Un potier sans son four.

Participez à l'installation d'un jeune potier.

Visuel du projet Un potier sans son four.
Réussi
24
Contributeurs
05/07/2020
Date de fin
1 775 €
Sur 1 500 €
118 %
Développement
local
Autoproduction
culturelle
Fabrication
française
Soutenu par
L'Atelier des Créateurs soutient le projet Un potier sans son four.

Un potier sans son four.

Ma production prend essentiellement appui sur la cérémonie du thé japonaise: les chawan (bol à matcha pour la cérémonie du thé japonaise) majoritairement.

J'ai commencé depuis peu à déplacer ma production vers des études plus sculpturales, qui puissent rencontrer d'autres disciplines que je travaille en parallèle (la musique, la photographie, la philosophie ainsi que les performances).

Les pièces que je réalise sont façonnées à la main, sans tour, tous les matériaux nécessaires à leur réalisation sont récoltés dans les montagnes environnantes.

Un peu d'histoire//

J'ai d'abord étudié la musique et la philosophie puis la photographie. Peu à peu mon axe de recherche s'est tourné vers la Matière: matière musicale, matière minérale, végétale, humaine etc. Toutes ces matières m'obnubilaient: il fallait que j'y mette les mains dedans. Mon oncle était potier, il m'a prêté son vieux tour, je n'avais pas de terre mais une pioche alors je suis allé en chercher dans la montagne. J'ai ensuite construit un four rudimentaire avec des blocs de basalte.

J'habite maintenant chez un potier qui cuit dans un gros four à bois de type Anagama. Il me permet de l'utiliser, j'ai pu de cette manière me lancer à fond dans l'étude de la céramique. Nous cuisons une fois par an, ou tous les deux ans. Cuire dans un tel four est très onéreux, on cuit énormément de pièces à la fois, le travail est énorme. Il est donc impossible de faire des recherches sérieuses sur les différentes argiles et minéraux que je récolte, ni de proposer de nouvelles pièces régulièrement. Pour l'instant j'entasse les pièces non cuites, dans mon atelier et dans mon salon, en attendant l'heure de pouvoir les cuire.

Ma démarche//

Travailler avec des argiles et minéraux que l'on va récolter c'est se donner la chance de déconstruire les normes en vigueur dans le champ de la céramique (une partie du moins): la standardisation et  l'uniformité des matériaux céramiques proposés par le marché témoignent de leur temps, si on veut le faire avancer il faut obligatoirement en sortir (argiles filtrées et uniformes, granulométries des matériaux pour émaux etc...).

Je me suis focalisé sur une technique d'origine japonaise, appelée "Kurinuki", "Tama-Zukuri" ou parfois "Tebineri". Elle consiste à sculpter l'extérieur d'une pièce, puis à venir l'évider à mesure du séchage de l'argile. Elle me permet une liberté créatrice plus grande, et donne la possibilité de nouer un contact plus étroit avec les différentes argiles récoltées. 

Ma démarche est à la fois hyper-locale (témoignant du caractère propre du lieu où je vis) et écologique (je fais tout en vélo).


 

Je pars du principe que plus on travaille et plus on a de chances de faire quelque chose de bien. Il est pourtant difficile de s'en sortir quand on débute, un peu d'aide serait donc la bienvenue. Je vous remercie. 

À quoi servira la collecte

Le projet//

Travailler avec des argiles sauvages et des minéraux locaux oblige à faire beaucoup de recherches, de tests, d'essais. Par ailleurs pour développer mon activité et arriver à m'installer il faut que je puisse proposer de nouvelles pièces régulièrement. J'aurais donc besoin d'un petit four électrique d'appoint qui puisse monter à 1280°C.

Le four mesurera 30cm de diamètre et 30cm de hauteur intérieurs. Si les fonds collectés sont plus importants je pourrais m'orienter vers un four un peu plus volumineux. S'ils dépassent largement, ils permettront d'acheter le bois nécessaire à une prochaine grosse cuisson dans le four à bois de Jean-Raoul Guenassia, à laquelle vous serez évidemment invités. Si l'histoire échoue, je m'y jette! Avez-vous vu "Ivre de femmes et de peintures"?!

"Chaque art a ses techniques de répétitions imbriquées, dont le pouvoir critique et révolutionnaire peut atteindre au plus haut point, pour nous conduire des mornes répétitions de l'habitude aux répétitions profondes de la mémoire, puis aux répétitions ultimes de la mort où se joue notre liberté" in Gilles Deleuze, Différence et répétition, PUF 1968.  

Choisissez votre contrepartie

Pour 10 €

On boit un thé?

Une enveloppe avec un échantillon d'une poudre de perlimpinpin (minéraux, émail, argile...). Si vous passez en Ardèche passez me voir, je vous invite à prendre le thé et à découvrir mon atelier.
  • Livraison Juillet 2020

Pour 20 €

Un guinomi (tasse à thé, tasse à liqueur, tasse à saké), sculpté à la main à partir d'argiles et minéraux que je récolte localement. Et une invitation à venir boire le thé!
  • Contributeurs : 6
  • Livraison Juillet 2020

Pour 40 €

Un yunomi (bol pour le thé en feuille). Venez boire un thé!
  • Contributeurs : 7
  • Livraison Juillet 2020

Pour 60 €

Un chawan (bol à matcha, utilisé pour la cérémonie du thé japonaise). On peut boire un matcha ensemble!
  • Contributeur : 1
  • Livraison Juillet 2020

Pour 100 €

Un ensemble d'une bouteille et de deux guinomi. Je vous invite à venir boire un thé chez moi.
  • Contributeurs : 7
  • Livraison Juillet 2020

Pour 200 €

Je vous propose un stage d'un week-end (récolte d'argile, préparation, façonnage en Kurinuki, cuisson suivant le temps). Ou une grande pièce ou pièce de votre choix (je vous enverrais des photos). Je donnerais votre nom à un nouvel émail fabriqué à partir de minéraux locaux.
  • Contributeur : 1
  • Livraison Juillet 2020

Faire un don

Je donne ce que je veux