Libérons-nous des énergies fossiles

Soutenez la campagne qui ébranle les entreprises d’énergie fossile !

Visuel du projet Libérons-nous des énergies fossiles
Réussi
213
Contributions
25/07/2015
Date de fin
52 310 €
Sur 50 000 €
104 %
Wednesday, July 29, 2015

<p> &Eacute;videmment, cela fait tr&egrave;s plaisir &agrave; dire&nbsp;: nous y sommes arriv&eacute;s&nbsp;! L&rsquo;envoi des deux derni&egrave;res lettres a d&eacute;clench&eacute; une avalanche de soutiens qui nous a permis de boucler la collecte le 21 juillet, le jour m&ecirc;me de l&rsquo;envoi de la derni&egrave;re lettre. Aujourd&rsquo;hui, tous comptes confondus, nous arrivons &agrave; un total 64 545 francs/euros r&eacute;colt&eacute;s gr&acirc;ce &agrave; 418 donateurs. Un score inesp&eacute;r&eacute;.<br /> &nbsp;<br /> Comme d&eacute;j&agrave; dit &agrave; de multiples reprises, mais on ne se lasse pas de le dire et de le redire, nous sommes infiniment reconnaissants &agrave; toutes celles et &agrave; tous ceux qui ont rendu ce r&eacute;sultat possible.<br /> &nbsp;<br /> Nous nous consacrons d&eacute;sormais, avec ferveur, &agrave; boucler le dossier sur le d&eacute;sinvestissement &agrave; para&icirc;tre en septembre dans LaRevueDurable.<br /> &nbsp;<br /> Nous nous attachons &eacute;galement &agrave; pr&eacute;parer la campagne annonc&eacute;e. Nous devons notamment recruter une personne pour nous aider dans cette t&acirc;che.<br /> <br /> Nous reviendrons vers vous en septembre, une fois le num&eacute;ro sous presse.<br /> <br /> D&rsquo;ici l&agrave;, nous souhaitons &agrave; toutes et &agrave; tous un tr&egrave;s bel &eacute;t&eacute; et vous adressons nos plus belles pens&eacute;es,<br /> &nbsp;<br /> Susana et Jacques</p>
Tuesday, July 21, 2015

<p> A quatre jours de la fin de cette collecte, nous atteignons pr&egrave;s de 44 500 francs/euros gr&acirc;ce &agrave; 322 donateurs. Merci infiniment &agrave; tous. C&rsquo;est fantastique&nbsp;! Cependant, nous ne sommes pas encore arriv&eacute; au but. Nous esp&eacute;rons r&eacute;ussir &agrave; vaincre cette ascension et parvenir tout en haut, au sommet, vendredi&nbsp;! Pour cela, nous comptons sur celles et ceux qui ont attendu le dernier moment, encourag&eacute;s par tous leurs pr&eacute;d&eacute;cesseurs, pour contribuer &agrave; ce tr&egrave;s gros effort collectif.<br /> <br /> D&eacute;fi un peu fou ?<br /> &nbsp;<br /> Certainement&nbsp;! Car l&rsquo;int&eacute;r&ecirc;t pour le climat est en chute libre depuis 2009. Et tout le monde peut faire cette exp&eacute;rience&nbsp;: si, en dehors du milieu militant, vous voulez tuer une conversation et plomber l&rsquo;ambiance, parlez du climat&nbsp;!<br /> <br /> Que faire, alors, pour remonter la pente?<br /> <br /> Voici comment Bill McKibben, le plus brillant militant du climat avec la campagne mondiale du d&eacute;sinvestissement des entreprises d&rsquo;&eacute;nergies fossiles, explique pourquoi il a mis sa carri&egrave;re d&rsquo;&eacute;crivain de c&ocirc;t&eacute; pour se lancer &agrave; corps perdu dans cette bataille&nbsp;: &laquo;&nbsp;Je pensais qu&rsquo;il me suffirait d&rsquo;&eacute;crire un livre, car les gens le liraient et, du coup, changeraient. Mais ce n&rsquo;est pas ainsi que le changement se produit. J&rsquo;ai d&ucirc; sortir de ma zone de confort, faire des choses qui sont difficiles pour moi, faire du bruit, me mettre mal &agrave; l&rsquo;aise et pousser les autres &agrave; &ecirc;tre un peu mal &agrave; l&rsquo;aise &agrave; leur tour. Il me semble que le moment l&rsquo;exige aujourd&rsquo;hui.&nbsp;&raquo;<br /> &nbsp;<br /> A LaRevueDurable, nous pensons aussi que le moment exige de sortir de notre zone de confort et de faire des choses difficiles&nbsp;: demander, au risque de lasser, &agrave; tous nos lecteurs, sympathisants, familles et amis de faire un don, s&rsquo;exprimer pour cela dans une vid&eacute;o amateur, relancer la motivation et informer par un courriel hebdomadaire, suivre les comptes au jour le jour tout en pr&eacute;parant, dans l&rsquo;incertitude, le dossier sur le d&eacute;sinvestissement et la campagne qui suivra.<br /> &nbsp;<br /> L&rsquo;exp&eacute;rience est d&eacute;stabilisante, mais sans doute n&eacute;cessaire pour faire avancer cette cause si d&eacute;cisive dans le contexte si d&eacute;licat actuel.<br /> &nbsp;<br /> Du coup, beaucoup d&rsquo;entre vous sont aussi sortis de leur zone de confort&nbsp;: en donnant une somme significative sur leur budget, en relayant un maximum cet appel, en interpellant des contacts personnels et des institutions qu&rsquo;elles savaient susceptibles d&rsquo;y r&eacute;pondre. Tous ces gestes ont aid&eacute; &agrave; faire conna&icirc;tre cette campagne en Suisse et en France, cr&eacute;dibilis&eacute; notre d&eacute;marche aupr&egrave;s d&rsquo;un plus grand nombre de personnes, &eacute;largi le cercle des donateurs et cr&eacute;&eacute; un climat et une dynamique tr&egrave;s positifs autour de cette action.<br /> &nbsp;<br /> Merci encore et encore &agrave; tous&nbsp;! <strong>Maintenant, il faut profiter des derniers jours pour amener cette collecte &agrave; la victoire !</strong></p>
Monday, July 20, 2015

<p> Avec<strong> </strong>un peu plus 38 000 francs/euros*, nous approchons du but. Merci infiniment aux 255 donateurs qui ont rendu ce score possible. La collecte prendra fin le samedi 25 juillet, &agrave; 9 heures du matin. C&rsquo;est bient&ocirc;t. Mais trouver les quelque 12 000 francs/euros qui nous manquent en dix jours est possible. Il faut pour cela que toutes celles et tous ceux qui peuvent encore y contribuer et/ou en assurer le relais franchissent le pas de nous aider&nbsp;!<br /> &nbsp;<br /> Peut-&ecirc;tre certains d&rsquo;entre vous trouvent-ils toutefois que nous exag&eacute;rons, que notre m&eacute;tier est le journalisme, et que pour ce travail, nous sommes d&eacute;j&agrave; r&eacute;mun&eacute;r&eacute;s par les abonnements et les ventes de revues. Peut-&ecirc;tre m&ecirc;me certains d&rsquo;entre vous se sentent-ils mal &agrave; l&rsquo;aise avec ce crowdfunding.<br /> &nbsp;<br /> Si vous avez ce sentiment, nous ne pr&eacute;tendrons jamais qu&rsquo;il n&rsquo;est pas juste. Mais de notre c&ocirc;t&eacute;, nous avons un autre sentiment, d&eacute;j&agrave; exprim&eacute;, que la cause du climat est terriblement mal g&eacute;r&eacute;e en haut lieu, que la conf&eacute;rence de Paris risque de profond&eacute;ment d&eacute;cevoir, tout comme celle de Copenhague, en 2009, avait d&eacute;&ccedil;u. Cela alors m&ecirc;me qu&rsquo;il y a des voies beaucoup plus prometteuses &agrave; suivre&nbsp;: il y a des actes &agrave; poser, des actions &agrave; mener, des solutions &agrave; apporter qui peuvent relancer la bataille du climat bien plus efficacement que ne le fait un processus onusien st&eacute;rile depuis 1992, voire qui asphyxie l&rsquo;inventivit&eacute; d&rsquo;une soci&eacute;t&eacute; civile qui montre enfin des signes, ici et l&agrave;, qu&rsquo;elle se r&eacute;veille.<br /> &nbsp;<br /> Cela fait vingt-trois ans que les diplomates discutent des moyens de baisser les &eacute;missions de gaz &agrave; effet de serre en d&eacute;laissant la racine du probl&egrave;me, c&rsquo;est-&agrave;-dire la production d&rsquo;&eacute;nergies fossiles. En v&eacute;rit&eacute;, ces diplomates ont des mandats politiques dict&eacute;s par une logique &eacute;conomique qui se r&eacute;v&egrave;le incompatible avec la sauvegarde d&rsquo;&eacute;quilibres climatiques dont la civilisation d&eacute;pend.<br /> &nbsp;<br /> Face &agrave; cette logique erron&eacute;e, la campagne de d&eacute;sinvestissement des entreprises d&#39;&eacute;nergies fossiles que LaRevueRevueDurable veut relayer gr&acirc;ce &agrave; vous est une vraie solution, que tout le monde peut s&#39;approprier. De m&ecirc;me, toutes les luttes locales contre des projets d&rsquo;extraction de combustibles fossiles les plus sales et le travail en profondeur de LaRevueDurable en faveur des investissements dans l&rsquo;&eacute;nergie citoyenne, coop&eacute;ratives d&rsquo;&eacute;nergie et financement citoyen des &eacute;conomies d&rsquo;&eacute;nergie, sont d&#39;excellentes solutions.<br /> &nbsp;<br /> Nous n&rsquo;avons cependant pas les moyens de d&eacute;fendre seuls, sans soutien ext&eacute;rieur, ces options salvatrices. C&rsquo;est pourquoi nous nous tournons vers vous. Le risque est de ne pas &ecirc;tre compris de tous. L&#39;avantage, en revanche, est que cela nous conduit &agrave; nouer des liens encore plus forts avec les centaines de personnes qui apportent leur contribution &agrave; cette initiative et nous aident ainsi &agrave; marcher avec eux la t&ecirc;te haute.<br /> <br /> Face au p&eacute;ril climatique, la tentation de baisser la t&ecirc;te est en effet extr&ecirc;mement forte. Cette campagne a ainsi aussi vocation &agrave; emp&ecirc;cher de succomber au d&eacute;faitisme. C&#39;est une invitation &agrave; relever la t&ecirc;te, ensemble, autour d&#39;un projet commun &eacute;minemment juste.<br /> &nbsp;<br /> Nous ferons un dernier pointage le mardi 21 juillet.<br /> &nbsp;</p>
Wednesday, July 08, 2015

<p> Nous atteignons aujourd&rsquo;hui 30 000 francs/euros. Merci infiniment aux 207 donateurs qui nous ont amen&eacute; jusque l&agrave;. Il nous reste maintenant &agrave; trouver 20 000 francs/euros en deux semaines, dans cette course contre la montre pour recueillir les 50 000 francs que nous cherchons.<br /> <br /> La moiti&eacute; de cette somme servira &agrave; financer une partie des frais de fabrication du prochain num&eacute;ro de LaRevueDurable sur la campagne de d&eacute;sinvestissement des entreprises d&rsquo;&eacute;nergies fossiles qui se d&eacute;ploie dans le monde. L&rsquo;autre moiti&eacute; nous permettra d&rsquo;animer cette campagne en Suisse et en France, notamment en engageant une personne pour mener cette t&acirc;che &agrave; bien.</p> <p> &nbsp;</p> <h4 style="TEXT-ALIGN: left; PADDING-BOTTOM: 0px; LINE-HEIGHT: 125%; FONT-STYLE: normal; MARGIN: 0px; PADDING-LEFT: 0px; PADDING-RIGHT: 0px; DISPLAY: block; FONT-FAMILY: Helvetica; LETTER-SPACING: normal; COLOR: #808080 !important; FONT-SIZE: 16px; FONT-WEIGHT: bold; PADDING-TOP: 0px"> <span style="COLOR: #000080"><strong>Pourquoi jugeons-nous cette campagne si importante au point de lui consacrer un dossier complet</strong>, de nous y engager ainsi et de vous entra&icirc;ner dans cette aventure&nbsp;? Parce que l&rsquo;actualit&eacute; nous y pousse. Jugez plut&ocirc;t.</span></h4> <br /> <p> En mai 2015, dans l&rsquo;Alberta, au Canada, Rachel Notley cr&eacute;&eacute; la surprise en remportant les &eacute;lections. Une de ses promesses &eacute;lectorales est de retirer le soutien de cette province &agrave; la construction de l&rsquo;ol&eacute;oduc Keystone XL, qui doit acheminer son bitume vers des raffineries du golfe du Mexique. Fin juin 2015, les &eacute;lus du Lancashire, comt&eacute; au nord-est du Royaume-Uni, refusent d&rsquo;octroyer le premier permis d&rsquo;extraction &agrave; grande &eacute;chelle de gaz de schiste du pays. Cela contre l&rsquo;avis des fonctionnaires qui ont instruit ce dossier et malgr&eacute; la tr&egrave;s forte pression du Gouvernement Cameron.<br /> <br /> Partout dans le monde, de tels actes de r&eacute;sistance se multiplient&nbsp;: en Australie, en Allemagne, en Inde, en Ecosse, en Am&eacute;rique latine et du Nord, des centaines de milliers citoyens d&eacute;termin&eacute;s agissent avec courage pour qu&rsquo;un maximum d&rsquo;&eacute;nergies fossiles reste sous terre et emp&ecirc;cher ainsi l&rsquo;irr&eacute;parable.<br /> <br /> Parfois, ils gagnent politiquement. Mais le cas de la mer des Tchouktches &eacute;voqu&eacute; la semaine derni&egrave;re le prouve&nbsp;: il n&rsquo;est pas possible d&rsquo;arr&ecirc;ter un &agrave; un tous les projets d&rsquo;ol&eacute;oducs, de mines, de plates-formes offshores, d&rsquo;infrastructures portuaires et autres am&eacute;nagements gigantesques et terriblement destructeurs qui sont n&eacute;cessaires pour extraire, transporter puis transformer des hydrocarbures de plus en plus sales &agrave; mesure que les sources les plus faciles &agrave; exploiter s&rsquo;ass&egrave;chent. Aussi, pour que les deux tiers des r&eacute;serves fossiles restent sous terre, il faut s&rsquo;attaquer &agrave; la logique qui conduit l&rsquo;industrie fossile &agrave; extraire toujours plus de combustibles fossiles de la Terre.<br /> &nbsp;</p> <h4 style="TEXT-ALIGN: left; PADDING-BOTTOM: 0px; LINE-HEIGHT: 125%; FONT-STYLE: normal; MARGIN: 0px; PADDING-LEFT: 0px; PADDING-RIGHT: 0px; DISPLAY: block; FONT-FAMILY: Helvetica; LETTER-SPACING: normal; COLOR: #808080 !important; FONT-SIZE: 16px; FONT-WEIGHT: bold; PADDING-TOP: 0px"> <span style="COLOR: #000080"><strong>Les Suisses et les Fran&ccedil;ais peuvent </strong>directement contribuer &agrave; ce changement de logique et de cap. Voici comment et pourquoi.</span></h4> <p> <br /> La Banque nationale suisse a investi 2 milliards de francs dans les entreprises &eacute;tats-uniennes qui exploitent des gaz et des huiles de schiste, des sables bitumineux et/ou du charbon. De m&ecirc;me, le Fonds de r&eacute;serve fran&ccedil;ais pour les retraites, fonds d&rsquo;investissement public, a plac&eacute; 2 milliards d&rsquo;euros dans des entreprises fossiles. Est-ce l&agrave; l&rsquo;usage qu&rsquo;on souhaite voir nos Etats faire avec nos fortunes collectives&nbsp;? Est-il possible de laisser des centaines de milliers de citoyens dans le monde se mobiliser pour d&eacute;fendre notre int&eacute;r&ecirc;t commun &ndash; la stabilit&eacute; du climat &ndash; sans le lever le petit doigt pour les aider &agrave; nous sauver alors que nous disposons d&rsquo;un levier majeur avec notre argent aujourd&#39;hui si mal utilis&eacute;&nbsp;? Cet argent peut servir &agrave; financer la transition &eacute;nerg&eacute;tique plut&ocirc;t que la course actuelle vers le pire.<br /> <br /> C&rsquo;est pour aider &agrave; faire comprendre l&rsquo;importance de ce levier &agrave; notre disposition, en Suisse et en France, que nous voulons r&eacute;diger ce dossier et participer &agrave; cette campagne. C&rsquo;est pour montrer qu&rsquo;il est possible de canaliser notre argent vers le meilleur plut&ocirc;t que vers le pire que nous vous demandons, aujourd&rsquo;hui, de nous soutenir dans cet engagement &eacute;minemment juste.<br /> &nbsp;<br /> Nous soutenir, c&rsquo;est vous associer &agrave; cet engagement. C&rsquo;est vous rapprocher de notre action. C&rsquo;est resserrer nos liens. C&rsquo;est donc aussi pour nous le moyen de nous sentir moins seuls. Si d&rsquo;autres personnes encore permettent &agrave; cette collecte d&rsquo;arriver au bout de son objectif, nous serons encore plus habit&eacute;s, lors de la pr&eacute;paration de ce dossier et lorsque nous m&egrave;nerons campagne cette automne et cet hiver, par votre pr&eacute;sence, votre volont&eacute; de coop&eacute;rer, votre motivation.<br /> <br /> Voil&agrave;, en tr&egrave;s bref, la logique essentielle derri&egrave;re ce financement participatif.<br /> &nbsp;</p>
Thursday, July 02, 2015

<p> Le d&eacute;but des forages exploratoires en mer des Tchouktches, au nord de l&rsquo;Alaska, est imminent. Une premi&egrave;re plate-forme de forage est arriv&eacute;e sur place ce week-end. Une autre est en route. Fin mai, lorsque que la premi&egrave;re plate-forme de Shell quittait Seattle, des centaines de personnes ont tent&eacute;, en vain, d&rsquo;emp&ecirc;cher sa sortie du port &agrave; bord de kayaks.<br /> &nbsp;<br /> Alors qu&rsquo;une canicule frappe en ce moment l&#39;Europe, que 2300 personnes sont mortes en Inde en mai, et 1000 au Pakistan en juin &agrave; cause de temp&eacute;ratures record, <strong>rien ne semble plus aberrant que d&#39;investir des milliards pour continuer d&rsquo;extraire un p&eacute;trole d&eacute;j&agrave; surabondant qui va aggraver un changement climatique d&eacute;j&agrave; trop avanc&eacute; </strong>et menacer de mar&eacute;e noire une des rares mers encore pr&eacute;serv&eacute;e de la folie humaine.<br /> <br /> L&rsquo;homme le plus puissant de la plan&egrave;te, le pr&eacute;sident des Etats-Unis, Barack Obama, a acc&eacute;l&eacute;r&eacute; la proc&eacute;dure pour autoriser ce forage. Et les gouvernements qui n&eacute;gocient en ce moment le protocole de Paris 2015 ne font strictement rien pour limiter l&rsquo;extraction des combustibles fossiles. Essayer de r&eacute;gler le probl&egrave;me du changement climatique en s&rsquo;attaquant uniquement aux &eacute;missions tout en favorisant une production maximale, c&rsquo;est comme pr&eacute;tendre abolir l&rsquo;esclavage tout en favorisant le trafic d&rsquo;esclaves&nbsp;: cela n&rsquo;a aucun sens&nbsp;! Il faut r&eacute;guler les &eacute;missions ET la production. Il ne s&rsquo;agit pas de cesser de produire des &eacute;nergies fossiles, mais de limiter fortement et progressivement leur production.<br /> &nbsp;<br /> <strong>Chers amis de LaRevueDurable, nous sommes seuls, nous les citoyens, &agrave; pouvoir enrayer cette folie.</strong> Nous devons &ecirc;tre soud&eacute;s pour emp&ecirc;cher l&rsquo;irr&eacute;parable. Le changement climatique menace de d&eacute;truire tout ce qui nous est le plus cher. Nous sommes partis pour une trajectoire de +4&deg;C &agrave; +5&deg;C &ndash; autrement dit, la catastrophe &ndash; &agrave; l&rsquo;horizon de quelques d&eacute;cennies. A moins d&rsquo;un sursaut. Un vrai sursaut.<br /> &nbsp;<br /> Un premier pas dans cette direction consiste &agrave; donner &agrave; LaRevueDurable les moyens de mener campagne sur le d&eacute;sinvestissement des entreprises d&rsquo;&eacute;nergies fossiles, Shell, Total, BP et les autres, l&agrave; o&ugrave; nous travaillons, en Suisse romande et en France. <strong>Alors qu&rsquo;il ne reste que 24 jours </strong><strong>de</strong><strong> collecte, nous </strong><strong>atteignons</strong><strong> 41 % de la somme recherch&eacute;e (20&#39;508 euros/francs). </strong>Durant la semaine qui vient de s&rsquo;&eacute;couler, nous avons, pour la premi&egrave;re fois depuis le d&eacute;but de cette aventure, pris du retard sur l&rsquo;objectif fix&eacute; de 50 000 francs.<br /> <br /> L&rsquo;actualit&eacute; montre pourtant &agrave; quel point il y a urgence &agrave; se mettre en travers de l&rsquo;extraction excessive d&rsquo;&eacute;nergies fossiles. Cette extraction ne rel&egrave;ve pas de la fatalit&eacute;. Simplement, il faut &ecirc;tre &agrave; la hauteur. Nous aiderez-vous &agrave; l&rsquo;&ecirc;tre avec vous&nbsp;? Nous en sommes persuad&eacute;s, car nous sommes remplis d&rsquo;espoir. Nous gardons notre foi en la capacit&eacute; des humains &agrave; faire face. <strong>Mais pour cela, </strong><strong>il faut s&rsquo;y mettre. Ensemble. Et maintenant&nbsp;!</strong><br /> &nbsp;<br /> C&rsquo;est pourquoi nous vous demandons de contribuer &agrave; cette collecte si vous ne l&rsquo;avez pas encore fait et de faire suivre ce message partout o&ugrave; vous connaissez des femmes et des hommes de bonne volont&eacute;. Par exemple, tous les catholiques qui ont lu l&rsquo;encyclique Laudato si&rsquo; devraient &ecirc;tre d&#39;autant plus r&eacute;ceptifs &agrave; cet appel. Nous constatons aussi que l&rsquo;immense majorit&eacute; des dons nous parviennent de Suisse. M&ecirc;me si la France a d&rsquo;autres soucis imm&eacute;diats, nous ne pouvons pas croire qu&rsquo;un tel probl&egrave;me puisse passer au second plan dans ce pays qui accueillera la COP21 en d&eacute;cembre.<br /> <br /> &nbsp;</p>
Friday, June 26, 2015

<p> En deux semaines, 124 personnes ont permis d&rsquo;atteindre plus de 31 % de la somme n&eacute;cessaire pour r&eacute;aliser le dossier de LaRevueDurable sur le d&eacute;sinvestissement des &eacute;nergies fossiles et animer la campagne sur ce th&egrave;me, soit 15&rsquo;573 francs/euros.<br /> <br /> C&rsquo;est une excellente nouvelle&nbsp;! Vous, lecteurs et sympathisants de LaRevueDurable, nous exprimez votre confiance de la fa&ccedil;on la plus forte qui soit, par des dons qui, si nous continuons ainsi <strong>jusqu&rsquo;au 25 juillet, </strong>nous m&egrave;nerons au total vis&eacute; de 50&#39;000 francs/euros, pourtant a priori tr&egrave;s intimidant.<br /> &nbsp;<br /> Nous commen&ccedil;ons vraiment &agrave; croire que cela est bel et bien possible, que nous allons y arriver. Les premiers donateurs en ont appel&eacute; d&rsquo;autres. Et le rythme ne faiblit pas. Il nous r&eacute;jouit &eacute;norm&eacute;ment de penser que, comme nous, vous &ecirc;tes nombreux &agrave; penser que, parmi tant de causes justes &ndash; et Dieu sait s&rsquo;il y en a&nbsp;! &ndash;, ce projet est extraordinairement pertinent et m&eacute;rite d&rsquo;&ecirc;tre souvenu avec la vigueur que vous manifestez.<br /> &nbsp;<br /> C&rsquo;est ainsi qu&rsquo;un confr&egrave;re journaliste de la t&eacute;l&eacute;vision a d&eacute;cid&eacute;, pour f&ecirc;ter ses 50 ans et ceux de son &eacute;pouse, de demander &agrave; leurs invit&eacute;s de venir les mains vides&hellip; et de faire un don &agrave; LaRevueDurable.</p> <p> &nbsp;</p> <p> N&rsquo;oubliez pas aussi, si vous le pouvez, de <strong>relayer notre appel</strong> dans vos r&eacute;seaux &ndash; en faisant suivre nos mailings, en les &eacute;voquant dans votre blog, etc. &ndash; tout en soulignant pourquoi vous le soutenez. M&ecirc;me si cela ne marche pas toujours, cela attire l&rsquo;attention sur cette campagne et sur LaRevueDurable. Ce qui est une excellente chose.<br /> &nbsp;<br /> Vous pouvez aussi reprendre cette signature en bas de vos courriels&nbsp;:<br /> &nbsp;<br /> <strong>&laquo;&nbsp;Lib&eacute;rons-nous des &eacute;nergies fossiles&nbsp;!&nbsp;&raquo; </strong>: <strong>LaRevueDurable lance un financement participatif pour le climat ! </strong><br /> Pour conna&icirc;tre tous les d&eacute;tails de ce projet et y apporter votre contribution, voir&nbsp;: <a href="http://larevuedurable.us3.list-manage.com/track/click?u=b1c7732721daefff1dcac0f44&amp;id=d017539779&amp;e=a6bc8f3667" style="WORD-WRAP: break-word; COLOR: #067eb0; FONT-WEIGHT: normal; TEXT-DECORATION: underline; -ms-text-size-adjust: 100%; -webkit-text-size-adjust: 100%" target="_blank" title="blocked::http://larevuedurable.us3.list-manage.com/track/click?u=b1c7732721daefff1dcac0f44&amp;id=d017539779&amp;e=a6bc8f3667 blocked::http://larevuedurable.us3.list-manage.com/track/click?u=b1c7732721daefff1dcac0f44&amp;id=9d838cd9a4&amp;e=4011ca19fb">www.kisskissbankbank.com/liberons-nous-des-energies-fossiles</a><br /> Si vous le pr&eacute;f&eacute;rez, vous pouvez verser votre contribution en ligne sur&nbsp;: <a href="http://larevuedurable.us3.list-manage.com/track/click?u=b1c7732721daefff1dcac0f44&amp;id=e5f17c2bb0&amp;e=a6bc8f3667" style="WORD-WRAP: break-word; COLOR: #067eb0; FONT-WEIGHT: normal; TEXT-DECORATION: underline; -ms-text-size-adjust: 100%; -webkit-text-size-adjust: 100%" title="blocked::http://larevuedurable.us3.list-manage.com/track/click?u=b1c7732721daefff1dcac0f44&amp;id=e5f17c2bb0&amp;e=a6bc8f3667 blocked::http://www.larevuedurable.com/fr/faire-un-don blocked::http://larevuedurable.us3.list-manage.com/track/click?u=b1c7732721daefff1dcac0f44&amp;id=c8752f83a0&amp;e=4011ca19fb">www.larevuedurable.com/fr/faire-un-don</a><br /> &nbsp;<br /> Merci de tout c&oelig;ur et &agrave; la semaine prochaine pour la suite de cette belle aventure !<br /> &nbsp;</p> <p> Jacques et Susana</p>
Wednesday, June 17, 2015

<h3 class="null"> D&eacute;j&agrave; 16 % de la somme r&eacute;unie</h3> <br /> <p> En une semaine, nous avons atteint 16 % de la somme n&eacute;cessaire pour r&eacute;aliser le dossier de LaRevueDurable sur le d&eacute;sinvestissement des &eacute;nergies fossiles et animer la campagne sur ce th&egrave;me, soit 8200 francs/euros, dont 7 % via kisskissbankbank. Au total, 69 personnes ont fait un don. Une fois par semaine, nous vous tiendrons inform&eacute;s de l&rsquo;&eacute;volution de cette collecte, dont l&rsquo;objectif est 50 000 euros/francs.<br /> &nbsp;<br /> Le contexte est plut&ocirc;t favorable. Notamment parce que demain, jeudi 18 juin, l&#39;encyclique sur le climat du Pape Fran&ccedil;ois devrait appeler &agrave; une r&eacute;volution &eacute;thique et &eacute;conomique pour &eacute;viter un changement climatique catastrophique et l&rsquo;accroissement des in&eacute;galit&eacute;s. Avec 1,2 milliard de catholiques dans le monde et l&rsquo;excellente r&eacute;putation de cet homme, il faut esp&eacute;rer que ce texte envoie une <strong>onde de choc qui accro&icirc;t la force et la vitesse de la campagne de d&eacute;sinvestissement</strong>.<br /> &nbsp;<br /> Pour notre part, nous sommes tr&egrave;s reconnaissants envers celles et ceux qui ont si vite appuy&eacute; notre propre initiative pour animer cette campagne. C&rsquo;est une belle incitation pour aller de l&rsquo;avant. Et si tous les dons, sans exception, nous touchent beaucoup, deux d&rsquo;entre eux attirent notre attention.<br /> &nbsp;<br /> A Fribourg, un couple a donn&eacute; les int&eacute;r&ecirc;ts de ses actions &agrave; la Banque Alternative Suisse, soit 450 francs. Plut&ocirc;t que d&rsquo;accro&icirc;tre son capital, il a d&eacute;cid&eacute; de <strong>lutter contre l&rsquo;effet rebond</strong> en valorisant ainsi ses int&eacute;r&ecirc;ts.<br /> &nbsp;<br /> A Tours, un lecteur a donn&eacute; 250 euros et lanc&eacute; <strong>une collecte locale</strong> pour r&eacute;unir les 750 euros manquants pour pouvoir co-organiser avec nous une soir&eacute;e publique. Ce que d&rsquo;autres peuvent imiter.<br /> &nbsp;<br /> Maintenant qu&rsquo;un premier noyau de personnes a ouvert la voie, il nous faut &eacute;largir le cercle des donateurs. Pour suivre leur exemple, vous pouvez&nbsp;:</p> <ul> <li> <strong>faire un don, si vous ne l&#39;avez pas fait,</strong></li> <li> <strong>lancer un crowdfunding local</strong> pour r&eacute;unir la somme de 1000 euros/francs afin de mettre sur pied une soir&eacute;e publique sur le climat et le d&eacute;sinvestissement;</li> <li> <strong>relayer notre appel</strong> dans vos contacts et r&eacute;seaux en soulignant pourquoi vous-m&ecirc;me le soutenez.</li> </ul>