Être le loup

Un pré, 3 moutons, 66 cagettes, une guitare électrique pour un road-movie initiatique et champêtre.

Project visual Être le loup
Successful
71
Contributions
03/21/2015
End date
€3,315
Out of €3,300
100 %

Être le loup

<p> <strong>Être le loup : un texte théâtral jeune public de Bettina Wegenast.</strong></p> <p>  </p> <p> <strong>Notre démarche</strong> : Reprendre la route et jouer partout où c'est possible… jouer au plus près des enfants, dans les salles de jeu des écoles, les salles des fêtes des villages… arriver avec notre théâtre, l'installer comme on installe une fête… croiser les regards interrogateurs, inquiets, amusés, gourmands… manger à la cantine, causer avec les enseignants, croiser des parents… accueillir les enfants pour la représentation… partager les rires, les silences, la tension… écouter les commentaires… répondre aux questions... ranger… partir… et qui sait peut-être revenir...</p> <p>  </p> <p> <strong>A travers cette histoire de mouton qui veut soudain devenir aussi «grand méchant» que le loup</strong>, Bettina Wegenast,   avec humour et pertinence  questionne les enfants sur leur désir d’être le plus fort, d’être le chef,  d’être aussi  en quête de chef. A l’image de notre société, l’école est un lieu où chacun joue un rôle. Choisis ou imposés, assumés ou subits, ces rôles induisent des comportements qui génèrent parfois des mécanismes relationnels dangereux. <strong>Le texte de Bettina Wegenast</strong> peut permettre aux enfants d’identifier ces mécanismes et de mieux comprendre les codes qui régissent leur collectif.</p> <p> <strong>Les adultes</strong> y liront une parodie sur la fascination qu’exerce le pouvoir et une critique acerbe sur les modèles de puissance, souvent contre nature, que la société nous propose. Bettina Wegenast écrit aussi une parabole sur la quête et l’acceptation de soi, sur la nécessité de vivre des expériences nouvelles pour trouver sa nature profonde et sa juste place dans le monde quitte parfois à se tromper de chemin.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Planche1540-1421487328" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/153210/planche1540-1421487328.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Comment porter ce texte à la scène ? </strong></p> <p> <strong>Nos partis-pris.</strong></p> <p>  </p> <p> Notre volonté de jouer partout nous a naturellement conduits vers un parti-pris scénographique adapté à des lieux non équipés. Nous jouons donc  au sol, dans  un espace vide de 10m/ 12 m. Les spectateurs sont installés de chaque côté de l’aire de jeu dans un dispositif  bi-frontal de  120 places.</p> <p>  </p> <p> Les premières didascalies mentionnent le pré, et c’est dans ce pré bordé de cagettes de bois que nous plaçons l’action. Les spectateurs à la lisière du pré sont aux premières loges. L’éclairage est celui des terrains de jeu ou de football, aux quatre coins, sans fioriture, cru, direct.</p> <p>  </p> <p> <strong>Trois comédiens</strong>  vont  jouer cette histoire d’un mouton qui veut devenir loup, avec  l’invention, la fantaisie, l’énergie des jeux de l’enfance. Ils vont<strong>  «jouer à»</strong>  et placer les enfants au cœur des ressorts de<strong> la «fabrication» théâtrale</strong>.</p> <p> Par des métamorphoses, des manipulations faites à vue, ils assisteront à la naissance des personnages, à leurs glissements, aux changements d’espace ponctués par de la musique rock jouée en direct.</p> <p> <img alt="Planche2-1421426617" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/153073/planche2-1421426617.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Le décor</strong> : 66 cagettes de bois avec lesquelles il faut jongler pour construire et déconstruire les différents espaces de jeu.</p> <p>  </p> <p> <strong>Pas de réalisme dans les costumes</strong>, de la légèreté : quelques éléments que l’on ajoute, que l’on enlève, que l’on transforme.</p> <p> Les comédiens ne seront costumés ni en mouton ni en loup, ils iront plutôt chercher dans leurs corps, leurs voix, leurs humeurs, la part de mouton, de loup qui sommeille en eux afin que les enfants  puissent s’identifier aux personnages, partager leurs émotions.</p> <p>  </p> <p> A l’image des personnages, de leurs choix et des évènements, nous glissons au fil du jeu vers le chaos final, évité de peu par la lucidité de Renée, le personnage  féminin.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Planche3_540-1421488313" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/153212/planche3_540-1421488313.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>L'équipe artistique</strong></p> <p>  </p> <p> <strong>Nicole Turpin</strong> : Comédienne depuis 30 ans dans la région des Pays de Loire, (Galion, Jusant, Arène-Théâtre, Fol Ordinaire, Chêne vert, Grizzli Philibert Tambour, Chimère, Bazar Mythique, Oiseau Naïf, Bibliothéâtre, Croche…) elle alterne depuis 10 ans le travail du jeu et celui de la mise en scène Mise en scène d’une adaptation du « <em>Vieil homme et la mer » </em>pour la Cie l’Oiseau Naïf, du roman « <em>Chambre avec Gisant » </em>de Eric Pessan pour la Cie grizzli Philibert Tambour,<em> « </em>36 <em>000 lettres de Gaston Chaissac »  </em>pour Gérard Potier et son Bazar Mythique<em>,« Chagrins d’école » </em>de Daniel Pennac pour le Bibliothéâtre,<em> « Tu marches trop vite pour moi ! » de Dominique Mériau </em>pour la Cie Croche…</p> <p>  </p> <p> <strong>Nadège Tard</strong> : comédienne de 1998 à 2004 au sein de la Cie Grizzli Philibert Tambour, elle joue dans <em>Chambres</em> de P. Minyana, <em>Hamelin</em> de J. Perrochaud et <em>En Attendant le Petit Poucet</em> de P. Dorin. En 2004, elle crée io Théâtre et dirige avec Pierre Blanchard la création d'un premier spectacle <em>Ana Non</em> de Gomes Arcos, qu'elle adapte et joue. De 2004 à 2014 elle travaille aussi avec la Cie L’oiseau Naïf , Le Théâtre du Chêne vert , Desiderata Théâtre et la Cie Quelqu'uns. Elle joue notamment dans <em>Vivant </em>de G. Mordillat, <em>De dimanche en dimanche</em> de D. Bonal ,<em> Le Saperleau</em> de G. Bourdet. En 2014, elle participe à l'écriture et à la création de <em>Méchant</em> avec io Théâtre et les Éléments Disponibles.</p> <p>  </p> <p> <strong>Josselin Disdier</strong> : circassien / comédien s'est formé à l'école nationale de cirque de Châtellerault puis à l'école nationale de cirque de Montréal. Auteur de cirque, il a créé <em>D.A.P</em> une expérimentation avec des bouteilles d'eau, <em>Madame Mira</em> une voyante aux pouvoirs magiques et <em>Lames sensibles</em> un duo de lancer de couteaux ou le cirque flirte avec la danse et le théâtre. En parallèle de ses créations, il travaille avec le cirque Baroque, la Cie éclats d'épices et collabore avec des musiciens (Cabadzi, Élise Dabrowski, Alexandra Grimal ) et des plasticiens (Sandrine Nicolleta, Marine Anthony, Damir Ocko… )</p> <p>  </p> <p> <strong>Jean-Claude Gauthier</strong> : comédien depuis 1982, il a travaille sous la direction de Jean-Luc Beaujault pour le théâtre Zou, Guy Blanchard pour la Cie Grizzli Philibert Tambour et L’oiseau Naïf, Eric Sanjou pour le théâtre du Galion et l'Arène Théâtre, Alain Sabaud pour les productions du Manège, Cédric Gaudeau pour le Théâtre de la Gouttière, Odile Bouvais pour le théâtre du Chêne Vert, Philippe Mathe pour le Bibliotheâtre, Christophe Sauvion pour Grizzli. Dernièrement , il a joué dans<em> Le Saperleau</em> de G. Bourdet,<em> Y a pas de danger</em>, <em>Ah Anabelle</em> de C. Anne, <em>Vivant</em> de G.Mordillat, <em>La Peste </em>d' A. Camus, <em>Il faut tuer Sammy</em> de A. Madani.</p> <p>  </p> <p> <strong>Rodoff</strong> : Plasticien qui sous l'angle du vide et du plein, tourne autour du trou, pétrit la matière, la coupe, la coud , la sculpte, la tronçonne, la cuit, l'enflamme, l'enferme pour la donner à manger. Un travail à appréhender dans tous les sens pour donner à creuser. Dans cette optique, la scénographie lui permet de construire des espaces de jeu pour différents univers, du cirque au théâtre en passant par la marionnette et la danse. Il mène ainsi des projets avec la Cie Croche, Grizzli, Le Théâtre de Oiseau Naïf, Non Nova , Nejma, La Cie Tenir Debout.</p> <p>  </p> <p> <em><strong>Participent également à ce projet :</strong></em></p> <p> <strong>Jean-Luc Beranger</strong> pour l'accompagnement musical.</p> <p> <strong>Isabelle Beaulier</strong> pour le travail linguistique en lien avec le texte original.</p> <p> <strong>Philippe Turpin</strong> pour le travail photographique.</p> <p> <strong>Les Tricoteuses</strong> de la commune du Tablier (85) pour les costumes.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Img_8439-modifier-1421575304" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/153384/IMG_8439-Modifier-1421575304.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Les premières représentations auront lieu à :</p> <p> <strong>- Chaillé-les-Marais</strong>, le jeudi 30 Avril 2015, 2 représentations dans le cadre de la saison culturelle du Jean-Baptiste.</p> <p> <strong>- Les Brouzils</strong>, le mardi 12 mai au Collège.</p> <p> <strong>- Saint-Jean-de-Monts</strong>, le mardi 26 mai 2015, 2 représentations dans le cadre du<em> printemps théâtral des écoles</em> en collaboration avec l'association « <em>Vents et Marées</em> ».</p> <p> <strong>- La Roche-sur-Yon</strong>, le jeudi 28 mai au collège Haxo</p> <p> - <strong>La Roche-sur-Yon,</strong> le mardi 2 et le mercredi 3 juin 2015, 2 représentations au Fuzz'Yon</p> <p>  </p>

Allocation of funds

<p> La collecte servira au financement :</p> <p> - de la <strong>dernière semaine de répétitions</strong> ( 3 comédiens - 1 metteur en scène - 1 scénographe).</p> <p> - du <strong>coaching musical</strong> .</p> <p> - de la <strong>communication </strong>( affiches- plaquettes- dossiers).</p>

Choose your reward

€5

Nos remerciements...
  • 2 contributions

€15

Estimated delivery: April 2015

L'affiche du spectacle.
  • 10 contributions

€30

Estimated delivery: April 2015

Une entrée gratuite au spectacle (date à déterminer) + l'affiche
  • 19 contributions

€60

Estimated delivery: April 2015

Deux entrées gratuites au spectacle (date à déterminer) + l'affiche
  • 12 contributions

€80

Estimated delivery: April 2015

Un porte clés "mouton" + une photo du spectacle + deux entrées gratuites au spectacle (date à déterminer) + l'affiche
  • 4 contributions

€400

Estimated delivery: April 2015

Un atelier théâtre de 6 heures pour 8 personnes (mini) à 12 personnes (maxi) + un porte clés "mouton" + une photo du spectacle + deux entrées gratuites au spectacle (date à déterminer) + l'affiche

€1,000

Estimated delivery: April 2015

Une représentation privée dans un espace de 10 / 12 mètres minimum pour 120 spectateurs maximums.

Make a donation

Give what I want