Banana Farm

Une vision durable de l'agriculture.

Project visual Banana Farm
Failed
16
Backers
04/30/2018
End date
€1,020
Out of €5,000
20 %

Banana Farm

Nous pratiquons une agriculture collaborative et respectueuse de l'environnement. Dans ce sens, nous n'utilisons aucun intrant chimique & aucun intrant non naturel.

 

Investir dans une exploitation agricole au Cameroun

 

Si je me permets de vous solliciter, c'est pour vous expliquer en détails mon projet et vous démontrer que me soutenir peut aider une économie locale au Cameroun.

 

Comment tout a débuté

 

En 2013, je me suis rendu au Cameroun afin de visiter une partie de ma famille. J'ai beaucoup voyagé au sein du pays et je me suis aperçu qu'il était possible de développer une activité agricole qui profiterait à de nombreuses personnes. Au commencement, j'ai décidé de rester en France et de laisser ma famille s'occuper des diverses formalités.

En 2014, j'ai investi environ 800€ (500 000 Francs CFA) afin de faire l'acquisition de deux hectares de terres cultivables. Environ 2 500 pieds de bananier furent plantés durant les quelques mois qui ont suivi, mais le projet fut particulièrement compliqué. Il était difficile de gérer les différentes étapes de la pousse ou encore l'entretien des champs alors que je me trouvais en France. C'est pourquoi, par la suite, j'ai décidé d'embaucher quatre ouvriers en fonction des saisons et du travail à accomplir. En plus de cela, une personne de confiance surveille pour moi l'exploitation de façon permanente et me fait régulièrement un compte rendu. En 2016, j'ai decidé avec Armand d'agrandir l'exploitation toujours sur fonds propres à 10 hectares, nous avons donc rajoutés 8 hectares aux 2 premiers historiques. Cette phase s'est terminée en début Octobre 2017.

 

L'équipe :

 

Jean-Ives, Promotion du projet, souvent entre la France le Cameroun, je suis attaché aussi bien aux ordinateurs qu'à la terre ce qui constitue vraiment deux mondes très éloignés, cela n'empêche rien :)

 

 

Armand, Surpevision, c'est l'homme de terrain qui va organiser les équipes de saisonniers, les temps d'intervention sur le champs. Très optimiste et digne de confiance.

 

 

Un désir d'agrandir l'exploitation

 

Dans le but de développer mes revenus ainsi que ceux de la population locale, j'envisage d'investir dans 30 nouveaux hectares (déjà acquis). Pour y parvenir, je fais appel à vous, qui pouvez devenir de véritables leviers au sein d'une économie participative et d'une agriculture collaborative.

À partir de septembre 2019, nous pourrons commencer à récolter et c'est à ce moment que vous percevrez vos prix. Le prix de revient d'un régime est de 3 euros et nous envisageons d'en récolter 40 000 chaque année et ce durant 7 ans.

 

Les étapes du projet

 

 

 

Un suivi régulier des avancées

 

En participant à ce projet, vous aurez la possibilité de voyager avec moi jusqu'au Cameroun pour visiter l'exploitation. En effet, je m'y rends de manière régulière et peut tout à fait vous emmener avec moi afin de vous faire rencontrer les personnes qui travaillent sur place. Vous pourrez ainsi observer de vos propres yeux les avancées du projet que vous financez.

Enfin, je vous propose de vous tenir informé grâce à une newsletter régulière mais également avec la chaîne Youtube partenaire de ce projet : https://www.youtube.com/user/shelsarmelle.

C'est par cette dernière que vous pourrez vous rendre compte du travail accompli et du potentiel de développement dont dispose mon projet.

J'espère vous compter bientôt parmi les partcicipants de ce beau mouvement et je reste à votre disposition pour vous donner des renseignements supplémentaires.

 

 

 

Allocation of funds

Au total, je vise bien 10 000€ et espère bien dépasser l'objectif de 5 000€ qui ne sera qu'un premier palier. En effet, 5000€ viendront compléter cette levée au travers d'un prêt bancaire.

Ceux-ci me permettront d’effectuer le défrichage des parcelles dans un premier temps, puisque cette action demande environ 1800 euros. Cet argent servira par la suite à programmer l'abattage des 30 hectares, qui revient à 2500 euros. La plantation de 42000 nouveaux pieds coûtera environ 4000 euros et le désenclavement 1700 euros.

 

L'intégralité de la collecte sera versée à Jean-Ives Nguema, si et seulement si nous avons atteint le minimum de 5000 €.

Si l'objectif de 5000 € n'est pas atteint, vous serez intégralement remboursé.

 

 

 

Choose your reward

Make a donation

Give what I want