Reportage sur la condition des femmes au Japon

Soutenez ce projet pour accompagner le financement de l'exposition. Les bénéfices seront reversés à l'association Les Simones du Boudoir.

Visuel du projet Reportage sur la condition des femmes au Japon
Réussi
14
Contributions
23/02/2020
Date de fin
2 155 €
Sur 2 000 €
108 %
Féminisme

Reportage sur la condition des femmes au Japon

<p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/641388/Le_matsuri_de_Kagurazaka-1578942166.jpg" width="100%" /></p> <p>Suite &agrave; un reportage photo de 3 mois au Japon, je suis de retour en France pour exposer&nbsp;<strong>le reportage &laquo;&nbsp;Subalterne&nbsp;&raquo;</strong>. Il met en lumi&egrave;re la <strong>condition f&eacute;minine sur l&rsquo;archipel</strong> &agrave; travers 3 th&egrave;mes: le conflit des g&eacute;n&eacute;rations, le respect des anciens et une soci&eacute;t&eacute; plus forte que l&#39;individu.&nbsp;</p> <p>Je suis &eacute;tudiant en Master 2 &agrave; KEDGE&nbsp;Bordeaux, l&rsquo;exposition fait partie d&rsquo;un programme de l&rsquo;&eacute;tablissement d&eacute;di&eacute; &agrave; la&nbsp;<strong>promotion d&rsquo;initiatives des &eacute;tudiants envers les associations</strong>. L&rsquo;objectif de ce programme est de promouvoir les projets associatifs ayant un r&eacute;el impact social.</p> <p>Malgr&eacute; quelques r&eacute;formes et quelques efforts, <strong>le statut des Japonaises n&#39;&eacute;volue gu&egrave;re</strong>, au travail comme &agrave; la maison. Cet ensemble de photographies n&rsquo;est en rien un &laquo; j&rsquo;accuse &raquo; envers un pays ou une civilisation, il ne s&rsquo;agit pas l&agrave; de pointer du doigt une culture mais plut&ocirc;t de <strong>r&eacute;fl&eacute;chir &agrave; un probl&egrave;me qui existe dans de nombreuses soci&eacute;t&eacute;s</strong> &agrave; travers le monde. Ce reportage, qui traite d&rsquo;un sujet sensible n&rsquo;est pas le reflet de la soci&eacute;t&eacute; Japonaise forte de sa pop-culture, sa gastronomie, son histoire et tant d&rsquo;autres qui ont nourri les fantasmes de beaucoup de fran&ccedil;ais depuis des d&eacute;cennies.</p> <p>Cependant, je me suis concentr&eacute; sur un sujet pr&eacute;cis et j&rsquo;ai tent&eacute; de <strong>peindre la situation des femmes au sein de la soci&eacute;t&eacute; japonaise &agrave; travers mon &oelig;il d&rsquo;&eacute;tranger</strong> et &agrave; travers le point de vue de nombreuses femmes qui racontent leurs histoires.</p> <p>On trouve dans ce reportage des Nipponnes tiraill&eacute;es entre les deux <strong>p&ocirc;les d&rsquo;une soci&eacute;t&eacute; post moderne</strong>, des femmes anonymes, <strong>absorb&eacute;es par une soci&eacute;t&eacute; plus forte que l&rsquo;individu</strong>. &Agrave; travers une interview, on y retrouve &eacute;galement le point de vue d&rsquo;une occidentale qui s&rsquo;est implant&eacute;e au Japon il y a 8 ans pour ouvrir son affaire et bien d&rsquo;autres. Pour am&eacute;liorer le statut des femmes au Japon ou dans le reste du monde, l&rsquo;agr&eacute;gation d&#39;une infinit&eacute; de petites prises d&#39;initiatives est n&eacute;cessaire pour que les mentalit&eacute;s soient en ruptures avec celles des anciennes g&eacute;n&eacute;rations.</p> <p><strong>Je suis convaincu que cette exposition associ&eacute; &agrave; une lev&eacute;e de fonds&nbsp;feront partie de ces initiatives qui, les unes ajout&eacute;es aux autres, feront la diff&eacute;rence &agrave; long terme.</strong></p>

À quoi servira la collecte

<p>Le co&ucirc;t&nbsp;du projet s&#39;&eacute;l&egrave;ve &agrave;&nbsp;1587,58&euro;. <strong>Les b&eacute;n&eacute;fices et les fonds r&eacute;colt&eacute;s au del&agrave; des co&ucirc;ts&nbsp;seront revers&eacute;s &agrave; l&#39;association des Simones du Boudoir</strong> -&nbsp;association &agrave; but non lucratif&nbsp;- bas&eacute;e sur la C&ocirc;te Basque.</p> <p>C&rsquo;est un groupe d&rsquo;entraide qui a pour objectif de mettre en relation des femmes qui d&eacute;fendent des valeurs de solidarit&eacute; f&eacute;minine &agrave; travers des conf&eacute;rences, et autres &eacute;v&eacute;nements qui font <strong>la promotion de la place des femmes dans la soci&eacute;t&eacute;</strong>.</p> <p><strong>Les couts du projet en d&eacute;tails:</strong><br /> - D&eacute;veloppement pellicules chez Bayonne Camara:<br /> <strong>195,55</strong> euros</p> <p>- Cadres bois IKEA:<br /> <strong>227,99</strong> euros</p> <p>- Tirages Patxi Laskara&iuml; impression permager:<br /> <strong>447</strong> euros</p> <p>- Encadrement &amp; passe-partout sur mesure Arteis:<br /> <strong>203,04</strong> euros</p> <p>- Frais vernissages Etxe Nami:<br /> <strong>100</strong> euros</p> <p>- Brochures d&eacute;pliant &amp; Affiches A3 Marcos Impression Anglet:<br /> <strong>356</strong> euros</p> <p>TOTAL des couts: <strong>1529,58 euros</strong></p>

Contreparties

Ma reconnaissance éternelle

10 €

  • 2 contributions
Je vous en dois une, je ne l'oublierais pas!

Votre nom parmi les remerciements

20 €

  • 1 contribution
En plus de ma reconnaissance éternelle, votre nom figurera sur une grande pancarte pendant les deux dernieres semaines de l'exposition.

Une carte postale de l'affiche de l'exposition signée à la main

50 €

  • 6 contributions
En plus de ma reconnaissance éternelle et de votre nom sur une pancarte de remerciments pour les deux dernieres semaines de l'exposition.

Livraison estimée : février 2020

Le matsuri de Kagurazaka

100 €

Cette photo fait partie de l'exposition "subalterne". Elle sera imprimé en format 21x30 en papier "permager" chez l'imprimeur de renom Patxi Laskarai de Saint Jean de Luz. Chacun des fonds récoltés grâce à ces contreparties, permettront au projet de rembourser ses coûts et de reverser les bénéfices à l'association partenaire Les Simones du Boudoir.

Livraison estimée : février 2020

Le train d'Ekawasaki

100 €

Cette photo fait partie de l'exposition "subalterne". Elle sera imprimé en format 21x30 en papier "permager" chez l'imprimeur de renom Patxi Laskarai de Saint Jean de Luz. Chacun des fonds récoltés grâce à ces contreparties, permettront au projet de rembourser ses coûts et de reverser les bénéfices à l'association partenaire Les Simones du Boudoir.

Livraison estimée : février 2020

Les geishas d'Harajuku

100 €

Cette photo fait partie de l'exposition "subalterne". Elle sera imprimé en format 21x30 en papier "permager" chez l'imprimeur de renom Patxi Laskarai de Saint Jean de Luz. Chacun des fonds récoltés grâce à ces contreparties, permettront au projet de rembourser ses coûts et de reverser les bénéfices à l'association partenaire Les Simones du Boudoir.

Livraison estimée : février 2020

Faire un don

Je donne ce que je veux