LES LAPIDIALES

Aidez-nous à financer trois mois de résidence pour des sculpteurs travaillant à la main les falaises de la carrière des Lapidiales.

Visuel du projet LES LAPIDIALES
Réussi
143
Contributions
14/07/2013
Date de fin
10 465 €
Sur 9 300 €
113 %

LES LAPIDIALES

<p> <img alt="Affiche_lapidiales" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/23586/Affiche_Lapidiales.jpg"></p> <p>  </p> <p> L’idée originelle : ouvrir un chantier de sculpture sur pierre dont on soit sûr de ne pas connaître la fin. D’autres le poursuivront décennie après décennie.</p> <p> En 2001, sous le parrainage de Ousmane SOW (www.ousmanesow.com), Les LAPIDIALES investissaient l’ancienne carrière des Chabossières à Port d’Envaux (17) pour sculpter la pierre à la main et à même les fronts de taille, créant une utopie réaliste fondée sur l’échange et le partage entre les artistes et les visiteurs.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="304" src="http://www.youtube.com/embed/urRJo7g7wJk?wmode=opaque&amp;feature=oembed" width="540"></iframe></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Depuis douze saisons, on y travaille la roche selon des thèmes qui déclinent les quatre éléments : l’eau, la terre, l’air, le feu… plus le temps.</p> <p>  </p> <p> <strong>Il s’agit, sculpture après sculpture, au fil des ans, de laisser aux générations futures le témoignage de notre sensibilité d’artistes vivants en ce début de 21ème siècle.</strong></p> <p>  </p> <p> Nous croyons que les artistes ne vivent pas sur une île déserte mais au contraire, qu’ils pataugent au cœur de la vie des hommes, leurs contemporains.</p> <p>  </p> <p> Les LAPIDIALES sont le résultat d'un travail collectif par addition d'œuvres personnelles.</p> <p>  </p> <p> <strong>La carrière des LAPIDIALES, est libre d’accès gratuitement toute l’année.</strong></p> <p> Elle permet à tout un chacun de rencontrer des œuvres et des artistes d’aujourd’hui.</p> <p>  </p> <p> Ici, le sculpteur n’a rien à prouver (il est coopté par ceux qui l’ont précédé), il n’a rien à vendre non plus (l’indemnité est là pour compenser le manque à gagner engendré par son séjour chez nous). Simplement, il doit être lui-même (ce qui, convenons-en, n’est pas toujours le plus facile… !) et se montrer ouvert et disponible aux autres. Humain, quoi !</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="En_visite_sur_la_carrie_re" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/23587/En_visite_sur_la_carrie_re.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Après douze années de plaisir commun … notre rêve a pris forme !</strong></p> <p> <strong>Au fil des ans, l’œuvre collective a progressé. Par son assiduité, le public y a contribué : plus de 45 000 personnes ont fréquenté les Lapidiales en 2012 …!</strong></p> <p>  </p> <p> Aujourd’hui, l’ensemble de la carrière est sculpté, mais toutes les œuvres ne sont pas achevées sur les fronts de taille.</p> <p> Cette année, quatre artistes doivent terminer leurs sculptures monumentales :</p> <p> - <strong>Dann Chétrit</strong> (France), pour un mois de résidence.</p> <p> - <strong>Richard Chapo</strong> (Zimbabwe), pour deux mois de résidence.</p> <p> - <strong>Gérard Quéheillalt</strong> (France), pour un mois de résidence.</p> <p> - <strong>Paora Toi Te Rangiuaia</strong> (Nouvelle-Zélande), pour deux mois de résidence.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="304" src="http://www.youtube.com/embed/rUqNowzLRxk?wmode=opaque&amp;feature=oembed" width="540"></iframe></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> En 2014, les trois dernières œuvres auront été achevées. Est-ce à dire que nous abandonnerons l’idée du chantier dont on ne connaîtra pas la fin ? Certes non.</p> <p> Depuis plusieurs années, Les LAPIDIALES travaillent à <strong>la création d’un champ de 365 mégalithes dédiés à la diversité des peuples de la terre.</strong></p> <p> Ces hautes pierres seront implantées en spirale autour d’une agora centrale qui sera délimitée par cinq pierres-mères, représentant les cinq continents.</p> <p> <strong>Ainsi naîtra La galaxie des pierres levées…</strong></p> <p>  </p> <p> En 2012, six grosses pierres ont déjà été sculptées, inspirées par la culture du nord de l’Italie. Neuf autres le seront en 2013 représentant quelques unes des cultures de l’Océanie.</p> <p> Le rêve continue…</p> <p>  </p> <p> <img alt="Brume_a._brumelot" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/23589/Brume_A._Brumelot.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Paora_au_travail" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/23590/Paora_au_travail.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Paora_toi_te_rangiuaia" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/23591/Paora_Toi_Te_Rangiuaia.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Yasushi_hori_devant_sa_sculpture" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/23595/Yasushi_Hori_devant_sa_sculpture.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt=""></p> <p> <img alt="Ke_ramsi_au_travail" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/23588/Ke_ramsi_au_travail.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Petites_filles_sur_grosse_dame_" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/23594/Petites_filles_sur_grosse_Dame_.JPG"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Four_dragon" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/23601/Four_dragon.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p>

À quoi servira la collecte

<p> <strong>L’OBJECTIF DE NOTRE COLLECTE</strong></p> <p> <strong>SUR KISSKISSBANKBANK</strong></p> <p>  </p> <p> <strong>Rejoignez Les LAPIDIALES et partagez à notre rêve. </strong></p> <p> <strong>Aidez-nous à financer la saison 2013.</strong></p> <p>  </p> <p> Les temps sont difficiles pour les associations œuvrant dans la culture.</p> <p> Nous n’échappons pas à ce qui devient hélas la règle commune !</p> <p> <strong>Grâce aux KissBankers, nous espérons rassembler 9300 € qui correspondent à trois mois d’indemnité de sculpteurs.</strong></p> <p>  </p> <p> <strong>Combien coûte notre rêve d’artiste ?</strong></p> <p> Après des débuts tout en douceur, nous avons grandi au fur et à mesure que notre audience s’élargissait, au rythme de nos moyens.</p> <p> Depuis quelques années, nous parvenons à fonctionner avec un budget global qui tourne autour de 75 000 € pour une activité qui s’étend entre le début mai et la fin septembre.</p> <p>  </p> <p> La Région Poitou-Charentes maintient son partenariat 2013 au même niveau que les années précédentes (30 000 €) mais, en deux ans, nous avons perdu l’aide du Syndicat de Pays de la Saintonge Romane (25 000 €) et presque la moitié de celle du Conseil Général de la Charente-Maritime (de 25 000 à 14 000 €).</p> <p> Malgré cette réduction drastique de notre budget, nous croyons que notre aventure artistique va perdurer et que des sculpteurs du monde entier continueront à offrir à la pierre la trace de leur sensibilité.</p> <p>  </p> <p> Par ailleurs, la Communauté de Communes Cœur de Saintonge nous aide pour la fête annuelle à hauteur de 1 500 € et le village de Port d’Envaux nous épaule comme il peut. Il peut beaucoup entre autre, grâce à l’équipe municipale pour l’entretien de la carrière et de menus travaux.</p> <p>  </p> <p> Enfin, sans les cotisations des adhérents de l’association et le bénévolat d’un certain nombre d’entre eux, il nous serait difficile de poursuivre l’aventure.</p> <p>  </p> <p> Cette année, nous versons aux sculpteurs résidents une indemnité mensuelle de 3100 €. Les voyages et le logement restent à notre charge.</p> <p>  </p> <p> Pour nous, il est bien clair que cet argent ne représente en aucun cas un achat ou un salaire pour les artistes. Les œuvres monumentales qu’ils réalisent ne sauraient s’estimer à leur volume ou au temps passé. Elles valent beaucoup plus !</p> <p> Juste, l’indemnité est nécessaire pour que les sculpteurs ne rencontrent que des problèmes d’artistes pendant leur séjour aux LAPIDIALES et pas des problèmes de loyers, d’assurances ou d’économie ménagère…</p> <p> <strong>Supportez financièrement ce projet et partagez-le avec vos amis sur Facebook, You Tube, etc.</strong></p> <p>  </p> <p> Prenez le temps de vous balader sur le Web en tapant « Lapidiales » et nous ferons connaissance.</p> <p> Notre site <a href="http://www.lapidiales.org">www.lapidiales.org</a> n’est pas très sexy par les temps qui courent (pardon, trop de choses urgentes à faire en même temps… !), mais tant de gens nous font l’honneur de publier leurs photos des Lapidiales sur le Web que vous n’aurez aucun mal à en trouver.</p> <p>  </p> <p> Mieux, si vous avez la possibilité de visiter notre carrière, vous percevrez par vous-même comment une utopie devient réalité juste parce qu’elle traduit les envies et les rêves d’un grand nombre de nos contemporains dans un havre de sérénité accessible à tous, sans distinction d’origine culturelle ou sociale.</p> <p>  </p> <p> <strong>Quelque soit son niveau, chacune de vos contributions est importante.</strong></p> <p>  </p> <p> <strong>À tous les KissBankers, d’avance bravo et grand merci !</strong></p> <p>  </p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux

Épuisé

3 000 €

Les contreparties précédentes + Votre portrait en pierre.
  • 1 contribution
  • 0/1 disponible