Aller au contenu

Les Amoureux.euses du monde

Solidarité, Concert, Jeux

Visuel du projet Les Amoureux.euses du monde
Checked circleRéussi
16
Contributeurs
Monday, February 20, 2017
Date de fin
340 €
Sur 330 €
103 %

Encouragez le dernier né de nos collectifs à Strasbourg, qui propose une soirée festive pour une Saint-Valentin militante !

Suivre et partager
Friday, February 17, 2017

Nous sommes ici

La soirée a été très chaleureuse et nous avons entouré Zahia séparée de son mari pour refus de visa depuis 17 mois.

 

Quelques photos souvenir

 

Abp_soiree_amoureu_x_ses_monde_2017_02_14_1-1487319173

 

Zahia a eu l’idée de peindre son amoureux en carton : 
17 mois qu'elle est séparée de son mari pour un refus de visa
 
Abp_soiree_amoureu_x_ses_monde_2017_02_14_2-1487319359
 
Zahia et Alice (à l’initiative de la soirée)
 
Abp_soiree_amoureu_x_ses_monde_2017_02_14_3-1487319443
 
Ricardo prend les couples en photo bénévolement
 
Abp_soiree_amoureu_x_ses_monde_2017_02_14_5-1487319506
 
Avec Anny, Elodie et Françoise, un immense merci à la Cimade Strasbourg et son soutien sans faille
et Chloé, merci au http://www.cre.strasbourg.euConseil des résidents étrangers pour son émission de radio
 
Abp_soiree_amoureu_x_ses_monde_2017_02_14_6-1487319809
 
Les témoignages des couples sur le site participatif "Nous sommes ici" ont du succès
 
Abp_soiree_amoureu_x_ses_monde_2017_02_14_7-1487319922
 
Noufissa Kabbou et Ndoortel (photo) ont été géniaux. Un immense merci pour leur présence
 
Abp_soiree_amoureu_x_ses_monde_2017_02_14_8-1487320053
 
Fred Hahn, le créateur de nos cocktails transnationaux avec et sans alcool : fin de soirée
Tuesday, February 14, 2017

C’est ce soir de 18 h à 1 h

Passez, restez, jouez, chantez, dansez avec nous... Ne restez pas seul.e.s ce soir, rejoignez les Amoureux.ses du monde ;)

 

Img_9009-1487063638

Sunday, February 12, 2017

On en parle

Img_9437-1486935903
 
« Le pastiche vaut son pesant de cacahuètes : l’affiche officielle de « Strasbourg mon amour » perd
tantôt son prince charmant, tantôt sa Juliette, détourés en blanc. Le blanc en question signe
l’absence de l’être aimé pour cause de refus de visa d’une ambassade de France à l’étranger,
l’impossibilité de retourner dans un pays d’origine réprimant les couples homosexuels,
l’insuffisance de ressources décrétée par l’administration pour accueillir son amoureux (se) en
France lorsqu’on y est résident étranger de l’Union Européenne…
Le groupe local des Amoureux au ban public (un mouvement national créé en 2007 au sein de la
Cimade) propose, ce mardi 14 février, dans la programmation off du festival de Strasbourg, des
témoignages sur ce type de situations « compliquées et douloureuses », explique la militante
Sylvie Pelletier. « À partir de situations vécues, nous invitons (voir la page Facebook « Amoureux
au ban public Strasbourg ») tout un chacun à rédiger une lettre d’amour parlant de ces couples
franco-étrangers dont on bafoue un droit humain fondamental », poursuit Sylvie Pelletier.
Ces courriers du coeur un peu particuliers feront l’objet d’une sélection. Puis les textes seront lus
lors de la soirée mise sur pied par Alice Ratier, également membre du collectif à Strasbourg.
Au programme, il y aura aussi des musiques du monde avec Ndoortel et Noufissa Kabbou, des
quizz et blind tests sur les lois et pratiques françaises en la matière, une séance « photo à deux »
pour ceux qui le souhaitent. La soirée se tiendra ce mardi 14 février au Golden Gate bar, 63, rue
du Fossé-des-Tanneurs, de 18 h à 1 h du matin.
« Bon, c’est vrai que notre propos n’est pas réellement touristique », concède Sylvie Pelletier
dans un sourire. On parle, en vrai, à travers cet événement, de lutte contre des « lois restrictives
et une administration suspicieuse ». Dans le même temps, quel meilleur lieu pour évoquer ces
tourtereaux dans la panade qu’une ville dont le coeur bat avec saint Valentin durant dix jours ? »
Marie-Sophie Kormann, DNA 12/02/2017
Saturday, February 11, 2017

Aidez Les amoureux.ses du monde en écrivant une lettre d’amour

Principe : rédigez une lettre d’amour en partant de l'une des situations proposées, déposez-la dans la boîte-aux-lettres du Golden Gate Bar ; elle sera tirée au sort pour être lue le 14 février lors de la soirée Amoureux.ses du monde et si vous êtes là vous pourrez repartir avec une autre lettre en échange de la vôtre…

 

Pour ceux et celles qui sont loin, vous pouvez aussi nous l'adresser par mail : amoureuxauban.Stras@gmail.com

Un grand merci pour votre participation

Image d’après l’affiche de Strasbourg mon amour


 

Fb_affiche_situation1_-1486679198


Situation n° 1 : « Mon mari est coincé depuis 16 mois dans son pays et il n'arrive pas à obtenir un visa de l'ambassade de France pour venir s'installer avec moi ici. J'ai une bonne nouvelle à lui annoncer et je lui écris…»

 

 

Fb_affiche_situation2_-1486679249

Situation n°2 : « On s’est rencontrés étudiants à l’Université de Strasbourg. Il vient d’un des 72 Etats qui pénalisent la relation homosexuelle. Il risque la peine de mort s'il rentre dans son pays et je lui écris de mon stage à l'étranger…»

 

 

Fb_affiche_situation3_-1486679288


Situation n°3 : « Je suis allemande, je vis à Strasbourg depuis des années. Pour que mon amour originaire d'un pays très lointain, qui ne fait pas partie de l'UE, puisse venir vivre avec moi, il faut que je subvienne à ses besoins, mais je n'ai pas de ressources suffisantes. Je l'aime et je le lui écris… »

 

 

On en parle sur le site des Amoureux au ban public !
 

Monday, February 06, 2017

Noufissa Kabbou chante l’exil et l’errance

Le trio Noufissa Kabbou joue une musique qui invite au voyage, accompagnée par des rythmes arabes ou latins et des accompagnements de guitare classique et électrique (arpèges ou rythmiques percussives et harmonies pop, blues et jazz). Aux compo­sitions s’ajoutent quelques rares reprises de musique traditionnelle marocaine, algé­rienne ou libanaise. En février 2016, le trio est parti à Marrakech pour enregistrer une maquette avec le musicien gnawi Abderrazack Hadir. En octobre 2016, le trio enregistre le titre Ya taïr avec Jean-Noël Rohé, basse, Simon Pomarat, percussions, Pierre Isenmann (Les Célestins), trompette, au Downtown Studios (Strasbourg).

Avec Noufissa Kabbou (chant), Emmanuel Simula (guitares classique et électrique), Abdelhadi Belkheir (percussions : bongos, darbouka, bondir)

 

Saturday, February 04, 2017

Ndoortel : L'amour n'a pas de frontière

Connaissez-vous le folk wolof ? Voici Ndoortel, avec Lamine Gueye (chant, guitare) nous chante son pays, avec Antoine Eder (guitare), Mbaye Sene (basse) et Ousmane Boga Badji (percussions)
Alors… "Geuwléne bessou 14 février Golden Gate déglou gnou weuyeule thi digueunté domou Adama yiga khamné dagno beugeunté mbeuguéle amoul frontiére" [Venez la soiree du 14 Fevrier au Golden Gate écouter chanter les amoureux du monde, l'amour n'a pas de frontière]

 


Vidéo d'un essai au Golden Gate Bar (prise de son pas terrible, désolée)