Seïmani, l'heure du premier album !

Seïmani, six mains en italien, pour un jazz unique et inédit... Aidez-nous à financer la production de notre premier album !

Visuel du projet Seïmani, l'heure du premier album !
Réussi
73
Contributeurs
30/06/2018
Date de fin
2 885 €
Sur 2 600 €
110 %

Seïmani, l'heure du premier album !

Seïmani, c'est un trio. Sei mani, soit six mains en italien. Celles d'Emilio Antuofermo égrènent accords et mélodies à la guitare, celles de Yann Garot libèrent leur énergie à la batterie et celles de Manu Tovski font le pont à la basse entre les esthétiques groove et swing.

 

 

Seïmani, c'est du jazz, mais pas de panique ! Car ce n'est pas seulement le jazz des jazzeux, c'est aussi celui des gens qui n'en écoutent pas, ceux qui se disent qu'ils n'y comprennent rien de toute façon, les allergiques qui n'ont jusqu'ici, pas envie d'en connaître. En bref, toucher les oreilles des aficionados du jazz comme de ceux qui disent : "Le jazz, moi j'aime pas ça..."



La magie de Seïmani, c'est aussi tout l'art d'Emilio Antuofermo, son esprit vagabond. Lui qui, observant un arbre dont les troncs s'entrecroisent, y voit la démarche chaloupée d'un mannequin qu'il représente dans un morceau, poétiquement nommé L'Élégance De L'Arbre. Celui qui, ému lorsqu'un journaliste qualifie les migrants syriens de "délaissés magnifiques", donne ce nom à un morceau qu'il écrit en leur hommage. Lui qui parvient à retranscrire la beauté touchante et entortillée d'une glycine dans Des Entrelacs.

 

 

 

Alors, vous l'avez compris, Seïmani, c'est tout un monde. Un monde nourri de la grande tradition du jazz mais aussi d'univers musicaux que nous avons traversés tous les trois. On y retrouve le groove de la funk, la simplicité de la chanson et la puissance du rock. On vous avait dit que ce n'était pas du jazz comme les autres !

 

 


Seïmani existe depuis quatre ans. Quatre ans de répétitions et de concerts, de festivals et de maquettes. Quatre ans... et toujours pas d'album. Les morceaux ont eu le temps de vivre leur vie propre, ils ont évolué, muri, décanté pour être ce qu'ils sont aujourd'hui. On s'est dit qu'il était temps que cette poésie soit inscrite quelque part. On a décidé que le moment était venu d'enregistrer notre premier album.

C'est pour ça que nous vous sollicitons aujourd'hui. Nous avons besoin de 2600 € pour mener ce projet à bien. Ce sera une production indépendante, nous ne pouvons donc compter que sur vous pour financer la production du disque. Votre aide nous est précieuse, indispensable même. C'est grâce à elle que notre musique pourra exister véritablement, aussi nous vous adressons d'ores et déjà un grand merci pour l'intérêt que vous portez à notre projet.

 

 

"Seïmani : une expérience sonore où les subtilités mélodiques fusionnent aux rythmiques ciselées et envoûtantes. L’expérience sensorielle dans laquelle on vous embarque nécessite de lâcher prise pendant un petit moment.
Ne vous inquiétez pas, votre esprit vous remerciera, vous dormirez mieux le soir, vous tomberez plus facilement amoureux, vous verrez la vie différemment !"

Les organisateurs du festival Jazz à toute heure (2018)

 

À quoi servira la collecte

 

Notre association (Jazz et Poésie, association à but non lucratif) percevra l'intégralité de la collecte. La somme servira à payer les différents postes de dépense de la production de notre album, soit :

  - Rémunération d'un ingénieur du son (pour 4 jours de prise de son) : 400 €

  - Mastering par un professionnel : 950 €

  - Pressage : 750 €

  - Artwork : 400 €

  - Diffusion numérique (mise en ligne sur les plateformes de téléchargement légal et de streaming, protection des droits d'auteur et monétisation des vidéos YouTube) : 100 €



QUE SE PASSE-T-IL SI L'OBJECTIF EST DÉPASSÉ ?

Si cela devait arriver, les fonds reçus au-delà des 2 600 € dont nous avons besoin pour l'album serviraient à payer des photographes ou vidéastes, selon la somme en question, pour des prises de vue en live, voire la réalisation d'une vidéo promotionnelle, afin de valoriser la sortie de l'album.

 


COMMENT VA SE DÉROULER LA PRODUCTION DE L'ALBUM ?

Parallèlement à la campagne de financement participatif, nous allons de notre côté travailler à la production des images et vidéos qui nous serviront à promouvoir l'album à sa sortie.

 

En mai, nous ferons venir des photographes pour réaliser des images en live. Une autre séance photo aura lieu, pour la jaquette de l'album. Dès que celle-ci sera prête, vous serez les premiers à la voir, dans l'onglet actualité de cette page.

 

Le 13 juin, une journée de tournage de clip est prévue, qui sera diffusé en avant-première sur cette page avant la fin de la campagne de financement.

 

L'enregistrement de l'album aura lieu du 7 au 11 juillet, à Clévilliers, à côté de Chartres. C'est là que le guitariste Emilio Antuofermo accueillera l'équipe pour réaliser les prises de son.

 

En juillet et en août, se tiendra l'étape du mix, réalisé par Manu Tovski (bassiste) et Régis Coat (ingénieur du son). C'est là que l'on va modeler le son Seïmani, et rendre le plus fidèlement possible les ambiances et l'énergie qui se dégagent de notre musique.

 

Fin août, les rush seront envoyés à Étienne Tremblay, producteur à Québec, pour la masterisation de l'album.

 

Courant septembre, les pistes master seront transmises à l'entreprise de pressage, pour la fabrication des CD, boîtes et jaquettes.

 

Et nous voilà arrivés au moment où, courant octobre, vous recevrez chez vous le fruit de notre collaboration...

 

Sans oublier bien sûr le showcase de Seïmani autour de mi-octobre, pour fêter ensemble, musiciens et contributeurs, la sortie de l'album !

 

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux