Aller au contenu

MÉTANOÏA, Le Présage du Papillon

Théâtre, Théâtre et danse

Visuel du projet MÉTANOÏA, Le Présage du Papillon
46
Contributeurs
11 jours
Restants
2 305 €
Sur 6 400 €
36 %

Seule en scène écrit et interprété par Mélissa Prat produit par la compagnie L'Albatros et L'Éléphant.

Suivre et partager

MÉTANOÏA, Le Présage du Papillon

alt

LE PRÉSAGE DU PAPILLON, L’HISTOIRE

À l’image de la larve qui se métamorphose en papillon, une jeune femme est spectatrice du débat passionné entre les voix de sa tête et de son coeur. Les deux entités confrontent leur regard et leur point de vue sur les raisons qui ont poussé la gamine à s’enterrer dans une relation toxique et destructrice pendant plus d’une décennie. Tête à claques et Coeur en pièces racontent à tour de rôle l’histoire de cette survivante. Bien sûr qu’il faut vivre au moins une passion dans sa vie. Mais bien sûr qu’il faut aussi se débrouiller pour y survivre. La petite au fond du trou c’est une guerrière, une acharnée, une combattante ! C’est un phoenix, cette gamine. C’est ce quelqu’un qui résiste et qui un jour, ose dire non. 

Ce spectacle traite des violences faites aux femmes et plus précisément du harcèlement psychologique. Violence verbale invisible, perversion dans le quotidien mais, plus encore, les thèmes abordés dans cette écriture sont ceux de la résilience, de la résistance, de la renaissance et enfin de la victoire de la vie sur la mort. Un sujet criant d’actualité alors que nous voyons le nombre de féminicides augmenter chaque jour en France.

alt

MÉTANOÏA, PREMIERS PAS SUR LE CHEMIN DE LA GUÉRISON

La Métanoïa, traduit du grec dans les textes bibliques par «pénitence» ou «repentance», signifie en réalité «au-delà de nous, de notre intellect et de notre raison». En psychanalyse, ce terme est utilisé pour désigner une transformation de la psyché, la voie vers une guérison initiée par des forces inconscientes.

Véritable métamorphose apparentée à ce qui se passe à l'intérieur d'une chrysalide, la Métanoïa engage le changement et la libération.

alt

NOTE D’INTENTION DE L’AUTEURE

De nos jours, 70% des femmes dans le monde connaîtront des violences au cours de leurs vies. 30% d’entre elles seront victimes de violences conjugales de la part de leurs (ex)partenaires. Chaque année dans notre pays, plus d’une centaine de femmes tombent sous les coups de leurs conjoints. C’est cet accablant constat qui m’a donné l’envie d’écrire l’histoire de Métanoïa parce qu’il me semble aujourd’hui plus que nécessaire d’aborder ce sujet brûlant d’actualité et de poser des mots sur une réalité horrifiante que la société choisit trop souvent de taire. Sans traiter directement du sujet des femmes battues, j’ai voulu mettre en lumière celles qui souffrent d’harcèlement psychologique, de violences verbales, d’humiliations, de maltraitance, de perversité dans leurs quotidiens, celles qui vont finir par perdre totalement leur identité, vidées de leur substance, décervelées et paralysées par un amour terrassant, les bouches cousues, celles qui vont songer à éradiquer leurs douleurs et leurs culpabilités par la mort puisque le quitter est bien sûr plus difficile encore mais aussi, et surtout, j’ai voulu célébrer celles qui vont finir par se révolter, par se redresser, par affronter le regard de leur bourreau et refuser de souffrir davantage. Celles qui à la fin diront non et auront le dernier mot. Celles qui ne baisseront plus la tête et qui auront le courage de partir en faisant face à leur propre solitude. Celles qui feront le choix de la vie à celui de la mort.

alt

La particularité du harcèlement psychologique, c’est la souffrance invisible. Une fois le processus enclenché, rien ne peut s’arrêter seul car le registre pathologique de chacun s’amplifie : l’agresseur devient de plus en plus humiliant et violent et la victime de plus en plus impuissante et meurtrie. Rien ne vient faire la preuve de la réalité subie. Lorsqu’il y a violence physique, des éléments extérieurs sont là pour témoigner : constats médicaux, témoins oculaires, constatations de la police… Dans le cas d’une agression perverse et psychologique, il n’y a aucune preuve. C’est une violence « propre ». On ne voit rien. Mais ce qui m’intéresse le plus dans le sujet de la perversité amoureuse et de la déviance passionnelle, c’est la lumière qui attend chaque victime au bout du tunnel. C’est le choix ferme et définitif d’être heureux. Métanoïa parlera dont avant tout de résistance, de renaissance et enfin de résilience. À travers ce récit initiatique, je veux donner mes mots à toutes les disqualifiées, les isolées, les brimées, les ligotées, les déstabilisées, les anesthésiées, les mélancoliques, les chosifiées, les dociles, les terrorisées, les obéissantes, les emmurées, les silencieuses, les soumises, les crédules et les méprisées. Ce texte traitera ainsi des violences conjugales mais il sera surtout une ode à la liberté des femmes, à leur indépendance et à l’affirmation de leur individualité. L’important ici c’est le cheminement de la chrysalide jusqu’à l’éclosion du papillon. C’est la lumière qui jaillit après l’obscurité.

Mélissa Prat.

NOTE D'INTENTION DE LA DIRECTRICE ARTISTIQUE

Mettre en scène, en forme et en voix un projet qui porte haut et fort les m-aux-ots des femmes victimes de violence et, plus encore et universellement, les mots de tous ceux se retrouvant victimes de harcèlement psychologique ou physique est une des premières choses qui m'a amenée sur la route de Métanoïa.

Donner à voir une histoire d'amour est la seconde. Ambivalent direz-vous ? Pas tant que ça. Car si nous nous déchirons, si nous nous séparons, si l'équilibre entre deux personnes se trouve rompu et si l'histoire se noircit peu à peu jusqu'à devenir rouge sang pour certaines, il m'apparaissait très important de ne pas occulter l'amour éprouvé. De celui-ci à la déchirure, il n'y a qu'un pas et c'est cette traversée et ce processus lentement destructeur que Métanoïa met en lumière. 

L'écriture franche et directe de Mélissa, criant véritablement le dire, m'a tout de suite interpellée. Il y avait, dans l'urgence de son style, la forme déjà claire d'un spectacle en mouvement constant où l'action serait le mantra de toute chose. Si pour se défaire de ces emprises qui paralysent, il faille agir; il m'est alors apparu comme évident qu'il fallait une mise en scène où la comédienne deviendrait la chef d'orchestre d'absolument tout. Aussi bien d'un point de vue scénographique que musical ou encore vestimentaire. C'est elle et elle-seule qui donnera la pulse, la forme et la structure de tout ce qui se passera au plateau.

Cette volonté d'action, qu'il faut parfois bien souvent réapprendre pour s'extirper de situations emprisonnantes, est à elle-seule déjà une des clés de la Métanoïa. Et c'est avec des explorations physiques flirtant avec la danse et le cirque qu'elle se dessinera sur scène. 

Comment faire cohabiter passion et raison ? Comment nos petites voix intérieures influent-elles sur nos choix de vie ? Comment se positionner, trouver sa place et s'affirmer face à un autre tant aimé qui nous dépossède de nous-même ? Autant de questions que Métanoïa soulèvera par de multiples «conversations» que la comédienne aura alternativement, tel un va-et-vient musical, avec son coeur et sa tête. 

À la douleur des violences, Métanoïa répond par la douceur des voiles. Parce qu'il faut prendre le large pour voir la lumière.

Bénédicte Allard.

alt

SCÉNOGRAPHIE, LUMIÈRE & MUSIQUE

Pendant toute la durée du spectacle, la comédienne accroche des cordes dans l’espace scénique, accueillies par une structure construite spécialement à cet effet. Un toit rectangulaire, amovible, en métal de trois mètres sur deux sera manipulé par la comédienne afin de lui permettre d'évoluer sur de multiples niveaux au sein de l'espace scénique. Pouvant s'incliner d’un côté ou de l’autre, il ouvrira sur une variation de tableaux et d'images se succédant tout au long du spectacle.

Les cordes représenteront, quant à elles, tour à tour les phases d’emprise et de séduction perverse. Le travail corporel prendra donc tout son sens au sein de cette scénographie ouvrant à une chorégraphie constante bercée de cordes, de déséquilibres, de chutes et de mouvements saccadés. Au fur et à mesure de son récit et sous les yeux des spectateurs, la comédienne tissera une toile d’araignée géante qui rappellera la paralysie dans laquelle se trouve toute victime. 

alt

La création lumière sera pensée, à l’instar de chaque domaine technique, de manière évolutive. La lumière chaude des débuts amoureux ira naturellement et progressivement vers des ombres, du clair/obscur, des contrastes ou encore une atmosphère plus froide et tranchante à mesure que la violence s’immisce. Pour le final, une lumière éblouissante, imageant la victoire et la libération du personnage, s’imposera jusqu’à inonder complètement le plateau.

Enfin et non des moindres, la musique du spectacle, création originale composée par l’artiste Clément Althaus, se voudra rythmique, électronique, aérienne et affirmera ainsi l’aspect poétique et onirique de la mise en scène. 

alt

ÉQUIPE ARTISTIQUE

Texte et Jeu • Mélissa Prat

Direction Artistique • Bénédicte Allard

Création Lumière et Conception Décor • Samuèle Dumas

Création Musicale • Clément Althaus

Regard Technique • Guillaume Pissembon

Création Costume • Sophie Visentin 

Scénographie • Jean Favennec 

Esthétisme du mouvement • Marie-Pierre Genovese

Photographies • Meghann Stanley

Visuel • Florian Levy

Production • L'Albatros et L'Éléphant

Co-productions • Théâtre du Lavoir et Théâtre Anthéa

Avec le soutien • Festival Femmes en Scènes et Théâtre du Chêne Noir

alt

À quoi servira la collecte

L’ASSOCIATION L’ALBATROS ET L’ÉLÉPHANT

L’Albatros et L’Éléphant est un producteur d’événements artistiques et culturels basé à Nice. L’association s’implique dans la création, la pratique et la promotion du spectacle vivant et des arts de la scène sous toutes ses formes en mettant en avant la création contemporaine et l’émergence des écritures nouvelles.

MÉTANOÏA, Le Présage du Papillon est la première création théâtrale de la compagnie.

alt

CALENDRIER DE CRÉATION

Ce projet, initié par la comédienne et auteure niçoise Mélissa Prat, est soutenu par le Festival Femmes en Scènes et sa directrice artistique Françoise Nahon qui a décidé de lui offrir la représentation d’ouverture de sa douzième édition le vendredi 6 mars 2020 à 20h au Théâtre Francis Gag.

Les répétitions de cette pièce auront lieu au Lavoir Théâtre à Menton, principal partenaire de création qui accueille notre équipe lors de deux temps de résidence : le premier dédié à l'aspect technique du spectacle (travail sur la scénographie, création lumière, recherche d'univers musical, premiers pas de la mise en scène) s'est déroulé du 1er au 6 octobre 2019.

 Le second temps de résidence étant la période de finalisation du spectacle qui s'étalera quant à elle du 8 février au 1er mars 2020 avant son installation dans le grand auditorium du Théâtre Francis Gag les 2, 3 et 6 mars.

Une seconde représentation de Métanoïa  au Lavoir Théâtre est prévue le vendredi 5 juin 2020 à 20h30.

alt

POURQUOI FINANCER MÉTANOÏA ?

Notre association a investi un apport en production d'un montant de 1500€ pour financer la première semaine de résidence de notre création. Cette enveloppe a permis de réaliser la majeure partie de la scénographie et des accessoires en amont des répétitions. Elle a également permis l'élaboration, la finalisation et l'impression du visuel du spectacle ainsi que la prise en charge des salaires et défraiements transport/hébergement de l'équipe pendant six jours. 

Notre structure n'étant pas pour le moment subventionnée, nous avons maintenant besoin de votre aide afin de finaliser la création de notre projet dans les meilleures conditions possibles. La concrétisation de ce spectacle dépend donc entièrement de la réussite de cette levée de fonds ! Ce financement participatif nous permettra alors d'acheter du matériel technique pour finaliser notre scénographie, de nous procurer les logiciels nécessaires au bon déroulement de la régie son et lumière du spectacle, de compléter les enveloppes salariales et défraiements de l'équipe artistique pendant les trois semaines de résidence à venir au Théâtre du Lavoir ou encore de ré-imprimer des affiches et flyers en vue de la communication de cet événement. 

Dans un souci de transparence avec nos contributeurs sur nos futures dépenses, voici comment nous répartirons la collecte de KissKissBankBank :

alt

Un IMMENSE MERCI pour toute votre généreuse et précieuse aide qui nous permettra de prendre notre envol ! 

alt

Choisissez votre contrepartie

Pour 20 €

Une affiche dédicacée !

Le visuel du spectacle imprimé au format A2 et dédicacé par toute l'équipe dans votre boite aux lettres...
  • Contributeurs : 13
  • Livraison Mars 2020

Pour 50 €

Une copie de la brochure de scène !

Pour lire le texte du spectacle mais pas seulement : vous recevez une copie de la brochure de scène originale comprenant dans ses marges les annotations de mise en scène et direction d'acteur... + Une affiche dédicacée !
  • Contributeurs : 4
  • Livraison Mars 2020

Pour 60 €

Une invitation à une représentation !

Sur les derniers jours du mois de mai, vous êtes convié.e.s à une représentation privée au Théâtre du Lavoir à Menton suivie d'un cocktail offert par la compagnie et discussion autour du spectacle en bord plateau... + Une affiche dédicacée ! + Une copie de la brochure de scène !
  • Contributeurs : 3

Pour 80 €

Une invitation à une répétition !

Dans le cadre de la résidence de finalisation au Lavoir à Menton, vous êtes convié.e.s à assister à une après-midi de répétitions en compagnie de l'équipe artistique ! >>> Date à définir au cours de la dernière semaine de février... + Une affiche dédicacée ! + Une copie de la brochure de scène ! + Une invitation à une représentation suivie d'un pot au Lavoir Théâtre !
  • Contributeur : 1

Pour 100 €

La captation du spectacle !

La captation vidéo du spectacle en lien privé sur votre boîte mail... + Une affiche dédicacée ! + Une copie de la brochure de scène ! + Une invitation à une représentation suivie d'un pot au Lavoir Théâtre ! + Une invitation à une répétition !
  • Contributeurs : 4
  • Livraison Avril 2020

Pour 250 €

Un dîner avec l'équipe !

Retrouvons-nous autour d'un bon repas offert par la compagnie pour discuter de la création du spectacle avec l'équipe artistique... >>> Date à définir selon les disponibilités des contributeurs. + Une affiche dédicacée ! + Une copie de la brochure de scène ! + Une invitation à une représentation suivie d'un pot au Lavoir Théâtre ! + Une invitation à une répétition ! + La captation du spectacle !
  • Disponibilité : 5/5

Faire un don

Je donne ce que je veux