Aller au contenu

Ralph Lavital & Laurent Coq - BWA

Enregistrement

Visuel du projet Ralph Lavital & Laurent Coq - BWA
Checked circleRéussi
116
Contributeurs
Sunday, November 18, 2018
Date de fin
5 816 €
Sur 5 500 €
106 %

Ralph Lavital & Laurent Coq reviennent avec un nouveau groupe et un nouvel album aux essences riches et variées.

Suivre et partager
Wednesday, November 14, 2018

Ralph Lavital parle de BWA

Dernière vidéo de présentation. Cette fois-ci, c'est le leader Ralph Lavital qui parle de BWA, le disque qu'il signe conjointement avec son complice depuis de nombreuses années, le pianiste Laurent Coq. Fils d'un guitariste guadeloupéen, ancien marchant de disques à Paris, et d'une mère martiniquaise, Ralph est né à Paris, et a grandi dans les tours du XIIIème arrondissement. Il commence à jouer du piano à l'age de 3 ans, avant de passer à la guitare quatre ans plus tard. Il étudie dix ans au conservatoire du XIIIème arrondissement, puis la musicologie à la Sorbonne et la musique au conservatoire d'Ivry où Eric Schultz l'oriente vers l'EDIM. C'est là qu'il fait la rencontre de Laurent Coq, son prof de composition. Très vite, ils se mettent à jouer ensemble et en 2013, ils enregistrent le disque Dialogue, avec Nicolas Pelage qu'ils ont à nouveau convié sur BWA (sur trois morceaux).

En quelques années, Ralph est devenu un musicien incontournable de la scène française, que ce soit avec des artistes caribéens (Tony Chasseur, Gregory Privat, Mario Canonge, Erik Pedurand) ou métropolitains (Romain Cuoq, Sly Johnson, Etienne Mbappé). BWA est son deuxième disque en leader, après Carnaval sorti l'an dernier, et dont Laurent Coq a assuré la direction artistique.

Thursday, November 08, 2018

Tilo Bertholo parle de BWA

94%... Nous y sommes presque grâce à vous ! Ce matin, c'est Tilo Bertholo qui parle de BWA. Originaire de la Martinique où il a grandi, Laurent-Emmanuel Bertholo, Tilo pour les intimes, est passé par Toulouse, école Agostini, avant de s'installer à Paris où il s'est rapidement fait remarquer. Batteur régulier du trio du pianiste Gregory Privat, il tenait déjà les baguettes sur Carnaval, le premier disque de Ralph Lavital sorti l'année dernière. Il s'illustre par un jeu précis et souple, ancré dans les traditions caribéennes et ouvert au monde, qui n'étouffe jamais la musique mais au contraire l'élève. Avec Swaéli Mbappé, ils ont donné à nos chansons une toute autre dimension. Cliquez sur le lien l'actualité (en haut du message) pour voir la vidéo. Encore 9 jours pour atteindre, et nous l'espérons, dépasser 5 800€. Cela nous permettra de donner à ce travail plus de visibilité.

https://youtu.be/OYIZhn7m2xs

Wednesday, October 31, 2018

Swaéli Mbappé parle de BWA

A tout juste 25 ans, Swaéli s'est déjà fait un prénom. Fils du légendaire bassiste camerounais Etienne Mbappé, il commence à jouer sur une petite basse dès sa troisième année. Son bac en poche, il fait un court passage par le CMDL (Centre des Musiques Didier Lockwood) puis le CRR (conservatoire régional) de Paris. Mais c'est sur la route qu'il va parfaire son éducation. D'abord aux côté d'artistes africains (le camerounais Blick Bassy, les maliens Mamani Keita et Cheick Tidiane Seck), puis avec la chanteuse Tal, et du côté du jazz (Anthony Jambon, Paco Serry). Il évoque ici la genèse de l'album BWA.

Thursday, October 25, 2018

Laurent Coq parle de BWA

Moins d'une semaine après avoir lancé notre collecte sur KissKissBankBank, nous approchons les 50%... Autant dire que nous touchons du BWA ! (c'est la première et la dernière fois qu'on vous la fait). Un très grand merci à vous tous qui nous aidez à faire vivre cette musique par vos généreuses contributions et qui partagez notre page KKBB.

Chaque semaine jusqu'au 18 novembre, date butoire de cette collecte, nous mettons en ligne une nouvelle vidéo. Aujourd'hui, c'est Laurent Coq qui s'y colle, le doyen du groupe. Très bonne fin de semaine à tous.