Aller au contenu

Samarkande

Films & vidéo

Visuel du projet Samarkande
Cross circleÉchoué
20
Contributeurs
Friday, May 18, 2012
Date de fin
3 305 €
Sur 8 700 €
38 %

Le projet est la finition du film fantastique Samarkande de Christophe Arnould, avec les comédiens de renommées internationales : Zinedine Soualem et Hiam Abbass.

Suivre et partager
Thursday, April 05, 2012

Création de l'univers

Bonjour à tous,

 

Un grand merci à Totochu, Jacaré et surtout arnouldp qui devient le plus gros contributeur du moment. C'est super, grâce à vous nous atteignons les 2000€.

Je vous proposais dans la dernière news de vous parler des costumes. Mais j'ai réalisé qu'avant de parler de cette partie de l'univers original du film, je devais d'abords parler de la création de l'univers de Samarkande en général. Alors voilà:

Le conte se passe dans la Bagdad d'origine, celle qui a été fondée en 762, quatre ans avant la naissance d'Haroun et qui sera détruite en 1258 par les Mongols, qui la raseront presque jusqu'au dernier mur. Il ne reste donc aucun vestige de cette grande ville magnifique et c'est la même chose pour Samarkande qui a aussi été rasée par les Mongols.

Nous sommes dans un décor qui a été le lieux d'histoires extraordinaires racontées dans les contes des mille et unes nuits. C'était pour moi un lieu idéal pour laisser à mon imagination le champ libre.

Je me suis tout d'abords inspiré d'illustrations d'héroic fantasy comme les dessins hyper réalistes de Boris Vallejo et de Rowena Morill.

Cette illustration de Boris Vallejo intitulée Tarnsman of Gor m'a inspirée la forme mi-humaine, mi-reptilienne de la Mort. Il y a aussi un type d'image très ambre avec des noirs forts qui donnent l'ambiance antique.


Tarsnman of Gor


Ce dessin de Rowena Morrill, intitulé The Word Shuffle m'a donné l'idée d'une bagdad démesurée ou la pointe des minarets touche les nuages.
The Word Schuffler

Quand à cette autre illustration de Rowena Morrill intitulée Timebender, elle m'a donné l'idée que dans l'univers de mon film les êtres fantastiques font partie du quotidien du Calife Haroun Al Rachid.
Timebender

Par contre il était clair que je ne souhaitais pas cet univers cliché à la Conan le Barbare, avec ces héros aux corps musclé et légèrement vétu. DE ce côté là je souhaitais plus coller à la réalité historique.

Vous voyez que ces inspirations ce situent sur différents plans et participent à créer une sorte de sensation que l'on peut rappeler en tout tant pour la transcrire dans les décors, les costumes et les personnages du film.

Je vous souhaite de bonnes pâques.

A bientôt.

Christophe Arnould

 

Thursday, March 29, 2012

Reculer pour mieux sauter

Bonjour, Bonjour,

 

Nous vivons une petite période de creux dans la récolte de fonds, mais le travail continue et nous faisons les ajustement pour relancer la machine.

Je profite de cette news pour remercier Titichampex, GeorgesProst et Isabelle.hofmann pour leurs contributions. Un très chaleureux merci.

Dans les news précédentes, je vous ai présenté les premières planches du storyboard dessiné par Séverine Leibundgut pour la première version du scénario. Je réserve les planches suivantes pour les bonus du DVD ou elles seront toutes exposées avec le scénario pour lequel elles ont été réalisées.

Dans la prochaine news je vous parlerais de la création des costumes.

 

A bientôt.

Wednesday, March 21, 2012

Un film de 5mn?

Bonjour à tous,

Désolé de ne pas avoir donné de nouvelles. J'espère que je vous ai manqué.

Tout d'abords merci à Janopapa pour sa contribution très pascale. On a dépassé les 10%, c'est super et vous vous en doutez, ce généreux kissbanker n'est autre que mon père. Merci Papa, vous avez déjà tellement fait pour moi, toi et Maman, je suis très touché de ce nouveau témoignage de votre soutien à mon travail. Je vous aime.

Je vais continuer à vous présenter des images du tout premier storyboard, tout en vous expliquant pourquoi à la base ce film ne devait durer que 5mn.

Le Calife rentre dans son palaisalt

En 2006, je venais de terminer mon quatrième court-métrage de fiction lorsque j'ai trouvé ce conte. Après m'être assuré qu'il était libre de droit, j'ai imaginé dès le départ le style et le format que je voulais donner à cette adaptation.

Le Grand Vizir arrive ne courant au devant du Calife
alt

Il s'agissait d'un conte se déroulant à la cour du Calife Haroun Al Rachid qui est pour beaucoup considéré comme le plus grand Calife de tous les temps. Il est maintes fois cité dans les Contres des mille et une nuits. Le style serait donc résolument celui d'un film à grand spectacle.

Le Grand-Vizir se prosterne devant le Califealt

Ensuite je savais que j'aurais des effets spéciaux, pour la Mort et pour Maazir, le cheval fantastique qui doit emporter Jafar le Grand Vizir à plus de 2000 kilomètres en moins de 12 heures. Il fallait donc que le film soit plutôt court.

Le Calife découvre le visage terrifié de Jafar le Grand Vizir
alt

Et je souhaitais que le film soit distribué en avant programme d'un grand film. Cela lui donnait la possibilité d'être vu par un très large public. Et pour avoir des chances d'être programmé un court-métrage ne doit pas dépasser 5mn. C'est ainsi que j'ai décidé que le film ferait 5mn et pas une seconde de plus.

A bientôt pour la suite de la génèse de Samarkande.

Christophe Arnould

Wednesday, March 14, 2012

La génèse de Samarkande

Bonjour chers Kissbankers,


Tout d'abords un grand merci et une très chaleureuse bienvenue à Lulutte et à Rastamone. Vos contributions nous propulsent à la porte des 10% de l'objectif, bravo.

Je profite de cet article pour vous raconter la génèse de ce film.


En 2006 alors que je venais de terminer mon quatrième court-métrage, j'ai découvert l'histoire de Samarkande dans un livre de Jean-Claude Carrière. Il s'agissait d'un conte anonyme très ancien intitulé "Ce soir à Samarkande" qui était raconté en 4 lignes. A partir de cette histoire j'ai écrit le premier scénario qui faisait 5 pages et destinait donc le film à une durée de 5mn.

Pour enrichir mon dossier de recherche de financement j'ai demandé en 2007 à la réalisatrice de film d'animation Séverine Leibundgut de faire les premiers dessins du story board.

Le premier plan: Lever de soleil sur la ville de Bagdad
alt

La caméra descend et découvre le Calife contemplant l'aurore
alt

On s'approche du Calife qui se retourne
alt

Les dessins de Séverine sont tellement réussis que plusieurs personnes m'ont suggéré de faire le film en dessin animé. Mais ce n'était pas mon objectif. Je voulais que le spectateur soit dans un  univers réel et que le fantastique surgisse au milieu de ce réel pour renforcer l'impact du conte.

Je vous raconterais la prochaine fois pourquoi le film à l'origine ne devait faire que 5mn.

Ciao ciao.


Christophe

Tuesday, March 13, 2012

Affiche officielle

Nous proposons d'ouvrir la conception de l'affiche à des créateurs de tous horizons.
Voici l'affiche de travail que j'ai réalisé moi-même.
alt
Je souhaite avoir des propositions originales et surprenantes pour l'affiche officielle.
Contactez moi via ce blog pour me proposer votre créativité.

Friday, March 09, 2012

5% de l'objectif atteint

Bonjour à tous,

 

Grâce aux contributions de Tmigeon et Deampix nous avons atteint 5% de l'objectif. Merci chers contributeurs et continuons à liker, tweeter, buzzer.

Tuesday, March 06, 2012

Le démarrage continue

altMerci à JacSur et à Wince68 qui donne l'accélération de ce début de récolte.

Tout cela est de bonne augure et me donne de la belle énergie pour arriver à l'objectif.

A tout bientôt pour de nouvelles news

alt

Monday, March 05, 2012

Premier contributeur

Bravo et merci,

Djam vous êtes le premier contributeur et à ce titre, j'ai le plaisir de vous offrir 2 invitations suplémentaires pour l'avant-première de votre choix. Quel plaisir de voir ce premier don, c'est parti. Merci Merci.

Il y aura d'autres bonus pour les prochains contributeurs. Soyez attentifs aux indices.

Thursday, March 01, 2012

Bienvenue

Dorure

Bienvenue à tous,

Samarkande est une grande aventure comme son nom légendaire le suggère.

Pour les puristes, je précise d'emblée que le choix du titre avec un K et un E est délibéré. Il permet de donner le ton original entre le Samarcande en français et le Samarkand en anglais. Heureusement que je parle pas l'Ousbeck.

A tout bientôt.

Christophe Arnould

Dorure