Aide suite à la destruction de notre atelier

In.plano needs you!

Project visual Aide suite à la destruction de notre atelier
Successful
136
Contributions
08/09/2022
End date
€8,320
Out of €8,000
104 %
Indie

Aide suite à la destruction de notre atelier

Notre atelier a été détruit Le 28 mai 2022, l’association IN.PLANO, rassemblant 13 artistes contemporains, a découvert avec stupeur que son bailleur, la SAS JEAN JAURES, avait fait détruire, la veille au matin, la toiture de son local, sis 62 avenue Jean Jaurès à l’île-Saint-Denis, loué au titre d’un bail commercial depuis 2017. Nos espaces de travail et d’exposition se trouvent désormais sous les décombres, nos outils de production et nos œuvres ainsi que celles d’artistes invités ont ainsi été saccagées. Cette démolition brutale, sans aucun affichage préalable ni permis de démolition, est d’autant plus grave que certains endroits de la toiture du bâtiment contiennent notoirement de l’amiante. Pour seules explications, nous avons reçu le lendemain, un courriel de M. Raphael Dary, manifestement mandataire du propriétaire, dans lequel il explique que la toiture aurait été détruite « par erreur » à l’occasion de l’expulsion d’un squat voisin. Il nous demande de ne pas utiliser les locaux par mesure de sécurité et propose de nous aider à déplacer nos affaires… Rien de plus. À ce jour, la SAS Jean Jaures ne s’est donc pas manifestée directement auprès de nous, ses locataires. Elle s’est contentée de faire bâcher partiellement la toiture endommagée, laissant les orages achever le saccage du matériel des artistes. Devant la violence de cette démolition et tant d’amateurisme et de négligence, l’association IN.PLANO ne peut s’empêcher de questionner les motivations de son bailleur. En effet, la SAS JEAN JAURES a récemment acquis l’ensemble immobilier comprenant plus de 40 lots au sein de l’Ile Saint Denis, dans lequel se trouve le local détruit. Elle a présenté aux riverains son projet pour cet ensemble immobilier : la restructuration envisagée viendra bouleverser l’écosystème du cœur de la ville au profit d’un esprit start up, et d’un calendrier accéléré. Le chantier a un objectif : 80% des ateliers prévus dans ce bâtiment verront leur loyer augmenté, et 20% seront conservés tels quels à la demande de la mairie. L’idée étant de réaliser en 10 ans des travaux sur l’ensemble de la ville qui normalement prendraient 30 ans (propos rapportés de la mairie). Cela pose donc question sur les méthodes employées. Cette démolition sauvage met en péril et précarise davantage notre jeune collectif composé de 13 artistes contemporains (diplômés de l’Ensba Paris, EESAB Rennes, de la Haute Ecole d’Art et de Design de Genève, de l’Université Paris 1 et de l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie), engagés et solidaires, qui proposait une offre alternative sociale, culturelle et artistique sur l’île-Saint-Denis avec plus de 30 expositions organisées depuis 2017. Pour la mairie, qui a invité la SAS JEAN JAURES à présenter son projet quelques jours après cette démolition, la balance des intérêts semble s’inverser entre les impératifs immobiliers privés et l’exigence de sécurité et de santé publique. Comment un permis de construire pourra-t-il être accordé à des personnes aussi négligentes, non professionnelles ? Nous demandons des explications et le soutien des pouvoirs publics. Qui sommes nous ? in.plano, association loi 1901, est une plateforme de recherches et de production qui a pour mission la diffusion et la valorisation de la création contemporaine sur un principe de mutualisation des savoirs et des équipements. Le groupe in.plano que nous avons constitué porte et revendique dès son origine la singularité de vouloir créer un atelier autant qu’un véritable lieu d’exposition, qui a acceuilli une trentaine d’évènements depuis son ouverture en 2017. Membres : Anne-Camille Allueva, Alexandre Barré, Arié Bensabat, Alexis Chrun, Damien Dion, Tania Gheerbrant, Laure Mathieu, Lucie Planty, Camille Raimbault, Caroline Reveillaud, Carolle Sanchez, Joon Yoo, Carolina Zaccaro

Allocation of funds

La collecte servira avant tout à nous soutenir dans une optique solidaire, mais également à nous aider à financer la reconstruction de notre projet : travaux de réparation, rachat de matériaux de production et d'outils de travail détruits dans l'effondrement de notre toiture, et autres frais nous permettant de recréer dans les meilleures conditions possibles un espace dynamique, qui à la fois un lieu de travail, un lieu de diffusion et d'exposition.

Make a donation

Give what I want