Mon projet de thèse universitaire

Pour faire de mon projet une réalité, j'ai besoin de votre soutien !

Visuel du projet Mon projet de thèse universitaire
Réussi
68
Contributeurs
01/11/2016
Date de fin
3 687 €
Sur 3 500 €
105 %

Technikart vous soutient sur KissKissBankBank

Technikart
Thursday, May 11, 2017

Thèse imprimée et livrée au jury

<p> <img alt="20170511_164206-1494514808" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/422678/20170511_164206-1494514808.jpg" /></p> <p> Ouf ! &ccedil;a r&eacute;sume bien mon ressenti du moment. La relecture a dur&eacute;e jusqu&#39;au moment o&ugrave; je suis arriv&eacute; chez l&#39;imprimeur mardi 9 mai. Quel p&eacute;riple.&nbsp;</p> <p> Le r&eacute;sultat ? un b&eacute;b&eacute; de 6,5 kg. 30 cm de haut, 21 de large, 14 de profondeur. Le tout en 4 volumes : un pour le texte (448 pages) et la bibliographie (116 pages), un pour les images (200 planches et 49 pages de figures, plus un lexique illustr&eacute; de 28 pages), deux volumes de catalogue raisonn&eacute; pour 1051 notices de tableaux. On arrive &agrave; 2156 pages. Oui... ouf ! dans tous les sens du terme...</p> <p> Un exemplaire est d&eacute;j&agrave; livr&eacute; &agrave; Lille, un autre est en cours d&#39;acheminement pour Florence, les autres seront remis en mains propres demain soir.</p> <p> Voici le r&eacute;sultat en images. La couverture est une cr&eacute;ation originale.</p> <p> Merci &agrave; vous tous pour avoir rendu l&#39;impossible possible. La suite dans 2 mois pour la soutenance.</p> <p> Je vous embrasse. Gaylord.</p> <p> <img alt="20170510_192423-1494514829" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/422679/20170510_192423-1494514829.jpg" /></p>
Monday, February 06, 2017

L'impression approche...

<p> Bonjour &agrave; toutes et tous,</p> <p> J&#39;avais juste envie de vous faire partager ma joie. Vendredi soir, j&#39;ai fini l&#39;&eacute;criture de la th&egrave;se. C&#39;est d&eacute;sormais l&#39;heure de la relecture et des corrections avec mon directeur de recherches. C&#39;est aussi la mise en page et, avant la fin du mois, l&#39;impression et le d&eacute;p&ocirc;t des 4 volumes du manuscrit au service des th&egrave;ses de la Sorbonne. ** s&eacute;quence &eacute;motion **</p> <p> La soutenance est d&eacute;j&agrave; pr&eacute;vue... pour le samedi 8 juillet 2017.&nbsp;</p> <p> Et puis il y a l&#39;apr&egrave;s th&egrave;se... j&#39;ai un projet, une id&eacute;e de dingue, &agrave; mon image. Un projet qui va soit f&eacute;d&eacute;rer la commission qui va &ecirc;tre amen&eacute;e &agrave; en discuter, soit la faire rire en se disant &quot;ce gars est fou !&quot;. C&#39;est comme pour cette collecte, je l&#39;ai faite avec une grande appr&eacute;hension qu&#39;elle ne soit pas un succ&egrave;s. Vous m&#39;avez prouv&eacute; qu&#39;il faut faire confiance au destin et aux belles surprises que r&eacute;serve l&#39;humain. Alors, je me lance avec confiance dans ce nouveau projet qui prolonge les r&eacute;sultats de ma recherche... et qui pourrait me faire retrouver une ville que j&#39;aime tant. Il faudra attendre le mois de mai pour que j&#39;en reparle !!!</p> <p> En attendant, un petit clin d&#39;oeil &agrave; une partie de ma th&egrave;se sur le costume d&#39;Etat grand-ducal, un v&ecirc;tement de fonction transmis de g&eacute;n&eacute;ration en g&eacute;n&eacute;ration depuis Cosimo I jusqu&#39;&agrave; la fin de la dynastie. Mon pr&eacute;f&eacute;r&eacute; est celui-ci : Ferdinando II encore mineur, pendant la r&eacute;gence de sa m&egrave;re et de sa grand-m&egrave;re. Splendide !</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Ferdinand_ii__1620-25__casini__tornabuoni_arte-1486372195" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/390827/Ferdinand_II__1620-25__Casini__Tornabuoni_Arte-1486372195.jpg" /></p> <p> <img alt="Support_iconographique_2017-02-4_01-1486373161" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/390836/Support_iconographique_2017-02-4_01-1486373161.jpg" /></p>
Monday, January 09, 2017

Meilleurs voeux pour 2017

<p> Ch&egrave;res et chers, toutes et tous, amies et amis,&nbsp;</p> <p> Je vous souhaite mes meilleurs voeux pour cette ann&eacute;e 2017. Que tout ce que vous d&eacute;sirez et tout ce qui vous apporte de la joie et du plaisir vous soient offerts.&nbsp;</p> <p> Gr&acirc;ce &agrave; vous 2017 sera l&#39;ann&eacute;e des possibles. Votre g&eacute;n&eacute;rosit&eacute;, votre soutien, vos encouragements, votre amiti&eacute;, je souhaite y faire honneur au mois de juillet prochain lors de la soutenance de ma th&egrave;se. D&#39;ici l&agrave; je reprends mes actualit&eacute;s, au fil de la r&eacute;daction de mon dernier chapitre, au gr&eacute; de mes &eacute;lucubrations sur le costume des Medici.</p> <p> <img alt="Boutons-1483966026" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/382429/Boutons-1483966026.jpg" /></p> <p> D&#39;abord une mise en bouche avec cette planche de mon support iconographique o&ugrave; vous observerez deux choses : d&#39;une part, la possibilit&eacute; que les peintures nous donnent de recomposer une pi&egrave;ce d&#39;orf&egrave;vrerie comme ce bouton en forme de pointe de diamant, un embl&egrave;me historique de la famille Medici ; d&#39;autre part, l&#39;authenticit&eacute; presque certaine d&#39;un article repr&eacute;sent&eacute; &agrave; l&#39;identique sur trois portraits peints sur une chronologie comprise entre 1545 et 1570 !</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Image4-1483966510" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/382432/Image4-1483966510.jpg" /></p> <p> Si certains d&eacute;tails peuvent &ecirc;tre authentifi&eacute;s, il n&#39;en est pas de m&ecirc;me pour les habits. Exemple avec la splendide robe de Leonora di Toledo, broch&eacute;e de motifs d&#39;or sur fond de velours de soie. Un atelier sp&eacute;cialis&eacute; dans la reconstruction historique de toilettes d&#39;apparat d&#39;&eacute;poques anciennes s&#39;est attel&eacute; durant trois ans &agrave; donner vie &agrave; la robe portraitur&eacute;e par Agnolo Bronzino. Dommage... je d&eacute;montre dans ma th&egrave;se que cette robe n&#39;a jamais exist&eacute; et que c&#39;est une invention picturale &agrave; vis&eacute;e de propagande politique et de promotion culturelle.</p> <p> <img alt="Image1-1483966543" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/382433/Image1-1483966543.jpg" /></p> <p> Le style de Leonora, document&eacute; par les archives relatives &agrave; son vestiaire, est bien diff&eacute;rent, plus proche de cet autre portrait et d&#39;une robe retrouv&eacute;e dans le palais m&eacute;dic&eacute;en de Pise, restaur&eacute;e en 2010. Comme quoi, il ne faut pas croire tout ce qu&#39;on voit ! Un bon cr&eacute;do pour cette nouvelle ann&eacute;e.</p> <p> <img alt="Image3-1483966558" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/382434/Image3-1483966558.jpg" /></p> <p> <img alt="Image2-1483966570" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/382436/Image2-1483966570.jpg" /></p>
Wednesday, November 16, 2016

Cette bonne vieille Catherine de' Medici...

<p> <img alt="Catherine__1547_1559___cole_fran_aise__galleria_palatina_1890_2448-1479282828" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/369009/Catherine__1547_1559___cole_fran_aise__Galleria_Palatina_1890_2448-1479282828.jpg" /></p> <p> Hier, j&#39;ai boucl&eacute; l&#39;analyse d&#39;un portrait de Catherine que j&#39;ai d&eacute;cid&eacute; de qualifier de &quot;portrait travesti&quot;. Quelle dr&ocirc;le d&#39;id&eacute;e ! C&#39;est une histoire de mode bien entendu. A le regarder, le tableau est &agrave; la hauteur de son rang de reine de France. Pourtant... plusieurs d&eacute;tails de forme, de colori, et m&ecirc;me de support, engagent &agrave; revoir la datation propos&eacute;e entre 1549 et 1559. Je dirais... hum hum... vers 1589 ! Rien que cela ! La suite sera &agrave; lire dans la th&egrave;se.&nbsp;</p> <p> C&ocirc;t&eacute; logistique, grande nouvelle, si le destin ne me joue pas de tour, le jury de soutenance est au complet ! Mieux que ce que j&#39;avais envisag&eacute; ;-)&nbsp;</p> <p> <img alt="Catherine_de_m_dicis__1547_1559___cole_fran_aise__galleria_palatina__det-1479282862" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/369010/Catherine_de_M_dicis__1547_1559___cole_fran_aise__Galleria_Palatina__det-1479282862.jpg" /></p> <p> <img alt="Catherine_de_m_dicis__1547_1559___cole_fran_aise__galleria_palatina__dtl_4-1479283085" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/369013/Catherine_de_M_dicis__1547_1559___cole_fran_aise__Galleria_Palatina__dtl_4-1479283085.jpg" /></p>
Saturday, November 05, 2016

Un brin d'authenticité (6)

<p> <img alt="Funeraire_5-1478351127" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/365499/Funeraire_5-1478351127.jpg" /></p> <p> En ce moment, je suis en immersion dans les s&eacute;pultures des Medici. Une enqu&ecirc;te de fond a &eacute;t&eacute; men&eacute;e il y a peu de temps ; elle a permis de retrouver des v&ecirc;tements et de les restaurer (certains sont encore en cours de re-fabrication) et de faire des analyses sur les ossements.</p> <p> En quoi les squelettes m&eacute;dic&eacute;ens peuvent-ils m&#39;&ecirc;tre utiles me direz-vous ? Pour la simple et bonne raison que la r&eacute;alit&eacute; anthropologique permet de confirmer ou d&#39;infirmer l&#39;ampleur qui est donn&eacute;e &agrave; l&#39;apparence vestimentaire sur le portrait. Par exemple, on comprend pourquoi Leonora a le visage &eacute;maci&eacute; dans ce portrait peint &agrave; la fin de sa vie alors qu&#39;elle souffre de rhumatisme et de tuberculose depuis pr&egrave;s de dix ans... En revanche, si on occulte le visage, le corps v&ecirc;tu est vaillant et sa carrure est signe de vitalit&eacute;. L&#39;image m&eacute;diatique au service du pouvoir !</p> <p> &nbsp;</p> <p> Voici quelques p&eacute;pites de v&ecirc;tements retrouv&eacute;s dans les s&eacute;pultures : Leonora, Cosimo, leur fils Garzia, leur petit-fils Filippo.</p> <p> <img alt="Funeraire_1-1478351167" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/365500/Funeraire_1-1478351167.jpg" /></p> <p> <img alt="Funeraire_3-1478351298" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/365504/Funeraire_3-1478351298.jpg" /></p> <p> <img alt="Funeraire_4-1478351219" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/365502/Funeraire_4-1478351219.jpg" /></p> <p> <img alt="Funeraire_2-1478351235" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/365503/Funeraire_2-1478351235.jpg" /></p>
Monday, October 31, 2016

Un brin d'élégance

<p> En ce dernier jour de collecte, pr&eacute;mice d&#39;une nouvelle &eacute;tape de concr&eacute;tisation de l&#39;&eacute;criture et de l&#39;impression de la th&egrave;se, un portrait de Cosimo Ier de&#39; Medici, lequel est sans doute, apr&egrave;s le double portrait de Leonora di Toledo-Medici avec son fils Giovanni et la robe f&eacute;&eacute;rique en velours broch&eacute;, le tableau qui a &eacute;veill&eacute; mon projet de th&egrave;se sur le portrait du costume &agrave; la cour des Medici. Sp&eacute;ciale d&eacute;dicace &agrave; ViDo, dernier donateur KKBB en date et un des premiers supporters de mon travail.</p> <p> <img alt="Cosimo_1-1477928896" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/363699/Cosimo_1-1477928896.jpg" /></p> <p> On remarquera la surface chatoyante du satin d&#39;une teinte bleu rougeoyante, la symbiose de texture et de teinte des poils de la fourrure de vison et de la barbe de Cosimo, les pr&eacute;cieux boutons d&#39;or en forme de tulipe qui devaient certainement contenir une p&acirc;te parfum&eacute;e, la minutieuse broderie florale en fils de soie noire sur le col de la chemise auquel fait &eacute;cho le travail de broderie du mouchoir maintenu avec d&eacute;licatesse comme s&#39;il &eacute;tait en train de le palper. N&#39;est-ce pas une invitation &agrave; toucher du regard ce satin aux plis craquants laiss&eacute;s libre de toute fioriture sur la manche pro&eacute;minente du pourpoint ? C&#39;est ce que je crois et que j&#39;ai d&eacute;velopp&eacute; dans le chapitre 5 de la th&egrave;se...&nbsp;</p> <p> <img alt="Image2-1477928921" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/363700/Image2-1477928921.jpg" /></p> <p> <img alt="Image5-1477928933" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/363701/Image5-1477928933.jpg" /></p> <p> <img alt="Image4-1477928943" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/363702/Image4-1477928943.jpg" /></p>
Monday, October 24, 2016

du fond du coeur : MERCI

<p> Voici venu le temps de remercier chacun d&#39;entre vous. Oui, toi, toi et toi qui a choisi de m&#39;accompagner sur la derni&egrave;re ligne droite de huit ann&eacute;es de recherches, de r&eacute;flexions et d&#39;&eacute;critures. La fin arrive &agrave; grand pas et les 100% ont &eacute;t&eacute; d&eacute;pass&eacute;s.</p> <p> Cette fin, ce sera aussi un commencement et je me r&eacute;jouis de pouvoir d&eacute;buter cette nouvelle &egrave;re en partageant des morceaux choisis de mon travail, des r&eacute;flexions un peu plus compl&egrave;tes que ces actualit&eacute;s KKBB, et en passant un moment privil&eacute;gi&eacute; (le privil&egrave;ge est pour moi !) avec celles et ceux qui ont &quot;investi&quot; dans une visite au mus&eacute;e du Louvre. Mais, &ccedil;a ne sera pas tout, j&#39;ai quelques petites id&eacute;es un peu plus festives pour vous remercier les uns et les autres, &agrave; Paris et &agrave; Vaugines. Des d&eacute;tails plus pr&eacute;cis d&egrave;s que j&#39;aurai pris le temps de planifier toutes ces activit&eacute;s qui vont me tenir &eacute;veiller entre le d&eacute;p&ocirc;t de la th&egrave;se et la soutenance...</p> <p> En l&#39;honneur de la r&eacute;ussite de la collecte dans laquelle j&#39;avais peur de m&#39;engager parce que, apr&egrave;s tout, il s&#39;agit de demander de l&#39;argent et qu&#39;une telle demande n&#39;est jamais &eacute;vidente, voici un portrait que j&#39;avais laiss&eacute; de c&ocirc;t&eacute; par crainte de ne rien avoir &agrave; dire et, en prenant mon courage &agrave; deux mains et en secouant les deux lobes du cerveau, j&#39;ai fini par avoir plein de choses &agrave; raconter. C&#39;est comme cette collecte participative qui m&#39;a prouv&eacute; une fois encore qu&#39;il suffit d&#39;oser pour recevoir la meilleure r&eacute;compense : la joie, l&#39;enthousiasme, le plaisir et la sinc&eacute;rit&eacute; d&#39;un &eacute;change entre vous et moi, entre votre curiosit&eacute; et ma passion, tel un point de rencontre entre des id&eacute;es et des &eacute;motions r&eacute;ciproques qui, chaque jour, me convainquent que ce qui importe est de partager, de transmettre, de sensibiliser, de recevoir, d&#39;&eacute;couter, d&#39;entendre, et de s&#39;&eacute;veiller &agrave; de nouveaux horizons qu&#39;on n&#39;imaginait pas.</p> <p> Alors merci pour votre confiance, votre soutien, votre g&eacute;n&eacute;rosit&eacute;.</p> <p> &nbsp;</p> <p> Voici le portrait de Bia de&#39; Medici, fille ill&eacute;gitime de Cosimo I de&#39; Medici, n&eacute;e de m&egrave;re inconnue (et non, je n&#39;ai pas perc&eacute; ce myst&egrave;re...),&nbsp;avant les noces de son p&egrave;re avec Leonora de Toledo. C&#39;est le premier portrait officiel des Medici peint par Bronzino, avant ceux de Cosimo, de Leonora et de leurs enfants. Peut-&ecirc;tre a-t-il &eacute;t&eacute; un test pr&eacute;alable...&nbsp;</p> <p> <img alt="Bia__1542___bronzino__uffizi_1890_1472-1477345520" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/361545/Bia__1542___Bronzino__Uffizi_1890_1472-1477345520.jpg" /></p> <p> En tout cas, toutes les modalit&eacute;s d&#39;une repr&eacute;sentation qui oscille entre authenticit&eacute; et invention sont d&eacute;j&agrave; latentes : le nouage du corsage sous le bras gauche, les plis de la jupe fix&eacute;s &agrave; la taille par le bustier, les fentes lac&eacute;r&eacute;s sur les poignets des manches amovibles pour faciliter la flexion des mains, une cha&icirc;ne en or &agrave; laquelle est suspendue une m&eacute;daille qui cr&eacute;e un trompe-l&#39;oeil de portrait dans le portrait et qui repr&eacute;sente son p&egrave;re Cosimo.&nbsp;</p> <p> <img alt="Capture_d__cran_2015-04-23_19.52-1477345878" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/361546/Capture_d__cran_2015-04-23_19.52-1477345878.jpg" /></p> <p> <img alt="Capture_d__cran_2015-04-23_19.53-1477345895" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/361547/Capture_d__cran_2015-04-23_19.53-1477345895.jpg" /></p> <p> <img alt="Capture_d__cran_2015-03-07_18.54-1477345917" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/361548/Capture_d__cran_2015-03-07_18.54-1477345917.jpg" /></p> <p> Ce sont aussi les effets de mati&egrave;res qui rendent l&#39;illusion d&#39;&ecirc;tre presques palpables, du satin bouillonnant des manches et de la jupe aux galons de soie argent&eacute;e qui ondule sur le bord du corsage et &agrave; la chemise en lin blanc perfor&eacute;e qui se fond avec la teinte des perles qui courent sur la gorge nacr&eacute;e de la fillette.</p> <p> <img alt="Capture_d__cran_2015-03-07_18.53-1477345936" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/361549/Capture_d__cran_2015-03-07_18.53-1477345936.jpg" /></p> <p> Et puis il y a le pendentif de la cha&icirc;ne de joaillerie... je garde le myst&egrave;re ! Du moins, pour le moment...</p> <p> <img alt="Capture_d__cran_2015-03-07_18.57-1477345948" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/361550/Capture_d__cran_2015-03-07_18.57-1477345948.jpg" /></p>
Friday, October 21, 2016

Les détails du portrait qu'on ne voit jamais... (7)

<p> <img alt="Penino_1-1477033588" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/360358/Penino_1-1477033588.jpg" /></p> <p> Un portrait de notre ch&egrave;re Marie de&#39; Medici. Je dis &quot;notre&quot; puisqu&#39;elle est devenue reine de France, mari&eacute;e &agrave; Henri IV en 1600, m&egrave;re de la nouvelle dynastie des rois de France, celle des Louis XIII, XIV, etc.</p> <p> Deux &eacute;l&eacute;ments int&eacute;ressants : la broche capillaire qui imite une branche v&eacute;g&eacute;tale, des clochettes de muguet, des bourgeons de fleurs, des grappes de fruits naissantes. Or, perles, diamants, rubis et feuilles en or &eacute;maill&eacute;. Une fabrication en accord avec les objets qui ont travers&eacute; le temps autant que les dessins issus des pi&egrave;ces d&#39;archives m&eacute;dic&eacute;ennes.</p> <p> C&#39;est aussi la boucle d&#39;oreille, une originalit&eacute; propre &agrave; Marie : un pendant de perle suspendu &agrave; deux anneaux en or. Elle porte ce bijou sur ses portraits florentins et fran&ccedil;ais, quel que soit le portraitiste, quelle que soit la p&eacute;riode de sa vie. Une vraie icone de mode, cette bonne vieille Marie !</p> <p> <img alt="Penino_2-1477034140" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/360364/Penino_2-1477034140.jpg" /></p>
Tuesday, October 18, 2016

Un brin d'authenticité (5)

<p> En l&#39;honneur des nouvelles contributrices au projet et pour c&eacute;l&eacute;brer toutes les personnes d&eacute;j&agrave; impliqu&eacute;es et celles qui ont augmenter leur contribution pour que le projet r&eacute;ussisse, pour remercier chacune et chacun d&#39;entre vous de votre soutien et de vos encouragements, voici une petite id&eacute;e de ce que l&#39;analyse du costume peut faire dire &agrave; l&#39;image. Une petite incursion non-m&eacute;dic&eacute;enne avec un portrait d&#39;une inconnue par Andrea del Sarto.</p> <p> <img alt="Dame_fuseaux_1-1476789435" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/359407/Dame_fuseaux_1-1476789435.jpg" /></p> <p> Elle porte une corbeille avec des fuseaux, pour faire de la dentelle, une activit&eacute; que pratiquaient les riches nubiles. Sur sa manche un motif d&#39;une pr&eacute;cision extraordinaire qui sugg&egrave;re son authenticit&eacute;. Un &eacute;chantillon textile du Metropolitan museum de New York City confirme la v&eacute;racit&eacute; de l&#39;image. N&#39;est-ce pas &eacute;tonnant ?&nbsp;</p> <p> On peut en d&eacute;duire que cet artiste fils de tailleur appr&eacute;ciait de peindre des ouvrages d&#39;apr&egrave;s nature et les motifs qui r&eacute;unissent des dispositifs embl&eacute;matiques utilis&eacute;s par la famille Medici (trois poires / un diamant en pointe mont&eacute; sur un anneau / un diamant en pointe rayonnant) d&eacute;montrent deux choses : la dame est florentine, sa famille devait &ecirc;tre proche de celle des Medici. La pr&eacute;sence de la corbeille avec fuseaux laisse penser qu&#39;elle serait l&#39;h&eacute;riti&egrave;re d&#39;une famille du patriciat florentin impliqu&eacute; dans l&#39;industrie du textile de luxe du premier quart du seizi&egrave;me si&egrave;cle.</p> <p> Coiff&eacute;e d&#39;un balzo en soie blanche et or qui trouve un &eacute;cho formel et chromatique dans le collier en or qui irradie sur la chemise en lin blanc pliss&eacute;, v&ecirc;tue d&#39;une robe confectionn&eacute;e dans un damas dont la surface est scand&eacute;e de motifs de couronne, de diamant et de fruits entrelac&eacute;s par des rameaux de c&acirc;priers verdoyants de jeunes pousses, cette dame se pr&eacute;sente comme la parfaite ambassadrice de la culture florentine de la Renaissance.</p> <p> <img alt="Dame_fuseaux_2-1476789551" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/359408/Dame_fuseaux_2-1476789551.jpg" /></p>
Sunday, October 16, 2016

Un brin d'authenticité (4)

<p> Il est rarement fait &eacute;tat de la r&eacute;alit&eacute; qui se cache derri&egrave;re l&#39;image. Un exemple avec ce portrait de Christine de Lorraine, petite fille de Catherine de&#39; Medici, reine de France, &eacute;pouse de Ferdinando Ier de&#39; Medici, grand-duc de Toscane. L&#39;aust&eacute;rit&eacute; de la v&ecirc;ture mise &agrave; part, n&#39;y a-t-il pas un d&eacute;tail intriguant ? Si on envisage les proportions du buste et des bras, la longueur de la jupe est invraisemblable, non ? Une invention picturale ? Pas du tout ! Une cr&eacute;ation de mode qui va donner le vertige &agrave; celle qui ont l&#39;habitude des talons...</p> <p> <img alt="Chopine_3-1476576498" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/358727/Chopine_3-1476576498.jpg" /></p> <p> Voici donc quelques arguments illustr&eacute;s de ce qui se cache sous la jupe de Christine : des chaussures plate-formes dites chopines pouvant mesurer jusqu&#39;&agrave; 50 cm, des <em>calcagnini </em>comme on les nommait et les portait &agrave; Venezia d&#39;abord, dans toute l&#39;Europe ensuite. Comment les nobles dames pouvaient-elles marcher avec de telles &eacute;chasses ? avec une servante de chaque c&ocirc;t&eacute; pour lui servir de b&eacute;quille. Souffrir pour &ecirc;tre belle, un proverbe invent&eacute; opour d&eacute;crire la mode du seizi&egrave;me si&egrave;cle...</p> <p> <img alt="Chopine_1-1476577076" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/358728/Chopine_1-1476577076.jpg" /><img alt="Chopine_2-1476577087" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/358729/Chopine_2-1476577087.jpg" /></p>
Wednesday, October 12, 2016

Un brin d'authenticité (3)

<p> <img alt="Ferdinando_1-1476255737" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/357527/Ferdinando_1-1476255737.jpg" /></p> <p> Une image &eacute;loquente d&#39;authenticit&eacute; ? Il y a en a plus qu&#39;on ne croit. Pour preuve le portrait de Ferdinando Ier de&#39; Medici, troisi&egrave;me grand-duc de Toscane.&nbsp;</p> <p> Un casque en or incis&eacute; d&#39;une sc&egrave;ne de bataille entre les Centaures et les Lapithes, offert par sa fianc&eacute;e Christiana de Lorraine en 1589, ancienne propri&eacute;t&eacute; du roi Henri II de France et actuelle propri&eacute;t&eacute; du Metropolitan museum of art de New York City. Tout est dit ! L&#39;image parle d&#39;elle-m&ecirc;me.</p> <p> Et pour le plaisir, on remarquera le jeu de trompe-l&#39;oeil avec, sur la gauche, une corniche, un rideau et son cordon qui sont une invention picturale dont raffolait Scipione Pulzone. Une impression de tableau dans le tableau troublante...</p> <p> <img alt="Ferdinando_2-1476255766" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/357528/Ferdinando_2-1476255766.jpg" /></p>
Tuesday, October 04, 2016

Les détails du portrait qu'on ne voit jamais... (6)

<p> <img alt="Image7-1475564668" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/354957/Image7-1475564668.jpg" /></p> <p> En l&#39;honneur des nouveaux Kissbankers, un brin de luxe pas tr&egrave;s v&eacute;g&eacute;tarien. Une vogue tr&egrave;s r&eacute;pandue &agrave; la Renaissance, surtout pour les femmes enceintes auxquelles cet objet pr&eacute;cieux &eacute;tait offert comme un talisman protecteur contre les mauvaises &eacute;nergies : une p&egrave;lerine de joaillerie.</p> <p> Imaginez une peau de b&ecirc;te, enti&egrave;re, vid&eacute;e, dont la t&ecirc;te et les pattes ont &eacute;t&eacute; remplac&eacute;es par une version toute en or cisel&eacute;, &eacute;maill&eacute;, mont&eacute; de gemmes pr&eacute;cieuses, accroch&eacute;e &agrave; l&#39;extr&eacute;mit&eacute; d&#39;une cha&icirc;ne ouvrag&eacute;e ceintur&eacute;e &agrave; la taille, et voil&agrave; un des plus pr&eacute;cieux bijoux du vestiaire f&eacute;minin.</p> <p> On la portait &agrave; la main, pli&eacute;e sur le bras, autour du cou, bref, l&agrave; o&ugrave; elle pouvait &ecirc;tre expos&eacute;e &agrave; la vue de tous ! Une exhibition de richesse autant qu&#39;une promotion des mains d&#39;exception qui avaient fabriqu&eacute; un objet hors du commun. En voici un exemplaire qui a travers&eacute; les si&egrave;cles, sans sa fourrure !</p> <p> <img alt="Image1-1475564700" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/354958/Image1-1475564700.jpg" /></p> <p> <img alt="Isabella__1560__allori__florence__pitti_8738_1-1475564716" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/354959/Isabella__1560__Allori__Florence__Pitti_8738_1-1475564716.jpg" /></p> <p> <img alt="Image2-1475564737" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/354960/Image2-1475564737.jpg" /></p> <p> <img alt="Image3-1475564764" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/354961/Image3-1475564764.jpg" /></p> <p> <img alt="Image4-1475564785" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/354962/Image4-1475564785.jpg" /></p> <p> <img alt="Image6-1475564803" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/354963/Image6-1475564803.jpg" /></p>
Tuesday, September 27, 2016

Un brin d'authenticité (2)

<p> <img alt="Dianora_1-1474970776" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/353108/Dianora_1-1474970776.jpg" /></p> <p> Il y a des portraits qui rec&egrave;lent plus qu&#39;on ne le pense. C&#39;est le cas d&#39;un portrait de Dianora de Toledo, ni&egrave;ce du duc de Firenze, &eacute;pouse de Pietro de&#39; Medici, son cousin par alliance. L&#39;image parle d&#39;elle m&ecirc;me :</p> <p> - le visage et le col de la robe sont les m&ecirc;mes que sur un m&eacute;daillon en or incrust&eacute; de gemmes pr&eacute;cieuses</p> <p> - le sertissage de la bague mont&eacute;e d&#39;un diamant correspond &agrave; des art&eacute;facts de l&#39;&eacute;poque</p> <p> - le galon en velours brod&eacute; de motifs floraux est similaire &agrave; des exemplaires de passementerie qui datent du seizi&egrave;me si&egrave;cle</p> <p> - la broderie du col en soie multicolore est identique aux ouvrages des petites mains de cette &eacute;poque</p> <p> Du vrai, de l&#39;authentique !!!</p> <p> <img alt="Dianora_2-1474970796" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/353110/Dianora_2-1474970796.jpg" /></p> <p> <img alt="Dianora_3-1474970813" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/353111/Dianora_3-1474970813.jpg" /></p> <p> <img alt="Dianora_4-1474970834" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/353112/Dianora_4-1474970834.jpg" /></p>
Wednesday, September 21, 2016

Les détails du portrait qu'on ne voit jamais... (5)

<p> Aujourd&#39;hui, sp&eacute;ciale d&eacute;dicace &agrave; ma Maman avec un tableau qui se trouve &agrave; St Petersburg. D&eacute;dicace aussi &agrave; mes soutiens vauginois dont j&#39;ai eu des &eacute;chos !</p> <p> Dianora de Toledo, ni&egrave;ce de la duchesse de Firenze, et sa future belle-fille. Oui, rien que &ccedil;a, qui se ressemble, s&#39;assemble, c&#39;est bien connu ! Elle finira sa vie sur le sol en marbre de son palais, &eacute;trangl&eacute;e par son mari de cousin, Pietro de&#39; Medici. Ah oui, c&#39;&eacute;tait festif la vie &agrave; la cour m&eacute;dic&eacute;enne !!!</p> <p> <img alt="Dianora_hermitage-1-1474481139" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/351701/Dianora_Hermitage-1-1474481139.jpg" /></p> <p> Revenons au portrait.</p> <p> C&#39;est sans doute sa robe de mari&eacute;e, eu &eacute;gard &agrave; la pompe d&eacute;ploy&eacute;e sur l&#39;appareil vestimentaire. Les d&eacute;tails qui tuent (j&#39;ai h&eacute;sit&eacute; &agrave; intituler un chapitre de la th&egrave;se avec cette expression... trop peu acad&eacute;mique !) : les courtes taillades sur la surface du velours ; l&#39;&eacute;paisseur du galon de broderies v&eacute;g&eacute;tales au fil d&#39;or qui a &eacute;t&eacute; &eacute;vid&eacute; &agrave; l&#39;int&eacute;rieur des motifs ; les applications de rameaux feuillus sur les manches et le broch&eacute; d&#39;or et les petits clinquants qui les contournent ; la guimpe en voile de soie trac&eacute; de fil d&#39;or, serti de perles et de roses de soie rouge et encore des clinquants ; enfin, pour couronner le tout, une tiare mont&eacute;e de perles et son panache en perles et diamants.</p> <p> Pas facile &agrave; porter pour aller bosser !</p> <p> <img alt="Dianora_hermitage-3-1474481129" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/351700/Dianora_Hermitage-3-1474481129.jpg" /></p> <p> <img alt="Dianora_hermitage-2-1474481118" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/351699/Dianora_Hermitage-2-1474481118.jpg" /></p>
Tuesday, September 20, 2016

Les détails du portrait qu'on ne voit jamais... (4)

<p> <img alt="Garzia_1-1474354772" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/351177/Garzia_1-1474354772.jpg" /></p> <p> Aujourd&#39;hui, un portrait de Garzia de&#39; Medici, troisi&egrave;me fils de Cosimo et Leonora.</p> <p> Les d&eacute;tails de confection fourmillent : les ornements d&#39;or et de perles sur le col de la chemise, avec un l&eacute;ger d&eacute;croch&eacute; sur l&#39;avant du cou qui montre que c&#39;est un galon qui a &eacute;t&eacute; appliqu&eacute; et non une broderie &agrave; m&ecirc;me le col ; m&ecirc;me galon sur les poignets ; un joli bouton perceptible sur la manche gauche de la tunique ; tunique, car on remarque une ceinture en satin de soie nou&eacute;e autour de la taille pour cintrer un v&ecirc;tement qui ne l&#39;est pas.&nbsp;</p> <p> Et o&ugrave; se trouve le dispositif d&#39;ouverture/fermeture, me direz-vous ? sur les &eacute;paules et les c&ocirc;t&eacute;s, comme une grenouill&egrave;re.&nbsp;</p> <p> <img alt="Garzia_2-1474354756" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/351176/Garzia_2-1474354756.jpg" /></p> <p> Enfin, le magnifique pendentif accroch&eacute; &agrave; une &eacute;paisse cha&icirc;ne d&#39;or, avec un pendant de perle et, surtout, une magnifique harpie. Vous la voyez ? avec ses pattes fl&eacute;chies &agrave; droite sur l&#39;extr&eacute;mit&eacute; d&#39;une corne d&#39;abondance, son corps ail&eacute;, son long cou et le visage pos&eacute; sur l&#39;ouverture de la corne... Un hochet hors du commun !</p> <p> Et je ne parle pas des broderies v&eacute;g&eacute;tales...</p> <p> <img alt="Garzia_3-1474354793" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/351178/Garzia_3-1474354793.jpg" /></p>
Friday, September 16, 2016

Un brin d'authenticité

<p> Derri&egrave;re l&#39;invention artistique et le plaisir de manier l&#39;esth&eacute;tique d&#39;un mariage de couleurs ou de jeux de lumi&egrave;re, il y a parfois une attention presque scientifique de l&#39;artiste. Surtout quand il importe de mettre en sc&egrave;ne les plus belles &eacute;toffes produites par les ateliers des artisans florentins. Il y a aussi une ambition promotionnelle qui rel&egrave;ve d&#39;une strat&eacute;gie politique des Medici pour dominer une caste capitaliste un peu trop autonome... la suite dans le chapitre 3 de ma th&egrave;se, en cours de r&eacute;daction finale !</p> <p> Quelques images n&eacute;anmoins, pour le plaisir des yeux et pour l&#39;&eacute;veil de l&#39;imagination...</p> <p> <img alt="Brocart_2-1474050154" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/350390/Brocart_2-1474050154.jpg" /></p> <p> <img alt="Brocart_1-1474050168" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/350392/Brocart_1-1474050168.jpg" /></p> <p> <img alt="Brocart_3-1474050180" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/350393/Brocart_3-1474050180.jpg" /></p>
Wednesday, September 14, 2016

Un brin d'indécence

<p> Depuis hier, je remets en ordre mes id&eacute;es sur la braguette. Non pas celle de mon jeans 501 ! voyons...&nbsp;</p> <p> La braguette est un &eacute;l&eacute;ment constitutif du haut-de-chausses, anc&ecirc;tre du pantalon, port&eacute; de la taille aux genoux. La braguette en &eacute;tait le dispositif d&#39;ouverture / fermeture pour pourvoir aux activit&eacute;s pratiques que nous connaissons. Rien d&#39;ind&eacute;cent &agrave; tout cela, si ce n&#39;est le regard des historiens d&#39;aujourd&#39;hui qui voient des formes phalliques &agrave; tous les coins de rue !&nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> Quelques exemples avec Cosimo I de&#39; Medici : sur un portrait et sur son v&ecirc;tement fun&eacute;raire</p> <p> <img alt="Braguette_1-1473836405" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/349499/Braguette_1-1473836405.jpg" /></p> <p> <img alt="Braguette_2-1473836458" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/349501/Braguette_2-1473836458.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> Un exemple assez rare d&#39;une braguette ind&eacute;cente : le prince d&#39;Urbino annonce &agrave; son p&egrave;re qu&#39;il ne veut pas &eacute;pouser la jeune fille de 14 ans qui lui a &eacute;t&eacute; &quot;attribu&eacute;e&quot; pour raisons diplomatiques. Il &eacute;tait amoureux d&#39;une autre jeune femme (de son &acirc;ge ! &agrave; savoir 18 ans). Rassurez-vous, il finira par convoler en justes noces avec la jeune fille de 14 ans qui permettait d&#39;unir deux dynasties princi&egrave;res et deux r&eacute;gions voisines.&nbsp;</p> <p> <img alt="Corps_slideshow-1473836793" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/349503/Corps_Slideshow-1473836793.jpg" /></p>
Sunday, September 11, 2016

Les détails du portrait qu'on ne voit jamais... (3)

<div> Aujourd&#39;hui, un portrait de Leonora de Toledo-Medici peint sur ardoise par Alessandro Allori (palazzo vecchio, Firenze, 1572).</div> <div> Il est bien plus complexe de peindre des motifs minutieux sur l&#39;ardoise, pourtant l&#39;artiste montre tout son brio avec un r&eacute;seau de noeuds entrelac&eacute;s pour composer la broderie de la robe, des &eacute;l&eacute;ments floraux sur la bordure de la chemise et sur le corsage, de petites figurines f&eacute;minines sur le sertissage du m&eacute;daillon en diamant, des perles aux teintes changeantes...</div> <div> &nbsp;</div> <div> De la magie, rien que de la magie !!!</div> <div> &nbsp;</div> <div> <img alt="Eleonora_di_toledo__1572_ca__allori__studiolo_2-1473585493" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/348673/Eleonora_di_Toledo__1572_ca__Allori__Studiolo_2-1473585493.jpg" /></div> <div> &nbsp;</div> <div> <img alt="Eleonora_studiolo_1-1473585505" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/348674/Eleonora_Studiolo_1-1473585505.jpg" /></div>
Friday, September 09, 2016

Les détails du portrait qu'on ne voit jamais... (2)

<p> Hier j&#39;ai fini l&#39;analyse d&#39;un lumineux et &eacute;clatant portrait peint par Raffaello. Tout d&#39;or v&ecirc;tu, avec de subtiles d&eacute;tails : boucles d&#39;or, poils de fourrure, chevrons d&#39;or sur velours cramoisi, noeud de satin bleu, un m&eacute;daillon myst&eacute;rieux... Voil&agrave; comment l&#39;artiste fait briller l&#39;image de Lorenzo de&#39; Medici, p&egrave;re de Catherine, future reine de France ! D&eacute;dicace sp&eacute;ciale &agrave; LA lumi&egrave;re de la Vie ! Bises &agrave; tous.</p> <p> <img alt="Lorenzo__1518__d_tail_1-1473407165" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/348169/Lorenzo__1518__d_tail_1-1473407165.jpg" /></p> <p> <img alt="Lorenzo__1518__d_tail_2-1473407177" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/348170/Lorenzo__1518__d_tail_2-1473407177.jpg" /></p> <p> <img alt="Lorenzo__1518__d_tail_4-1473407186" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/348171/Lorenzo__1518__d_tail_4-1473407186.jpg" /></p>
Wednesday, September 07, 2016

De la poésie

<p> <span style="color: rgb(75, 79, 86); font-family: helvetica, arial, sans-serif; font-size: 14px; line-height: 18px; white-space: pre-wrap; background-color: rgb(255, 255, 255);">Aujourd&#39;hui je suis dans les bijoux et les pierres pr&eacute;cieuses... Parfois je me demande si je ne pr&eacute;f&egrave;rerais pas l&#39;image du bijou que sa version mat&eacute;rielle. Il y a toute une po&eacute;sie que l&#39;objet r&eacute;el ne poss&egrave;de pas...</span></p> <p> <img alt="Ceinture_taille_2-1473245651" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/347598/Ceinture_Taille_2-1473245651.jpg" /></p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Ceinture_pendentif_5-1473245811" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/347599/Ceinture_pendentif_5-1473245811.jpg" /></p>
Monday, September 05, 2016

Les détails du portrait qu'on ne voit jamais... (1)

<p> Le travail d&#39;exception du portraitiste ?</p> <p> &nbsp;</p> <p> peindre des d&eacute;tails imperceptibles avec une vue d&#39;ensemble du tableau. Il faut un <strong>agrandissement &agrave; 500%</strong> pour d&eacute;couvrir les broderies v&eacute;g&eacute;tales du poignet de la chemise (ext&eacute;rieur et int&eacute;rieur !), les incisions sur le poignet du pourpoint rouge, les fils d&#39;or de la trame du velours bleu, les boucles d&#39;or broch&eacute;es sur les poils de velours noir...&nbsp;</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Giovanni_9-1473061916" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/347044/Giovanni_9-1473061916.png" /></p>
Sunday, September 04, 2016

Leonora de Toledo-Medici, 1543, par Agnolo Bronzino

<p> Pour c&eacute;l&eacute;brer la conclusion du premier chapitre, un brin de lecture pour d&eacute;couvrir le premier portrait de Leonora de Toledo &eacute;pouse de Cosimo de&#39; Medici. Un voyage entre authenticit&eacute; et fiction...</p> <p> &nbsp;</p> <p> <img alt="Flo_maquette_26_juin_63_01-1472990341" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/346827/FLO_maquette_26_juin_63_01-1472990341.jpg" /></p>