Une Rocher dans les vignes !

Outre la publication de livres, la vinification...

Visuel du projet Une Rocher dans les vignes !
Réussi
85
Contributions
28/09/2018
Date de fin
7 567 €
Sur 6 520 €
116 %
Soutenu par
Raisin : l'appli du vin naturel soutient le projet Une Rocher dans les vignes !

Une Rocher dans les vignes !

<p>En mars 2013, j&#39;ai co&eacute;dit&eacute; avec les &eacute;ditions de l&#39;Epure mon premier ouvrage&nbsp;: <em>Tronches de Vin</em>. Puis&nbsp;successivement&nbsp;en mars 2015, 2017 et 2018 parurent <em>Tronches de Vin 2</em>,&nbsp;<em>Tronches de Pain</em> et <em>Le Vin en Question</em>&nbsp;(premier ouvrage de&nbsp;la nouvelle collection Jules Chauvet).&nbsp;Outre la publication de livres, je me lance cette ann&eacute;e en tant que productrice de vin. Afin de combiner ces deux activit&eacute;s, n&#39;ayant pas de vigne pour le moment et&nbsp;celle-ci demandant une attention permanente, j&#39;ai d&eacute;cid&eacute; de commencer par une activit&eacute; de micro n&eacute;goce. Je pourrai ainsi vinifier mes premi&egrave;res cuv&eacute;es d&egrave;s 2018!</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/537285/P1000010-1535027735.jpg" width="100%" /></p> <p><em><strong>Comment tout a commenc&eacute; :</strong></em></p> <p>Le vin, &laquo;&nbsp;je suis tomb&eacute;e dedans quand j&#39;&eacute;tais petite&nbsp;&raquo;. Enfin, &ccedil;a a commenc&eacute; par la cuisine, v&eacute;ritable culture familiale. Puis &agrave; l&#39;&acirc;ge de 16 ans, ma premi&egrave;re d&eacute;gustation vinicole fut lors d&#39;un d&eacute;jeuner dans le premier restaurant 3 &eacute;toiles de mon existence, chez PIC &agrave; Valence.</p> <p>En septembre 1996, &agrave; tout juste 18 ans, le baccalaur&eacute;at en poche, je partis pour les vendanges chez Marcel et Marie LAPIERRE dans le Beaujolais. Cette ann&eacute;e l&agrave;, elles dur&egrave;rent un mois, jusqu&#39;&agrave; la veille de mon entr&eacute;e &agrave; l&#39;universit&eacute;.</p> <p>Quels bonheurs inoubliables! La vie en collectivit&eacute;... Les journ&eacute;es rythm&eacute;es par des pauses tant attendues : le casse-cro&ucirc;te de 9h avec le saucisson cuit, les carr&eacute;s de chocolat, le caf&eacute;, et pour certains le &laquo;&nbsp;p&#39;tit coup de blanc&nbsp;&raquo; (premier verre de la journ&eacute;e); les d&eacute;jeuners et d&icirc;ners r&eacute;unissant autour de deux grandes tables la famille LAPIERRE, l&#39;&eacute;quipe de vinification, les vendangeurs venant des 4 coins de France et du monde... Sans oublier : les ar&ocirc;mes du gamay &laquo;&nbsp;maison&nbsp;&raquo;, le go&ucirc;t du &laquo;&nbsp;paradis&nbsp;&raquo; (jus en fermentation); la fameuse cuisine d&#39;Evelyne LAPIERRE (s&oelig;ur de Marcel); les r&eacute;veils pas toujours faciles mais qui s&#39;illuminaient au lever du jour laissant apercevoir parfois le sommet du Mont-Blanc, signe annonciateur d&#39;une belle journ&eacute;e dans les vignes... Et bien s&ucirc;r, les amours de vendanges.<img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/536077/Vendanges-Lapierre_au_de_but_2000_copie-1534428909.jpg" width="100%" />D&egrave;s lors, le vin rentra dans mes plaisirs de la table et devint comme la cuisine un art de vivre. Je me suis habitu&eacute;e &agrave; boire des &laquo;&nbsp;jus&nbsp;&raquo; vinifi&eacute;s le plus naturellement possible. J&#39;&eacute;tais &agrave; l&#39;aff&ucirc;t des vins en coh&eacute;rence avec une cuisine simple, valorisant les ar&ocirc;mes naturels des mati&egrave;res premi&egrave;res composant les plats. Lorsque je sortais, je cherchais les lieux alliant les deux. &Agrave; Paris, fin 90-d&eacute;but 2000, il y en avait peu. Pour les restaurants-bistrots, les adresses &eacute;taient celles de Camdeborde, Thierry Breton, Raquel Carenas; moins connue mais ch&egrave;re &agrave; mes yeux, celle de Kevin Black <em>Autour d&#39;un verre</em>. Pour la cave - bar &agrave; vin : l&#39;incontournable &eacute;tait d&eacute;j&agrave; <em>Le Verre Vol&eacute;</em>.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/536887/Autour_d_un_verre-1534922768.jpg" width="100%" /></p> <p><strong><em>Mon d&eacute;part de Paris pour la Vall&eacute;e du Cher :</em></strong></p> <p>Dipl&ocirc;m&eacute;e en g&eacute;ographie et urbanisme, j&#39;ai travaill&eacute; plus de 10 ans dans ce domaine en France et &agrave; l&#39;international. &Agrave; la fin des ann&eacute;es 2000, ayant pris conscience que je voulais et pouvais vivre de mes passions, j&#39;ai commenc&eacute;, en parall&egrave;le de mon activit&eacute; professionnelle, &agrave; collaborer avec mon p&egrave;re, &eacute;diteur, &agrave; participer &agrave; des salons de livres et de vins. D&eacute;buta alors mon peaufinage dans l&#39;art de la d&eacute;gustation, dans la perception des palettes aromatiques de vins...</p> <p>Par ailleurs, pour mettre davantage la main &agrave; la p&acirc;te, je&nbsp;me suis form&eacute;e&nbsp;&agrave; la panification au levain naturel. En septembre 2015, le dipl&ocirc;me d&#39;<em>Artisan Boulanger Bio </em>en poche<em>, </em>j&rsquo;ai quitt&eacute; Paris&nbsp;et fis mes premi&egrave;res vendanges non pas c&ocirc;t&eacute; vignes mais cot&eacute; cave, afin d&#39;observer les vinifications. Un an plus tard, je me suis install&eacute;e dans la Vall&eacute;e du Cher pour suivre le cursus en &laquo;&nbsp;Viticulture Biologique&nbsp;&raquo; du Lyc&eacute;e Viticole d&#39;Amboise. Apr&egrave;s avoir pass&eacute; l&rsquo;hiver &agrave; &oelig;uvrer &agrave; la publication du livre <em>Le vin en question</em> et tailler ponctuellement dans les vignes, je me pr&eacute;pare d&eacute;sormais aux vendanges &agrave; venir dans l&#39;id&eacute;e de produire mes premiers&nbsp;vins en 2018.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/536668/Couvertures_all_g_e_1-1534839612.jpg" width="100%" /></p> <p><em><strong>A pr&eacute;sent, le projet vin :&nbsp;</strong></em></p> <p>Ce que je souhaite avant tout c&#39;est de fabriquer des vins comme je les aime : qui exaltent les ar&ocirc;mes naturels de raisins, de terroirs; &eacute;veillent, enchantent les papilles avec&nbsp;l&eacute;g&egrave;ret&eacute;. Des vins &agrave; la mati&egrave;re gourmande, soyeuse, mariant plaisir gustatif &agrave; la po&eacute;sie des arts de la table et des arts en g&eacute;n&eacute;ral. Pour cela, il me faut vendanger et vinifier des raisins bios de viticulteurs dont je connais la qualit&eacute;&nbsp;des terroirs, du travail dans les vignes en agriculture bio (et en biodynamie).</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/536085/Marie_Micro-Presse-1534433103.jpg" width="100%" /></p> <p>Dans quel &eacute;tat d&#39;esprit :</p> <ul> <li>Travailler &agrave; une petite &eacute;chelle de production : une vinification, la plus naturelle possible, reposant sur la qualit&eacute; des raisins, de ses levures naturelles, et sur le soin port&eacute; &agrave; la cave.</li> <li>M&#39;inspirer de mon exp&eacute;rience de femme passionn&eacute;e par les plaisirs de la table et par les produits aux ar&ocirc;mes naturellement remarquables.</li> <li>Vinifier des vins en coh&eacute;rence avec les livres que je co&eacute;dite notamment ceux de Jules Chauvet et ceux relatant de savoir-faire d&#39;artisans qui travaillent dans le respect de l&rsquo;humain et de l&rsquo;environnement.</li> <li>Lier vin et po&eacute;sie - Amener de la po&eacute;sie au vin en prenant le temps de le nourrir par mon travail d&#39;&eacute;criture, d&#39;&eacute;dition, et vice-versa.</li> </ul> <p>Si la r&eacute;colte 2018 se passe comme pr&eacute;vu, pour ce premier mill&eacute;sime, les cuv&eacute;es seront au nombre de trois : un vin rouge ; un vin blanc et un vin p&eacute;tillant issu d&#39;une m&eacute;thode dite ancestrale (la deuxi&egrave;me fermentation s&#39;effectue en bouteille sans ajout de sucre/liqueur).</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/536081/Raisin-1534430862.jpg" width="100%" /></p> <p><em><strong>Equiper le&nbsp;chai pour les vinifications :</strong></em></p> <p>Pour mon premier mill&eacute;sime en 2018, j&#39;ai d&eacute;cid&eacute; de louer un chai de vinification avant d&#39;&eacute;ventuellement acheter. J&#39;en ai trouv&eacute; un des plus inspirant! Il s&#39;agit de celui o&ugrave; la vigneronne No&euml;lla Morantin a vinifi&eacute; ses&nbsp; premi&egrave;res cuv&eacute;es. Il est situ&eacute; dans la Vall&eacute;e du Cher entre Montrichard et Saint-Aignan-sur-Cher. J&#39;y ai install&eacute; mes premi&egrave;res cuves au mois de juillet.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/537092/rsz_chai-2018-1534953992.jpg" width="100%" /></p> <p>Pour les vendanges, il me faut&nbsp;&eacute;quiper le chai du mat&eacute;riel indispensable &agrave; la vinification. Outre les cuves et barriques, cela repr&eacute;sente un certain co&ucirc;t. C&#39;est pourquoi, je fais appel &agrave; un financement participatif&nbsp;KKBB. Aussi, j&#39;esp&egrave;re qu&#39;il servira &agrave; faire conna&icirc;tre mon projet de production de vin indissociable de mes projets de livres!</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/536083/Rangs-Vignes-Avant-Vendanges-1534431157.jpg" width="100%" /></p> <p><em><strong>Et apr&egrave;s?</strong></em></p> <p>Je souhaite d&egrave;s l&#39;ann&eacute;e prochaine trouver un chai &agrave; acheter &agrave; l&#39;image de la po&eacute;sie que je souhaite mettre dans mes vins,&nbsp;en harmonie avec le paysage environnant. Une cave troglodyte serait l&#39;id&eacute;al. J&#39;esp&egrave;re &eacute;galement cultiver des petites parcelles de vignes afin de pouvoir les&nbsp;travailler autant que possible &agrave; la main (taille, pioche, rognage...), &ecirc;tre au plus pr&egrave;s de la plante et comprendre son d&eacute;veloppement au fil des mill&eacute;simes.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/536084/Une-rocher-dans-les-vignes-1534431401.jpg" width="100%" /></p>

À quoi servira la collecte

<p>La collecte servira principalement &agrave; financer le mat&eacute;riel n&eacute;cessaire &agrave; la vinification des cuv&eacute;es de mon premier mill&eacute;sime, en vue des&nbsp;vendanges &agrave; venir. Si la somme&nbsp;d&eacute;passe le premier objectif, j&#39;envisage&nbsp;de la r&eacute;partir ainsi :</p> <p><strong>Objectif 1 = 6520 euros&nbsp;</strong>permettant&nbsp;de financer :</p> <ul> <li>L&#39;achat des cuves et barriques de vinification = 4000 &euro;</li> <li>Mat&eacute;riel divers de cave (pompe, tuyau de pompage, &eacute;chelle,...) = 1000 &euro;</li> <li>Petit mat&eacute;riel&nbsp;et analyse de laboratoire = 1000 &euro;</li> <li>Frais KKBB = 520 &euro;</li> </ul> <p><strong>Objectif 2 = 10 &agrave; 12000 euros</strong>&nbsp;permettant de financer&nbsp;une partie des frais d&#39;embouteillages des cuv&eacute;es&nbsp;2018.</p> <p><strong>Objectif 3 = plus de 12000 euros </strong>constituant un apport pour l&#39;acquisition d&#39;un chai de vinification.</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p>

Choisissez votre contrepartie

15 €

Un grand remerciement, des pensées pendant les vendanges et des nouvelles en cours de vinification.
  • 5 contributions

30 €

Un très grand remerciement, des pensées pendant les vendanges, des nouvelles en cours de vinification + 1 carte postale de chaque cuvée éditée par les éditions de l’Épure.
  • 11 contributions

50 €

Un très très grand remerciement, des pensées pendant les vendanges, des nouvelles en cours de vinification + 1 carte postale de chaque cuvée éditée par les éditions de l’Épure + 1 bouteille du premier millésime.
  • 22 contributions

80 €

Un très très très grand remerciement, des pensées pendant les vendanges, des nouvelles en cours de vinification + 1 carte postale de chaque cuvée éditée par les éditions de l’Épure + 1 bouteille du premier millésime + 1 livre coédité par les éditions de l’Épure/Marie Rocher.
  • 11 contributions

100 €

Un immense remerciement, des pensées pendant les vendanges, des nouvelles en cours de vinification + 1 Magnum du premier millésime + 1 livre coédité par les éditions de l’Épure/Marie Rocher + 1 affiche de cuvée éditée par les éditions de l’Épure.
  • 14 contributions

250 €

Un infini remerciement, des pensées pendant les vendanges, des nouvelles en cours de vinification + 2 Magnums du premier millésime + 1 affiche de cuvée éditée par les éditions de l’Épure + 1 invitation d'une journée à découvrir mes premières cuvées.
  • 7 contributions

Faire un don

Je donne ce que je veux