Depuis Que Je Suis Né

Depuis Que Je Suis Né est un projet audiovisuel et social qui consiste à réaliser un documentaire sur la vie de Tamer, un enfant palestinien de 12 ans, et à réaliser son rêve en l'emmenant voir la mer. Nous voulons aussi animer un atelier vidéo pour la population du camp de réfugiés de Dheisheh.

Project visual Depuis Que Je Suis Né
Successful
88
Contributions
11/27/2011
End date
€4,625
Out of €4,580
101 %

Depuis Que Je Suis Né

<p></p><p><img src="http://www.backpack-prod.com/files/banner.jpg" alt="" width="580" height="120"></p><p><strong><br>SYNOPSIS:</strong></p><p> </p><p></p><p>Tamer, 10 ans, est le chef d'une bande d'enfants du camp de Dheisheh. Comme tous les enfants du camp, il joue à l'intifada et la politique est son pain quotidien. Il rêve de libérer son pays mais aussi, plus secrètement, de voir la mer située à seulement 30 kilomètres du camp.</p><p> </p><p>Sans emploi fixe et quotidiennement confronté aux difficultés de l'occupation, Nader, son père, ne peut réaliser le rêve de son fils. Inscrit sur une liste noire par les Israéliens, il ne peut pas circuler librement et est partagé entre le devoir d'agir au nom de la résistance et le désir de donner à son fils l'exemple d'une vie plus paisible.</p><p> </p><p>Au rythme de la vie quotidienne, les rêves d'un fils font face aux limites d'un père, imposées par une cause à laquelle tout semble être soumis.</p><p> </p><p><strong>FICHE TECHNIQUE :</strong></p><p> </p><p>Documentaire de 52'</p><p>Tournages en Novembre 2011 et au printemps 2012.</p><p>Diffusion été-automne 2012</p><p> </p><p> </p><p> </p><p><img src="http://www.backpack-prod.com/files/free.png" alt="" width="550" height="420"></p><p><strong> </strong></p><h2>Qui suis-je ?</h2><!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Times; panose-1:2 0 5 0 0 0 0 0 0 0; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:Times; panose-1:2 0 5 0 0 0 0 0 0 0; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin-top:0cm; margin-right:0cm; margin-bottom:10.0pt; margin-left:0cm; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:Cambria; mso-fareast-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-ansi-language:EN-GB; mso-fareast-language:EN-US;} p {mso-style-priority:99; mso-style-unhide:no; margin-top:0cm; margin-right:0cm; margin-bottom:10.0pt; margin-left:0cm; mso-para-margin-top:.01gd; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:.01gd; mso-para-margin-left:0cm; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:Times; mso-fareast-font-family:Cambria; mso-fareast-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-language:FR;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:Cambria; mso-fareast-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-ansi-language:EN-GB;} .MsoPapDefault {mso-style-type:export-only; margin-bottom:10.0pt;} @page WordSection1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:72.0pt 90.0pt 72.0pt 90.0pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.WordSection1 {page:WordSection1;} --><p style="margin-top: .1pt; margin-right: 0cm; margin-bottom: .1pt; margin-left: 0cm;">Il y a deux ans, Laura se rend en Cisjordanie pour travailler sur un film sur l'enfance et le droit au jeu dans les zones de conflit. Dans le camp de Dheisheh, elle rencontre Tamer, un petit homme de 10 ans qui parle politique et joue &agrave; l'intifada avec ses amis.&nbsp;</p><p style="margin-top: .1pt; margin-right: 0cm; margin-bottom: .1pt; margin-left: 0cm;">&nbsp;</p><p style="margin-top: .1pt; margin-right: 0cm; margin-bottom: .1pt; margin-left: 0cm;">Derri&egrave;re l'image d'un gar&ccedil;on jouant au r&eacute;sistant, elle d&eacute;couvre un enfant d'une incroyable douceur et qui r&ecirc;ve de voir la mer, situ&eacute;e &agrave; seulement 30 km du camp mais impossible &agrave; rejoindre du fait des restrictions de circulation impos&eacute;es par le conflit isra&eacute;lo-palestinien .&nbsp;</p><p style="margin-top: .1pt; margin-right: 0cm; margin-bottom: .1pt; margin-left: 0cm;">&nbsp;</p><p style="margin-top: .1pt; margin-right: 0cm; margin-bottom: .1pt; margin-left: 0cm;">Nous vous proposons aujourd'hui d'exaucer le r&ecirc;ve de Tamer et de mettre en lumi&egrave;re l'histoire de Laura &agrave; travers un documentaire intimiste et touchant.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Laura</strong>&nbsp;est n&eacute; en Italie en 1982. Apr&egrave;s des &eacute;tudes litt&eacute;raires &agrave; l'universit&eacute; de Rome <em>La Sapienza</em>, elle rentre &agrave; l'&eacute;cole sup&eacute;rieure d'audiovisuel de Toulouse (ESAV). A Paris, elle se tourne vers l'univers de l'art contemporain et travaille avec plusieurs collectifs artistique. Parmi eux, LASA, bas&eacute; &agrave; Cuba, l'invite &agrave; participer &agrave; la 10&egrave;me Biennale d'art Contemporain de La Havane avec <em>Hoy como ayer</em>, documentaire po&eacute;tique sur la vie de San Agustin, quartier p&eacute;riph&eacute;rique de la Havane.</p><p>M&eacute;langeant sensibilit&eacute; artistique et engagement, elle se consacre &agrave; la r&eacute;alisation d'une s&eacute;rie de films documentaires sur la probl&eacute;matique de l'enfance et du droit au jeu. Elle r&eacute;alise <em>Piedra y Miel</em>, un conte sur l'univers d'un enfant travaillant dans une d&eacute;charge en Equateur, puis travaille sur le dyptique de documentaires <em>Permis de jouer</em> sur les enfants victimes de conflits arm&eacute;s en Palestine et au Liban. Son dernier film <em>A contrecoeur</em> s'int&eacute;resse aux enfants victimes du tourisme sexuel sur la c&ocirc;te kenyane.</p>

Allocation of funds

<p><img src="http://www.backpack-prod.com/files/mer.png" alt="" width="550" height="256"></p> <p> </p> <p><em>"J'aimerais respirer l'air de la mer, pêcher des poissons avec mon père et me promener sur la plage... Mon rêve est de voir la mer !"</em> - <strong>Tamer, 12 ans</strong></p> <p><strong><br></strong></p> <p> </p> <p>Nous souhaitons ici réunir les frais incompressibles d'un premier tournage pour un montant total de 4 580€:</p> <p>- 3 billets d'avion A/R Paris-Tel Aviv : 1440€<br>- 51 nuitées en auberge : 1190€<br>- 45 repas : 900€<br>- Guide-interprète : 500€<br>- Location de véhicule : 350€<br>- Essence, péages, taxis, parking : 200€</p> <p> </p> <p>Pour mener à bien ce projet, la production, la réalisatrice et les techniciens sont prêts à travailler bénévolement et à mettre gratuitement leur matériel à disposition.</p> <p> </p> <p>Quant à l'organisation d'un voyage vers la mer morte malgré les restrictions de circulation imposées par le conflit, nous avons obtenu des ordres de mission de la part d'associations internationales.</p> <p> </p> <p><img src="http://www.backpack-prod.com/files/fouille.png" alt="" width="550" height="420"></p>

Choose your reward

€5

Exaucer le rêve de Tamer de voir la mer et permettre la réalisation d'un documentaire sur cette histoire
  • 3 contributions

€10

Votre nom au générique du documentaire dans la catégorie "remerciements" + ce qui précède
  • 7 contributions

€20

Le lien de téléchargement du film de 52 minutes + ce qui précède
  • 9 contributions

€30

Le DVD du film de 52 minutes + ce qui précède
  • 30 contributions

€45

2 invitations VIP à l'avant-première à Paris + ce qui précède
  • 18 contributions

€60

Le coffret DVD "de luxe" incluant 4 bonus vidéo et 6 photos du tournage + ce qui précède
  • 4 contributions

€90

La photo de votre choix issue du film (format 50 X 70) + ce qui précède
  • 15 contributions

€450

Votre projection privée du film avec débat en présence de la réalisatrice + ce qui précède
  • 1 contribution
  • 9/10 available

Make a donation

Give what I want