ANDRO EX MACHINA

Soutenez ce court métrage sur l'expérience de Milgram !

Project visual ANDRO EX MACHINA
Successful
8
Backers
08/27/2021
End date
€500
Out of €500
100 %
Indie

ANDRO EX MACHINA

QUI SUIS-JE ? Je m'appelle Rebecca Cognet, j'ai 23 ans et je suis directrice artistique vidéo, en phase de devenir réalisatrice audiovisuelle en octobre 2021. J'ai étudié à l'école E-art sup à Lyon, ainsi qu'à l'University of the Arts Central st Martins à Londres et cette dernière année à Paris à l'école Cifacom. J'ai réalisé mon premier film intitulé The Hunt en 2018 : Aujourd'hui, pour ce dernier projet je réalise un court métrage sur le thème "Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez vous" qui est produit par Bonnie Gauthier. TEASER (pitch vidéo) : SYNOPSIS Léon et Ernest sont deux candidats retenus pour passer un test scientifique afin d’intégrer une entreprise prestigieuse. Ils sont accueillis par Katia et ses collègues qui leur indiquent la marche à suivre et le rôle qu'ils doivent jouer durant cet essai qui va s’apparenter à une expérience humaine terrifiante. POURQUOI CE FILM ? À travers ce court métrage, je me penche sur l’expérience de Stanley Milgram qui traite de l'obéissance. Cette expérience scientifique et psychologique, qui de base est factice, me fascine particulièrement au vu de ses résultats. En effet, plus de 65% des personnes qui passent le test se soumettent à l’autorité jusqu’au bout de l’expérience et infligent des charges électriques mortelles à des inconnus. Pour ce film, j'ai alors choisi de jouer de cette expérience et de la rendre réelle pour hyperboliser la terreur qui en ressort et qui a malheureusement eu lieu de nombreuses fois au cours de notre histoire, sous diverses formes. Le thème “il n’y a pas de hasards, que des rencontres” s’illustre au sein de mon film à travers tout d’abord le tirage au sort du début pour déterminer quel rôle auront les deux candidats. Dans l’expérience de Milgram ce tirage au sort est truqué, donc il n’y a aucune part de hasard. Tandis que dans mon film, l’expérience ayant réellement lieu, le destin des deux candidats sera totalement soumis au hasard, ainsi que leur rencontre entre eux et avec Katia. Pour amener progressivement un sentiment d’enfermement et d’oppression, la salle de l’expérience principale n’aura aucune fenêtre et donc aucune lumière naturelle. La décoration sera minimaliste, épurée et brute ne contenant que l’essentiel pour la réalisation du test. Le rythme du film est également progressif avec une montée en pression qui déstabilise Léon, le personnage principal qui inflige les chocs électriques. L’objectif est que le spectateur se projette à la place de Léon et ressente son angoisse et sa terreur avec lui. Pour accompagner ce sentiment, la composition sonore est inspirée du titre “Serendipity March” de Kangding Ray : Un rythme lent, profond et sombre. Une ambiance froide, mystérieuse et destructurée sera également amenée à travers le travail colorimétrique des images et le cadrage. En effet, des nuances de couleurs bleues, vertes et blanches seront transposées dans la lumière. Enfin, le casting s’axe particulièrement sur des visages de caractère, notamment pour Katia qui est très intimidante. MOODBOARD

Allocation of funds

Nous n'avons à disposition aucun fond pour réaliser notre court métrage, c'est pour cela que je fais appel aux dons pour investir un maximum dans la réalisation de ce projet. Ces dons serviront à : - Investir dans le décor : conception de la machine qui envoie les chocs, vitre teintée, mobilier, accessoires (magnétophone, micros, électrodes, etc.) - Investir dans le stylisme : Costumes pour hommes, figurants et actrice principale. - Investir dans du matériel technique supplémentaire : location de materiel à la journée. - Investir dans la régie - Défraiement Tout investissement de votre part me sera très utile, je vous remercie d'avance !

Make a donation

Give what I want