Aller au contenu

Trop tard pour avouer, le soft polar de Sophie Juby

Bonjour les kisskissbankers. Grâce à vos dons, j'éditerai mon second roman illustré par une couverture de la géniale Sandrine -TREBO

Visuel du projet Trop tard pour avouer, le soft polar de Sophie Juby
37
Contributeurs
2 jours
Restants
1 487 €
Sur 1 700 €
87 %
Autoproduction
culturelle
Fabrication
française

Trop tard pour avouer, le soft polar de Sophie Juby

Le choix de l’auto-édition 

 

En 2017, je me lançais dans l’écriture d’un premier roman. Enfin,  j’osais expérimenter une nouvelle forme d’écriture. J’abandonnais le réalisme du blog (le Cap Ferret de Sophie Juby depuis 2011) pour un exercice de fiction.  Ce fut une belle aventure, un cheminement de six mois avec Marie mon héroïne. 

Ensuite j’ai confié mon travail à un éditeur. A lui de se charger de l’impression et de la commercialisation. Mais comme dans mon roman, l’histoire a basculé. L’éditeur a fait faillite. Il a disparu sans laisser de trace. Aucun message, aucune excuse et aucune rétribution. Lui pourtant si bavard sur les réseaux nous a laissé choir brutalement, laissant au passage une belle ardoise chez l’imprimeur et des libraires chargés de stock.

Je ne lui en veux pas. Je suis juste déçue. 

Heureusement, j’ai eu de nombreux retours de lectrices, de lecteurs. Nos échanges m’ont donné envie de faire une suite. Marie a changé. Aidez-moi à lui donner une nouvelle vie.

 

 

Trop tard pour Avouer : un polar soft sur la côte Atlantique.

Comment sauver sa peau après un drame ? Responsable mais pas coupable, Marie balance entre remords et envie de vivre.

Nous sommes en 2024 au Cap ferret. Marie est restée dans l’ombre pendant sept longues années après l’accident qui a bouleversé sa vie, bien décidée à se faire oublier.

Mais quand l’érosion devient un sujet brûlant, elle accepte de s’engager dans le combat politique pour faire du Cap Ferret une presqu’île nature et rejoint son amie Léa dans la bataille des municipales de 2025.

Malheureusement, le passé la rattrape et après les années d’apaisement, la peur et les angoisses reviennent. Marie saura-t-elle éloigner la menace ?

Du Cap Ferret à Belle-Île, suivez cette amoureuse de la côte atlantique en quête de paix.

C’est une suite mais no panic, le livre est totalement indépendant du premier. 

Sophie Juby, journaliste cuisine, vin et art de vivre, a déjà publié un premier roman, Le Cap Ferret du paradis à l’enfer, aux éditions Vents salés. 

Difficile de parler de soi, alors je laisse la parole à Luciana, la Bella Bordeaux

:https://labellabordeaux.fr/fr/ragazze-di-bordeaux-fr/sophie-juby-2/

 

 

 

Un projet solidaire : 1€ pour la Maison Rose à chaque exemplaire vendu

Pour faire de mon projet une belle aventure, j’ai pensé y associer la Maison Rose à Bordeaux.

Pour ceux qui ne la connaisse pas, c’est un lieu de vie à l’écoute des femmes atteintes d’un cancer. L’adresse est ouverte tous les jours en semaine. La Maison Rose offre soutien, informations et de nombreux ateliers. On vient parler, échanger, cuisiner mais aussi travailler son CV, son retour à l’emploi. C’est vraiment un bel endroit empreint de bienveillance. Il s’inscrit dans une démarche globale menée par l’association RoseUp crée en 2011 par Céline Lis Raoux et Céline Dupré. Les aider à continuer, c’est une évidence.

https://bordeaux.maisonsrose.fr

La Maison Rose - 9 rue de Condé 33000 Bordeaux
Directrice : Jenna Boitard
Tél : 05 40 12 41 20

 

Résumé du tome I : le Cap ferret du Paradis à l’Enfer

Ce fut une jolie balade, une immersion dans les paysages magnifiques du bassin d’Arcachon. 

Marie, jeune femme en quête d’une nouvelle vie s’installe pour une année sur la presqu’île. On la suit pas à pas. Marie goûte aux jeux des amours interdits. On l’a suivie dans sa love romance. Marie change de job. On l’a suivie dans sa vie d’entrepreneuse.

C’était doux et facile. La vie, si facétieuse, a fait basculer l’histoire.

Une nuit, c’est le drame, l’accident. Marie a tué.

Elle va maquiller la scène, elle va se cacher….

 

À quoi servira la collecte

Les dépenses serviront à financer la fabrication du livre

Impression chez un imprimeur Bordelais

Couverture par une illustratrice Bordelaise

Commission KissKissBank et frais bancaires

Choisissez votre contrepartie

Contrepartie star

Pour 17 €

Le livre Trop tard pour avouer + Votre nom dans les remerciements du livre

17 € dont 1€ reversé à la Maison Rose 1 exemplaire dédicacé à retirer sur Bordeaux + votre nom dans les remerciements du livre
  • Contributeurs : 24
  • Livraison Juin 2020

Pour 10 €

Merci - Gros bisous

10 € dont 1€ reversé à la Maison Rose Votre nom dans les remerciements du livre.
  • Contributeur : 1
  • Livraison Juin 2020

Pour 15 €

1 livre Trop tard pour avouer offert à la Maison Rose

15€ dont 1€ reversé à la Maison Rose Vous offrez un exemplaire à la Maison Rose + votre nom dans les remerciements du livre
  • Contributeur : 1
  • Livraison Juin 2020

Pour 34 €

2 livres Trop tard pour avouer dédicacés

34€ dont 2€ reversés à la Maison Rose 2 exemplaires dédicacés pour vous et votre meilleur(e) ami-e + votre nom dans les remerciements du livre
  • Contributeurs : 8
  • Livraison Juin 2020

Pour 300 €

Devenez mécène d'un soft polar

300 € dont 30€ reversé à la Maison Rose 5 exemplaires + 1 page spéciale de remerciement à votre nom ou celle de votre entreprise. Si vous êtes une entreprise, un hôtel, une chambre d’hôtes du Bassin d’Arcachon, voilà une idée cadeau pour vos clients.
  • Contributeur : 1
  • Disponibilité : 4/5
  • Livraison Juin 2020

Faire un don

Je donne ce que je veux