Les médias, le monde et moi

Un film antidote aux maux des médias et à notre perception abîmée du monde...

Visuel du projet Les médias, le monde et moi
Réussi
325
Contributions
09/07/2018
Date de fin
21 766 €
Sur 12 000 €
181 %
Soutenu par
eco-sapiens soutient le projet Les médias, le monde et moi

Les médias, le monde et moi

<p>Vous &ecirc;tes des champions ! Quelle belle campagne gr&acirc;ce &agrave; vous :) 325 contributeurs, pr&egrave;s de 22000 euros (soit environ 20 000 nets pour le projet quand on enl&egrave;ve les frais de KissKissBankBank), c&#39;est exactement ce que nous voulions, merci merci !&nbsp;Nous sommes vraiment heureux de vous compter &agrave; nos c&ocirc;t&eacute;s, et sommes impatients de vous partager les avanc&eacute;es du film, de vous solliciter aussi pour entendre vos avis et opinions ! A tr&egrave;s vite pour la suite :)</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/531694/Artboard_1-1531382581.png" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/528063/100KKBB-1529591525.png" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/517422/pourquoi-1526598063.png" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>D&#39;une ann&eacute;e &agrave; l&#39;autre,<strong> la d&eacute;fiance envers les m&eacute;dias ne faiblit pas</strong>. Dans un monde d&#39;infob&eacute;sit&eacute;, alors que le Brexit ou les dernières élections américaines et l&#39;arrivée de Trump à la présidence des Etats-Unis donnent tort aux analyses et pronostics du pr&eacute;tendu &quot;quatrième pouvoir&quot;, il devient <strong>urgent d&#39;interroger le récit</strong> proposé par une profession qui, si elle s&#39;interroge régulièrement sur les conditions d&#39;exercice de son métier, remet rarement&nbsp;en cause sa vision du monde.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Pire, alors que nos modes de vie et nos organisations sociétales sont menacés par des défis de civilisation sans pareils,<strong> le nivellement par le bas du discours médiatique ne donne pas aux Français le sentiment de &laquo; faire société &raquo;</strong>. Un constat partagé par de nombreux professionnels pour qui le langage journalistique a différents effets destructeurs sur le moral de son audience. Pour la sémiologue Mariette Darrigrand, auteure de l&#39;essai <em>Comment les médias nous parlent (mal)</em>, les mots récurrents de l&#39;actualité ont même un caractère stérile et une capacité à paralyser la seule chose qui compte véritablement : l&rsquo;action.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/519809/IMG_20180525_085743-1527256401.jpg" width="100%" /></p> <p><em>Ci-dessus : un aper&ccedil;u de la newsroom de la BBC, la plus grande d&#39;Europe, un patio immense sous &eacute;clairages artificiels, &agrave; Londres.</em></p> <p>&nbsp;</p> <p>Certes <strong>tous les médias ne se ressemblent pas</strong> : entre les chaînes d&#39;information en continu&nbsp;et le journalisme d&#39;investigation à la Médiapart, ou l&#39;infodivertissement proposé par d&#39;autres, de larges nuances existent et l&#39;actualité des petites choses ne domine pas tous les supports. Reste que la concentration des médias dans les mains de quelques patrons de presse et les conditions de fabrication de l&#39;information rendent souvent difficile le traitement de la complexit&eacute; du monde. De fait, dans un monde soumis à une multiplicité de transformations en constante accélération (mondialisation, numérique, mutations &eacute;conomiques et sociales, disparition du vivant, changement climatique) il est peut-être temps de poser les questions &ndash; et fournir les réponses &ndash; autrement.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Ce documentaire entend<strong> analyser les raisons du malaise r&eacute;guli&egrave;rement exprim&eacute; par le grand public&nbsp;</strong>(et par les journalistes désireux de bien faire leur métier) envers les m&eacute;dias, avant d&#39;effectuer un tour du monde des rédactions et supports qui essayent de proposer un journalisme&nbsp;plus vivant, plus responsable, plus en phase avec le monde qui vient, avec de nouvelles manières de voir, et de faire.</p> <p>&nbsp;</p> <p>&quot;Les M&eacute;dias, Le Monde et Moi&quot; propose donc une r&eacute;flexion aussi bien individuelle que collective sur notre rapport au monde, &agrave; l&#39;information, et &agrave; ce qu&#39;il nous faut pr&eacute;server plus que jamais. C&#39;est un &quot;Moi&quot; universel, qui fait le r&eacute;cit du v&eacute;cu de sa protagoniste tout autant qu&#39;il interroge le rapport que chacun peut entretenir avec l&#39;information&nbsp;qu&#39;il re&ccedil;oit, et sa qu&ecirc;te de sens dans un monde complexe...</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/517423/comment-1526598100.png" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>Journaliste freelance (pigiste), je&nbsp;travaille pour <a href="http://www.demoinsenmieux.com/journaliste" target="_blank">diff&eacute;rents m&eacute;dias</a> - g&eacute;n&eacute;ralistes comme <a href="http://www.lemonde.fr/planete/" target="_blank">Le Monde</a> ou&nbsp;<a href="https://www.publicsenat.fr/emission/terra-terre" target="_blank">Public S&eacute;nat</a> - et&nbsp;auparavant <a href="https://le1hebdo.fr/" target="_blank">Le 1</a>, <a href="https://www.france.tv/france-2/mille-et-une-vies/" target="_blank">France 2</a> ou des Hors S&eacute;rie de l&#39;Express ; sp&eacute;cialis&eacute;s tels&nbsp;<a href="https://www.kaizen-magazine.com/" target="_blank">Kaizen</a>, <a href="https://www.wedemain.fr/" target="_blank">We Demain</a>, et aujourd&#39;hui <a href="http://www.linfodurable.fr/" target="_blank">L&#39;Info Durable</a> ; des m&eacute;dias locaux comme <a href="https://www.revue-farouest.fr/" target="_blank">Revue Far Ouest</a>. Egalement auteure de plusieurs <a href="http://www.demoinsenmieux.com/auteure" target="_blank">livres</a>, je m&#39;investis&nbsp;dans plusieurs projets associatifs.</p> <p>&nbsp;</p> <p>J&#39;exerce&nbsp;ce m&eacute;tier depuis la fin des ann&eacute;es 2000 afin de partager s&eacute;rieusement des informations sur l&#39;environnement et les alternatives citoyennes. Mais traiter de ces sujets n&#39;est pas chose facile&nbsp;: au Monde ou &agrave; Lib&eacute; par exemple, la vie des pages Plan&egrave;te a souvent &eacute;t&eacute; compliqu&eacute;e, les questions de climat font fuir, l&#39;&eacute;cologie est un terme banni. Et si aujourd&#39;hui les choses &eacute;voluent, la grille de lecture m&eacute;diatique est loin d&#39;&ecirc;tre convaincue par la n&eacute;cessit&eacute; de placer ces sujets en priorit&eacute;.</p> <p>&nbsp;</p> <p>L&#39;id&eacute;e d&#39;enqu&ecirc;ter sur ce sujet est n&eacute;e il y a cinq ans, &agrave;&nbsp;force d&#39;accumuler anecdotes et t&eacute;moignages des difficult&eacute;s rencontr&eacute;es par consoeurs et confr&egrave;res sp&eacute;cialis&eacute;s sur ces questions. Je veux alors r&eacute;diger un ouvrage qui explique&nbsp;pourquoi il est plus simple de parler de Nabila&nbsp;ou d&#39;Hanouna que du climat, et qui interroge notre capacit&eacute; &agrave; voir le monde en face.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/519945/IMG_7744-1527270365.jpg" width="100%" /></p> <p><em>Dans les couloirs du Guardian, mi mai 2018 : l&#39;&eacute;ditorial d&#39;un c&ocirc;t&eacute;, le multim&eacute;dia de l&#39;autre</em></p> <p>&nbsp;</p> <p>En juillet 2014, alors que j&#39;interviewe <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A9phane_Paoli" target="_blank">St&eacute;phane Paoli</a> dans le cadre de cette enqu&ecirc;te, je ressens le besoin d&#39;aller plus loin. Ce journaliste, longtemps animateur de la matinale de France Inter,&nbsp;est pour moi une r&eacute;f&eacute;rence : c&#39;est la voix de mes r&eacute;veils matin d&#39;&eacute;tudiante, c&#39;est une fa&ccedil;on de traiter l&#39;actualit&eacute;, c&#39;est une audace toujours renouvel&eacute;e et une pers&eacute;v&eacute;rance, &agrave; mes yeux, exemplaire. Seule face &agrave; lui ce jour l&agrave;, dans ce sombre bureau o&ugrave; je n&#39;ai pris qu&#39;un vieux crayon et un calepin, je note au mieux le contenu de notre &eacute;change, mais je suis fig&eacute;e, subjugu&eacute;e par la teneur de ses propos. Tout ce qu&#39;il explique r&eacute;sonne en moi&nbsp;: ses m&eacute;moires de reportages, sa fa&ccedil;on d&#39;interroger la responsabilit&eacute; des m&eacute;dias, de douter de ce qu&#39;il a pu dire et raconter... <strong><em>&laquo; Sommes nous encore, journalistes, les narrateurs du monde ? En faisons nous le récit ? &raquo;</em> </strong>me demande-t-il &agrave; plusieurs reprises. J&#39;ai la chair de poule et regrette de ne pas avoir enregistr&eacute; notre conversation pour garder trace de notre &eacute;change. <em>&laquo;&nbsp;Paoli, je ne peux le retranscrire simplement par &eacute;crit, il me faut de l&#39;image, du son, je dois partager l&#39;&eacute;motion qu&#39;il a provoqu&eacute;e en moi plus largement, il faut que les gens comprennent la r&eacute;alit&eacute; de ce m&eacute;tier, qu&#39;ils saisissent l&#39;interrogation que certains nourrissent en permanence sur le r&ocirc;le qu&#39;ils tiennent dans la soci&eacute;t&eacute;&nbsp;&raquo;</em> me dit une petite voix... L&#39;envie de faire plus est n&eacute;e.</p> <p>&nbsp;</p> <p><em>Dans l&#39;extrait suivant, St&eacute;phane Paoli vient de nous parler de ses ouvrages de r&eacute;f&eacute;rence... soudain, il s&#39;arr&ecirc;te sur une figurine fort symbolique pour lui :</em></p> <p><iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="281" scrolling="no" src="https://cdn.embedly.com/widgets/media.html?url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DRENadP0thKg&amp;src=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fembed%2FRENadP0thKg%3Ffeature%3Doembed&amp;type=text%2Fhtml&amp;key=8b7d8dd6504d41af9a77662672aabc2a&amp;schema=youtube" width="500"></iframe></p> <p>&nbsp;</p> <p>Je continue mes interviews, puis fin 2015 je rencontre<strong> le r&eacute;alisateur <a href="http://flolaval.com/" target="_blank">Flo Laval</a></strong>, &agrave; qui je parle de mon d&eacute;sir de r&eacute;aliser un documentaire sur le traitement m&eacute;diatique de mes sujets de pr&eacute;dilection. On en parle, on en reparle, il me challenge, on d&eacute;bat de l&#39;&eacute;cologie, il me pr&eacute;sente<strong> <a href="https://www.filmsdunjour.com/" target="_blank">Les Films d&#39;Un Jour</a></strong>. Tr&egrave;s vite, cette <strong>bo&icirc;te de production</strong>&nbsp;accepte l&#39;id&eacute;e, me fait revoir au moins&nbsp;trois fois ma copie, et quand le&nbsp;synopsis tient la route, on valide le projet.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Au final, le documentaire&nbsp;et son livre associ&eacute;&nbsp;d&eacute;passeront le simple spectre de l&#39;&eacute;cologie dans les m&eacute;dias pour poser une question beaucoup plus profonde :<strong> comment les m&eacute;dias regardent-ils le monde ? </strong>Comment&nbsp;fa&ccedil;onnent-ils notre vision du monde ? La d&eacute;fiance &agrave; leur &eacute;gard n&#39;est-elle pas le fruit de leurs nombreux biais de traitement de ce qui nous entoure ? N&#39;est-ce pas dommageable pour notre d&eacute;mocratie ? Comment faire autrement ?<br /> &nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/517424/demain-1526598115.png" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>Avec ce documentaire, nous voulons <strong>vous emmener &agrave; la rencontre de ces journalistes qui se mettent aux c&ocirc;t&eacute;s de leurs lecteurs pour redonner vie &agrave; de vrais &quot;m&eacute;dias&quot; d&#39;information</strong>, &agrave; des supports qui mettent en forme la vie de la soci&eacute;t&eacute; et se con&ccedil;oivent comme des m&eacute;diateurs &ndash; et non comme une &quot;&eacute;lite&quot;, ainsi que le veut la r&eacute;putation actuelle des journalistes per&ccedil;us comme des&nbsp;menteurs ou manipulateurs dans une bonne partie de l&#39;opinion publique. Nous souhaitons aussi redorer le blason de cette profession si malmen&eacute;e - sans doute &agrave; raison, et surtout expliquer que <strong>les m&eacute;dias ont tout int&eacute;r&ecirc;t &agrave; adopter une nouvelle posture dans le monde actuel</strong>.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/519803/Capture_d_e_cran_2018-05-25_a__14.42.12-1527256108.png" width="100%" /></p> <p><em>Vu dans les locaux du Constructive News Institute, au Danemark, d&eacute;but avril 2018</em></p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/517425/comment2-1526598126.png" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>Nous avons &agrave; c&oelig;ur d&#39;&eacute;viter<strong> deux &eacute;cueils&nbsp;: faire un film de journalistes pour les journalistes, et faire un film &laquo;&nbsp;chorale&nbsp;&raquo; qui n&#39;accumulerait que des t&eacute;moignages face cam&eacute;ra</strong>. Ce film est pour nous un cri du c&oelig;ur, le d&eacute;sir de redonner go&ucirc;t &agrave; l&#39;information et de changer le rapport au monde. De passer d&#39;un mode passif &agrave; une posture active, et d&#39;offrir pour cela une grille de lecture utile des initiatives qui aujourd&#39;hui dans le monde de l&#39;information, changent la donne, se rapprochent des lecteurs et fournissent des clefs pour l&#39;avenir.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Pour cela, nous suivons diff&eacute;rents journalistes et m&eacute;dias&nbsp;: nous allons &agrave; la rencontre de Datagueule, du 1 ou encore de Nice Matin, nous interrogeons des journalistes et&nbsp;des sp&eacute;cialistes&nbsp;de renom.&nbsp;Nous suivons de l&#39;int&eacute;rieur la m&eacute;saventure de feu le journal Ebdo, et nous allons aussi &agrave; l&#39;&eacute;tranger, filmer des exemples dont on entend peu parler en France, des journalistes qui font bouger leur profession. Nous allons pour cela en Angleterre, au Danemark, aux Pays-Bas&nbsp;et aux Etats-Unis pour vous offrir un aper&ccedil;u de ce qui se fait chez nos voisins proches ou plus lointains. Nous pr&eacute;voyons de finaliser les tournages d&eacute;but septembre 2018, puis de diffuser le film en fin d&#39;ann&eacute;e.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/517426/recit-1526598138.png" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Flo Laval, le r&eacute;alisateur, con&ccedil;oit le film comme&nbsp;&quot;un double road trip, un voyage lointain et un voyage intime&quot; :</strong>&nbsp;&quot;pour nous partager son propos, Anne-Sophie nous emm&egrave;ne dans <strong>un voyage &agrave; double facette,</strong>&nbsp;afin de d&eacute;couvrir les initiatives en pointe du journalisme qu&rsquo;elle d&eacute;fend en Europe et aux Etats Unis. Mais&nbsp;<strong>ce n&rsquo;est pas le nombre de kilom&egrave;tres qui fait la pertinence d&rsquo;un regard </strong>: le&nbsp;p&eacute;riple d&#39;Anne-Sophie nous plonge aussi dans une seconde dimension, au plus proche de son <strong>univers personnel</strong>. Quel regard portent les gens autour d&rsquo;elle sur son travail de journaliste et sur celui des m&eacute;dias en g&eacute;n&eacute;ral&nbsp;? Au contact de ses proches (parents, grands-parents) ou d&rsquo;amis (journalistes, ou au contraire bien loin des cercles journalistiques parisiens), sa p&eacute;r&eacute;grination se transforme en<strong> journal intime</strong>.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Tout au long du film, nous d&eacute;couvrons<strong> trois r&eacute;cits</strong>. <strong>Le propos d&rsquo;une auteure-journaliste</strong>&nbsp;tout d&#39;abord<strong>&nbsp;</strong>: Anne-Sophie questionne le r&ocirc;le des m&eacute;dias et la mani&egrave;re dont ils peuvent se r&eacute;inventer. Nous rencontrons ainsi tout au long du film des journalistes et des entrepreneurs du monde des m&eacute;dias qui souhaitent faire &eacute;voluer leur m&eacute;tier.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Vient ensuite<strong> l&rsquo;incarnation de ce propos</strong>&nbsp;: cette r&eacute;flexion autour du renouveau des m&eacute;dias est symbolis&eacute;e par la cr&eacute;ation d&rsquo;un journal dont Anne-Sophie a &eacute;t&eacute; partie prenante&nbsp;: Ebdo. L&rsquo;auteure nous raconte l&rsquo;aventure que constitue la cr&eacute;ation ambitieuse d&rsquo;un nouveau titre de presse d&rsquo;envergure nationale. Nous d&eacute;couvrons toutes les grandes &eacute;tapes de la cr&eacute;ation de ce m&eacute;dia, avec ses promesses, ses difficult&eacute;s et ses d&eacute;sillusions.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Enfin&nbsp;la derni&egrave;re dimension narrative, centr&eacute;e sur <strong>l&rsquo;&eacute;volution personnelle et professionnelle d&rsquo;Anne-Sophie</strong>. Comment a-t-elle fait ses choix de carri&egrave;re ces derni&egrave;res ann&eacute;es&nbsp;? Comment ses proches ont vu &eacute;voluer sa d&eacute;marche et son m&eacute;tier&nbsp;? Ce road trip fait-il &eacute;voluer sa d&eacute;marche&nbsp;?&quot;</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/517427/protagonistes-1526598166.png" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>En France comme &agrave; l&#39;&eacute;tranger, nous allons &agrave; la rencontre d&#39;acteurs qui con&ccedil;oivent leur m&eacute;tier autrement. Conscients des enjeux du monde, ils s&#39;engagent dans <strong>de nouveaux chemins de faire</strong> : nous avons &agrave; coeur de comprendre leurs d&eacute;marches, de les partager, de les questionner... tout en interrogeant notre propre rapport aux m&eacute;dias.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Parmi eux, St&eacute;phane Paoli, Eric Fottorino (Le 1), Elise Lucet (Cash Investigation),&nbsp; Luc Hermann (Premi&egrave;res Lignes Production), Fabrice Arfi (M&eacute;diapart), Franck Annese (So Press), Laure Noualhat (r&eacute;alisatrice, auteure), Sylvain Lapoix (Datagueule), Julien Goetz (Datagueule), Walter Bouvais (Terra Eco), Julia Cag&eacute; (&eacute;conomiste des m&eacute;dias), Jean-Marie Charon (sociologue des m&eacute;dias), Ulrik Haagerup (Constructive Institute), Mark Rixe Oxley (The Guardian), Emily Kasriel (BBC), David Bornstein (SJN), David Boardman (SJN), Jay Rosen (chercheur &agrave; l&#39;universit&eacute; de New York), Jeanne Bordeau (s&eacute;miologue) et bien d&#39;autres encore...</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/517428/equipe-1526598176.png" width="100%" /></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/519336/AS2-1527173259.png" width="100%" /></p> <p><strong>Anne-Sophie Novel</strong> - j&#39;en ai d&eacute;j&agrave; trop dit plus haut, pour en savoir plus vous pouvez aussi <a href="http://www.demoinsenmieux.com/" target="_blank">aller ici</a></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/517826/FL-1526761711.png" width="100%" /></p> <p><strong>Flo Laval</strong> -&nbsp;<a href="http://flolaval.com/" target="_blank">r&eacute;alisateur&nbsp;de films documentaires</a>. Auteur curieux et voyageur, il s&rsquo;est int&eacute;ress&eacute; aussi bien au football africain&nbsp;qu&rsquo;aux militants hacktivistes&nbsp;en passant par les com&eacute;dies musicales et les combats judiciaires des anciennes victimes des Kmhers Rouges.</p> <p>Il a ainsi collabor&eacute; avec des m&eacute;dias traditionnels comme France TV, TV5 Monde, Orange Sport, mais aussi avec M&eacute;diapart ou la F&eacute;d&eacute;ration Internationale des Ligues des Droits de l&rsquo;Homme.</p> <p>En 2014, il a co-fond&eacute; le studio transm&eacute;dia The Rabbit Hole et lanc&eacute; en 2017 Revue Far Ouest. Un m&eacute;dia pure player entre journalisme et s&eacute;rie documentaire qui s&rsquo;int&eacute;resse au Sud-Ouest de la France.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/519335/ST-1527173248.png" width="100%" /></p> <p><strong>Sebastien Teze </strong>-&nbsp;producteur et réalisateur. S&eacute;bastien&nbsp;a créé <a href="https://www.filmsdunjour.com/" target="_blank">Les Films d&#39;un Jour</a> en 2004 avec le d&eacute;sir&nbsp;d&#39;accompagner de nouveaux talents et de faire exister des films documentaires aux regards singuliers, tels &quot;<em>Ellis Island, une histoire du r&ecirc;ve am&eacute;ricain</em>&quot; de Micha&euml;l Prazan ou &quot;<em>Norilsk, l&rsquo;&eacute;treinte de glace</em>&quot; de Fran&ccedil;ois-Xavier Destors, s&eacute;lectionn&eacute; cette ann&eacute;e dans plusieurs festivals internationaux.&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/517827/NB-1526761727.png" width="100%" /></p> <p><strong>Natacha Bigan</strong> - <a href="http://natachabigan.com/" target="_blank">graphiste et directrice artistique</a>, Natacha a une approche pluri-disciplinaire des questions de communication et manie aussi bien les supports statiques que vid&eacute;os afin d&rsquo;adapter au plus juste la forme du message selon les besoins. Passionn&eacute;e de voyage et de nature, elle se sp&eacute;cialise rapidement dans la direction artistique de projet &eacute;thiques et &agrave; port&eacute;e environnementale. Elle &agrave; travaill&eacute; sur des vid&eacute;os pour la Ligue des Droits de l&#39;Homme ou le mus&eacute;e de l&#39;immigration et elle collabore r&eacute;guli&egrave;rement avec le WWF et diverses ONG internationales de protection de la nature.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/517828/FS-1526761740.png" width="100%" /></p> <p><strong>Florian Seraul</strong> - musicien et&nbsp;<a href="http://tiny-music.com/" target="_blank">compositeur</a>&nbsp;originaire du sud de la France. Fascin&eacute; par la musique, il s&rsquo;est d&rsquo;abord adonn&eacute; &agrave; l&rsquo;exploration musicale avec chaque instrument qui lui tombait sous la main. Son go&ucirc;t pour la musique Indie et&nbsp;Folk-Orchestrale s&rsquo;est d&eacute;velopp&eacute; alors qu&rsquo;il s&eacute;journait pour&nbsp;quelques temps&nbsp;en Su&egrave;de. Depuis qu&rsquo;il a &eacute;lu domicile &agrave; Montr&eacute;al, Florian est tomb&eacute; sous le charme de la&nbsp;sc&egrave;ne underground de cette m&eacute;tropole nord-am&eacute;ricaine - la culture m&eacute;tiss&eacute;e et les multiples&nbsp;langues&nbsp;contribuent &agrave; forger un style de vie unique, propice &agrave; la cr&eacute;ation d&rsquo;une musique visc&eacute;rale et id&eacute;ale pour les yeux. Bient&ocirc;t de retour en France, il a accept&eacute; de r&eacute;aliser la bande son originale du film.</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Quelle diffusion ?</strong></p> <p>Notre film sera diffus&eacute; sur la <a href="https://www.docstv.fr/index.asp" target="_blank">plateforme de documentaires&nbsp;en SVOD Docs TV</a> et sera utilis&eacute; lors de festivals et rencontres organis&eacute;es un peu partout en France afin de parler des m&eacute;dias qui changent notre rapport au monde.&nbsp;Nous aimerions &eacute;galement le traduire&nbsp;en anglais pour une diffusion internationale.</p> <p>Si notre d&eacute;marche est largement partag&eacute;e, sans doute maximiserons nous nos chances de trouver un diffuseur t&eacute;l&eacute; !</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Nos soutiens</strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/529826/citationcarre2-1530480141.png" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/529828/citationcarre-1530480228.png" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/531089/dioncarre-1530994958.png" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/531088/benoitcarre-1530994933.png" width="100%" /></p>

À quoi servira la collecte

<p>La d&eacute;fiance &agrave; l&#39;&eacute;gard des m&eacute;dias dans leur ensemble&nbsp;cr&eacute;&eacute; <strong>une distance qu&#39;il nous faut surmonter</strong> afin que le film touche un public large, en France &agrave; l&#39;&eacute;tranger.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Notre id&eacute;e est donc de <strong>proposer un r&eacute;cit&nbsp;qui permette &agrave; chacun de comprendre</strong> que nous avons besoin d&#39;&ecirc;tre bien inform&eacute;s pour bien vivre en soci&eacute;t&eacute;. Pour cela, il nous faut des&nbsp;moyens &agrave; la hauteur de notre ambition, de quoi cr&eacute;er une identit&eacute; id&eacute;ale pour accompagner au mieux notre propos.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Jusqu&#39;&agrave; pr&eacute;sent, nous avons auto-financ&eacute; les tournages sur nos deniers personnels. Anne-Sophie a d&eacute;j&agrave; travaill&eacute; sans financement pendant 4 ans sur ce projet. Flo a accept&eacute; de travailler b&eacute;n&eacute;volement et de refuser certains projets pour l&#39;assurer. Ils ont tous deux accept&eacute;s de&nbsp;partager une partie du risque avec les producteurs et de<strong> mettre une part de leur r&eacute;mun&eacute;ration en participation</strong>.</p> <p>&nbsp;</p> <p>M&ecirc;me si nous esp&eacute;rons assurer d&rsquo;autres sources de financements (institutions, fondations, voire m&ecirc;me un diffuseur t&eacute;l&eacute; lorsque le film sera fini&hellip;), votre soutien est aujourd&rsquo;hui incontournable pour aller au bout de notre film !</p> <p>&nbsp;</p> <p>Concr&egrave;tement,&nbsp;avons besoin de 20 000 euros suppl&eacute;mentaires pour faire le film de nos r&ecirc;ves. <strong>Tels des grimpeurs, nous avons structur&eacute;&nbsp;notre parcours en quatre &eacute;tapes afin d&#39;arriver au sommet</strong> :</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>12 000 euros&nbsp;</strong>: la production et le montage du film sont&nbsp;assur&eacute;s&nbsp;au minimum.&nbsp;Les moyens techniques suffisent pour une dizaine de jours de tournage, en France comme&nbsp;&agrave; l&#39;&eacute;tranger. Nous pouvons aussi acheter quelques&nbsp;images d&rsquo;archives, et doter le film d&rsquo;un graphisme original (<em>Natacha pourra nous assurer une d&eacute;clinaison id&eacute;ale d&#39;illustrations pour le film</em>)</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>15&nbsp;000 euros&nbsp;</strong>: nous pouvons envisager d&#39;utiliser de la data-visualisation et de l&#39;animation&nbsp;pour enrichir le film (<em>en gros, Natacha pourra vraiment s&#39;&eacute;clater, l&#39;animation c&#39;est sa passion !</em>)</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>18 000 euros : </strong>nous gagnons des minutes de musique originale ! (<em>Florian se sent tr&egrave;s concern&eacute; par le sujet du film et r&ecirc;ve de pouvoir en porter le propos de A &agrave; Z</em>) et nous pourrons multiplier les supports de diffusion, renforcer la promotion et la distribution du film.</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>20 000 euros</strong> : nous avons maintenant la possibilit&eacute; de doter le film d&rsquo;une version sous-titr&eacute;e en anglais pour le faire vivre dans les festivals internationaux, susciter le d&eacute;bat, encourager des vocations&nbsp;! (<em>Anne-Sophie sera ravie, elle n&#39;attend qu&#39;une chose : utiliser le film pour aller &agrave; votre rencontre !</em>)</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Et si on d&eacute;passe l&#39;objectif ?!</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>30 000 euros</strong>&nbsp;: &agrave; ce stade, nous avons r&eacute;uni autour du film une communaut&eacute; enthousiaste et engag&eacute;e, au-del&agrave; de nos attentes !! Nous pouvons envisager de distribuer le film en salles de cin&eacute;ma pour organiser des projections-d&eacute;bats, des &eacute;v&eacute;nements plus larges, mais aussi r&eacute;mun&eacute;rer plus amplement toutes les personnes qui auront contribu&eacute; au film.</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Plus de 30 000 euros ?</strong> Si votre engouement est si fort, Anne-Sophie et Flo envisagent d&#39;aller voir comment cela se passe dans des pays o&ugrave; la libert&eacute; de presse est moins d&eacute;velopp&eacute;e que chez nous, comprendre comment la population d&eacute;veloppe ses propres m&eacute;dias en Afrique ou en Asie, par exemple. L&agrave;-bas les initiatives ne manquent pas non plus !</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>DIFFUSION DU FILM</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Le film est r&eacute;alis&eacute; par le biais d&#39;une co-production entre&nbsp;<a href="https://www.filmsdunjour.com/" target="_blank">Les Films d&#39;un Jour</a>&nbsp;et <a href="http://www.placetob.org/" target="_blank">Place to B</a>,&nbsp;</strong>une association dont Anne-Sophie est la cofondatrice et dont l&#39;objectif est de sensibiliser plus largement aux enjeux du 21i&egrave;me si&egrave;cle &ndash; climat, &eacute;cologie, vivant, etc.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Nous travaillons en lien avec de nombreuses ONG et organisations qui oeuvrent pour changer le r&ocirc;le des m&eacute;dias dans la soci&eacute;t&eacute;. Nous souhaitons avec ce film donner plus d&#39;&eacute;chos encore &agrave; leurs actions, et offrir un outil suppl&eacute;mentaire utile aux &eacute;changes et aux d&eacute;bats de soci&eacute;t&eacute;.</p> <p>&nbsp;</p> <p>L&rsquo;int&eacute;gralit&eacute; de la collecte&nbsp;sera vers&eacute;e &agrave; l&rsquo;association <strong>Place to B</strong> et enti&egrave;rement d&eacute;di&eacute;e &agrave; la production et &agrave; la&nbsp;diffusion du film.&nbsp;<br /> &nbsp;</p>

Contreparties

6 €

  • 22 contributions
#JEUNES PREMIERS : Yeah, vous faites partie de l'aventure et votre nom sera au générique du film !

Livraison estimée : janvier 2019

12 €

  • 60 contributions
#STAGIAIRES : En plus de votre nom au générique, on vous invite dans le GROUPE FACEBOOK sur lequel nous parlons les coulisses du tournages et partageons nos réflexions éditoriales. Vous serez aussi mentionnés dans la vidéo de remerciement que nous diffuserons nos réseaux !

Livraison estimée : juillet 2018

18 €

  • 37 contributions
#PIGISTES : En plus du reste, vous pouvez faire vos preuves maintenant ! Pour cela, vous recevez votre CARTE DE DETOURNEMENT DE PRESSE en haute définition, imprimable et utilisable à souhait, avec votre nom bien sûr.

Livraison estimée : janvier 2019

30 €

  • 67 contributions
#REDACTEUR CDD : Au coeur de la matrice, vous aurez le droit d'assister à une AVANT-PREMIERE VIRTUELLE du film (avec un lien sur Vimeo) ! Sans oublier les précédentes contreparties bien sûr.

Livraison estimée : janvier 2019

45 €

  • 38 contributions
#REDACTEUR CDI : Fini la précarité, à vous enfin un statut un peu plus serein. Pour fêter ça, on vous offre un ABONNEMENT DE 3 MOIS à DocsTV, plateforme qui abrite 1000 documentaires visible en streaming et en illimité !

Livraison estimée : janvier 2019

60 €

  • 34 contributions
#CHEF.FE D'EDITION : On passe aux choses sérieuses, avec le DVD du film ! En plus des précédentes contreparties, vous le recevrez dès qu'il sera disponible.

Livraison estimée : janvier 2019

90 €

  • 16 contributions
#ENVOYE.E SPECIAL.E : A ce prix, on vous glisse aussi une version dédicacée du LIVRE. On vous donnera aussi accès à l'intégralité de certaines interviews. Sans parler des précédentes contreparties bien sûr, avec votre statut, on ne pose même plus la question !

Livraison estimée : janvier 2019

120 €

  • 22 contributions
#REDAC CHEF.FE : Votre influence est non négligeable. Pour le coût, on vous invite à l'AVANT-PREMIERE PARISIENNE - sans parler des contreparties d'avant, avec un ABONNEMENT DE 6 MOIS à DOCSTV.

Livraison estimée : février 2019

300 €

  • 9 contributions
#RESPONSABLE DE LA PUBLICATION Votre rôle est déterminant pour changer la presse, alors en plus du reste, on vous propose une RENCONTRE-FORMATION avec l'un des journalistes témoins du film.

Livraison estimée : janvier 2019

600 €

  • 1 contribution
#ACTIONNAIRE COOPERATEUR C'est le graal, vous êtes l'égal de Bolloré et consort, mais en mode coopératif pour changer la donne :) On vous propose, en plus de tout le reste, un ABONNEMENT ILLIMITE A DOCSTV !

Livraison estimée : janvier 2019

2 500 €

  • 1 contribution
#PRESIDENT.E Avec des gens comme vous, la démocratie est sauvée ! On vous propose à ce prix là d'organiser une projection-formation sur mesure dans votre école ou auprès de vos équipes. Sans oublier le reste des contreparties précédentes, of course !

Livraison estimée : janvier 2019

Faire un don

Je donne ce que je veux