CENTRE D'INFORMATION SUR L'HUMOUR ET LES ARTS BURLESQUES DE LA FRANCOPHONIE

Pour que la Francophonie ait enfin son centre d'information sur l'Humour et les arts burlesques qu'elle mérite amplement! !

Project visual CENTRE D'INFORMATION SUR L'HUMOUR ET LES ARTS BURLESQUES DE LA FRANCOPHONIE
Failed
2
Backers
10/17/2020
End date
€70
Out of €1,750
4 %

CENTRE D'INFORMATION SUR L'HUMOUR ET LES ARTS BURLESQUES DE LA FRANCOPHONIE

L’humour, un art viral en temps de crise ? 

 

« Quand on n’a que l’humour / Pour vivre nos promesses... » (Jacques Brel) 

Alors que la planète cumule urgence climatique, mort lente de la biodiversité, pandémie mondiale (dont on craint le retour avec anxiété),que nous reste-il, sinon  l’humour qui finit toujours par s’imposer. Surtout s’il est manié prudemment et au bon « timing ». 

Est-ce toujours réellement le cas ? 

Si l’on n’a jamais autant ri et souri sur les réseaux sociaux depuis l’apparition de la crise du coronavirus, c’est que l’humour s’avère une défense particulièrement avérée et efficace contre la peur et le désarroi. Ainsi, pour tenir le choc pendant le confinement, chacun a mis à disposition et au service de « l’autre » son irrésistible besoin de faire le clown afin de contrer les attaques de l’impensable pandémie et de son invisibilité.  

C’est alors et ainsi que l’humour entra en scène et fit de la résistance, une arme de reconstruction massive ! 

La dérision fait diversion, occupe l’esprit, le corps, tue la peur, quand ce n’est pas le temps.  

 Pour unique raison ? 

La crise du coronavirus peut menacer nos vies, notre équilibre psychologique et nos sociétés. L'heure est sans doute grave. Et c'est peut-être justement pour cela qu'il est important de savoir en rire. 

Les spécialistes l'affirment : dans ces moments difficiles, il est important de savoir rire de la situation. L'humour serait même indispensable à notre survie en tant qu'être humain. Il nous aiderait à surmonter les épreuves les plus difficiles. 

Diverses études l'ont montré : rire, c'est bon pour la santé ! Rire fait baisser la tension et favorise la digestion par effet de massage. Rire aide à nous relaxer et renforce notre système immunitaire en dopant la production de globules blancs. Rire nous permet de nettoyer nos poumons, car il implique de grandes respirations.  

En stimulant la production d'endorphine et en limitant celle de cortisol, rire aide aussi à soulager notre stress. Et en produisant de la dopamine, rire nous apporte du plaisir et renforce notre motivation. Tant de choses utiles à ces périodes de crise. 

 

L’humour, quel avenir ?

« Peut-on (encore) rire de tout ? », « Le politiquement correct est-il en train de tuer l’humour ? ».

 Certains ne s’embarrassent d’ailleurs plus de l’interrogatif : pour les apôtres du « c’était mieux avant », la messe est déjà dite.

 Cette question mérite pourtant non seulement d’être posée, mais surtout de recevoir des réponses plus satisfaisantes que les diverses levées de bouclier que l’on observe de part et d’autre ; elle nous mène à des réflexions plus profondes sur le rôle de l’humour dans nos sociétés, et à entrevoir ses nouveaux paradigmes et antagonismes, exacerbés comme tout semble l’être à l’ère des réseaux.

À croire certains pourfendeurs zélés du politiquement correct, l’humour ne devrait, par définition, ne pas être pris au sérieux et a fortiori être sujet à critique 

Cette réponse, qui peut sembler aller de soi, ignore cependant le fait que « l’homme est un animal politique », pour citer Aristote. 

L’humour et le rire, comme à peu près tout ce qui relève des rapports entre les êtres humains, sont affaires de représentations sociales et culturelles : preuve en est le fait qu’on parle volontiers d’humour british ; que la drôlerie n’est pas pareillement définie dans un milieu social ou dans un autre, dans une tranche d’âge ou dans une autre ; que certaines saillies qui amuseraient un Français feraient bondir un Canadien…

 L’humour étant un fait social, et non un fait naturel, il ne peut être déclaré exempt d’analyse quant à son rôle politique, c’est-à-dire son rôle sur les dynamiques de pouvoir, celui des des médias, en partculier.

« DESPROGES NE DISAIT-IL PAS… ?»

Le célèbre humoriste français Pierre Desproges est cité à tant à l’envi qu’à tort comme ayant affirmé, en substance, « on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui ». À tort car cette phrase, assez vague pour que chacun puisse l’interpréter comme bon lui semble, l’est généralement d’une manière qui trahit la pensée de son auteur.

 Dans une interview datée de 1986, il précisait ainsi son point de vue : « Il y a une expression qui dit : “On ne tire pas sur une ambulance”. J’ajouterais : “Sauf s’il y a Patrick Sabatier dedans !”… Oui, on ne peut pas rire aux dépens de n’importe qui. On peut rire des forts mais pas des faibles. »

 La question au coeur du problème est implicitement posée : elle n’est pas « de quoi rit-on ? » (d’où « on peut rire de tout ») mais « de qui rit-on ? ». De la réponse — les forts ou les faibles, pour schématiser — dépend la position d’un trait d’esprit, entre reproduction et déconstruction des représentations sociales dominantes, des mythes au sens barthésien du terme.

 « Grand phénomène de sociabilité, le rire forme et défait les liens à l’intérieur de groupes et joue un rôle prépondérant dans des stratégies sociales, culturelles ou politiques », selon l’historien Jacques Le Goff. Plus simplement : « Dis-moi si tu ris, comment tu ris, pourquoi tu ris, de qui et de quoi, avec qui et contre qui, et je te dirai qui tu es »

C'est quoi et cela consiste en quoi un " Centre de l'Humour et des arts burlesques de la francophonie "?,

 Ce centre se veut être un espace totalement ouvert et accessible  pour le développement des recherches sur le comique, le rire et l'humour et sa promotion et diffusion.

Il a pour but essentiel et pour vocation d'informer et de promouvoir  ces valeurs essentielles que ceux-ci portent et cela en défendant  leur  liberté d’expression avec toutes les armes de l’humour, cet arme de reconstruction massive! 


Il souhaite rassembler le maximum de personnes intéressées et motivées par ces sujets, susceptibles d'apporter chacun leur petite pierre à ce bel édifice " AD HUMORI GLORIAM", c'est à dire à " La plus grande gloire de l'Humour "

C'est ce rire là qu'il faut chercher, non pas pas le rire du gag!

C’est plus profond : on rit parce qu'on n’a pas le choix.

 

 

 

Allocation of funds

.Avec cette somme, nous souhaitons constituer une association " Loi de 1901", ouvrir un compte pour celle-ci ,  nous donner les divers  moyens de fonctionner au quotidien  par l'achat d'un ordinateur et de ses diverses fonctionnalités et lancer une revue mensuelle sur notre sujet!

Choose your reward

Reward featured

For €20

Membre associé

Membre associé
  • Backer: 1

For €10

Membre de l'association : Etudiant et personnes en recherche d'emploi

Sur base d'un justificatif
  • Delivery November 2020

For €50

Membre d'honneur

Membre d'honneur
  • Backer: 1
  • Delivery November 2020

For €70

Membre privilégié

Membre privilégié
  • Delivery November 2020

Make a donation

Give what I want