Aller au contenu

Young et moi, Tomer Sisley sur les traces du boxeur d'Auschwitz.

Documentaire, Films & vidéo

Visuel du projet Young et moi, Tomer Sisley sur les traces du boxeur d'Auschwitz.
Checked circleRéussi
175
Contributeurs
Tuesday, April 21, 2015
Date de fin
31 141 €
Sur 30 000 €
103 %

Aidez nous à finir notre film documentaire, nous avons vraiment besoin de vous !!

Suivre et partager
1665 jours
mikhachou

Ravie d'apprendre que la collecte a atteint son objectif!!! Mazal tov! Première étape, check! Au travail maintenant! Hâte de partager le résultat de ce projet fascinant!!

1693 jours
sand08

Pour que ce magnifique projet puisse se réaliser:)

1696 jours
nicaya

Bravo pour ce beau projet! Courage pour la suite, et que vive la mémoire de Young!

1697 jours
bernard.musicant

Bravo à Tomer et Sophie pour leur enthousiasme et leur volonté acharnée... IM Tirstzou

1699 jours
k_ro

J'adore le concept de ce documentaire, j'espère qu'il aboutira. Merci à vous de faire vivre la mémoire de Young Perez.

1699 jours
nvallet1

Je vous souhaite vraiment de réussir ce projet, surtout par les temps qui courent !

1701 jours
Pat2929

Bon courage à vous tous,

Patrick MEYER

1701 jours
geboxe

Bravo pour votre projet !!!

1701 jours
geboxe

Je suis le fils aîné de Kid Perez. Je vous félicite pour votre entreprise pour que le "vrai" destin de mon oncle ne tombe dans l'oubli. Merci de tout cœur.

1705 jours
Audrey Chana

Un film c'est bien mais un documentaire avec les derniers témoins de cette période plus que sombre, c'est PRIMORDIAL. Merci à vous.

1719 jours
Alaindunord

Bon courage et j'espère que vous réussirez dans votre projet

1719 jours
FRISCIA

Ma Chère Sophie,

Il y a quelques semaines à l'occasion d'un déplacement professionnel à Paris, je me suis rendu au mémorial de la Shoa...

Je fus poussé par une sensation irrépressible que je devais le faire, sans savoir pourquoi je devais le faire.

Et moi qui n'ai aucun sens de l'orientation, j'ai trouvé le chemin en une seule fois comme guidé...

Pourtant habitué à la présence Policière au Palais de Justice que je fréquente, j'ai eu l'impression d'arriver dans une zone de guerre ou se trouvait policiers,militaires et autres fourgons blindés...et je n'ai pas eu peur.

Mon portable a été vérifié à l'entrée et j'ai pu enfin pénétrer dans le silence évocateur de la présence indicible...

Et j'ai compris, compris mieux encore pour quelle raison étais ici: la mémoire...

C'est cette mémoire que vous cultivez à laquelle je rend hommage modestement.

Bien à Vous

Marco FRISCIA