Aller au contenu

Les Fatras de l'Espoir : et si les déchets étaient un trésor ?

« Fatras de l’Espoir » est un projet solidaire qui transforme les déchets (Fatras en créole) en ressources pour les habitants de Cité Soleil

Visuel du projet Les Fatras de l'Espoir : et si les déchets étaient un trésor ?
Cross circleÉchoué
30
Contributeurs
12/06/2014
Date de fin
5 225 €
Sur 10 000 €
52 %
Tuesday, June 10, 2014

visite du centre de tri par les élèves de l’école, menée par Didi

<p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Rimg0604" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/100012/RIMG0604.JPG" /></p> <p> Extrait ouvrage Jean-yves Loude :&nbsp;Didi va effectuer une super visite. Et les &eacute;l&egrave;ves accrochent, se sentent piqu&eacute;s au vif par ce qu&rsquo;il dit sur l&rsquo;environnement, la pr&eacute;servation, l&rsquo;&eacute;conomie, l&rsquo;importance du compost, l&rsquo;avantage des briquettes. Les pr&eacute;pos&eacute;s&nbsp; remplissent leur r&ocirc;le, trient les d&eacute;chets qu&rsquo;un camion a d&eacute;pos&eacute; l&rsquo;avant-veille. Hommes et femmes ont rev&ecirc;tu une combinaison, de gros gants jaunes. Les &eacute;l&egrave;ves assistent au moulage des briquettes. On allume le r&eacute;chaud pour une cuisson de pommes de terre p&eacute;dagogique. La le&ccedil;on est f&eacute;conde. Les gamins posent des questions. A la fin, surgit P&egrave;re Miracle qui, en une puissante improvisation, fait le lien entre d&eacute;chets, risque de maladies, chol&eacute;ra, refait son couplet sur la n&eacute;cessit&eacute; de la connaissance&hellip; P&egrave;re Miracle joue parfaitement son r&ocirc;le d&rsquo;&eacute;ducateur des consciences, sur le mode comique, for&ccedil;ant le trait. Emport&eacute; par son &eacute;lan, P&egrave;re Miracle refait un discours aux travailleurs, pour leur donner courage, leur signifier l&rsquo;importance de leur mission. Une dame, grossie par l&rsquo;&eacute;paisseur de sa combinaison protectrice, r&eacute;pond oui &agrave; chaque assertion du com&eacute;dien, comme s&rsquo;il s&rsquo;agissait d&rsquo;un vrai personnage, d&rsquo;un ange conseiller. Et le discours se termine par des applaudissements orchestr&eacute;s par le P&egrave;re Miracle lui-m&ecirc;me. C&rsquo;est splendide</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Rimg0561" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/100013/RIMG0561.JPG" /></p> <p> &nbsp;</p>
Sunday, June 01, 2014

les petits récupérateurs (2/2)

<p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Rimg0485" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/97114/RIMG0485.JPG" /></p> <p> <span style="font-size: 11pt; font-family: 'Times New Roman', serif; background-color: white; background-position: initial initial; background-repeat: initial initial;">Juste le temps de se retourner et, dans l&rsquo;impasse voisine, &oelig;uvre un coupeur de bouteille, fabricant de verres. Une industrie qui a pris de l&rsquo;ampleur dans le quartier. Jo&euml;l, de son nom de &laquo; verrier &raquo;, nous remontre tout le processus, depuis le d&eacute;coupage du goulot, la d&eacute;capitation de la bouteille, le polissage des bords du futur verre. C&rsquo;est une vraie activit&eacute; de r&eacute;cup&eacute;ration, de transformation de d&eacute;chets, de recyclage d&rsquo;ordures. Les verres partent dans des cartons, une fois peints sommairement, sur les march&eacute;s de province, surtout, car &agrave; Port-au-Prince, les gens ont tendance &agrave; acheter des produits import&eacute;s. Didi estime qu&rsquo;il est important de valoriser ces jeunes qui se donnent une action, sortent des listes des recherch&eacute;s par la Police. L&rsquo;&eacute;quipe qui s&rsquo;est install&eacute;e dans l&rsquo;ancienne maison de la grand-m&egrave;re de Didi se d&eacute;finit comme &laquo; Artisanat Progressif &raquo;.</span></p>
Thursday, May 29, 2014

Les petits récupérateurs (1/2)

<p> <img alt="Rimg0458" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/96643/RIMG0458.JPG" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> Extrait du livre &nbsp;de l&#39;&eacute;crivain Jean-yves Loude sur la vie &agrave; Cit&eacute; Soleil:</p> <p> <em>&quot;<span style="font-size: 12px;">On continue &agrave; pied jusqu&rsquo;&agrave; l&rsquo;atelier plein air des &laquo; sculpteurs en m&eacute;tal &raquo;, comme ils se d&eacute;finissent, trois associ&eacute;s qui mart&egrave;lent sous une toile en plastique. Toussaint Fednor, Roberson Saint-Just, et Wilner Exum&eacute; tiennent l&rsquo;&eacute;choppe &laquo; L&rsquo;Union des Jeunes &raquo; - Cit&eacute; Soleil &ndash; Projet Drouillard &ndash; Bloc N. Cela fait deux ans qu&rsquo;ils dessinent sur t&ocirc;le, d&eacute;coupent au marteau et pin&ccedil;on, des formes de geckos, de feuilles, de papillons, de soleils, de coqs, de tortues, de poissons. Un autre associ&eacute;, peintre, se chargent de la d&eacute;coration. Ils ach&egrave;tent la t&ocirc;le, puis, apr&egrave;s peinture, vendent &agrave; des revendeurs qui ach&egrave;tent ferme. Eux n&rsquo;ont pas de lieux de distribution. </span></em></p> <p> <em><span style="font-size: 12px;">Roberson Saint-Just frappe une pile de trois ou quatre geckos &agrave; la fois. Ce sont des gar&ccedil;ons de labeurs qui appr&eacute;cient qu&rsquo;on les filme, qu&rsquo;on ach&egrave;te bien s&ucirc;r, car ils produisent plus qu&rsquo;ils n&rsquo;arrivent &agrave; &eacute;couler. C&rsquo;est tr&egrave;s agr&eacute;able de tomber sur un atelier de cr&eacute;ation de ces t&ocirc;les peintes que l&rsquo;on voit expos&eacute;es sans jamais savoir d&rsquo;o&ugrave; elles sortent. On se quitte toujours avec une forte embrassade&quot;</span></em></p>
Tuesday, May 27, 2014

Didi le héros

<p> <img alt="Rimg0625_-_copie" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/96060/RIMG0625_-_copie.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <span style="font-size: 11pt; font-family: 'Times New Roman', serif; background-color: white; background-position: initial initial; background-repeat: initial initial;">Didi, qui sera le fil conducteur, le personnage central, enfant de Cit&eacute; Soleil, b&eacute;n&eacute;ficiaire de la premi&egrave;re heure de la formation Foot de l&rsquo;Athl&eacute;tique Ha&iuml;ti, puis formateur lui-m&ecirc;me, enfin responsable tr&egrave;s engag&eacute; du centre de tri et de recyclage des d&eacute;chets de Cit&eacute; Soleil. Il l&rsquo;autorit&eacute; morale qui m&egrave;ne la cam&eacute;ra du stade, &agrave; l&rsquo;&eacute;cole, au centre de tri, &agrave; travers les ruelles de Cit&eacute; Soleil, &agrave; la rencontre des artisans cr&eacute;ateurs &agrave; partir de revus, l&rsquo;&ecirc;tre qui re&ccedil;oit la b&eacute;n&eacute;diction de P&egrave;re Miracle pour garder courage et intacte la force qui l&rsquo;anime afin de donner du travail dans ce domaine de la transformation des d&eacute;chets en richesses renouvelables.</span></p>
Saturday, May 24, 2014

La fresque: le mur peint

<p> <img alt="Rimg0473_-_copie" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/95026/RIMG0473_-_copie.jpg" /></p> <p> <span style="font-size: 11pt; font-family: 'Times New Roman', serif; background-color: white; background-position: initial initial; background-repeat: initial initial;">la&nbsp;</span><span style="background-color: rgb(255, 255, 255); font-family: 'Times New Roman', serif; font-size: 15px;">r&eacute;alisation de la fresque qui incite &agrave; utiliser des briquettes carton plut&ocirc;t que du charbon de bois</span><span style="background-color: white; font-family: 'Times New Roman', serif; font-size: 11pt;">&nbsp;. Cette fresque a &eacute;t&eacute; r&eacute;alis&eacute; par Wilder Pierrelus, peintre, membre du groupe de Rap ZPZ. La cr&eacute;ation de la fresque, du premier coup de crayon &agrave; la signature, liera les s&eacute;quences du film, dont la derni&egrave;re qui t&eacute;moignera de la visite au centre de tri de Mich&egrave;le Pierre-Louis, directrice de la FOKAL, institut culturel ha&iuml;tien, et ex-Premier Ministre du pays.&nbsp;</span></p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Rimg1019_-_copie" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/95028/RIMG1019_-_copie.jpg" /></p>
Friday, May 23, 2014

Gina, la récupératrice des déchets

<p> <img alt="Rimg0516_-_copie" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/95014/RIMG0516_-_copie.jpg" /></p> <p> Gina est r&eacute;cup&eacute;ratrice d&rsquo;&eacute;tiquettes plastiques pour les plier autour d&rsquo;un support carr&eacute; en carton et les transformer en objets de d&eacute;coration, sets de table, couronnes, casquettes, sacs, sandales.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Gina a d&eacute;j&agrave; expos&eacute; &agrave; l&rsquo;Institut Culturel Fran&ccedil;ais. Elle a d&eacute;velopp&eacute; une client&egrave;le d&rsquo;expatri&eacute;s, mais n&rsquo;a pas de march&eacute; r&eacute;gulier. Gr&acirc;ce &agrave; son travail ing&eacute;nieux, elle fait vivre une &ldquo;maison de femmes&rdquo;, de s&oelig;urs, de filles, de ni&egrave;ces&hellip; en pleine Cit&eacute; Soleil.</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Rimg0525_copie_1" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/95018/RIMG0525_copie_1.jpg" /></p>