Aller au contenu

LE TEMPS DES NABABS

Films & vidéo, Documentaire

Visuel du projet LE TEMPS DES NABABS
Checked circleRéussi
147
Contributeurs
Monday, July 31, 2017
Date de fin
33 205 €
Sur 30 000 €
110 %

Faites exister une collection documentaire exceptionnelle qui vous fera découvrir l’histoire des films mythiques du cinéma français !

Suivre et partager
Thursday, August 03, 2017

SYNOPSIS : ÉPISODE 8 - LA FIN DE LA CENSURE

La censure cinématographique est révélatrice des évolutions sociales et politiques en France depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale : on est passé d’une censure imposée par le chef de l’Etat au nom d’une morale collective à des censures demandées aujourd’hui par des commissions du CNC ou par la justice, au nom de la protection de l’enfance ou du respect des consciences. En 1966, 114 films demeurent interdits en France.  Afin de se démarquer des autres candidats lors de la campagne présidentielle de 1974, Valéry Giscard d’Estaing promet, entre autres, d’abolir la censure. Certains producteurs s’engouffrent alors dans la voie de la transgression afin de la faire voler en éclats.

Photo : affiche du film « La bataille d'Alger » de Gillo Pontecorvo, sorti en 1966. Première fois censuré jusqu'en 1971, puis une deuxième fois jusqu'en 2004.

 

Alger-1501757596

Friday, July 28, 2017

SYNOPSIS : ÉPISODE 7 - LES PREMIÈRES PRODUCTRICES

En France, le féminisme donne de la voix avec le procès de Bobigny en 1972 mais surtout avec la Loi Veil en 1975.

Le parallèle entre l'attitude d'une grande partie de la société et du cinéma envers les femmes laisse songeur : dans les films, français ou internationaux, les femmes ne sont souvent qu'objet de fantasme. Elles subissent leur mari, sont bafouées par les hommes, réduites à la solitude quand elles se rebellent ou considérées hystériques. En clair, on positionne la femme dans les extrêmes et rarement dans ce qu'elle est réellement. 

Fallait-il attendre les premières productrices du cinéma pour changer les mentalités ? Pourquoi les femmes sont arrivées si tardivement dans la production ? Comment sont-elles parvenues à trouver leur place dans un monde d'hommes ? 

 

Vera-1501238795

 

Wednesday, July 26, 2017

SYNOPSIS : ÉPISODE 5 - LE CINÉMA EN RÉSISTANCE

Le Festival de Cannes 1968 débute le 10 mai.

Dans la nuit qui précède, le quartier Latin connaît sa plus violente manifestation, mais les projections commencent normalement et continuent jusqu’au 18, jour d’une conférence de presse sur l’affaire Langlois. Ce n’est que le début d’un mouvement de cinéma militant sans précédent en France.

Certains producteurs veulent accompagner ce mouvement en finançant des films plus engagés qui s’attaquent à la politique, aux mœurs et à la religion face à une censure toujours présente. Quel parcours ont-ils dû suivre pour financer ces films plus difficiles destinés à une large audience ? Qui prenait le plus de risques ? Le producteur, le réalisateur, ou les stars ?

 

Langlois-1501057036

Tuesday, July 25, 2017

DE NOUVELLES CONTREPARTIES DISPONIBLES EN ÉDITION LIMITÉE

 

Nous vous dévoilons de nouvelles contreparties qui seront créées en édition ultra limitée ! 

Découvrez ci-dessous ces objets collectors et rejoignez la communauté KissKissBankBank Le Temps des Nababs !

 

T-SHIRTS :

 

T-shirt_temps_des_nababs_ok-1500994982

 

POLOS : 

Polo_temps_des_nababs_ok-1500994934

 

PIN'S : 

Pin_s_temps_des_nababs_ok-1500994909

 

MUGS : Mug_temps_des_nababs_ok-1500994895

Monday, July 24, 2017

SYNOPSIS : ÉPISODE 6 - LA CRISE

À l'aube des années 70, de plus en plus de films mettent en scène des "bandes de mecs". À la recherche de l'amour, d'aventure ou d'eux-mêmes, chacun essaie de trouver ou retrouver sa place.

Ces "mecs" sont une illustration de la crise que traversent les hommes de tous âges dans une société qui voit pointer la fin des Trente Glorieuses et la crise du pétrole. Y a-t-il un parallèle avec ce que vivent les producteurs à ce moment-là ? Remettent-ils en question leur place à l’aune des premiers mouvements féministes ? Et si c’était le cinéma français qui était en « crise » ?  

Friday, July 21, 2017

50% du financement obtenu pour le projet série documentaire Le Temps des Nababs

Un grand merci aux 71 Kisskissbankers qui ont participé au financement de projet : 50% de l'objectif a été atteint et il reste encore 10 jours ! 

Continuez à soutenir ce projet afin de donner au cinéma la série qu'il mérite. 

Merci de votre contribution !

Monday, July 17, 2017

Jacques Perrin rejoint le casting de la série Le Temps des Nababs !

C'est confirmé : l'acteur, réalisateur et producteur Jacques Perrin rejoint le casting officiel de la série Le Temps des Nababs !

Nous pourrons ainsi recueillir le témoignage précieux et émouvant d’une personnalité incontournable du cinéma français, ayant côtoyé les plus grands.

Déjà acteur et réalisateur, Jacques Perrin reconnait s’être dirigé vers la production sous l’influence de Georges de Beauregard ; il nous livre d'ailleurs : « J'ai plongé dans la production grâce à Georges de Beauregard. Sans lui, il n'y aurait pas eu de Nouvelle Vague, que ce soit Truffaut, Godard mais aussi Schoendoerffer. J'ai connu Georges avec Schoendoerffer sur La 317ème section. Beauregard était difficile comme producteur, parce qu'il était en dehors des règles, il était à contre-courant et faisait des choses complètement novatrices. Rien ne l'arrêtait. »

 

Perrin-1500313382

Monday, July 17, 2017

SYNOPSIS : ÉPISODE 4 - UN NOUVEAU STAR SYSTEM

Désormais, pour vendre leurs films, les vieux lions de la Nouvelle Vague préfèrent mettre en avant les stars plutôt que le réalisateur.

Afin de se donner toutes les chances de succès, ils veulent profiter de l'amour du public pour ses vedettes en créant des passerelles entre le cinéma d'auteur et le cinéma populaire.

Ces films auraient-ils pu voir le jour sans ces stars du cinéma ? Comment les producteurs ont-ils réussi à faire de ces acteurs des stars de renom ? Est-ce une question d'argent, de projet, de personne, ou les trois à la fois ?

 

19956739_121759261767777_6955041168871196887_o-1500311376

Thursday, July 13, 2017

SYNOPSIS : ÉPISODE 3 - VIEUX LIONS vs. NOUVELLE VAGUE

Immortalisée par le film A Bout de souffle, l'avenue des Champs-Élysées est le symbole de la production cinématographique de l'époque, et le Fouquet's en est le quartier général. C'est là que se font les rencontres, que se négocient parfois les contrats. C'est aussi dans ce quartier qu'il faut avoir ses bureaux pour montrer sa réussite.

Mais, faute de recevoir l'aide d'organisme d'État, comment font certains producteurs pour trouver l'argent ? Quel regard les « anciens » ont-ils sur les « nouveaux », et vice versa ? De ces deux écoles qui s'affrontent, laquelle sort gagnante au box-office ?

 

Letempsdesnabans-1499940525

Thursday, July 13, 2017

SYNOPSIS : ÉPISODE 2 - LES OMBRES DE LA GUERRE

Meurtris par les atrocités de la guerre, certains producteurs vont s'y confronter par le biais de la fiction ou du documentaire. Ils sont juifs, ont échappé aux camps, et souhaitent montrer cette guerre qu'on veut mettre de côté, ou rendre hommage à ceux qui les ont aidé durant cette période troublée.

Mais comment ont-ils pu trouver l'argent pour produire ces films d'auteurs, sans vedettes, et avec, pour certains, des réalisateurs totalement inconnus ?

 

Thursday, July 13, 2017

SYNOPSIS : EPISODE 1 - LES ROMANESQUES

Qu'est-ce que la Seconde Guerre mondiale a changé dans la façon de produire des films en France ? Comment les producteurs, qui ont souvent repris des projets inachevés d'avant la guerre, et qui ont traversé l'une des périodes les plus sombres du XXe siècle, ont-ils pu garder intact ce désir de cinéma ? Retrouvez dans le premier épisode de la série Le Temps des Nababs l'histoire de films mythiques comme Les Enfants du Paradis de Marcel Carné (producteur : André Paulvé) ; Casque d'or de Jacques Becker (producteurs : Robert & Raymond Hakim) ; Fanfan la Tulipe de Christian-Jaque (producteurs : Alexandre Mnouchkine & Georges Dancigers) ; ou encore French Cancan (film) de Jean Renoir (producteurs : Henry Deutschmeister).