le piémont cévenol.

 

alt

 

C’est en 2001, à l’initiative des castanéiculteurs (les producteurs de châtaignes), soucieux de préserver et de valoriser leur patrimoine, que le territoire des Monts d’Ardèche obtient le label « parc naturel régional ». Si le petit fruit marque fortement son identité et son paysage, de nombreuses autres richesses le font vivre : le savoir-faire rural, l’art de vivre, les richesses patrimoniales, les productions de myrtilles, les paysages, le volcanisme, les rivières, les terrasses, les moulins et moulinages...
+ d’info : www.pnrma.fr

 

alt

 


LES MISSIONS D’UN PARC NATUREL RÉGIONAL

Les Parcs naturels régionaux sont créés pour protéger et mettre en valeur de grands espaces ruraux habités. Peut être classé “Parc naturel régional” un territoire à dominante rurale dont les paysages, les milieux naturels et le patrimoine culturel sont de grande qualité,mais dont l’équilibre est fragile". Un Parc naturel régional s’organise autour d’un projet concerté de développement durable, fondé sur la protection et la valorisation de son patrimoine naturel et culturel.

 

Parmi ses misions :
- Protéger et gérer les patrimoines naturels, culturels et paysagers, à travers une gestion adaptée des milieux,
- Contribuer à l’aménagement du territoire,
- Prendre part au développement économique, social, culturel et à la qualité de vie,
- Assurer l’accueil, l’éducation et l’information des publics,
- Mettre en œuvre des actions expérimentales et participer à des programmes de recherche

 

 

À quoi servira la collecte

Une collection d’œuvres d'art à faire vivre

 

alt

 

Inauguré à l'été 2017, le parcours artistique LE PARTAGE DES EAUX est déjà jalonné de :
> 5 œuvres avec Gloria Friedmann, Gilles Clément, Olivier Leroi, Stéphane Thidet, Felice Varini. Une sixième sera dévoilée ce tout prochain été 2018 !
> 6 Mires paysagères créées par Gilles Clément et Il Y A
> 7 mobiliers design : bancs, plateformes et un abri créé par Eric Benqué
> 1 GPS artistique créé par le collectif Toplamak

 

alt

 

La découverte de cette collection d'art contemporain, lors de la saison touristique estivale 2017, a remporté un large succès. La fréquentation des sites comme Mazan l'abbaye, le GR7 traversant les paysages de Borne, la Charteuse de Bonnefoy, ... a été démultipliée.

 

VERS UNE NOUVELLE IMAGE DE LA MONTAGNE ARDECHOISE

 

Durant l'été 2017, plus de 50 articles, reportages radio et TV ont été diffusés pour présenter ce parcours au niveau national. Un coup de projecteur attendu et mérité pour un secteur rural de moyenne montagne dont on parle peu. 

 

alt

L’excellente couverture médiatique a créé un véritable déclic de visites pour les ardéchois comme pour les touristes qui ajoutaient à leurs visites des Gorges de l'Ardèche et de la Caverne du Pont d'arc, cette excursion le long du GR7. 

 

LA CULTURE DU PARTAGE

Le Parc a entraîné les habitants dans l'aventure du parcours artistique. La création contemporaine dépasse la simple conception d'une œuvre. Ainsi, plusieurs groupes d'habitants du Parc ont suivi, voire participé à la réalisation des œuvres du Partage des Eaux. A Borne, un groupe d'habitants s'est réuni pour recueillir les paroles, les histoires locales sous la forme d'un livre d'or accueilli au Phare de Gloria Friedmann. De curieux, ils sont devenus “Gardiens du Phare”. Agriculteurs, forestiers, naturalistes, restaurateurs, retraités, étaient de l'aventure pour faire d'une vision artistique, une réalité.

 

UNE COLLECTE POUR QUOI ?

En 2018, il s'agit de relancer la dynamique initiée autour du parcours LE PARTAGE DES EAUX. Avec cette opération de collecte, le Parc des Monts d'Ardèche souhaite faire vivre ce parcours et financer en partie :

> Une programmation musicale avec 6 concerts proposés le long de la ligne de partage des eaux du 7 au 12 juillet.

 

alt

Programme à consulter dans la rubrique actualité du projet ou sur le site www.lepartagedeseaux.fr

> La médiation avec les jeunes publics et notamment les scolaires ardéchois.

> Une programmation de visites guidées le long du GR7 à la découverte des œuvres et des géosites UNESCO qui le jalonnent.

> La communication sur les "Echappées", des lieux situés dans le Parc des Monts d'Ardèche qui accueillent tout l'été des expositions d'art contemporain, en échos au parcours artistique.

 

alt

Choisissez votre contrepartie

Pour 1 € et plus

Kit "Amis du Partage des eaux", carte et brochure programme

  • Contributeur : 1

Pour 30 € et plus

Projet reconnu d'intérêt général, votre don fait l'objet d'une défiscalisation

Le kit précédent + participation à une des 3 visites accompagnées d'une œuvre du parcours (au choix) en présence d'un guide Passeur. Offre limitée.

  • Contributeurs : 10

Pour 60 € et plus

Projet reconnu d'intérêt général, votre don fait l'objet d'une défiscalisation

Toutes les précédentes contreparties + 1 invitation VIP pour deux personnes à l'une des 5 itinérances musicales de juillet 2018 ( du 7 au 11 juillet réservation en fin de campagne) + 1 invitation pour 1 personne (Place réservée) à l'un des concerts au Col du Bez ou à la Tour à Eau (au choix) du 8 et 10 Juillet 2018 (réservation en fin de campagne).

  • Contributeurs : 7
  • Disponibilité : 43/50

Pour 100 € et plus

Projet reconnu d'intérêt général, votre don fait l'objet d'une défiscalisation

Toutes les précédentes contreparties + 1 invitation supplémentaire (Place réservée) à l'un des concerts au Col du Bez ou à la Tour à Eau (au choix) du 8 et 10 Juillet 2018 (réservation en fin de campagne)

  • Contributeurs : 8

Pour 200 € et plus

Projet reconnu d'intérêt général, votre don fait l'objet d'une défiscalisation

Toutes les précédentes contreparties + 1 invitation pour 1 personne (place réservée) à l'un des 4 grands concerts de Juillet 2018 ( du 7 au 12 juillet réservation en fin campagne KKBB)

  • Contributeurs : 4

Pour 500 € et plus

Projet reconnu d'intérêt général, votre don fait l'objet d'une défiscalisation

Toutes les précédentes contreparties + 1 invitation supplémentaire pour 1 personne (Place réservée) à l'un des 4 grands concerts de Juillet 2018 ( du 7 au 12 juillet réservation en fin campagne KKBB)

  • Contributeur : 1

Faire un don

Je donne ce que je veux